Yaya Touré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Touré.
Yaya Touré
Yaya Touré (cropped).jpg
Yaya Touré en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau de l'Angleterre Manchester City
Numéro 42
Biographie
Nom Yaya Gnégnéri Touré
Nationalité Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Naissance 13 mai 1983 (31 ans)
Lieu Bouaké, Côte d'Ivoire
Taille 1,9 m (6 3)[1]
Poste Milieu relayeur
Parcours junior
Saisons Club
2000-2001 Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Abidjan
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2001-2004 Drapeau de la Belgique KSK Beveren 073 0(3)
2004-2005 Drapeau de l'Ukraine Metalurg Donetsk 039 0(5)
2005-2006 Drapeau de la Grèce Olympiakos 029 0(3)
2006-2007 Drapeau de la France AS Monaco 030 0(5)
2007-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 118 0(6)
2010- Drapeau de l'Angleterre Manchester City 187 (52)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004- Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 087 (16)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 17 septembre 2014

Yaya Touré, né le 13 mai 1983 à Bouaké, est un footballeur international ivoirien qui évolue au poste de milieu relayeur dans le club anglais de Manchester City.

En 2009, Yaya Touré remporte avec Barcelone un sextuplé inédit dans l'histoire du football[2] : Ligue des champions, championnat d'Espagne, Coupe du Roi, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Espagne et Coupe du monde des clubs.

Il remporte trois fois successivement le trophée de joueur africain de l'année en 2011, 2012 et 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Frère de Kolo Touré et de Ibrahim Touré, Yaya Touré commence sa carrière comme junior à 17 ans en 2000, dans le club ivoirien de l'ASEC Abidjan.

Beveren[modifier | modifier le code]

Dès sa première saison, il est repéré par le club Belge de Beveren, club qui avait monté un partenariat avec l'Académie MimoSifcom de l'ASEC Mimosas.

Metalurg Donetsk[modifier | modifier le code]

Il reste en Belgique jusqu'en 2003 avant de rejoindre le championnat Ukrainien avec Metalurg Donetsk.

Olympiakos[modifier | modifier le code]

En 2005, il part pour la Grèce et l'Olympiakos. Il se fait alors repérer par les grosses écuries européennes lors de la Ligue des champions. Contre toute attente, c'est l'AS Monaco qui obtient la signature du joueur en 2006.

AS Monaco[modifier | modifier le code]

Yaya Touré signe un contrat de 3 ans en faveur de l'AS Monaco pour environ 5,5 millions d'euros.

En arrivant à Monaco, László Bölöni ne compte pas sur lui, ce qui lui fait regarder 10 matchs depuis le banc de touche. Mais suite à l'arrivée de Laurent Banide au poste d'entraîneur, il participe pleinement au renouveau de l'ASM. Sa rapidité et sa puissance physique font de lui un atout redoutable pour Monaco. À Monaco, il évolue au poste de milieu offensif, et marque 5 buts pour 5 passes décisives.

FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Yaya Touré à gauche avec le FC Barcelone.

Pendant le mercato d'été 2007, le FC Barcelone le recrute pour environ 12 millions d'euros.

Pour sa première saison dans sa nouvelle équipe, le club catalan fait une très mauvaise saison (problèmes internes, cas Ronaldinho, manifestations d'egos surdimensionnés, résultats décevants), mais Touré réalise une très belle saison, si bien qu'il est une des seules satisfactions de l'année. Il enchaîne les bonnes performances en étant le meilleur blaugrana avec Messi, même quand il jouera sous infiltration, blessé au dos.

En début de saison 2008-2009, Yaya Touré va continuer à très bien jouer comme il l'avait fait la saison précédente. Il enchaîne les grandes performances, à tel point qu'il est considéré comme l'un des meilleurs milieux défensifs d'Europe. Lors de la demi-finale retour de Ligue des champions face à Chelsea le 6 mai 2009, l'entraîneur du Barça Pep Guardiola place Touré au poste de défenseur central pour pallier les absences de Carles Puyol et Rafael Márquez, ce qui fut une première pour Touré et montre le degré de confiance que Guardiola a en Touré.

Le 13 mai 2009, Yaya Touré égalise en marquant un but somptueux en finale de la Coupe du Roi : il élimine son vis-à-vis d'un double contact et finit son action d'un tir du pied droit qui flirte avec le poteau. Il remporte alors son premier titre avec le FC Barcelone. Quelques jours après, il ajoute le Championnat d'Espagne à son palmarès. Cerise sur le gâteau d'une saison pléthorique, Yaya Touré a été le premier Ivoirien à remporter la Ligue des champions le 27 mai 2009 à Rome face à Manchester United. Il a joué la finale au poste de défenseur central aux côtés de Gerard Piqué. Le 1er juin, Yaya Touré s'est rendu à Abidjan avec le trophée de la Ligue des champions pour le montrer à ses compatriotes[3].

En octobre 2009, il figure dans la liste des 30 nommés pour le Ballon d'or 2009.

Le 19 décembre 2009, Yaya Touré a remporté avec Barcelone la Coupe du monde des clubs, le sixième titre d'une année exceptionnelle.

Manchester City[modifier | modifier le code]

Pep Guardiola préférant privilégier l'éclosion de Sergio Busquets, l'Ivoirien est poussé vers la sortie et le 2 juillet 2010, Touré signe un contrat de cinq ans avec Manchester City pour un montant de 32 millions d'euros. Yaya Touré sera le joueur le mieux payé de la Premier League avec 900 000 euros brut par mois. Le milieu défensif ivoirien est la meilleure recrue de Manchester City et flambe en ce début de saison avec trois buts contre Wigan, Fulham, et West Ham ainsi que quatre passes décisives, le jeune frère des Touré rayonne dans un rôle plus offensif qu’à Barcelone.

Lors de la demi-finale de la Cup face à son rival historique Manchester United, Yaya Touré inscrit le seul et unique but de ce match à la 52e minute de jeu grâce à une mauvaise passe de Carrick. Il accélère balle au pied puis élimine Vidić avant de placer le ballon d'un plat du pied entre les jambes de van der Sar.

Le 14 mai 2011, Yaya offre la 5e Cup à son équipe lors de la finale face à Stoke City en inscrivant le seul but de la partie.

Le 22 décembre 2011, Yaya Touré est élu meilleur joueur Africain de l'année, aux dépens de André Ayew, pourtant favori et Seydou Keita. Il succède ainsi au Camerounais Samuel Eto'o. Le dimanche 6 mai 2012, Yaya Touré inscrit un doublé face à Newcastle United qui permet à City de rester en tête du Championnat d'Angleterre à une journée de la fin.

Lors du dernier match de Championnat de la saison 2011/2012, face aux Queens Park Rangers, Yaya Touré se blesse à la 35e minute. Il continue toutefois le match et permet à son équipe de prendre l'avantage en délivrant une passe décisive à Pablo Zabaleta à la 40e minute. Alors que tous les espoirs semblent perdus pour Manchester City dans la course au titre, Edin Dzeko et Sergio Agüero réussissent à marquer 2 buts décisifs dans les arrêts de jeu. Yaya Touré, sur le banc, devient pour la première fois Champion d'Angleterre.

Le 22 mars 2014, il inscrit le premier triplé de sa carrière face à Fulham dont deux penalties et une magnifique frappe enroulé des 35 mètres (5-0). Un premier triplé pour Manchester City depuis plus de deux ans. Il réalise la saison de sa carrière la plus aboutie puisqu'avec ces trois nouvelles réalisations, Touré compte à la fin de la saison 20 buts en Championnat et 24 buts toutes compétitions confondues.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Yaya Touré avec la Côte d'Ivoire.

Drapeau : Grèce Olympiakos le Pirée :

Drapeau : Espagne FC Barcelone :

Drapeau : Angleterre Manchester City

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire :

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.mcfc.co.uk/Players/Midfielders/Yaya-Toure
  2. http://www.lequipe.fr/Football/Barcelone_2009_titres.html Le record du Barça, lequipe.fr, 30 décembre 2009
  3. http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hwqO8D8fTjRZuvybIyUPjecpPGvA Yaya Touré à Abidjan avec le trophée (AFP)
  4. « Yaya Touré meilleur africain en 2011 », sur lequipe.fr,‎ 22 décembre 2011 (consulté le 22 décembre 2011)
  5. « Yaya Touré joueur de l'année », sur lequipe.fr,‎ 20 décembre 2012 (consulté le 21 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :