Pep Guardiola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guardiola.
Pep Guardiola
CSKA-Bavaria (5).jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Bayern Munich (entraîneur)
Biographie
Nom Josep Guardiola i Sala
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance 18 janvier 1971 (43 ans)
Lieu Santpedor (Espagne)
Taille 1,8 m (5 11)[1]
Période pro. 1990-2006
Poste Milieu puis Entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
?-1984 Drapeau : Espagne Gimnàstic Manresa
1984-1990 Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1990-2001 Drapeau : Espagne FC Barcelone 386 (10)
2001-2003 Drapeau : Italie Brescia 029 0(4)
2002-2003 Drapeau : Italie AS Roma 008 0(1)
2003-2005 Drapeau : Qatar Al Ahli SC 036 0(7)
2005-2006 Drapeau : Mexique Sinaloa 020 0(2)
1990-2006 Total 479 (24)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1991-1992 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 014 0(1)
1992-2001 Drapeau : Espagne Espagne 047 0(5)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2007-2008 Drapeau : Espagne FC Barcelone B 28v 9n 5d
2008-2012 Drapeau : Espagne FC Barcelone 179v 47n 21d
2013- Drapeau : Allemagne Bayern Munich 52v 8n 7d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Josep Guardiola i Sala, dit Pep Guardiola est un entraîneur, ancien footballeur espagnol, né le 18 janvier 1971 à Santpedor (Bages, Catalogne).

Le 14 novembre 2006, à l'âge de 35 ans, l'ancien joueur du FC Barcelone, met un terme à sa carrière après avoir remporté notamment six fois le championnat d'Espagne, une Ligue des champions et une médaille d'or aux Jeux olympiques de 1992 avec la sélection espagnole. Il compte 47 sélections avec l'équipe nationale espagnole, avec laquelle il a marqué cinq buts.

En mai 2008, il est nommé entraîneur du FC Barcelone pour la saison 2008-2009[2]. Il réussit en 2009 un sextuplé inédit dans l'histoire du football[3] en remportant la Ligue des Champions, la Coupe d'Espagne, le Championnat d'Espagne, la Supercoupe d'Espagne, la Supercoupe de l'UEFA et la Coupe du monde des clubs. Depuis 2009 il est le plus jeune entraîneur à avoir remporté la Ligue des Champions, titre qu'il remporte une seconde fois en 2011.

Il est à ce jour, l'un des entraîneurs les plus titrés de son temps avec Sir Alex Ferguson, Giovanni Trapattoni, Fabio Capello ou encore José Mourinho entre autres. Pep Guardiola est aussi l'entraîneur le plus titré de l'histoire du FC Barcelone avec 14 trophées sur les 19 compétitions qu'il a disputées à ce jour.

Le 27 avril 2012, il annonce son départ du FC Barcelone pour des raisons personnelles mais déclara qu'il reviendra un jour entraîner le FC Barcelone. Il est remplacé en fin de saison par son adjoint, Tito Vilanova.

Le 16 janvier 2013, le Bayern Munich annonce le recrutement de Pep Guardiola à partir de juin 2013 pour 3 ans[4].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur au Barça[modifier | modifier le code]

Josep Guardiola intègre La Masía, le centre de formation du FC Barcelone, le 28 juin 1984 en provenance du Gimnàstic de Manresa.

À partir de 1991, Johan Cruyff le sélectionne comme milieu central de l'équipe première. Guardiola s'adapte immédiatement à ce rôle malgré sa jeunesse, et pendant plusieurs années il est le « chef d'orchestre » de l'équipe communément appelée la Dream Team. Lors du départ de José Mari Bakero, il devient le capitaine de l'équipe. À partir de ce moment, il apparaît comme le symbole et la référence footballistique du Barça.

Depuis ses débuts, Pep Guardiola se distingue par son extraordinaire vision de jeu et son grand contrôle du ballon. Ces qualités ajoutées à son grand charisme et à sa personnalité lui valent pour s'ériger comme leader de l'équipe sur le terrain de jeu.

Le numéro fétiche de Guardiola au Barça

Le 20 mai 1992, il gagne avec la Dream Team la première Coupe d'Europe du Barça. Il s'ensuit un nouveau titre de Champion d'Espagne. En 1992, il est également champion olympique avec l'équipe d'Espagne aux Jeux de Barcelone et il remporte le Trophée Bravo de meilleur jeune joueur européen.

