Andrés Iniesta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrés Iniesta
Spain - Chile - 10-09-2013 - Geneva - Andres Iniesta 1.jpg
Andrés Iniesta lors d'un match amical contre l'équipe du Chili.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne FC Barcelone
Numéro 8
Biographie
Nom Andrés Iniesta Luján
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (31 ans)
Lieu Fuentealbilla (Espagne)
Taille 1,71 m (5 7)[1]
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1994-1996 Drapeau : Espagne Albacete
1996-2001 Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours amateur
Saisons Club
2001-2003 Drapeau : Espagne FC Barcelone B
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2002- Drapeau : Espagne FC Barcelone 545 (53)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : Espagne Espagne -17 ans 004 0(0)
2001-2002 Drapeau : Espagne Espagne -19 ans 007 0(1)
2003 Drapeau : Espagne Espagne -20 ans 007 0(3)
2003-2006 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 018 0(6)
2006- Drapeau : Espagne Espagne 102 (12)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 18 mars 2015

Andrés Iniesta né le à Fuentealbilla, est un footballeur international espagnol évoluant au poste de milieu de terrain avec le FC Barcelone.

Performant en club, considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tous les temps, il remporte le Prix UEFA du Meilleur joueur d'Europe pour la saison 2011-2012 et de meilleur milieu de terrain pour les saisons 2009-2010 et 2010-2011. Au sein de l'équipe nationale espagnole, il est élu meilleur joueur de l'Euro 2012. Il est élu deuxième du Ballon d'or en 2010, puis troisième en 2012.

Il débute le football dans les catégories inférieures de l'Albacete Balompié. À l'issue d'un tournoi, il est recruté par le FC Barcelone qui l'intègre par la suite à son centre de formation, la Masia, à l’âge de douze ans, en 1996. Il s'impose progressivement au sein de ce club à partir de la saison 2002-2003 et remporte dès lors de nombreux trophées dont trois Ligues des champions, cinq Championnats d'Espagne, deux Supercoupe de l'UEFA, deux Coupes du monde des clubs. Avec la Roja, il réalise un triplé historique, Euro 2008, Mondial 2010, où il est le buteur de son équipe dans le temps additionnel de la finale face aux Pays-Bas (1-0), et Euro 2012. Il possède ainsi l'un des plus beaux palmarès de l'histoire du football.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Andrés Iniesta Luján est né à Fuentealbilla, petit village de la province d'Albacete, dans la communauté de Castille-La Manche le [2],[3]. À 11 ans, Andrés réussit l'examen d'entrée pour rejoindre la catégorie inférieure du club d'Albacete Balompié. À l'été 1996, le tournoi national de football à 7 de Brunete, dirigé par José Ramon De La Morena et remporté par Albacete, le révèle. À l'issue de ce tournoi, Andrés est convoité par le Real Madrid pour faire partie de son équipe. Heureux de l'intérêt qu'on lui porte, Iniesta refuse néanmoins la demande du centre de formation madrilène, car selon son père, l'internat du centre est localisé dans un quartier infréquentable[4]. Le FC Barcelone en profite : il envoie un agent, Enrique Orizaola, qui fait découvrir aux parents d'Andrés les locaux de La Masia. Séduits par le cadre, ils acceptent de laisser partir leur fils en Catalogne[5]. Iniesta dit avoir beaucoup pleuré quand il a été séparé de ses parents pour intégrer La Masia[6].

Vue d'un mas catalan
À l'instar de Messi ou Xavi, Iniesta est formé à La Masia qu'il intègre en 1996.

Andrés Iniesta rejoint donc à l'automne 1996 le centre de formation du [[FC Barcelone (football)|FC Barcelone],] avec le soutien de Juan Martínez Vilaseca et d'Oriol Tort, deux responsables de La Masia. Il remporte avec l'équipe cadets du FC Barcelone la Nike Premier Cup en 1999. En finale, il marque le but de la victoire à la dernière minute, et il est élu meilleur joueur du tournoi, à l'âge de quinze ans. L'idole d'Andrés, Pep Guardiola, lui remet la coupe[7].

En 2000, Iniesta débute avec l'équipe nationale en catégorie des moins de 15 ans, et rejoint les rangs de l'équipe B au début de la saison. Il participe à dix matchs. Le , à 16 ans, invité par Lorenzo, Iniesta participe à son premier entraînement avec l'équipe première.

Le , il joue son premier match en équipe première sous la direction de l'entraîneur Carles Rexach, en Ligue des champions, contre Galatasaray[7]. En 2002, il devient un joueur-clé du FC Barcelone B et permet à l'équipe de remporter la troisième division espagnole et de monter en Liga Adelante. Âgé de 18 ans, il parvient à convaincre son entourage de quitter Fuentealbilla pour emménager en Catalogne. En compagnie de trois autres coéquipiers de l'équipe réserve, Víctor Valdés, Oleguer et Fernando Navarro, il est promu en équipe première du FC Barcelone dès l'été 2002.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts en équipe première (2002-2004)[modifier | modifier le code]

Le , l'entraîneur Louis van Gaal le fait débuter dans l'équipe première, pour une rencontre de Ligue des champions, à Bruges, en Belgique. Louis van Gaal décide de faire d'Andrés un simple remplaçant au profit de Riquelme en tant que milieu de terrain axial. Iniesta profite de l'absence temporaire de l'Argentin en hiver pour mener l'équipe durant cinq matchs, dont une première en Liga, le , à Majorque, ce qui coïncide avec la première victoire du FC Barcelone à l'extérieur (0-4) ; et une première au Camp Nou, le , face à Huelva (3-0). Au cours de ce match, Iniesta adresse une passe décisive à Fabio Rochemback. Au mois de mars 2003, le nouvel entraîneur du Barça, Radomir Antic, accorde à Iniesta un temps de jeu plus conséquent, par exemple, il dispute une cinquantaine de minutes en Coupe d'Europe, contre le Bayer Leverkusen (2-0) et Newcastle United (2-0). Le , à Alavés, en Liga, il évolue pendant 30 minutes avant-centre, mais ne marque pas de but. le , le FC Barcelone est éliminé en Ligue des champions en quart de finale par la Juventus en prolongations. Par la suite, le Barça obtient une 6e place en Liga qualificative en Coupe de l'UEFA, le , contre le Celta Vigo (2-0).

En somme, 2003 a permis à Iniesta d'effectuer 9 matchs en équipe première (6 en Liga et 3 en Ligue des champions). Il a également évolué avec le FC Barcelone B en Liga Adelante (14 matchs).

Iniesta lors des entraînements du FC Barcelone.

Andrés rejoint définitivement l'équipe première en août 2003. Le , Barcelone obtient une large victoire (8-0) contre le Matador Puchov, en 16e de finale de Coupe de l'UEFA. Iniesta délivre une passe décisive à Javier Saviola. Le FC Barcelone, se retrouve en milieu de tableau en Liga après une première partie de championnat décevante. Pour tenter d'enrayer cette spirale négative, il obtient le prêt d'Edgar Davids. Pour son premier match, le Barça bat le Real Zaragoza (3-0). Iniesta en profite pour s'illustrer et offre une passe décisive à Javier Saviola. Le , contre Levante, en huitième de finale de Coupe d'Espagne, Andrés Iniesta inscrit son premier but en équipe première. Victime d'un choc bénin, il manque le quart de finale où son club est éliminé de la compétition par le Real Zaragoza et ne revient que pour les deux matchs face à Brondby, le et le , en huitième de finale de la Coupe de l'UEFA , et pour la victoire face à Majorque en Liga, quatre jours plus tard. Bloqué par Edgar Davids, Andrés assiste depuis le banc à l'élimination du club en Coupe d'Europe face au Celtic FC en quart de finale. Le , à Valladolid, Iniesta marque son premier but dans le championnat espagnol. Au terme de ce championnat, le Barça finit deuxième en Liga à cinq points du champion, Valence.

Lors de cette saison, Iniesta débute véritablement avec l'équipe première, puisqu'il participe à 17 matchs (dont onze en Liga), il inscrit deux buts (un en Coupe d'Espagne et un en Liga).

Confirmation et succès collectifs (2004-2006)[modifier | modifier le code]

À l'été 2004, le club est renforcé par des joueurs confirmés tels que Giuly, Deco, Eto'o par exemple. Lors de la préparation d'avant saison, le Barça remporte le Trophée Joan Gamper contre le Milan AC au cours duquel Iniesta inscrit le seul but de la partie. Le championnat débute par une victoire face au Racing Santander, tout comme en Ligue des champions où il s'impose face au club ukrainien FC Chakhtar. Le , Iniesta paraphe un nouveau contrat de quatre ans, avec une clause libératoire fixée à 60 M€.

Le lendemain, il participe face au Real Madrid à son premier Clasico. En décembre 2004, Ludovic Giuly se blesse. Par conséquent, Iniesta est dans le onze initial pendant cinq matchs consécutifs.

En 2005, Andrés Iniesta participe à la victoire en Supercoupe d'Espagne, le , face au Betis Séville. Pendant cette année, Iniesta a participé à l'intégralité des rencontres de l'équipe (46 matchs), excepté le match contre le Villarreal au mois de mai 2005 en Liga (3-3). Pièce importante de la formation de Frank Rijkaard, il participa à la conquête du titre en 2004-2005, remportée le à Levante (1-1). Sur la scène internationale en revanche, le FC Barcelone, vainqueur au Camp Nou, est éliminé de la Ligue des champions en Angleterre, par Londres en huitième de finale. Andrés donna une passe décisive à Ronaldinho.

Andres Iniesta lors des entraînements du FC Barcelone.

En outre, la rupture du ligament antérieur du genou droit de Xavi permit à Iniesta d'être titulaire à sa place pour cinq mois, à commencer par le match de Ligue des champions à Udine le (0-2), ce qui coïncide avec la dixième victoire de rang du club. Iniesta marque le but finale à la 90e minute grâce à un bon débordement d'Ezquerro. Il s'agit de son premier but en Coupe d'Europe[8]. En Liga, le FC Barcelone obtint une victoire déterminante(1-4) contre le Bétis Séville, au Manuel Ruiz de Lopera. Iniesta donne une passe décisive à Samuel Eto'o. Au mois de novembre 2005, le FC Barcelone bat le Panathinaikos (5-0), en Ligue des champions. Frank Rijkaard déclare publiquement qu'il est un fervent admirateur d'Andrés Iniesta.

Le , le Real Zaragoza, élimine l'équipe blaugrana de la Coupe du roi, en quart de finale. Le , l'Atlético Madrid bat le FC Barcelone (3-1), en Liga.

Le FC Barcelone est finalement champion d'Espagne, à Celta Vigo grâce à une victoire (0-1). Il participe à la conquête de la Ligue des champions 2006, en jouant face à Londres en huitième de finale, Benfica en quart de finale, Milan en demi-finale. Le FC Barcelone est champion d'Europe le contre Arsenal F.C., à Paris. Iniesta, entré à la 45e minute et à l'origine du premier but culé marqué par Eto'o (77e), mène l'équipe à la victoire[9],[10].

Andrés Iniesta a participé en 2006 à cinquante matchs (dont 33 en Liga et 11 en Coupe d'Europe). Il devient un titulaire régulier du FC Barcelone de Frank Rijkaard[8].

Maturité, victoire en Ligue des champions (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Le FC Barcelone refuse une offre de l'Atletico Madrid le pour un prêt d'Iniesta. Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne le face à l'Espanyol Barcelone, Andrés a été capitaine de l'équipe qui a remporté le Trophée Joan Gamper 2006 contre le Bayern Munich (victoire 4-0). En revanche, le premier trophée important de la saison échappe au Barça, défait lourdement à Monaco face au Séville FC en Supercoupe de l'UEFA

Pour le premier match de Liga, le FC Barcelone bat le Celta Vigo sur le plus petit des scores. Lors de ce match, Iniesta fut auteur de deux passes décisives pour Lionel Messi et Eidur Gudjohnsen Les blaugrana démarrent la Ligue des champions sous les mêmes auspices avec une victoire (5-0) contre le Levski Sofia, au Camp Nou. Le , le FC Barcelone, champion d'Europe, bat le club mexicain d'América, champion CONCACAF, à Yokohama, en demi-finale de la Coupe du monde des clubs. Iniesta offre une passe décisive à Eidur Gudjohnsen. L'Internacional de Porto Alegre remporte cependant la compétition face aux blaugranas[11].

Andrés Iniesta en 2006.

Après une bonne première partie de saison, le Barça est champion d'automne. En coupe du Roi, il progresse également en l'emportant à La Romareda face à Saragosse, en quart de finale. Iniesta marque un but grâce à un tir de Lionel Messi détourné. L'équipe blaugrana, éliminée par les Aragonais de cette compétition en 2004 et 2006, prend cette fois-ci sa revanche. Toutefois, le , le Barça, vainqueur 0-1 en Angleterre à Anfield, est éliminé en huitième de finale de Ligue des champions par Liverpool F.C. Le , le FC Barcelone, vainqueur au Camp Nou avec 3 buts d'avance, est battu lourdement 4 à 0 à Getafe et est donc éliminé en demi-finale de la Coupe du roi. Il ne leur reste donc plus que la Liga à disputer 10 jours plus tard, les blaugranas obtiennent une grande victoire 0-6 au Vicente Calderon contre l'Atlético Madrid, en championnat. Iniesta marque un but grâce à une combinaison avec Eto'o.

Finalement, le Barça finit vice-champion à égalité de points avec le champion le Real Madrid départagés par leurs confrontations directes (2-0 au Bernabéu et 3-3 au Camp Nou) Le , Frank Rijkaard confie le numéro 8 du club définitivement à Iniesta, après le départ du français Ludovic Giuly pour Rome[12]. Le lendemain, Marca, affirme que le Real Madrid aurait été prêt à payer 60 million d'€ pour le transfert de Iniesta qui répond : « Ma volonté a toujours été de rester à Barcelone, de tout mon cœur, mon souhait est de prendre ma retraite au Barca »[13]. Le , il remporte le Trophée Joan Gamper contre l'Inter Milan. Barcelone démarre la Ligue des champions avec une victoire 3-0 contre l'OL, au Camp Nou. Iniesta, entré en lieu et place de Ronaldinho, donne une passe décisive à Lionel Messi. En Liga, privé de 3 titulaires habituels (Ronaldinho, Eto'o, Puyol), le Barça vient à bout de Zaragoza (4-1) à domicile. Iniesta, aidé par Deco, marque dans le but vide. Le , en Ligue des champions, le Barça décroche la première place du groupe de manière définitive contre l'OL (2-2), à Gerland.

Le , en championnat, le Barça échoue lors du derby de la Catalogne (1-1), à Montjuic. Iniesta, aidé par Lionel Messi qui élimine l'intégralité de la défense périco, marque le but culé[14]. Le , Iniesta participa à son 200e match avec l'équipe blaugrana, à Valence. Iniesta fait partie du onze idéal de l'année 2007en Italie. Convoité par une pléiade de grands clubs en Europe, Fiorentina, Manchester United, Real Madrid, Olympique lyonnais, Andrés Iniesta prolonge avec les culés pour quatre ans le , avec une clause libératoire fixé à 150M €[15],[16]. De plus, Iniesta est à l'origine des buts de Xavi contre Pampelune et Levante au mois de février, qui permettent à l'équipe de remonter à deux points du Real Madrid, leader du championnat espagnol.

Le , le Barça est éliminé en demi-finale de la Coupe du Roi par Valence.

Victime d'un pincement au ménisque, Iniesta est de retour lors de la demi-finale de la Ligue des champions contre Manchester United, mais au Camp Nou comme au Théâtre des rêves, Andrés Iniesta a un impact limité[17]. L'équipe culé échoue dans cette compétition et Iniesta, touché au genou, loupe plusieurs matchs de fin de saison comme la défaite au Bernabéu du Real Madrid, contre Majorque, et la rencontre de clôture de la Liga à Murcie. À vingt-quatre ans, Andrés a participé à cinquante matchs. Le , UEFA.Com choisit d'élire Iniesta milieu de terrain du onze-type de la Liga, une équipe mixte. Le Barça, troisième en Liga, voit le Real Madrid être champion à nouveau.

Arrivée de Guardiola (2008-2010)[modifier | modifier le code]

L'été 2008 marque un changement important au Barça. Pep Guardiola, ex-joueur de l'équipe blaugrana formé au club où il a évolué onze ans en équipe première, et entraîneur du FC Barcelone B, prend en main le club à la place de Frank Rijkaard, le 8 mai 2008. Rijkaard alignait Iniesta à différents postes selon les besoins de l'équipe : milieu récupérateur, latéral, milieu relayeur, ailier, ou électron libre avec lui. Pep Guardiola décide de s'appuyer sur les anciennes pratiques de Johan Cruijff, adepte du 4-3-3. Il fait le choix de se séparer de plusieurs joueurs dont (Ronaldinho et Deco, de recruter (Gerard Piqué, formé à La Masia et qui évolue à Manchester United par exemple), et de faire monter Pedro et Busquets en équipe première.

Le FC Barcelone en 2008-2009.

Iniesta évolue régulièrement relayeur gauche au milieu avec Xavi et Busquets. Le , le Barça bat Cracovie 4-0 à domicile, en Ligue des champions. Vainqueur du Trophée Joan Gamper 2008 face au Boca Juniors, Barcelone démarre la Ligue des champions à domicile, contre le Sporting Portugal (3-1). Iniesta mène le réveil de l'équipe en Liga à El Molinón contre le Sporting Gijon (6-1). Il est l'auteur de deux passes décisives pour Xavi et Lionel Messi. Le , au Camp Nou, le FC Barcelone bat facilement l'Atletico Madrid (6-1), en championnat. Iniesta donne une passe décisive à Eidur Gudjohnsen.

Victime d'une déchirure bénigne le , contre Bâle, en Ligue des champions, Iniesta manque deux mois de compétition.

Le , en championnat, entré à la 65e minute face à Majorque (3-1) au Camp Nou, Iniesta, de retour, marque le but de la victoire dans la cage vide grâce à un centre d'Eidur Gudjohnsen. Le , au Vicente Calderon, Barcelone bat l'Atletico Madrid (3-1), en huitième de finale de Coupe du Roi. Iniesta donna une passe décisive à Lionel Messi. Le FC Barcelone est champion d'hiver du championnat avec un total record de 50 points. Le club établit également le record de victoires consécutives à l'extérieur avec huit en Liga et treize au total. En grande partie grâce à la présence d'Iniesta notamment au milieu du terrain, l'équipe de Pep Guardiola parvient à marquer plus de 3 buts par match en Liga(65 buts en 21 matchs). Le , contre Majorque (2-0), en coupe du Roi, Andrés participe à son 250e match avec le club. Victime d'une élongation du demi-tendineux gauche le , à l'entraînement, il manque trois matchs. L'équipe perd deux fois en championnat et frôle la défaite en huitième de finale de Ligue des champions, à Gerland contre l'OL. Le , il revient dans le groupe à Majorque (1-1), en demi-finale de coupe du Roi. Six jours plus tard, en huitième de finale de Ligue des champions, à l'origine de deux pénaltys importants en championnat face au Real Betis et à l'Athletic Bilbao, Iniesta réalise un grand match contre l'OL, au Camp Nou. Le , Barcelone, qui bénéficie d'un regain de forme, bat l'UD Almeria (0-2), grâce à Andrés Iniesta, impliqué dans les deux buts de Bojan Krkic. Le , le FC Barcelone bat Malaga CF à domicile (6-0), en Liga. Iniesta donne une passe décisive à Daniel. Légèrement touché au cours du match, il rate les deux victoires de l'Espagne contre la Turquie.

Le , il est convoité par Manchester City qui formule une offre de 39 millions d'euros.

Contre le Séville FC à domicile (4-0), le , en championnat, Pep Guardiola décide de ménager Lionel Messi et Carles Puyol, et de privilégier Eto'o et Iniesta. Auteur de trois passes décisives pour Eto'o, Thierry Henry et Xavi et d'une grande performance au milieu, il marque d'un tir de vingt mètres en pleine lucarne. À Valence (2-2), le , en championnat, il donne une passe décisive à Lionel Messi.

Le , en demi-finale de Ligue des champions, Iniesta marque un but miraculeux à la 93e minute en pleine lucarne, décalé par Lionel Messi, qui qualifie Barcelone contre Chelsea F.C. à Stamford Bridge. Ce but (0-0, 1-1) lui permet d'acquérir de la notoriété, « Andrésito » devenant « Don Andrés ». Il est cependant victime d'une déchirure bénigne le 10 mai 2009 en Liga, à domicile contre Villarreal (3-3). Ainsi, il loupe la finale de la Coupe du roi du 13 mai 2009 à Valence contre l'Athletic Bilbao, match gagné 4-1 par le Barça (le 100e titre du club blaugrana). Le , en finale de la Ligue des champions contre Manchester United (2-0) à Rome, Iniesta donne une passe décisive à Eto'o à la 10e minute. Il est l'auteur d'une performance d'un tel niveau que le lendemain, Wayne Rooney, l'avant-centre mancunien, affirme aux tabloïds qu'Iniesta est l'un des meilleurs joueurs au monde [18]. 2008-2009 voit le FC Barcelone devenir la première équipe à remporter à la fois la Liga, la Coupe du roi, et la Ligue des champions en un an.

Iniesta et le Barça en finale de la Ligue des champions.

Le mercato 2009 du FC Barcelone est marqué par le départ du buteur camerounais Eto'o, échangé contre le suédois de l'Inter Milan Zlatan Ibrahimović. Pedro arrive de manière définitive en équipe première en provenance de La Masia. Andrés Iniesta, victime d'une déchirure bénigne le 10 mai 2009 contre Villarreal (3-3) en Liga, une blessure déjà présente lors de la finale de la ligue des champions face à Manchester United, doit entamer une période de récupération de 3 mois pour se rétablir.

Il loupe par conséquent avec Barcelone, la tournée en Angleterre et en Amérique, la victoire en Supercoupe d'Espagne le 20 août 2009 contre l'Athletic Bilbao et en Supercoupe de l'UEFA et le match d'ouverture en Liga contre le Sporting Gijon. De retour à l'entraînement avec le groupe barcelonais le 29 août 2009 et de retour à la compétition en Liga à Getafe, il redevient titulaire le 1er octobre 2009 contre le Dynamo Kiev (2-0) en Ligue des champions. Le 18 octobre 2009, il fait partie des nominés pour remporter le Ballon d'or 2009, en compagnie de Xavi, Zlatan Ibrahimović, Lionel Messi, Thierry Henry et Yaya Touré. Le 25 octobre 2009, en Liga, le FC Barcelone renoua avec la victoire devant Zaragoza (6-1). Iniesta est à l'origine du but d'Ibrahimović, et l'auteur de deux passes décisives pour Keita et Messi. Le lendemain, à Madrid, il remporta le prix L.F.P. du meneur de jeu de la Liga en 2009[19].

Le 30 octobre 2009, il est nommé pour le titre de footballeur de l'année FIFA 2009. Le 10 novembre 2009, au premier tour de la Coupe du roi, le FC Barcelone bat le Cultural Leonesa à domicile (5-0). Iniesta, 3e du prix « Champions no 1 » 2009 et Onze de bronze 2009, donne une passe décisive à Pedro. Le 27 novembre 2009, Iniesta prolonge d'un an le contrat qui le lie au FC Barcelone, avec une clause libératoire de 200 millions d'euros[20]. Andrés finit à la 4e place du Balon de Oro 2009. Le 19 décembre 2009, il remporte à Abou Dabi avec Barcelone, un 6e titre : la Coupe du monde des clubs de la FIFA, devant La Plata (1-3), champion Libertadores, en finale. Il donne une passe décisive à Pedro contre le CF Atlante, champion CONCACAF (1-3), en demi-finale. À Zurich, membre du FIFA/FIFPro World XI 2009 [21] et du onze idéal de l'année UEFA 2009, Andrés Iniesta finit 4e footballeur de l'année FIFA 2009 avec 134 votes. À l'origine des 3 buts de Lionel Messi à Tenerife (0-5) en Liga, il ne peut empêcher l'élimination du FC Barcelone en Coupe du roi en huitième de finale par le futur vainqueur : le FC Seville. Le 30 janvier 2010, à El Molinón, le FC Barcelone empoche trois points cruciaux en Liga contre le Sporting Gijon (0-1). Le 20 février 2010, pour la réception du Racing Santander (4-0) au Camp Nou, en Liga, il marque son premier but à la 7e minute, bien aidé par un duel aérien loupé entre Thierry Henry et José Ángel. Le 24 mars 2010, pour le 200e match de Lionel Messi en équipe première, le FC Barcelone vient à bout au Camp Nou d'une grande équipe de Pampelune (2-0), en Liga. Iniesta, à l'origine des deux buts blaugranas, donna une passe décisive à Bojan Krkic. Le 28 mars 2010, victime d'une déchirure au fémoral droit à Majorque (0-1), en Liga, Iniesta loupe deux matchs. Le 6 avril 2010, il revient pour cinq minutes à domicile face à Arsenal F.C. (4-1), en Ligue des champions. Le 10 avril 2010, a lieu à Madrid un match crucial pour le titre de champion d'Espagne : les deux rivaux, le Real Madrid et le FC Barcelone, sont en tête avec le record de 77 points, loin devant Valencia C.F. (3e). Le Real Madrid, intraitable à domicile en Liga (quinze victoires en quinze matchs au Bernabéu), tombe contre Barcelone (0-2). Victime d'une grave rechute le 13 avril 2010 à l'entraînement, Iniesta rate un mois de compétition, dont l'élimination du FC Barcelone en Ligue des champions le 28 avril 2010 en demi-finale par l'Inter Milan. L'équipe nerazzuri remporte le titre 2 à 0 contre le Bayern Munich, en finale, grâce à un doublé de Diego Milito. Cependant, l'équipe blaugrana empoche un vingtième titre de champion d'Espagne (le 4e pour Iniesta, de retour à la 86e minute) contre Valladolid, le 16 mai 2010, avec un total inédit en Europe de 99 points. À l'issue de cette saison, le FC Barcelone n'a concédé qu'une défaite en Liga contre l'Atlético Madrid et qu'un match nul à domicile contre Villarreal.

Réussites individuelles et collectives (2010-2015)[modifier | modifier le code]

Iniesta vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs 2011

L'été 2010 est marqué par le départ de Zlatan Ibrahimović et de Thierry Henry et l'arrivée de David Villa, récent meilleur buteur de la Coupe du monde, en provenance de Valence. Le , privé des huit champions du monde et de Lionel Messi, non titulaire, le Barça commence sa saison avec une défaite au Sánchez Pizjuán contre le Séville FC en Supercoupe d'Espagne[22]. L'équipe blaugrana remporte le titre 4 à 0 à domicile avec passe décisive d'Iniesta pour Lionel Messi notamment[23]. Le , en match d'ouverture de la Liga contre le Racing Santander, Iniesta, auteur d'une passe décisive pour Lionel Messi, bénéficie d'un dégagement du gardien adverse et marque un lob de vingt-cinq mètres. Il est également impliqué dans le but de Seydou Keita au Stade de San Mamés de Bilbao en championnat.

Le , pour la réception du leader de la Liga, Valence (cinq victoires en cinq matchs), au Camp Nou, il marque le but de la victoire. Le , en Ligue des champions, devant Copenhague à domicile (2-0), il donne une passe décisive à Lionel Messi. Le , face au 3e de la Liga Villarreal (3-1), il donne une passe décisive à David Villa. Le , le Barça, en grande forme à l'extérieur, humilie Almeria (0-8) en championnat. Andrés Iniesta inscrit le deuxième but. Le , en Ligue des champions, les culés deviennent leader du groupe D de manière définitive grâce à une victoire en Grèce face au Panathinaïkos (0-3). Iniesta, à l'origine du but de Lionel Messi, donne une passe décisive à Pedro. Le 30 novembre 2010, le FC Barcelone anéantit le Real Madrid invaincu de José Mourinho au Camp Nou (5-0) lors du Clásico et reprend la tête du championnat[24],[25]. Iniesta réalise une première mi-temps aboutie au milieu du terrain, et donne une passe décisive à Xavi.

Le , les trois candidats nommés pour la finale du FIFA Ballon d'or 2010 sont annoncés… Le premier est Xavi Hernández, vingt passes décisives avec le Barça dont quinze en championnat et grand acteur de la conquête du titre de champion. Le métronome a remporté la Coupe du monde avec la Roja et a tenu un rôle important face à l'Allemagne en demi-finale. Le deuxième est Lionel Messi, Pichichi en Liga avec 34 buts et meilleur buteur de la Ligue des champions avec 8 unités. Le 3e est Andrés Iniesta, auteur du but de la victoire en finale de la Coupe du monde avec l'Espagne contre les Pays-Bas. Andrés déclare : « C'est magnifique que trois gamins de Barcelone qui ont grandi au club soient nommés pour ce genre de prix. Cela a une valeur incalculable. »[19] Le 13 décembre 2010, en Liga, le FC Barcelone continue d'impressionner contre la Real Sociedad (5-0), au Camp Nou. Iniesta combine avec Pedro et marque le deuxième but[19].

Le , au Riazor en championnat, Iniesta marque d'un tir du gauche à l'entrée de la surface de réparation le 3e but des blaugrana (0-4) face à la Corogne. Le , Lionel Messi remporte le FIFA Ballon d'or 2010 (le premier décerné conjointement par la FIFA et France Football) avec 22,36 % des voix. Andrés Iniesta, grand favori, finit deuxième avec 17,36 % des voix devant son coéquipier Xavi Hernández avec 16,48 %. Le nouveau mode de désignation a été déterminant dans ce choix parce que Messi n'était que 4e pour les journalistes[19]. Le lendemain, en huitième de finale de la Coupe du Roi au Camp Nou face au Betis Séville (5-0), il est auteur de deux passes décisives pour Messi et Keita.

Le , Andrés Iniesta remporte sa troisième Ligue des champions avec son club. Il contribue au succès de son équipe avec une passe décisive pour Messi à la 54e minute lors de la finale[26]. En 2011, Iniesta remporte cinq titres avec le Barça dont le championnat et la Coupe du monde des clubs. Le , Iniesta se distingue particulièrement lors de la victoire (1-3) de son équipe contre le rival madrilène, pour le compte de la 16e journée du championnat. Bien qu'il n'ait pas marqué, sa performance technique (pourcentage de passes réussies, accélérations) est telle qu'il est élu homme du match. Enchaînant les grandes prestations, il ne fait cependant pas partie des trois derniers nommés pour le Ballon d'or 2011. Mais son talent est de plus en plus admiré, à l'image de Juan Román Riquelme qui affirme : « … Mais pour moi, Iniesta est celui qui joue le mieux au foot. »

joueur en action
Andrés Iniesta face à Rubin Kazan.

Le , il est sacré meilleur joueur en Europe de la saison 2011-2012 par l'UEFA, devant Lionel Messi et Cristiano Ronaldo[27]. Le , il termine à la troisième place du Ballon d'or 2012 remporté par son coéquipier du Barça Lionel Messi pour la quatrième fois consécutive[28].

Le 23 décembre 2013, Andrés Iniesta renouvelle son contrat avec le FC Barcelone jusqu'en 2018[29].

En juin 2015, Iniesta devient le nouveau capitaine du Barça suite au départ de Xavi qui avait succédé à Carles Puyol.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

De la Rojita à la Roja[modifier | modifier le code]

Iniesta apparaît véritablement sur la scène internationale en 2001. Il contribue au succès de l'Espagne au championnat d'Europe des moins de 16 ans. Il mène l'équipe nationale des moins de 17 ans à la victoire à l'Euro en Angleterre, remportée le contre la France, avec quatre réalisations à son actif lors de ce tournoi. L'année suivante, il est également sélectionné pour le championnat d'Europe des moins de 19 ans. Auteur de cinq buts avec l'équipe d'Espagne des moins de 19 ans, Iniesta remporte l'Euro, face à l'Allemagne en finale, en Norvège. Depuis, il est devenu un choix régulier pour l'entraîneur Juan Santisteban.

En 2003, titulaire durant toute la compétition, il marque 3 buts, au premier tour face à l'Ouzbékistan (1-0), en quart de finale contre le Canada (2-0), en demi-finale devant la Colombie (1-0), mais échoue en finale contre le Brésil. Il atteint donc la finale du championnat du monde des moins de 20 ans en 2003 aux Émirats arabes unis face au Brésil . Pendant cette compétition avec la Rojita, Iniesta a été nommé capitaine plusieurs fois. Il figure dans l'équipe type de la compétition.

Ensuite, à la surprise de beaucoup, il est appelé pour la Coupe du monde 2006. À vingt-deux ans, le , il honore sa première sélection pour la Roja lors d'un match amical contre la Russie. Il débute la Coupe de monde ailier gauche titulaire, au dernier match du premier tour, le , face à l'Arabie saoudite (victoire 1-0). L'équipe finit leader du groupe H avec 9 points (3 victoires en 3 matchs), et huit buts marqués, mais échoue en huitièmes de finale contre l'équipe de France d'un Zinédine Zidane en grande forme, à Hanovre.

Iniesta marque son premier but pour l'Espagne dans un match amical contre l'Angleterre le .

Sacré à l'Euro 2008[modifier | modifier le code]

Iniesta occupe par la suite une place de plus en plus prépondérante, il contribue à la qualification de l'Espagne pour l'Euro 2008, qui se déroule conjointement en Autriche et en Suisse, en marquant des buts importants, contre la Suède notamment. Par la suite, Iniesta occupe des postes de plus en plus avancés sur le terrain, particulièrement quand l'Espagne évolue à l'extérieur, par exemple contre le Danemark.

Il joue les deux premiers matchs de groupe de l'Espagne et prouve son importance dans l'équipe, fournissant une passe décisive particulièrement notable pour le deuxième but de David Villa contre la Russie. Il est particulièrement important dans le système de jeu espagnol : le sélectionneur Vincente Del Bosque l'aligne — contrairement aux autres titulaires habituels de l'Espagne — pour le dernier match de groupe contre la Grèce, que l'Espagne remporte 2-1 grâce à une volée de Rubén de la Red et un dernier but tardif de Daniel Güiza. Lors de la demi-finale de la compétition, l'Espagne bat l'Italie au terme d'un match indécis et disputé. Lors de la demi-finale contre la Russie, il joue les 90 minutes et offre le premier but à son coéquipier du Barça, Xavi. Pour sa prestation, Iniesta est élu homme du match. Le 29 juin 2008, Iniesta et l'Espagne deviennent champions d'Europe en battant l'Allemagne (1-0). Au terme de la compétition, Iniesta est élu dans le onze idéal de l'Euro 2008.

Iniesta n'a pas participé à la Coupe des confédérations en Afrique du Sud, en raison d'une blessure à la cuisse. L'Espagne est éliminée du tournoi[30].

Décisif à la Coupe du monde 2010[modifier | modifier le code]

L'Espagne remporte la première Coupe du monde de son histoire.

Pour la Coupe du monde 2010, Iniesta marque le deuxième but dans une victoire 2-1 contre le Chili. Il est aussi nommé homme du match[31]. Il est présélectionné pour le Ballon d'or récompensant le meilleur joueur de la compétition en compagnie entre autres de ses coéquipiers du FC Barcelone, Messi et Xavi[32]. Pendant la Coupe du monde 2010, il marque le but gagnant lors de la finale contre les Pays-Bas[33]. Lors de ce match, il rend hommage au capitaine de l'Espanyol Barcelone, Dani Jarque, mort d'une crise cardiaque en août 2009[34]. À l'issue de la rencontre, qui voit l'Espagne remporter la première Coupe du monde de son histoire, Iniesta est une fois de plus élu homme du match[35].

Confirmation à l'Euro 2012[modifier | modifier le code]

Iniesta poursuit ses bonnes performances sous le maillot de l'Espagne. En effet, on lui a attribué trois fois le titre d'homme du match lors de trois matchs différents. Il a été également choisi comme l'homme du match dans la finale contre l'Italie, que l'Espagne a gagnée (4-0). Iniesta devient le seul joueur espagnol à gagner la récompense au moins une fois au cours de trois tournois consécutifs de l'Espagne[36].

Qui plus est, il est élu meilleur joueur de l'Euro 2012 et meilleur joueur de la finale de l'Euro 2012[37].

En septembre 2013, il devient un des dix joueurs les plus capés de l'histoire de la Roja. Le 23 juin 2014, il joue son 100e match avec l'Espagne face à l'Australie lors de la Coupe du monde au Brésil.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Iniesta avec la balle sous les couleurs du Barcelona contre le Bayer Leverkusen in 2012.

Iniesta a débuté au poste de milieu de terrain défensif[38], mais son agilité, alliée à un bon contrôle de la balle, lui permet d’évoluer comme un milieu de terrain offensif, voire comme attaquant. Au-delà de son talent, qui a été découvert à un jeune âge par des recruteurs du FC Barcelone, c'est sa polyvalence et sa créativité qui lui ont permis de se faire une place dans la première équipe du Barça à l'âge de 18 ans[39]. Mais Iniesta est aussi connu pour son intelligence de jeu[40], ses combinaisons efficaces et créatives, en particulier avec ses coéquipiers du FC Barcelone Messi et Xavi Hernandez[41],[42],[43]. Vicente del Bosque l'a décrit comme un footballeur complet, qui sait attaquer et défendre, et Frank Rijkaard dit de lui qu'il a évolué comme un ailier, un milieu de terrain central, le milieu de terrain offensif ou juste derrière un attaquant, et qu'il était toujours excellent[44]. Vif, rapide et doté d'une excellente vision du jeu, ainsi que d'une bonne technique, il est passé du poste de récupérateur à celui de milieu offensif, voire d'ailier gauche. Louis van Gaal l'utilisa même en tant qu'attaquant de pointe et Frank Rijkaard le faisait jouer sur le flanc droit de l'équipe en soutien de l'avant-centre. Il est considéré comme l'un des meilleurs milieux de terrain du monde. Il a été utilisé initialement comme un ailier en absence de Juan Román Riquelme et Ronaldinho par Louis van Gaal et Frank Rijkaard respectivement, mais s'est véritablement imposé sur la scène internationale au niveau de la ligne moyenne centrale à côté ou au lieu de Xavi, tant au club qu'au niveau international. Iniesta est un joueur connu pour son dribble et sa vision de jeu[45]. Comme beaucoup de joueurs du FC Barcelone, comme Pep Guardiola, Xavi et Iván de la Peña, Iniesta fait preuve de créativité, d'intuition et d'esprit d'invention pour essayer de contrôler le milieu de terrain et de dicter le tempo de son équipe[46] . D'après son ex-coéquipier Giovanni van Bronckhorst, Iniesta a une interaction spéciale avec son coéquipier actuel, Xavi[47],[48].

Tout au long de sa carrière de joueur, il est une pièce essentielle de ses équipes. Il marque des buts décisifs pour son club et pour son pays : il joue un rôle déterminant en finale de la Ligue des champions 2006, de la Ligue des champions 2009 et de la Ligue des champions 2011, ainsi que lors de la finale de la Coupe du monde de football de 2010[39].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Andrés Iniesta au 23 mai 2015[49]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2002-2003 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 6 0 0 0 0 - - - - C1 3 0 0 - - - - - - 9 0 0
2003-2004 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 11 1 2 3 1 0 - - - C1 3 0 1 - - - - - - 17 2 3
2004-2005 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 37 2 1 1 0 0 - - - C1 8 0 3 - - - - - - 46 2 4
2005-2006 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 33 0 3 4 0 0 1 0 0 C1 11 1 2 - - - - - - 49 1 5
2006-2007 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 37 6 3 6 1 0 2 0 0 C1 8 2 0 1 0 0 2 0 0 56 9 3
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 31 3 3 7 0 0 - - - C1 11 1 1 - - - - - - 49 4 4
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 26 4 9 6 0 0 - - - C1 11 1 1 - - - - - - 43 5 10
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 29 1 4 3 0 1 - - - C1 9 0 0 - - - 1 0 1 42 1 6
2010-2011 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 34 8 0 5 0 3 1 0 1 C1 10 1 5 - - - - - - 50 9 9
2011-2012 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 27 2 6 6 2 1 2 1 0 C1 8 3 1 1 0 0 2 0 0 46 8 8
2012-2013 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 31 3 16 5 2 3 2 0 1 C1 10 1 1 - - - - - - 48 6 21
2013-2014 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 3 7 6 0 1 2 0 0 C1 9 0 3 - - - - - - 52 3 11
2014-2015 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 24 0 1 6 3 2 - - - C1 10 0 4 - - - - - - 40 3 7
Total sur la carrière 361 33 55 58 9 11 10 1 2 - 111 10 22 2 0 0 5 0 1 547 53 91

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec l'Espagne[modifier | modifier le code]

Iniesta lors de l'Euro 2012.

Avec le FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Andrés Iniesta se marie en 2012 avec Anna Ortiz qui est depuis 2008, sa compagne[52],[53]. Le , Andres Iniesta a annoncé sur sa page Facebook que sa compagne Anna avait donné naissance à leur premier enfant, Valeria[54].

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Une rue de son village natal, Fuentealbilla, porte le nom d'Andrés Iniesta depuis le 18 juillet 2008.
  • Une pétition a été lancée après la Coupe du monde 2010 pour que le Stade Carlos Belmonte à Albacete soit renommé Stade Andrés Iniesta.
  • Plusieurs milliers de personnes ont participé le 30 juillet 2010 à l'hommage rendu à Andrés Iniesta à Fuentealbilla où une statue de la Coupe du monde avec le nom d'Andrés Iniesta gravé sur le socle a été inaugurée sur la place de la cité. Un jour avant, c'est à Albacete qu'un autre hommage avait été rendu à Iniesta réunissant là aussi une foule immense.
  • Le Musée de cire de Barcelone a annoncé en septembre 2010 que la statue d'Andrés Iniesta allait prochainement faire son entrée au musée.
  • Le 18 décembre 2010, lors du derby barcelonais au stade Cornellà-El Prat, les supporters de l'Espanyol ovationnent Andrés Iniesta pour son geste en mémoire de Dani Jarque à la Coupe du monde[55].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.fcbarcelona.es/futbol/primer-equipo/plantilla/jugadores/a-iniesta
  2. « La biographie de Andres Iniesta », sur premiere.fr,‎
  3. « Barça: Andrés Iniesta à Fuentealbilla », sur footespagnol.fr,‎
  4. « Comment le Real Madrid a laissé échapper Iniesta », sur footmercato.net,‎
  5. http://www.goal.com/en/news/8/main/2008/10/27/933915/madrid-red-light-let-iniesta-leave-for-bar%C3%A7a
  6. (fr) « Comment le Real Madrid a laissé échapper Iniesta », sur footmercato.net,‎
  7. a et b http://www.sofoot.com/iniesta-lor-lui-sied-si-bien-161251.html
  8. a et b http://www.fcbarcelona.com/fr/football/equipe-premiere/staff/joueurs/iniesta/biographie
  9. http://news.bbc.co.uk/sport2/hi/football/europe/4773353.stm
  10. http://football-tickets.barcelona.com/andres_iniesta
  11. http://www.footmercato.net/breves/liga-barcelone-perd-du-terrain-sur-seville_10393
  12. http://arxiu.fcbarcelona.cat/web/english/noticies/futbol/temporada07-08/07/n070719101316.html
  13. http://archivo.marca.com/edicion/marca/futbol/1a_division/real_madrid/es/desarrollo/1018215.html
  14. Culers en catalan, culés en espagnol, désigne les supporters du FC Barcelone. De 1909 à 1922, les matchs se jouaient au stade de la calle de la Industria. Les spectateurs n'ayant pas trouvé place dans la tribune ou sur les bancs s'asseyaient sur le mur d'enceinte. Vu de l'extérieur, cela offrait un impressionnant alignement de derrières (culers, en catalan). (es) « ¿Por qué a los barcelonistas nos llaman culés? », sur blaugranas.com. Par extension, le mot s'applique parfois à l'équipe : « el equipo culé ». (es) « Suárez marcó su primer gol con equipo culé », sur elcomercio.pe, 25 novembre 2014.
  15. http://arxiu.fcbarcelona.cat/web/english/noticies/futbol/temporada09-10/11/n091127108006.html
  16. http://www.goal.com/en/news/12/spain/2009/06/05/1306150/barcelona-set-to-extend-puyols-stay-improve-iniestas
  17. http://www.fcbarcelonaclan.com/actu/manchester-united-fc-1-0-fc-barcelone-the-end/7294.html
  18. (fr) « Rooney encense Iniesta », sur eurosport.fr,‎
  19. a, b, c, d et e (fr) « Le Barça truste les prix LFP », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 5 juillet 2010)
  20. (fr) « Iniesta blaugrana jusqu'en 2015, », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 5 juillet 2010)
  21. a et b Messi joueur de l'année 2009 le 21.12.2009
  22. http://www.football.fr/footballfr/cmc/espagne/201032/le-fc-seville-bat-le-fc-barcelone-en-finale-aller-de-la-supercoupe-d-espagne_90457.html
  23. Vincent Duchesne, « Chapeau Messi », sur lefigaro.fr,‎
  24. http://www.lequipe.fr/Football/breves2010/20101129_230048_le-barca-humilie-le-real.html Le Barça humilie le Real, lequipe.fr, 29/11/2010
  25. «Humillacion y lideres», lequipe.fr, 30/11/2010
  26. « FC Barcelone 3 - 1 Manchester United », sur eurosport.com,‎
  27. « Iniesta devant Messi et Ronaldo », sur eurosport.com,‎
  28. « Iniesta,troisième de l'éléction a déclaré: "Leo, ne laissera pas s'échapper un cinquième Ballon d'or », sur eurosport.com,‎
  29. Andrés Iniesta : "Lundi je signe mon nouveau contrat", sport.es, 22 décembre 2013
  30. « Injured Iniesta to miss Confederations Cup », sur google.com,‎
  31. « Chile 1 Spain 2: match report », sur telegraph.co.uk,‎
  32. « World Cup 2010: Diego Forlan collects Golden Ball award », sur news.bbc.co.uk,‎
  33. « Iniesta sinks Dutch with late strike », sur espnfc.com,‎
  34. « Spain's little man comes through in the biggest moment », sur latimes.com,‎
  35. « Andres Iniesta, the unassuming superstar », sur bbc.co.uk,‎
  36. « Spain earns the big prize, but here are my Euro 2012 tourney awards », sur sportsillustrated.cnn.com,‎
  37. « Iniesta élu meilleur joueur », sur lequipe.fr,‎
  38. « Andrés Iniesta Lujan », sur FCBarcelona.cat (consulté le 17 mars 2009)
  39. a et b Andrés Iniesta
  40. http://mercato.eurosport.fr/football/liga-1/2012-2013/lionel-messi-xavi-hernandez-et-carles-puyol-prolongent-leur-contrat-avec-le-barca_sto3535571/story.shtml
  41. http://www.telegraph.co.uk/sport/football/picturegalleries/7523132/Lionel-Messi-10-reasons-why-hes-the-worlds-greatest-player.html?image=9
  42. http://www.barcablaugranes.com/2011/9/16/2430028/lionel-messi-the-complete-footballer-part-two-passing-vision
  43. http://www.periscopepost.com/2011/12/real-madrid-1-barcelona-3-lionel-messi-once-again-lights-up-el-clasico/
  44. Lowe, Sid (24 May 2009)"Iniesta graduates from cameo role to take centre stage at Barcelona", The Guardian. Retrieved 22 December 2010.
  45. « 2010 FIFA World Cup™ – Andres INIESTA », FIFA.com (consulté le 23 juin 2012)
  46. « World Player Of The Week: Andrés Iniesta – Spain », Goal.com,‎ (consulté le 23 juin 2012)
  47. Jonathan Stevenson, The men who make Barca beautiful, BBC Sport,‎ (lire en ligne)
  48. http://fr.fifa.com/worldfootball/news/newsid=1314191.html
  49. Statistiques de Andrés Iniesta sur footballdatabase.eu
  50. (es) « Messi recibe el "Champions n°1" », sur marca.com,‎ (consulté le 10 novembre 2009)
  51. http://www.chronofoot.com/cristiano-ronaldo/cristiano-ronaldo-lionel-messi-decouvrez-l-039-equipe-type-de-sports-illustrated_art15186.html Iniesta membre de l'équipe-type de Sports Illustrated]
  52. « Barça: Andrés Iniesta se marie », sur footespagnol.fr,‎
  53. « Iniesta se marie selon le rituel Maya », sur sofoot.com,‎
  54. « Iniesta papa », sur sofoot.com,‎
  55. (es) Les supporters de l'Espanyol ne signent une trève qu'avec Iniesta, sport.es, 18 décembre 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]