Javier Saviola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Javier Saviola
Saviola celebrating.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Hellas Vérone
Biographie
Nom Javier Pedro Saviola Fernández
Nationalité Drapeau : Argentine Argentine
Drapeau : Espagne Espagnole
Nat. sportive Drapeau : Argentine Argentine
Naissance 11 décembre 1981 (32 ans)
Lieu Buenos Aires (Argentine)
Taille 1,68 m (5 6)
Période pro. 1998 -
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-2001 Drapeau : Argentine CA River Plate 086 (45)
2001-2007 Drapeau : Espagne FC Barcelone 168 (70)
2004-2005 Drapeau : France AS Monaco 037 (11)
2005-2006 Drapeau : Espagne Séville FC 042 (15)
2007-2009 Drapeau : Espagne Real Madrid 028 0(5)
2009-2012 Drapeau : Portugal SL Benfica 119 (39)
2012-2013 Drapeau : Espagne Málaga CF 036 0(9)
2013-2014 Drapeau : Grèce Olympiakos 034 (14)
2014- Drapeau : Italie Hellas Vérone 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : Argentine Argentine - 20 ans 007 (11)
2000-2007 Drapeau : Argentine Argentine 040 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 septembre 2014

Javier Pedro Saviola Fernández (né le 11 décembre 1981 à Buenos Aires (Argentine) est un footballeur professionnel argentin qui évolue au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

River Plate[modifier | modifier le code]

Saviola fait ses débuts sous le maillot de River Plate dès l'âge de 16 ans, devenant rapidement un buteur prolifique pour le club. Il contribue grandement à l'obtention des titres de championnats d'ouverture et de clôture 1999/2000. Dans le même temps, il est élu meilleur joueur sud-américain de l'année 1999. Âgé d'à peine 18 ans, ce jeune joueur est déjà considéré comme le plus grand espoir du football argentin.

FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Saviola au FC Barcelone

En 2001, âgé de 19 ans, il est transféré au FC Barcelone en Espagne contre la somme de 26M d'euros (un montant record pour un joueur d'à peine 19 ans), obtenant par la même occasion la nationalité espagnole. Sous les ordres de l'entraîneur Louis van Gaal, il inscrit 17 buts pour sa première saison sous le maillot catalan. Cependant sa seconde saison démarre poussivement, puisqu'il ne marque que deux fois durant la première partie du championnat. Heureusement la suite est meilleure pour lui. Sous les ordres du nouveau manager Radomir Antić, Saviola inscrit 11 buts en deuxième partie de saison. La saison suivante, Frank Rijkaard devient le nouvel entraîneur et Saviola inscrit un nombre honorable de 14 buts. Cependant malgré son nombre élevé de buts, il peine à s'imposer comme titulaire indiscutable. Il est considéré comme revenant trop cher et l'arrivée de Samuel Eto'o (future star du Barça) le pousse vers la porte de sortie.

En prêt à Monaco puis à Séville[modifier | modifier le code]

Après les JO de 2004 à Athènes, Saviola est prêté à l'AS Monaco. Son arrivée à l'ASM, très médiatisée, fait espérer aux supporters monégasques que Didier Deschamps (entraîneur de l'époque) a trouvé un buteur très prolifique. Malheureusement malgré 17 buts marqués en 41 matchs, Didier Deschamps ne tient pas là un remplaçant à Morientes (rentré au Real Madrid suite à son prêt).

Ne rentrant toujours pas dans les plans de l'entraîneur Frank Rijkaard, Saviola est de nouveau prêté à l'inter saison 2005, cette fois ci au Séville FC. Il effectue une saison prometteuse et remporte la Coupe UEFA avec ses coéquipiers, ce qui constitue son premier titre en Europe.

De retour au Barça[modifier | modifier le code]

Après la coupe du monde 2006, son prêt à Séville touchant à sa fin, il est convoité par de nombreux clubs. Des clubs comme Arsenal ou le PSV Eindhoven se montrent ainsi intéressés.

Mais Saviola décide de rester à Barcelone, où son contrat le lie jusqu'en 2007. Il espère en effet réussir à s'imposer au Camp Nou même si Frank Rijkaard ne compte pas sur lui. Profitant des blessures d'Eto'o et Messi, il retrouve une place de titulaire début 2007 et prouve qu'il n'a pas perdu son sens du but (8 buts en 8 matches en janvier).

Au terme de la saison 2006/2007, Frank Rijkaard, qui cherche à s'attacher les services du lyonnais Éric Abidal, propose un échange avec Saviola. Jean-Michel Aulas refuse, déclarant : "Quand j'ai reçu l'offre, je leur ai demandé s'ils rigolaient". Saviola arrive en effet en fin de contrat et donc l'OL pourrait très bien le recruter sans avoir à dédommager d'une quelconque manière le Barça.

Saviola est cependant bien désireux de quitter le FC Barcelone, son contrat n'ayant pas été renouvelé par le club blaugrana. Il se met donc en quête d'un nouveau club pour la saison 2007/2008. Après plusieurs contacts et des rumeurs de transferts vers de nombreux clubs, c'est finalement le Real qui se décide à l'accueillir.

Saviola au Real Madrid[modifier | modifier le code]

Saviola signe officiellement au Real Madrid le 12 juillet 2007. Il passe ainsi chez le plus grand rival du FC Barcelone, comme l'avait fait quelques années auparavant Luís Figo.

Cependant à Madrid, Saviola joue encore moins qu'à Barcelone. Il se voit notamment barré par la concurrence de Van Nistelrooy et de Raúl. Néanmoins le joueur décide de rester au Real Madrid pour essayer de s'y imposer.

Saviola au Benfica Lisbonne[modifier | modifier le code]

Saviola célèbre un but avec Benfica

Suite à un temps de jeu très faible dans la capitale madrilène, Saviola se voit finalement transféré le 26 juin 2009 au Benfica Lisbonne pour 3 ans et 5 millions d'euros de transfert[1]. Il retrouve un bon niveau de jeu au Portugal puisque son association avec Óscar Cardozo est prolifique. Il marque 14 buts en 22 matches de championnat alors qu'en Europa Ligue il réalise un doublé contre Everton lors d'une large victoire 5-0 qui permet à Benfica de prendre la tête de son groupe. Il donne aussi la victoire à son équipe en marquant le seul but du Classico qui oppose Benfica à Porto. Le buteur retrouve ainsi une confiance perdue depuis qu'il a quitté le FC Barcelone.

Málaga CF[modifier | modifier le code]

Le 31 août 2012, Javier Saviola tout juste libéré par Benfica, signe un contrat d'un an avec Málaga, qui est qualifié pour les phases de poule de l'UEFA Champions League[2]. Il marque lors de son premier match, en ligue des champions, contre le Zénit St-Pétersbourg avec une éclatante victoire à la clé 3-0 grâce à notamment un étincelant Isco.

Le 24 novembre 2012, Lors du match comptant pour la 13e journée de la Liga BBVA, Saviola inscrit le deuxième but de Málaga à la 75e minutes de jeu contre le Valence CF, qui permet à l'équipe de mener sur le score de 2-0. Málaga l'emportera 4-0 avec un 3e but de Roque Santa Cruz et un 4e d'Isco.

Le 16 février 2013, Saviola inscrit un but contre l'Athletic Bilbao qui permet à Málaga de s'imposer 1-0.

Olympiakos[modifier | modifier le code]

Le 24 juillet 2013, libre de tout contrat, Javier Saviola signe un contrat de 2 ans avec l'Olympiakos.

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Javier Saviola avec l'équipe d'Argentine

Saviola est sélectionné pour la première fois en équipe d'Argentine le 16 août 2000, à l'occasion d'un match contre le Paraguay.

