Charles Josselin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Josselin.
Charles Josselin
Fonctions
Parlementaire français
Député
1973-1978
1981-1997
Sénateur
2006-2008
Gouvernement Ve République
Groupe politique socialiste
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Résidence Côtes-d'Armor

Charles Josselin, né le à Pleslin-Trigavou (Côtes-du-Nord), est un économiste et homme politique français, membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de cultivateurs, il suit des études de droit, obtenant une licence de droit et un diplôme d'études supérieures de droit public à l'université de Rennes[1]. Il est ensuite élève à l'Institut d'études politiques de Paris.

Il entre dans la vie professionnelle comme attaché du secrétaire financier de la Banque de l'Union parisienne entre 1965 et 1968, avant d'être embauché comme économiste à la Société centrale pour l'équipement du territoire jusqu'en 1973.

Adhérant au Parti socialiste depuis 1971, il entame une carrière politique en 1973, élu député dans la deuxième circonscription des Côtes-d'Armor (Dinan) mettant fin à la carrière politique de René Pleven, distancé de 51 voix. La même année, il est élu au conseil général des Côtes-d'Armor, dont il devient président à partir de 1976. En 1977, il est élu maire de sa ville natale.

Battu en 1978, il retrouve son siège à l'Assemblée nationale en 1981 à la faveur de la vague rose qui suit l'élection de François Mitterrand. Au Palais Bourbon, il préside la délégation pour les Communautés européennes entre 1981 et 1985 puis 1988 et 1992, siège à la commission des finances, pour lequel il est rapporteur du budget de la Culture de 1974 à 1978 et de 1988 à 1992, de celui des Affaires étrangères de 1981 et 1985, et de celui de la Recherche de 1993 et 1995.

En 1985, il est appelé au sein du gouvernement Laurent Fabius comme secrétaire d'État chargé des transports entre 1985 et 1986. En 1992, il rejoint le gouvernement Pierre Bérégovoy en qualité de secrétaire d'État chargé de la mer. Sous le gouvernement Lionel Jospin, il occupe le secrétaire d'État à la coopération puis à la coopération et à la francophonie, obtenant le titre de ministre délégué pour ces domaines à partir de 1998.

En 2006, il entre au Sénat pour deux années. Le 4 avril 2008, il est été condamné pour abus de confiance par le tribunal correctionnel de Paris. Poursuivi, aux côtés de Claudy Lebreton, de Alain Gouriou et de quatre anciens directeurs du conseil général des Côtes-d'Armor, le tribunal les dispense de peine au motif que « le dommage causé par les infractions est réparé », que « les intéressés ont payé les sommes » en cause, que « les faits sont anciens et ont présenté un caractère isolé »[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Député européen
Sénateur
Député
  • Président de la délégation pour les Communautés Européennes à l'Assemblée Nationale (du 27/10/1988 au 14/04/1992).
Conseiller régional
  • xxxx - xxxx : Conseiller régional de Bretagne
Conseiller général
Conseiller municipal / Maire

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Urbanisme, du Logement et des Transports, chargé des Transports du gouvernement Laurent Fabius (du 15 novembre 1985 au 20 mars 1986)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Equipement, du Logement et des Transports, chargé de la Mer du gouvernement Pierre Bérégovoy (du 4 avril 1992 au 30 mars 1993)
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Coopération et de la Francophonie du gouvernement Lionel Jospin (du 4 juin 1997 au 6 mai 2002)

Autres fonctions exécutives[modifier | modifier le code]

  • Vice-président du Haut Conseil à la Coopération Internationale depuis 2003.
  • Président de Cités Unies France depuis décembre 2005.
  • Président de COEUR Émeraude (Comité Opérationnel des Élus et Usagers de la Rance et de la Côte d’Émeraude, association de préfiguration du Parc naturel régional Rance Côte d’Émeraude)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Listes des Bureaux Nationaux de l'UNEF avril 1959
  2. Dépêche AFP, le 4 avril 2008 à 14 h 30
  3. suite au décès de Pierre-Yvon Trémel
  4. Remplacé par Jean Gaubert suite à sa nomination au gouvernement Laurent Fabius le 18/12/1985
  5. Remplacé par Jean Gaubert suite à sa nomination au gouvernement Pierre Bérégovoy le 04/04/1992
  6. Remplacé par Jean Gaubert suite à sa nomination au gouvernement Lionel Jospin le 04/06/1997

Liens externes[modifier | modifier le code]