Carlos Marchena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carlos Marchena
Carlos Marchena.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne
Numéro 5
Biographie
Nom Carlos Marchena López
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (34 ans)
Lieu Las Cabezas de San Juan (Espagne)
Taille 1,83 m
Poste défenseur central, milieu défensif
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1997-2000 Drapeau : Espagne Séville FC 076 0(1)
2000-2001 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne 020 0(2)
2001-2010 Drapeau : Espagne Valence CF 319 (11)
2010-2012 Drapeau : Espagne Villarreal CF 064 0(4)
2012- Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne 042 0(4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999- Drapeau : Espagne Espagne - 20 ans 006 0(0)[1]
2000- Drapeau : Espagne Espagne olympique 005 0(0)
2002- Drapeau : Espagne Espagne 069 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 29 mars 2014

Carlos Marchena López est un footballeur espagnol né le 31 juillet 1979 à Las Cabezas de San Juan (Andalousie, Espagne). Il évolue actuellement au poste de défenseur central ou de milieu défensif au Deportivo La Corogne.

Ce rugueux défenseur est surtout connu pour avoir formé avec Carles Puyol, la charnière défensive de l'équipe d'Espagne victorieuse du Championnat d'Europe des nations de football 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marchena a commencé sa carrière professionnelle au Séville FC à l'âge de 18 ans alors que le club joue en deuxième division espagnole. Il fait ses grands débuts en première division contre la Real Sociedad lors de la saison 1999/2000. La relégation du Séville FC à la fin de la saison le pousse vers le Benfica Lisbonne où il ne reste qu'une saison avant d'être transféré au Valence CF afin de remplacer Miroslav Đukić dont la carrière prend fin la saison suivante. En 2002, à l'issue de sa première saison sous les couleurs de son nouveau club, il remporte le Championnat d'Espagne, un titre que n'avait plus remporté Valence depuis 30 ans. C'est lors de cette saison qu'il reçoit sa première cape internationale, le 21 août 2002 lors d'un match nul 1-1 à Budapest face à la Hongrie.

C'est surtout lors de sa seconde saison au Valence CF qu'il s'impose véritablement en défense centrale aux côtés de Roberto Ayala. Lors de la saison 2003-2004, il est l'un des grands artisans de l'équipe qui remporte le doublé: Championnat-Coupe UEFA suivi la saison suivante de la Supercoupe de l'UEFA. Retenu pour l'Euro 2004 comme titulaire au poste de défenseur central, il ne dispute que deux des trois matchs de la sélection espagnole, prématurément éliminée. Averti lors des deux premiers matchs, il était suspendu lors de ce qui sera le dernier match de l'Espagne dans la compétition.

Les saisons qui suivent ne sont guère aussi brillantes pour l'équipe de Valence. En 2004-2005, l'équipe est éliminée dès le premier tour de la Ligue des champions et en 2007, plusieurs de ses joueurs sont impliqués dans une bagarre lors d'un match contre l'Inter Milan. Marchena accusé d'avoir frappé le joueur Nicolas Burdisso, est suspendu pour quatre matchs.

En 2008, il est retenu par Luis Aragonés pour l'Euro 2008. Titularisé en défense centrale aux côtés de Carles Puyol, il remporte la compétition avec l'Espagne. Lors de la saison qui suit, il est nommé capitaine de Valence.

Après avoir remporté la Coupe du monde 2010 avec l'Espagne, il signe un contrat de trois ans avec Villarreal CF[2].

Record d'invincibilité[modifier | modifier le code]

Le , Carlos Marchena bat le record d'invincibilité au niveau international de Garrincha en finissant son cinquantième match de suite avec l'Espagne sans avoir connu la défaite (le défenseur cumule 42 victoires et 8 matches nuls)[3].

Après 57 rencontres sans défaite, Carlos Marchena perd avec l'Espagne contre l'Argentine le 7 septembre 2010.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marchena en sélection
  2. Marchena à Villarreal, lequipe.fr, 29 juillet 2010
  3. « JDM: Marchena mieux que Garrincha », sur tf1.fr (consulté le 30 mai 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]