En 2001, Saviola participe à la Coupe du monde de football des moins de 20 ans qui se déroule en Argentine. Il finit meilleur buteur et meilleur joueur du tournoi, tandis que dans le même temps son équipe remporte la compétition. Avec 11 buts inscrits en seulement 7 matchs, il devient également le meilleur buteur de toute l'histoire du tournoi.

Saviola participe au Jeux olympiques de 2004, et remporte la médaille d'or avec l'équipe d'Argentine. Sous la direction de Marcelo Bielsa, il n'a pas beaucoup l'occasion de jouer en faveur de son pays, mais l'arrivée du nouvel entraîneur José Pekerman en octobre 2005 change quelque peu les choses puisque qu'il lui donne plus de temps de jeu.

Saviola est sélectionné par l'entraîneur José Pekerman pour participer à la Coupe du monde 2006. Il réalise une Coupe du Monde brillante avec la sélection argentine, inscrivant un but contre la Côte d'Ivoire lors du premier match. Il est aussi d'une aide précieuse dans la large victoire de son équipe (6-0) face à la Serbie Monténégro.

Le 7 février 2007, Saviola inscrit au Stade de France le but de la victoire de l'Argentine contre la France, portant son total de buts avec l'Albiceleste à 11.

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe
1998 - 1999 River Plate Drapeau de l’Argentine Argentine 20 matchs / 7 buts -
1999 - 2000 River Plate Drapeau de l’Argentine Argentine 33 matchs / 19 buts -
2000 - 2001 River Plate Drapeau de l’Argentine Argentine 35 matchs / 20 buts -
2001 - 2002 FC Barcelone Drapeau de l'Espagne Espagne 36 matchs / 17 buts 11 matchs / 4 buts (C1)
2002 - 2003 FC Barcelone Drapeau de l'Espagne Espagne 36 matchs / 13 buts 14 matchs / 7 buts (C1)
2003 - 2004 FC Barcelone Drapeau de l'Espagne Espagne 33 matchs / 14 buts 7 matchs / 3 buts (C3)
2004 - 2005 AS Monaco Drapeau de la France France 29 matchs / 8 buts 7 matchs / 4 buts (C1)
2005 - 2006 FC Séville Drapeau de l'Espagne Espagne 29 matchs / 9 buts 12 matchs / 5 buts (C3)
2006 - 2007 FC Barcelone Drapeau de l'Espagne Espagne 18 matchs / 5 buts 1 match / 0 but (C1)
2007 - 2008 Real Madrid Drapeau de l'Espagne Espagne 9 matchs / 3 buts 2 matchs / 0 but (C1)
2008 - 2009 Real Madrid Drapeau de l'Espagne Espagne 8 matchs / 1 but 4 matchs / 0 but (C1)
2009 - 2010 Benfica Drapeau du Portugal Portugal 27 matchs / 11 buts 7 matchs / 6 buts (C3)
2010 - 2011 Benfica Drapeau du Portugal Portugal 24 matchs / 9 buts 6+6 matchs / 0+1 but (C1+C3)
2011 - 2012 Benfica Drapeau du Portugal Portugal 18 matchs / 4 buts 6 matchs / 0 but (C1)
2012 - 2013 Málaga CF Drapeau de l'Espagne Espagne 22 matchs / 7 buts 4 matchs / 1 but (C1)
2013 - 2014 Olympiakos Drapeau de la Grèce Grèce 23 matchs / 11 buts 5 matchs / 2 buts (C1)

Buts Internationaux[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 1re sélection en équipe d'Argentine le 16 août 2000 (Argentine 1-1 Paraguay)
  • 40 sélections et 11 buts avec l'équipe d'Argentine
  • Participation à la Coupe du monde 2006 (3 matchs, 1 but)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec l'Argentine :

Avec River Plate :

Avec le FC Séville :

Avec le FC Barcelone :

Avec le Real Madrid :

Avec le Benfica :

Avec l'Olympiakos :

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) Site officiel de Abola., consulté le 4 avril 2010.
  2. Saviola à Malaga, lequipe.fr, 31 août 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :