Markus Winkelhock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Markus Winkelhock

{{{alternative}}}
Date de naissance 13 juin 1980 (34 ans)
Lieu de naissance Drapeau de l'Allemagne Stuttgart, Bade-Wurtemberg, Allemagne
Nationalité Drapeau de l'Allemagne allemand
Années d'activité 2007
Qualité Pilote automobile
Équipe Etihad Aldar Spyker F1 Team
Nombre de courses 1
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Markus Winkelhock (né le 13 juin 1980 à Stuttgart-Bad Cannstatt en Allemagne) est un pilote automobile allemand. Il est en 2007 l'un des pilotes essayeurs de l'écurie Spyker en Formule 1 et a effectué ses débuts en Grand Prix à l'occasion du GP d'Europe au Nurburgring le 22 juillet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les Débuts[modifier | modifier le code]

Markus Winkelhock dans le championnat d'Allemagne de F3 en 2002

Fils de l'ancien pilote de Formule 1 Manfred Winkelhock (décédé en 1985) et neveu de Joachim Winkelhock (également apparu en F1, et spécialiste des épreuves de tourisme dans les années 1990), Markus Winkelhock a débuté sa carrière en 1998 dans le championnat de Formule Köenig. Après la Formule Renault plus plusieurs saisons en Formule 3 (dans le championnat d'Allemagne, puis dans le championnat Euroseries en 2003), il rejoint en 2004 les rangs du DTM, avant de retrouver la monoplace en 2005 avec le championnat de Formule Renault 3.5 des World Series by Renault.

La Formule 1[modifier | modifier le code]

En 2006, Winkelhock accède à la Formule 1 en qualité de pilote essayeur. À ce titre, il participe aux essais du vendredi lors des GP de Bahrain, d'Australie, d'Allemagne et de Hongrie.

En 2007, il est pilote essayeur de l'écurie devenue Spyker F1, il effectue deux piges en DTM sur Audi (en remplacement d'Alexandre Prémat puis d'Adam Carroll) avant d'être titularisé par Spyker à l'occasion du Grand Prix d'Europe de F1 disputé sur le Nurburgring, en remplacement de Christijan Albers, limogé quelques jours plus tôt.

Qualifié bon dernier à près d'une seconde et demie de l'avant-dernier (son coéquipier Adrian Sutil), il fait le pari de s'élancer de la ligne des stands avec des pneus pluie, anticipant l'averse qui s'abat sur le circuit dans le premier tour. Cette stratégie lui permet de se hisser rapidement en tête de la course. Toujours en tête au moment où la direction de course décide d'interrompre l'épreuve, il s'élance donc en première position lors du deuxième départ, donné sous régime de voiture de sécurité. Logiquement, il se fait rapidement déborder par la plupart des concurrents, et abandonne quelques tours plus tard sur casse mécanique. Malgré ce coup d'éclat, il n'est pas en mesure de trouver le financement nécessaire pour conserver son volant qu'il cède à Sakon Yamamoto dès la course suivante

Après la Formule 1[modifier | modifier le code]

En 2008, il court en DTM au volant d'une Audi A4 de l'Audi Sport Team Rosberg. Il reste dans la même équipe pour la saison 2009 et réalise son meilleur résultat en DTM au Nurburgring en finissant quatrième.

Il remporte les 24 Heures du Nürburgring en 2012 au volant d'une Audi R8 LMS ultra avec les Team Phoenix et les pilotes Marc Basseng, Christopher Haase et Frank Stippler. La même année, il devient champion du monde en FIA GT1 en compagnie de Marc Basseng sur une Mercedes-Benz SLS AMG GT3 de l'écurie All-Inkl.com Münnich Motorsport.

Il gagne de nouveau les 24 Heures du Nürburgring en 2014 avec le Team Phoenix.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Tours en tête Points inscrits Classement
2007 Etihad Aldar Spyker F1 Team F8-VII Ferrari V8 Bridgestone 1 6 0 n.c.

Voir aussi[modifier | modifier le code]