Michelle Demessine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michelle Demessine
Image illustrative de l'article Michelle Demessine
Fonctions
Secrétaire d'État au Tourisme auprès du ministre de l'Équipement
2 juin 199723 octobre 2001
Président Jacques Chirac
Premier ministre Lionel Jospin
Gouvernement Gouvernement Jospin
Prédécesseur Bernard Pons
Successeur Jacques Brunhes
Sénatrice du Nord
En fonction depuis le 1er octobre 1992
Biographie
Date de naissance 18 juin 1947 (67 ans)
Parti politique CRC Parti : PCF
Profession Secrétaire

Michelle Demessine (née le 18 juin 1947) est une femme politique communiste française, elle a été secrétaire d'État au Tourisme sous le gouvernement Jospin.

Actuellement, Michelle Demessine est sénatrice du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Mariée et mère d’un enfant, elle entre dans la vie active très jeune et occupe un poste de secrétaire dans une entreprise de bâtiment. Engagée syndicalement, Michelle Demessine participe aux grandes grèves de Mai 68 et anime ce mouvement dans son entreprise. Avec les accords de Grenelle, elle voit son salaire doubler[réf. nécessaire]. 1968 restera pour elle l’année d'une prise de conscience politique.

Une femme engagée pour les femmes[modifier | modifier le code]

Elle devient membre du Parti communiste français en 1970. Elle s’engage pour la défense des salariés et milite dans le monde du travail. Elle participe activement aux actions pour le respect et le développement du droit des femmes. Elle sillonnera le département du Nord, rencontrant des milliers de femmes, salariées, mères de famille, animant avec elles de nombreux combats. Elle préside le comité départemental de l’Union des Femmes Françaises de 1976 à 1990. En 1992, elle mènera une campagne contre la drogue, emmenant plusieurs milliers de personnes manifester à Rotterdam. Elle s’engage aussi pour la dignité et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Une militante de terrain dans les instances dirigeantes du Parti communiste[modifier | modifier le code]

Membre du Conseil national depuis 1997 et du collège exécutif (bureau politique) du PCF jusqu’en mars 2006, date du dernier congrès du parti, Michelle Demessine en est l'une des dirigeantes nationales. En même temps qu’elle assume cet engagement politique, elle devient membre de la commission exécutive de l’Union Départementale de la CGT (1973), puis membre du Conseil économique et social du Nord-Pas-de-Calais (1983-1995). Elle est élue conseillère municipale d’Houplines de 1995 à 2001.

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

En 1992, Michelle Demessine est élue sénatrice du Nord. Elle quitte cette fonction après avoir été nommée secrétaire d’État au Tourisme en 1997. De 1997 à 2001, au ministère du Tourisme de la première destination touristique mondiale, elle relance le tourisme social et associatif[réf. nécessaire] et unie l’ensemble des acteurs du tourisme autour d’une nouvelle politique, favorisant le développement d’un tourisme respectueux des hommes et des territoires. Elle engage une démarche d’amélioration des conditions de vie, de travail et de logement des salariés saisonniers du tourisme. Le label Tourisme et Handicap qu’elle a créé pour faciliter les départs des personnes handicapées, est aujourd’hui un outil de référence pour les professionnels et les usagers. Elle quitte le gouvernement après avoir été réélue sénatrice du Nord.

En mars 2001, elle est élue adjointe au maire de Lille, chargée du sport ; elle est aussi vice-présidente de Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU) chargée des équipements sportifs et de la politique du sport de haut niveau. En novembre 2005, elle est nommée présidente de la commission Grand Stade de la communauté urbaine.

Au Sénat et dans le cadre de son activité politique, Michelle Demessine s’engage auprès des salariés menacés par des plans sociaux et par des délocalisations. Elle demande la relance d’une nouvelle politique industrielle permettant de stopper l’hémorragie d’emploi en France et dans la région Nord Pas de Calais. Elle s’attache aussi à défendre particulièrement les questions liées au respect de la dignité des personnes handicapées, celles liées au droit au logement, à la protection sociale. Elle agit aussi aux côtés des victimes de l’amiante. Un projet de loi, sur ce sujet est en cours de préparation. Dans la métropole lilloise, notamment au travers de ses mandats locaux, elle développe une politique sportive, tant en direction des clubs amateurs que des clubs de haut niveau.

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Michelle Demessine siège au conseil d'administration de l'agence pour l'éducation par le sport (APELS) sur le document de lancement de la 14e édition du concours « Fais nous rêver » fin 2013.

Depuis juin 2014, elle est présidente de l'Union nationale des associations de tourisme.

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Elle fut adjointe à la maire de Lille de 2008 à 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]