Guardiola gagne le championnat d'Espagne en 1993 et 1994 mais ce sont deux saisons quelque peu décevantes au niveau européen avec une élimination précoce en Ligue des Champions et une finale perdue 4-0 l'année suivante contre le Milan AC. Après le départ de Johan Cruyff en 1996, Guardiola continue à être une pièce essentielle du jeu du Barça qui remporte le championnat d'Espagne lors des saisons 1997-1998 et 1998-1999 sous les ordres de Louis van Gaal avec un jeu plus efficace mais moins spectaculaire.

Une grave blessure survenue le 31 août 2000 le tient plusieurs mois en dehors des terrains. Il manque notamment la Coupe du monde de 1998 en France et celle de 2002 en Corée du Sud et au Japon à cause de blessures récurrentes.

Guardiola quitte le FC Barcelone le 11 avril 2001, après 379 matchs joués (224 victoires, 82 matchs nuls et 73 défaites) et un palmarès impressionnant.

Carrière autour du monde[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté Barcelone, il signe un contrat avec l'AS Roma de Fabio Capello avec lequel il ne joue que cinq matches, n'entrant pas dans les plans de l'entraîneur. Pour cette raison, il quitte Rome pour le club de Brescia où il fait partie du club de la grande époque avec Roberto Baggio.

En novembre 2001, il est contrôlé positif à un test anti-dopage et condamné à sept mois de prison et quatre mois de suspension. Quelques mois plus tard, il est relaxé pour raison médicale. Il est acquitté en appel en 2007[5].

En 2003, il est engagé par le club d'Al Ahly, au Qatar. Il y découvre une nouvelle culture, rencontre des stars comme Gabriel Batistuta ou Claudio Caniggia et est notamment élu meilleur joueur étranger lors de sa première saison.

Retraite[modifier | modifier le code]

Juste après ses années au Qatar, Guardiola commence à prendre des cours d'entraîneur licencié. Il refuse les offres de clubs comme Manchester City afin de partir au Dorados de Sinaloa rejoindre l'entraîneur et ami Juan Manuel Lillo. Cependant il ne joue que le tournoi de clôture de la saison 2006.

Il retourne ensuite à Madrid afin de terminer son cursus et obtient en juillet 2006 le titre d'entraîneur de football. Cette période est marquée par des rencontres avec des entraîneurs sud-américains comme Bielsa, Cappa ou Menotti qui vont influencer Guardiola dans son nouveau rôle. Il est particulièrement marqué par le jeu de l'équipe du Mexique entraînée par Ricardo La Volpe pendant la coupe du monde en Allemagne. Le 15 novembre 2006, il annonce officiellement la fin de sa carrière de joueur[6] et le 21 juin 2007 le staff du Barça le choisit comme entraîneur du Barça Atlètic, l'équipe réserve du FC Barcelone.

Carrière en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Pep Guardiola dispute 47 rencontres et marque cinq buts en équipe d'Espagne. Il dispute son premier match officiel le 14 octobre 1992, contre l'Irlande du Nord (0-0), Lors d' un match comptant pour les Éliminatoires de la Coupe du monde 1994 . Il joue sous le maillot espagnol jusqu'en 2001. Il dispute le Mondial 1994 et l'Euro 2000.

Avec l'équipe d'Espagne olympique, Pep Guardiola remporte la médaille d'or aux Jeux de Barcelone en 1992.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Pep Guardiola à l'entraînement

Entraîneur du FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Après l'obtention de sa licence d'entraîneur en 2006, Pep Guardiola est choisi en juin 2007 par le staff du Barça. Il commence par entraîner l'équipe B de Barcelone (le FC Barcelona Atlètic) qui joue alors en Troisième division. Guardiola lors de cette première saison comme entraîneur parvient à faire monter l'équipe en Segunda División B. Au cours de cette saison 2007-2008 des rumeurs sur le nom du remplaçant de Frank Rijkaard circulent et Pep Guardiola est un des noms les plus fréquemment cités en compagnie de José Mourinho, Michael Laudrup et Laurent Blanc.

Le 8 mai 2008, le président Joan Laporta le nomme pour prendre les rênes de l'équipe première du Barça, remplaçant ainsi Frank Rijkaard à la suite de la débâcle 4-1 face au Real Madrid lors du clásico et des mauvais résultats au cours de l'exercice 2007-08. Cette nomination survient malgré le bon parcours de l'équipe sous l'ère Rijkaard notamment avec deux Ligas et une Ligue des champions. La nomination de Guardiola à ce poste n'est pas étonnante. En effet Laporta, afin de rétablir sa popularité, avait besoin d'un homme qui aurait toute la confiance des socios afin de régler la crise; Guardiola, encore auréolé de son prestige de joueur légendaire de la Dream Team de Johan Cruijff, est l'homme idéal. Lors de sa nomination, certains journalistes et supporters pensent que Guardiola est encore inexpérimenté pour prendre les commandes d'une équipe comme le Barça. La suite des événements leur donnera tort.

Pour sa première saison à la tête de la première équipe du FC Barcelone, Guardiola conquiert le titre honorifique de champion d'automne du Championnat d'Espagne de football, avec le plus grand total de points de l'histoire du championnat après 19 journées (50 points). Le 2 mai 2009, Pep Guardiola mène le FC Barcelone à une victoire historique par 6 à 2 sur le terrain du Real Madrid, consolidant ainsi la première place au classement de la Liga.

En Ligue des champions, le Barça de Guardiola se qualifie sans difficulté pour les huitièmes de finale où il affronte l'Olympique lyonnais. Le match aller se solde par un match nul (1-1), mais au Camp Nou le Barça l'emporte largement (5-2). En quarts de finale, le Barça réussit à éliminer le Bayern de Munich pour la première fois de son histoire grâce à une démonstration au match aller, conclue sur le score de 4 à 0. En demi-finale, le Barça se qualifie aux dépens du FC Chelsea (0-0 à l'aller et 1-1 au match retour). Pep Guardiola eut l'audace lors du match retour en Angleterre de placer le milieu de terrain Yaya Touré au poste de défenseur central, poste auquel il n'avait jamais joué auparavant.

Le 13 mai 2009 à Valence, Pep Guardiola remporte son premier titre comme entraîneur : la Coupe du Roi lors d'une victoire par 4 à 1 en finale face à l'Athletic Bilbao. Trois jours plus tard, le 16 mai, le FC Barcelone remporte le championnat d'Espagne pour la dix-neuvième fois de son histoire. Clôturant la saison en majesté, il remporte avec le Barça la Ligue des champions, à Rome, le 27 mai 2009, en gagnant la finale face à Manchester United par 2-0[7]. Pep Guardiola, à 38 ans, intègre ainsi le cercle restreint de ceux qui ont remporté la Ligue des Champions aussi bien comme joueur que comme entraîneur, après Miguel Muñoz, Giovanni Trapattoni, Johan Cruyff, Carlo Ancelotti et Frank Rijkaard. Trois de ces six personnages étaient les entraîneurs du FC Barcelone (Cruyff en 1992, Rijkaard en 2006, Guardiola en 2009)[8]. De plus, il est le plus jeune entraîneur à avoir remporté la Ligue des champions.

Pep Guardiola avec Manuel Estiarte après la finale de Ligue des Champions remportée à Rome le 27 mai 2009

Le 23 août 2009, Pep Guardiola mène le FC Barcelone à un nouveau succès en remportant la Supercoupe d'Espagne face à l'Athletic Bilbao. Quelques jours après, le 28 août, le Barça de Guardiola remporte à Monaco la Supercoupe de l'UEFA en battant le Shakhtar Donetsk par 1 à 0. C'est le cinquième titre de l'ère Guardiola. Le sixième titre de l'année 2009 est remporté le 19 décembre à l'occasion de la Coupe du monde des clubs contre Estudiantes de la Plata (victoire 2 à 1). Aucun entraîneur avant Josep Guardiola n'avait gagné autant de trophées en si peu de temps (6 titres en 2009).

Le 23 janvier 2010, le FC Barcelone boucle le premier tour de la Liga en leader invaincu pour la première fois de son histoire (15 victoires, 4 nuls).

Le 10 avril 2010, Pep Guardiola devient le premier entraîneur du FC Barcelone qui réussit à gagner deux fois de suite sur le terrain du Real Madrid : après le 6-2 historique de la saison passée, le Barça s'impose cette fois par 2-0 et reprend seul la tête du championnat. Le 16 mai 2010, Pep Guardiola remporte comme entraîneur son deuxième championnat d'Espagne d'affilée en battant au passage le record de points en une saison (99 points) mais Mourinho lui subtilisera son record la saison 2011-2012 avec 100 points.

Lors de la saison 2010-2011, Guardiola remporte la Supercoupe d'Espagne en battant le Séville FC. Il conduit le FC Barcelone à être champion de la Liga à la trêve pour la troisième fois consécutive avec un nouveau record de points, 52 sur 57 possibles. Cette première partie de championnat est marquée par un clasico historique où le Barça s'impose 5 à 0 face au Real Madrid de José Mourinho.

En février 2011, Pep Guardiola prolonge son contrat d'un an avec le club catalan, il est désormais lié au Barça jusqu'au 30 juin 2012[9].

Le 3 mai 2011, Pep Guardiola atteint une nouvelle fois la finale de la Ligue des champions en éliminant le Real Madrid. Lors de la 36e journée du championnat d'Espagne, à deux journées de sa conclusion, le 11 mai 2011, le FC Barcelone de Guardiola remporte son troisième titre consécutif, le vingt-et-unième de l'histoire du club catalan.

Le 28 mai 2011, il remporte sa troisième Ligue des champions, la deuxième comme entraîneur, le Barça l'emportant 3-1 à Wembley face a Manchester United grâce à des buts de Pedro, Messi et Villa. C'est le dixième trophée remporté par Guardiola depuis son arrivée en 2008.

Symbole de l'importance qu'il accorde aux joueurs formés au club, en quatre saisons à la tête du FC Barcelone, Pep Guardiola fait débuter avec la première équipe vingt-deux joueurs de l'équipe réserve[10].

Pep Guardiola entame sa quatrième saison à la tête du Barça en remportant, le 17 août 2011, la Supercoupe d'Espagne face au Real Madrid de José Mourinho. Avec ce nouveau trophée, le onzième, Guardiola égale Johan Cruijff en nombre de titres remportés comme entraîneur du FC Barcelone[11]. Quelques jours après, le 26 août, Guardiola remporte son douzième trophée lorsque le FC Barcelone bat le FC Porto par 2 à 0 en finale de la Supercoupe d'Europe à Monaco. Il devient ainsi l'entraîneur le plus titré de l'histoire du Barça.

Le 18 décembre 2011, il remporte une deuxième Coupe du monde des clubs lorsque le FC Barcelone bat Santos 4 à 0. En finale, Pep Guardiola aligne neuf joueurs formés au club dans le onze initial[12].

Le 9 janvier 2012, Pep Guardiola est désigné meilleur entraîneur de l'année 2011 par la FIFA. Lors de son discours, Guardiola dédie le trophée à son adjoint Tito Vilanova.

Le 27 avril 2012, Pep Guardiola annonce en conférence de presse qu'il quitte son poste d'entraîneur à la fin de la saison[13]. Il est remplacé par Tito Vilanova. Guardiola annonce également qu'il n'entraînera aucune équipe lors de la saison 2012-2013. Il prend une année sabbatique et prévoit de s'installer à New York avec sa famille[14].

En 152 matchs de championnat, l'équipe de Guardiola totalise 116 victoires, 25 matchs nuls et 11 défaites (509 buts marqués, 109 encaissés)[15]. Le dernier match officiel de Guardiola à la tête du FC Barcelone est la victoire 3 à 0 en finale de la Coupe du Roi à Madrid le 25 mai 2012 face à l'Athletic Bilbao. Pep Guardiola s'en va en ayant remporté 14 trophées sur 19 possibles. Et surtout, il s'en va en étant acclamé par le public, chose rarissime pour un entraîneur dans le monde du football. Il se dit "vidé" et prend la décision de partir laissant la place à Tito Vilanova.

2013 : Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Le 7 janvier 2013, Pep Guardiola affirme lors du gala du Ballon d'or qu'il va de nouveau entraîner une équipe à partir de juin 2013. Manchester City (qui compte dans son staff les anciens du Barça Txiki Begiristain et Ferran Soriano) est le club le mieux placé pour acquérir les services de l'entraîneur catalan[16]. Manchester United, Chelsea, Bayern Munich et AS Roma figurent aussi parmi les possibles destinations de Guardiola.

Le 16 janvier, c'est le Bayern Munich qui officialise sa venue à partir de juin 2013[17]. Pep Guardiola signe un contrat de trois ans avec le club bavarois. Il devient l'entraîneur le mieux payé au monde avec un salaire annuel de 17 millions d'euros[18].

Le Bayern Munich de Pep Guardiola bat le FC Barcelone (2-0) en match amical le 24 juillet 2013 à Munich[19].

Le 27 juillet 2013 lors de la finale de la Supercoupe d'Allemagne opposant le Bayern au Borussia, il voit son équipe perdre par 4 buts à 2, pour ce qui est donc son premier match officiel en tant qu'entraîneur du Bayern (son premier match aux commandes du FC Barcelone s'était lui aussi soldé par une défaite). Le 30 août, Guardiola remporte son premier trophée avec le Bayern lors de la Supercoupe de l'UEFA face au Chelsea de Mourinho.

Le 21 décembre 2013, Guardiola remporte sa troisième Coupe du monde des clubs comme entraîneur grâce à la victoire du Bayern sur le Raja Casablanca (2-0).

Le 25 mars 2014, à 7 journées de la fin du championnat, Guardiola remporte le championnat d'Allemagne. Il s'agit de son troisième trophée depuis qu'il dirige le Bayern.

Cependant, il ne réalisera pas le triplé de Jupp Heynckes car le Bayern Munich se fait éliminer en demi-finales de la Ligue des Champions face au Real Madrid après deux défaites, 1-0 à Madrid et 4-0 à Munich ce qui fait un lourd total de 5-0 sur les deux matchs. De plus, c'est la plus grosse défaite du Bayern sur sa pelouse, jamais le club allemand ne s'était pris quatre buts chez lui.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Avec le FC Barcelone :


Avec l'équipe d'Espagne :

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Avec le FC Barcelone :

Avec le Bayern Munich :

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Joueur :
    • Trophée Bravo en 1992 du meilleur jeune joueur européen décerné par le magazine italien Guerin'Sportivo

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.fcbayern.de/en/teams/first-team/pep-guardiola/index.php
  2. Guardiola entraîneur du FC Barcelone
  3. http://www.lequipe.fr/Football/Barcelone_2009_titres.html Le record du Barça, lequipe.fr, 30 décembre 2009
  4. Guardiola signe au Bayern Munich (officiel)
  5. « Guardiola acquitté en appel », lequipe.fr, 23 octobre 2007.
  6. Guardiola dit stop
  7. Guardiola : "Quelque chose d'extraordinaire" sur uefa.com
  8. http://www.lequipe.fr/Football/breves2009/20090527_232324_dixieme-coupe-pour-le-barca.html
  9. Guardiola prolonge un an L'Équipe, 8 février 2011
  10. (es) Martí Riverola, vingt-deuxième débutant avec Guardiola, sport.es, 6 décembre 2011
  11. (es) Onzième titre pour Pep Guardiola, sport.es, 18 août 2011
  12. (es) La mayor goleada de la historia, mundodeportivo.es, 18 décembre 2011
  13. Barça : Guardiola quitte son poste, Le Figaro, 27 avril 2012.
  14. Pep Guardiola prendra une année sabbatique à New York, eurosport.fr, 25 mai 2012
  15. Pep, un animal en la Liga, mundodeportivo.com, 14 mai 2012
  16. The Sun affirme que Guardiola a choisi Manchester City mundodeportivo.com, 13 janvier 2013
  17. (de) Guardiola ab Juli 2013 Trainer des FC Bayern fcbayern.telekom.de, 16 janvier 2013
  18. Pep Guardiola, l'entraîneur le mieux payé, mundodeportivo.com, 20 décembre 2013
  19. Guardiola affrontera le Barça, sport.es, 6 février 2013
  20. Thomas Simon, « L'évidence Guardiola », sur www.francefootball.fr, France Football,‎ 9 janvier 2012 (consulté le 9 janvier 2012)
  21. Guardiola remporte le prix de la LFP, L'Équipe, 27 octobre 2009
  22. Article sur www.eurosport.fr
  23. Guardiola, 'Catalan de l'année', sport.es, 16 mars 2010
  24. Guardiola, reçoit le prix Golden Scarf de meilleur manager, sport.es, 15 mai 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ca) Josep Guardiola, La meva gent, el meu futbol, en collaboration avec Miguel Rico et Luís Martín, éditions Edecasa (Grupo Z), Colección Sport, 2001.
  • (es) Jaume Collell, Pep Guardiola: de Santpedor al banquillo del Barça, Península, 2009.
  • (ca) Josep Riera Font, Escoltant Guardiola: el pensament futbolistic i vital de l'entrenador del Barça en 150 frases, Cossetania, 2009.
  • (ca) Divers auteurs, Paraula de Pep, Ara Llibres, 2009.
  • (es) Divers auteurs, Barça de las 6 Copas, éditions Edecasa (Grupo Z), Colección Sport, 2009.
  • (es) Juan Carlos Cubeiro et Leonor Gallardo, Liderazgo Guardiola, Alienta editorial, 2010.
  • (es) Juan Carlos Cubeiro et Leonor Gallardo, Mourinho versus Guardiola, Alienta editorial, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]