Panathinaïkos (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panathinaïkos.

Panathinaïkós

Logo du Panathinaïkós
Généralités
Nom complet PAE Panathinaïkós
Surnoms i Prassini (les verts), i tryffili (les trèfles), PAO
Fondation 3 février 1908[1]
Couleurs vert et blanc
Stade Stade Apóstolos-Nikolaïdis
(16 620 places)
Siège Athlitikes Egatastasis Paiania
19002 Paiania Attikis
Championnat actuel Superleague Elláda
Président Drapeau : Grèce Giannis Alafouzos
Entraîneur Drapeau : Grèce Yánnis Anastasíou
Site web pao.gr
Palmarès principal
National[2] Championnat de Grèce (20)
Coupe de Grèce (18)
Supercoupe de Grèce (4)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Grèce de football 2014-2015
0

Le Panathinaïkós (en grec : Παναθηναϊκός) est un club omnisports grec situé à Athènes, comprenant une section football de premier plan. Cet article concerne cette section football du « Pao » ; voir Panathinaïkos (basket-ball) pour la section basket-ball.

Le PAO est l’un des principaux clubs de football athéniens. Il se veut d’ailleurs le rassembleur de tous les habitants de la capitale grecque, son nom signifie « panathénien » (pan = tout, Athinaikós = athénien).

Le Panathinaïkós FC était la section amateur du Panathinaïkós Athlitikós Ómilos (Παναθηναϊκός Αθλητικός Όμιλος, « Club athlétique panathénien »). C’est en 1979 que la section est devenue professionnelle et indépendante.

Historique[modifier | modifier le code]

Le club est fondé le 3 février 1908, sous le nom de Podosferikós Ómilos Athinón (grec : Ποδοσφαιρικός Όμιλος Αθηνών, « Football Club d’Athènes »), lorsque George Kalafatis et d'autres athlètes décident de quitter le Panellinios Athènes, pour créer un club entièrement consacré au football. Cette décision survient après deux années de tentatives infructueuses de la part de Kalafatis de convaincre les dirigeants des clubs Athéniens de Panellínios et de l’Ethnikós Gymnastikós Sýllogos de créer une section football. Ces derniers ont toujours refusé, arguant du fait que le football était le sport des « basses classes ». Le premier match non officiel du nouveau club est disputé, et remporté 9-0, lors d'un tournoi à Trikala, en septembre 1908, contre l'équipe de Piraeus (Le Pirée). Cette victoire à Trikala attire les premiers supporteurs du Panathinaïkos.

En 1909, le premier tournoi officiel de football en Grèce, la SEGAS Cup, est organisé par l'association hellénique d'athlétisme amateur (SEGAS en grec), et le Panathinaïkos y prend la 3e place, derrière le FC Goudi, et Piraeikos.

Lors de l'année 1909, à la suite d'un désaccord avec certains dirigeants, George Kalafatis accompagné d'une grande majorité des joueurs, décide d'installer le club place Amerikis, et le rebaptise Panellínios Podosferikós Ómilos (Πανελλήνιος Ποδοσφαιρικός Όμιλος, « Football Club panhellénique »).

En 1912, le britannique John Campbell, membre de l'Université d'Oxford, est nommé entraîneur. Il devient ainsi le premier entraîneur étranger à diriger une équipe grecque. Jusqu'alors, Kalafatis avait assumé les rôles de joueur et d'entraîneur.

Après la 1re guerre mondiale, le club change de nom, et devient le Panellínios Podosferikós kai Agonistikós Ómilos (Πανελλήνιος Ποδοσφαιρικός και Αγωνιστικός Όμιλος, « Club panhellénique de football et de sports »), car certains de ses athlètes pratiquaient également d'autres sports. En 1919, le club adopte le vert comme couleur officielle, et le trèfle comme emblème.Apparu en même temps que l'équipement vert, le trèfle du Panathinaikos proviendrait de l'athlète canadien Billy Sherring (irlando-canadien), qui fit rêver des milliers d'Athéniens lors du marathon des Jeux olympiques d'Athènes en 1906, un trèfle floqué sur la poitrine.

Avec le développement en association omnisports, les infrastructures de la place Amerikis deviennent rapidement trop exiguës, et le club est forcé de trouver un autre terrain. Après de longues et difficiles tractations, un accord est trouvé, et il fait l'acquisition d'un nouveau terrain, sur l'avenue Alexandras. Le club est rebaptisé Panathinaikós Athlitikós Ómilos (Παναθηναϊκός Αθλητικός Όμιλος, « Club athlétique panathénien »).

En 1926, la Fédération de Grèce de football est fondé ; l'organisation du premier championnat de football grec suit rapidement (1927), remplaçant la SEGAS cup. Lors des années d'avant guerre, le club ne remporte qu'un seul titre de champion, en 1930, et sa première coupe de Grèce en 1940 face à Aris Salonique (3-1).

Après la Seconde Guerre mondiale, le « Pana » glane plusieurs titres de champion, en 1949, 1953, 1960, 1961, 1962, 1964 et 1965 ; et remporte également deux coupes de Grèce (1948 et 1955). Lors de la saison 1963-1964, le Panathinaïkos, avec Stjepan Bobek comme entraîneur, termine la saison sans la moindre défaite. L'équipe première remporte encore deux titres de champions (en 1969, et 1970), ainsi qu'une coupe de Grèce (1969), avant 1971.

Le Panathinaïkos alors entraîné par Ferenc Puskás participe à la Coupe d'Europe des clubs champions en 1970-1971. Il élimine l'AS La Jeunesse d'Esch (2-1/5-0), le SK Slovan Bratislava (3-0/1-2), Everton Football Club (1-1/0-0), et se qualifie pour la finale à l'issue d'un incroyable scénario lors du match retour à Athènes, face au club yougoslave de l'Étoile rouge Belgrade (1-4/3-0). Le « Pana » doit s'incliner en finale, le 2 juin 1971, à Wembley, face à l'Ajax Amsterdam de Johan Cruijff (0-2). Cette finale reste à ce jour la seule jamais disputée par un club grec en coupe d'Europe. Lors de ces dernières années amateurs, Panathinaïkos remporte un nouveau titre en 1972, et réalise le doublé coupe-championnat en 1977.

En 1979, le football grec devient professionnel, et la famille Vardinoyannis, propriétaire d'une société de média, acquiert la section football du club. George Vardinoyannis en devient le président. La Coupe de Grèce 1982 est le premier trophée de l'ère professionnelle pour le Panathinaïkos, qui remporte l'épreuve à quatre reprises dans les années 1980 (1984, 1986, 1988 et 1989), ainsi que deux titres de champion (1984 et 1986), ainsi que sa première Supercoupe de Grèce en 1988. En 1985, le PAO est éliminé par le Liverpool FC en demi-finale de la Coupe des clubs champions.

La première partie des années 1990 est une période de succès pour le club, tant sur le plan national qu'européen. Il décroche quatre titres nationaux en 1990, 1991, 1995 et 1996 ; quatre Coupes de Grèce (1991, 1993, 1994 et 1995), et deux Supercoupes en 1993 et 1994. Le Panathinaïkos participe à la Coupe des champions 1991-1992, qui se dispute pour la première fois sous forme de groupes. Le PAO atteint les demi-finales en 1995-1996 et est éliminé par l'Ajax Amsterdam. Après s'être imposés 1-0 sur la pelouse des Néerlandais, les « verts » s'inclinent lourdement lors du match retour (0-3), au Stade Olympique.

En 2000, Yannis Vardinoyannis succède à son oncle, George, en tant que président et actionnaire majoritaire du club. Les années 2000 sont bien moins fructueuses que la décennie précédente, malgré un doublé coupe-championnat en 2004, et de belles campagnes européennes. Le club est éliminé en quarts de finale de la Ligue des champions 2001-2002 par le FC Barcelone (1-0/0-3). La saison suivante, il tombe encore au même stade de la compétition, mais en Coupe UEFA, face au futur vainqueur, le FC Porto (1-0/0-2).

En 2008, le « Pana » célèbre son centenaire. Cette année est agitée en coulisses. Les supporters sont de plus en plus convaincus que la structure financière du club qui appartient exclusivement à la famille Vardinoyannis est devenu inadaptée, notamment pour pouvoir rivaliser avec l'Olympiakos qui domine le championnat national et truste ainsi les participations à la lucrative Ligue des champions. Un groupe de fans du Panathinaïkos hauts placés dans la société grecque forme le « mouvement unitaire du Panathinaïkos » (Παναθηναικη Ενωτικη Κινηση), coordonné par Andreas Vgenopoulos, Président de la société d'investissement Marfin Investment Group (en), afin de convaincre les propriétaires d'ouvrir le capital du club. Le 22 avril 2008, Yannis Vardinoyannis annonce dans une conférence de presse la décision de sa famille de réduire son contrôle du club à 50% de ses parts via une augmentation du capital de la société[3].

Les deux saisons suivantes sont assez réussies avec une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en 2008-2009, et un doublé coupe-championnat en 2009-2010. Le PAO dépense beaucoup sur le marché des transferts pour attirer des joueurs tels que Djibril Cissé ou l'international grec Kóstas Katsouránis. Mais la saison suivante, le Panathinaïkos ne parvient pas à défendre son titre et se fait éliminer en phase de groupes de la Ligue des champions. À l'été 2011, plusieurs joueurs importants quittent l'équipe sans être remplacés. La famille Vardinoyannis annonce son intention de se retirer définitivement du Panathinaïkos le 5 septembre 2011[4].

En mars 2012, des affrontements entre la police et les supporters du Panathinaïkos éclatent au cours du derby avec l'Olympiakos[5]. Le club est déclaré responsable des incidents par la commission de discipline de la Superleague qui lui inflige un retrait de trois points pour la saison en cours et de deux points pour la saison suivante ainsi qu'une lourde amende, et impose la tenue à huis-clos des quatre prochaines rencontres à domicile. L'ensemble du comité d'administration du Panathinaïkos démissionne après l'annonce de ces sanctions[6].

Stade[modifier | modifier le code]

Nom du stade Capacité Années
Stade Apóstolos-Nikolaïdis
Initiale: 25 000
(16 620 après travaux en 2001)
1923 - 1984, 1989,
2000 - 2005,
2007 - 2008
Stade Olympique (Athènes)
71 000
1984 - 2000,
2005 - 2007,

2008 - ....

Marfin Green Arena
De 42 000
(jusqu'à plus 50 000 avec aménagements)
99 ans dès la construction (2014?)

Lors de la saison 2007-2008, le Panathinaïkos est revenu disputer ses matches dans son stade Apóstolos-Nikolaïdis, mais il retourne au Stade Olympique à partir de la saison 2008-2009. Un nouveau stade d'une capacité annoncée de 42 000 places, situé dans le quartier de Votanikos, est prévu à l'horizon 2014.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du club dans les compétitions nationales et internationales
Compétitions nationales Compétitions internationales

Anciennes compétitions

Performances européennes[modifier | modifier le code]

Au 1er août 2008.

Compétition Joué V N D BP BC
C1 126 40 37 49 149 169
C2 22 9 3 10 29 36
C3 62 27 12 23 84 73
Supercoupe 0 0 0 0 0 0
CVF 0 0 0 0 0 0
Intercontinentale 2 0 1 1 2 3
Total 212 76 53 83 264 281

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Autriche
Croatie
Brésil
Argentine
Australie
Cameroun
Danemark
Allemagne
Norvège
Pologne
Roumanie
Chypre
Portugal
Afrique du Sud
Yougoslavie
France

Effectif actuel 2014-2015[modifier | modifier le code]

Effectif du Panathinaïkos de la saison lors de la saison 2014-2015
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[7] Nom Date de naissance Sélection[8] Club précédent
1 G Drapeau de la Grèce Kotsolis, StefanosStefanos Kotsolis 5/6/1979 (35 ans) Grèce Omonia Nicosie
15 G Drapeau de l'Angleterre Steele, LukeLuke Steele 24/9/1984 (30 ans)
Barnsley FC
35 G Drapeau de la Grèce Anagnostopoulos, AlexandrosAlexandros Anagnostopoulos 18/8/1994 (20 ans)
Formé au club
61 G Drapeau de la Grèce Kotsaris, KonstantinosKonstantinos Kotsaris 25/7/1996 (18 ans)
Formé au club
2 D Drapeau de la Grèce Spyrόpoulos, PanagiόtisPanagiόtis Spyrόpoulos 21/8/1992 (22 ans)
Paniónios
3 D Drapeau de la Grèce Chouchoumis, DiamantisDiamantis Chouchoumis 17/7/1994 (20 ans)
Formé au club
4 D Drapeau de la Grèce Koutroubis, GiorgosGiorgos Koutroubis 2/10/1991 (23 ans)
AEK Athènes
5 D Drapeau de la Grèce Triantafyllópoulos, KóstasKóstas Triantafyllópoulos 3/4/1993 (21 ans)
Formé au club
12 D Drapeau de la Grèce Marinakis, NikosNikos Marinakis 12/9/1993 (21 ans)
Formé au club
21 D Drapeau de l'Espagne Nano, Nano 27/10/1984 (30 ans)
SD Ponferradina
23 D Drapeau de la Croatie flèche vers la droite Schildenfeld, GordonGordon Schildenfeld 18/3/1985 (29 ans) Croatie Dynamo Moscou
24 D Drapeau de la Grèce Risvanis, SpyrosSpyros Risvanis 3/1/1994 (20 ans)
Formé au club
31 D Drapeau de la Grèce Bourbos, ChristosChristos Bourbos 1/6/1983 (31 ans)
OFI Crète
6 M Drapeau des Pays-Bas Mendes da Silva, DavidDavid Mendes da Silva 4/8/1982 (32 ans) Pays-Bas Red Bull Salzbourg
8 M Drapeau de la Grèce Lagos, AnastasiosAnastasios Lagos 12/4/1992 (22 ans)
Formé au club
10 M Drapeau du Portugal Zeca, Zeca Capitaine 31/8/1988 (26 ans)
Vitória Setúbal
11 M Drapeau de la Suède Bajrami, EmirEmir Bajrami 7/3/1988 (26 ans) Suède FC Twente
14 M Drapeau du Nigeria Ajagun, AbdulAbdul Ajagun 10/2/1993 (21 ans)
Dolphin
18 M Drapeau de la Grèce Donis, ChristosChristos Donis 9/10/1994 (20 ans)
Formé au club
22 M Drapeau des Pays-Bas flèche vers la droite Bouy, OuasimOuasim Bouy 11/6/1993 (21 ans)
Juventus Turin
28 M Drapeau de la Grèce Stamatakis, GiannisGiannis Stamatakis 26/6/1994 (20 ans)
Formé au club
32 M Drapeau de la Croatie Pranjić, DanijelDanijel Pranjić 2/12/1981 (33 ans) Croatie Sporting CP
7 A Drapeau de la Belgique Klonaridis, ViktorViktor Klonaridis 28/7/1992 (22 ans)
LOSC Lille
9 A Drapeau de la Suède Berg, MarcusMarcus Berg 17/8/1986 (28 ans) Suède Hambourg SV
17 A Drapeau de la Suède Berisha, ValmirValmir Berisha 06/6/1996 (18 ans)
AS Roma
19 A Drapeau de la Grèce Karélis, NikólaosNikólaos Karélis 24/2/1992 (22 ans)
Amkar Perm
26 A Drapeau de la Grèce Dinas, ThanasisThanasis Dinas 12/11/1989 (25 ans)
Panachaïkí
30 A Drapeau de la Grèce Apostolopoulos, KonstantinosKonstantinos Apostolopoulos 8/7/1993 (21 ans)
Formé au club
33 A Drapeau de la Croatie Petrić, MladenMladen Petrić 1/1/1981 (33 ans) Croatie West Ham
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Angleterre Steve Rutter
  • Drapeau : Grèce Giannis Vonortas
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Grèce Panagiotis Agriogiannis



Légende

Consultez la documentation du modèle

Anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Joueur Matchs
Antónios Nikopolídis 533
Dimitrios Domazos 504
Krzystof Warzycha 390
Kostas Antoniou 321
Ánthimos Kapsís 319
Takis Ikonomopoulos 310
Joueur Buts
Krzystof Warzycha 273
Antónis Antoniádis 180
Dimitrios Domazos 134
Dimitris Saravakos 128
Kóstas Eleftherákis 85

Sponsors et équipementier[modifier | modifier le code]

  • Equipementier 2012/2013 Adidas
  • Sponsor maillot: OPAP (Entreprise publique de jeux et paris)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Panathinaïkos FC history », pao.gr
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. (en) Christos Anagnostopoulos, « The Battlefield of Greek Football », dans Hallgeir Gammelsæter, Benoit Senaux, The Organisation and Governance of Top Football Across Europe: An Institutional Perspective, Routledge,‎ mai 2011 (ISBN 978-0415883788)
  4. (en) « The Vardinogiannis family withdrew from Panathinaïkos », sur GR Reporter,‎ 5 septembre 2011 (consulté le 17 octobre 2014)
  5. « Le derby d'Athènes dégénère encore », sur europe1.fr,‎ 19 mars 2012 (consulté le 17 octobre 2014)
  6. « Démissions en cascade au Pana », sur francefootball.fr,‎ 23 mars 2012 (consulté le 17 octobre 2014)
  7. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  8. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]