Steven Gerrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerrard.
Steven Gerrard
SGerrard.JPG
Gerrard avec le maillot de l'Angleterre en 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Liverpool FC
Numéro 8
Biographie
Nom Steven George Gerrard
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance 30 mai 1980 (34 ans)
Lieu Whiston (Angleterre)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. Depuis 1998
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1989-1998 Drapeau : Angleterre Liverpool FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998- Drapeau : Angleterre Liverpool FC 667 (173)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1995-1996 Drapeau : Angleterre Angleterre -16 ans 5 (1)[1]
1998 Drapeau : Angleterre Angleterre -18 ans 2 (0)
1999-2000 Drapeau : Angleterre Angleterre espoirs 4 (1)
2000-2014 Drapeau : Angleterre Angleterre 114 (21)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 21 juillet 2014

Steven George Gerrard [dʒɛrɑrd] MBE, né le 30 mai 1980 à Whiston dans la banlieue de Liverpool, est un footballeur international anglais qui évolue au poste de milieu de terrain au Liverpool FC.

Gerrard débute en 1998, assure sa place en équipe première en 2000 et succède à Sami Hyypiä comme capitaine de l'équipe en 2003. Son palmarès compte deux coupes d'Angleterre, trois coupes de la Ligue, une Ligue des champions, une Coupe UEFA et deux Supercoupes d'Europe. En 2005, Gerrard est troisième au vote pour le Ballon d'or.

Gerrard fait ses débuts internationaux en 2000 et représente l'Angleterre aux championnats d'Europe 2000 et 2004, ainsi qu'à la Coupe du monde 2006 où il est le meilleur buteur de l'équipe avec deux buts. Gerrard obtient le brassard de capitaine de son pays pour la première fois à la Coupe du monde 2010 en l'absence de l'habituel capitaine Rio Ferdinand, qui rate le tournoi pour cause de blessure[2]. Il est à nouveau nommé comme capitaine de l'Angleterre pour l'Euro 2012.

Gerrard est considéré comme l'un des plus grands footballeurs anglais de tous les temps. Sa vision du jeu, ses passes, dont ses transversales, ses frappes puissantes, son panache et sa loyauté envers Liverpool font de lui une légende chez les Reds. Il est arrivé premier devant Kenny Dalglish des « 100 joueurs qui ont secoué le Kop » (100 Players Who Shook The Kop), un vote des supporteurs de Liverpool[3]. Zinédine Zidane déclare en 2009 qu'il considère Gerrard comme l'un des meilleurs footballeurs au monde[4]. En 2010, The Guardian nomme Gerrard dans son onze idéal qui compile les plus grands footballeurs de tous les temps dans une seule équipe.

Alors que l'équipe d'Angleterre a été éliminée dès le premier tour de la coupe du monde 2014 au Brésil, Steven Gerrard décide le 21 Juillet 2014 de mettre un terme à sa carrière international afin de se consacrer seulement pour son club de Liverpool qui retrouve la Champions League. Auteur de 21 buts en 114 sélections, Stevie G se place 3ème des joueurs les plus capé d'Angleterre derrière David Beckham (115) et Peter Shilton (125). Michael Owen a tenu a rendre hommage à son ancien coéquipier à Liverpool durant six années (1998-2004) "Dans ma carrière, j'ai eu la chance de jouer aux côtés des plus grands footballeurs de ma génération, et le meilleur compliment que je puisse faire à Stevie, c'est qu'à mes yeux, il est le deuxième meilleur joueur derrière Zinédine Zidane en termes de classe mondiale", a expliqué l'ancien attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Whiston dans le Merseyside[5], Gerrard commence à jouer pour l'équipe junior de sa ville natale, où il est remarqué par les émissaires de Liverpool. À l'âge de neuf ans, Gerrard rejoint le centre de formation des Reds[6]. À quatorze ans, Gerrard fait des essais avec différents clubs, dont Manchester United, Gerrard affirmant dans son autobiographie de 2006 qu'il l'a réalisé « pour faire pression sur les dirigeants de Liverpool afin qu'ils m'offrent un contrat YTS »[7]. Il signe son premier contrat professionnel avec Liverpool le 5 novembre 1997[7].

Carrière à Liverpool (1998-...)[modifier | modifier le code]

Les débuts (1998–2003)[modifier | modifier le code]

Gerrard fait ses débuts en équipe première ( avec le numéro 28, il portait le numéro 17 de 2000 à 2004 puis il reprendra le numéro 8 en 2004 après le départ de Emile Heskey ) le 29 novembre 1998 sous les ordres de Gérard Houllier dans un match contre Blackburn Rovers en entrant en jeu pour les dernières minutes en remplacement de Vegard Heggem[8]. Il fait treize apparitions pour sa première saison, en suppléant au poste de milieu de terrain le capitaine blessé Jamie Redknapp[6] et jouant parfois sur l'aile droite, mais c'est à peine s'il contribue au football de son équipe durant le court temps de jeu qu'il obtient, en raison d'une nervosité affectant son jeu[9]. En novembre 2008, Gerrard rappelle dans une interview avec The Guardian, « j'étais hors de position et je me sentais dépassé ». La hiérarchie du club reste néanmoins convaincue qu'il va s'améliorer[9]. Gerrard, qui se voit alors comme un joueur défensif avant tout, cherche à faire le tacle décisif plutôt que pousser l'équipe vers l'avant[8].

Steven Gerrard en 2005.

Gerrard est le partenaire de Redknapp au milieu de terrain pour la saison 1999-2000. Après avoir débuté le derby contre Everton sur le banc, il remplace Robbie Fowler en seconde mi-temps, mais écope du premier carton rouge de sa carrière pour un tacle à retardement sur Kevin Campbell[10]. Plus tard dans la saison, Gerrard marque son premier but en professionnel lors d'une victoire 4-1 sur Sheffield Wednesday[11]. Toutefois, il commence à souffrir de douleurs lancinantes de dos, que le consultant sportif Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt explique plus tard par une croissance accélérée, couplée avec un nombre de matchs excessif, au cours de son adolescence[7]. Gerrard est durant sa carrière assailli par des blessures à l'aine qui exigent quatre opérations distinctes[7].

En 2000–2001, il est titularisé à plus de cinquante reprises dans toutes les compétitions et marque dix buts, aidant Liverpool à remporter la League Cup, la FA Cup et la Coupe UEFA.

Le capitanat et les incertitudes (2003–2004)[modifier | modifier le code]

En octobre 2003, Gerrard succède à Sami Hyypiä comme capitaine de Liverpool, son entraîneur Gérard Houllier reconnaissant que Gerrard a démontré des qualités de meneur dès le début, mais devait mûrir[12]. Gerrard choisit de prolonger son contrat au club, signant un nouveau bail de quatre années[13].

Houllier quitte le club après une campagne 2003–2004 sans trophée, et Gerrard est approché par Chelsea durant le mercato d'été. Gerrard admet qu'il n'est pas « satisfait des progrès réalisés par Liverpool », et que « pour la première fois dans ma carrière, j'ai pensé à la possibilité de partir »[14]. Finalement, Gerrard refuse une offre de 20 millions £ de Chelsea et reste avec Liverpool et son nouvel entraîneur Rafael Benítez[15].

Percée et trophées (2004–2007)[modifier | modifier le code]

Gerrard sous le maillot de Liverpool en 2007.

Liverpool est ravagé par les blessures au début de la saison 2004–2005, et une blessure lors d'un match de championnat en septembre contre Manchester United met Gerrard hors des terrains jusqu'à la fin novembre. Il revient pour marquer dans les cinq dernières minutes d'un match de phase de groupes de Ligue des champions contre l'Olympiakos d'une frappe des 20 mètres d'un extérieur pied droit, assurant à Liverpool la qualification in extremis pour les huitièmes de finale[16]. Gerrard affirme après-match qu'il s'agit de son but le plus important, si ce n'est son meilleur, pour Liverpool à ce jour[17]. Cependant, Gerrard marque un but contre son camp lors de la finale de la Coupe de la Ligue anglaise le 27 février 2005, qui s'est avéré décisif dans la défaite de Liverpool 3–2 au profit de Chelsea[18].

En l'espace de six minutes en deuxième mi-temps de la finale de la Ligue des champions 2005 contre l'AC Milan, Liverpool comble un déficit de trois buts pour revenir à 3–3 après prolongation, Gerrard marquant le premier but liverpuldien. Le troisième but de Liverpool est marqué à la suite d'un penalty accordé à Liverpool pour un tacle irrégulier dans la surface de réparation de Gennaro Gattuso sur Gerrard. Gerrard ne participe pas à la séance de tirs au but, que Liverpool gagne 3–2 pour remporter sa première « Coupe aux grandes oreilles » en vingt ans[19], mais il est nommé homme du match, et reçoit plus tard le titre de « meilleur joueur de club européen de l'année » par l'UEFA[20].

Au sujet de ses problèmes de contrat avec Liverpool, Gerrard déclare à la presse après la finale, « comment puis-je partir après une soirée pareille[21] ? ». Mais les négociations restent au point mort et le 5 juillet 2005, après que Liverpool a refusé une nouvelle offre lucrative de Chelsea, Gerrard rejette un contrat record pour le club de 100 000 £ par semaine. Le président du club, Rick Parry, croit alors que le club a perdu Gerrard, en disant : « maintenant, nous devons passer à autre chose. Nous avons fait de notre mieux, mais il a fait comprendre qu'il veut partir et je pense que ça a l'air assez définitif »[22]. Le lendemain, Gerrard signe un nouveau contrat de quatre ans tandis que Parry attribue les échecs antérieurs des négociations à une mauvaise communication entre les deux parties[23],[24].

Gerrard lors de la saison 2006–2007.

Gerrard marque 23 buts en 53 apparitions en 2005–2006, et il devient en avril le premier joueur des Reds depuis John Barnes en 1988 à être élu joueur de l'année PFA[25]. Il marque deux fois en finale de la FA Cup 2006 contre West Ham United, dont le but égalisateur qui envoie le match en prolongation, et Liverpool remporte son deuxième trophée majeur consécutif aux tirs au but. Ce but permet à Gerrard d'être l'unique joueur à avoir marqué en finales de FA Cup, de League Cup, de Coupe UEFA et de Ligue des champions[26]. Gerrard transforme un tir au but qui élimine le rival Chelsea en demi-finale retour de la Ligue des champions 2006–2007 pour offrir à son club une deuxième finale en trois saisons, qu'ils perdent 2–1 contre Milan[27],[28].

En août 2007, Gerrard subit une fracture d'un orteil lors d'un match qualificatif de Ligue des champions contre le Toulouse FC[29], mais il revient quatre jours plus tard pour disputer l'intégralité d'un match nul 1–1 contre Chelsea[30]. Le 28 octobre 2007, Gerrard joue son 400e match pour Liverpool lors d'une rencontre de championnat contre Arsenal, où il marque[31]. Gerrard marque lors de chacun des matchs nationaux et européens disputés par Liverpool au cours du mois de novembre 2007, et après avoir marqué le but des Reds du match nul à l'extérieur contre l'Olympique de Marseille en Ligue des champions le 11 décembre, il devient le premier joueur de Liverpool depuis John Aldridge en 1989 à marquer lors de sept matchs consécutifs toutes compétitions confondues[32].

La période sans trophée (2007–2011)[modifier | modifier le code]

Le 13 avril 2008, Gerrard signe sa 300e apparition en Premier League dans un match contre Blackburn Rovers, marquant le premier but[33],[34]. Il termine la saison avec vingt-et-un buts toutes compétitions confondues, dépassant sa précédente marque datant de l'exercice 2006–2007. Gerrard est sélectionné dans l'équipe-type PFA de l'année et il fait partie des candidats pour le joueur PFA de l'année, aux côtés de son coéquipier Fernando Torres[35],[36].

Au début de la saison 2008–2009, Gerrard doit subir une intervention chirurgicale à l'aine, mais l'opération se déroule sans accroc et il retrouve rapidement l'entraînement[37]. Le 20 septembre, Gerrard se voit marquer le centième but de sa carrière liverpuldienne contre Stoke City, mais il est refusé après que Dirk Kuyt a été jugé hors-jeu[38]. Il atteint cette étape onze jours plus tard, lors d'une victoire 3–1 sur le PSV Eindhoven en phase de groupes de la Ligue des champions[39].

Il apparaît pour la 100e fois en coupe d'Europe avec Liverpool le 10 mars 2009 contre le Real Madrid et marque deux buts pour une victoire 4–0[40]. Quatre jours après la victoire impressionnante sur le Real, Gerrard transforme pour la première fois un penalty à Old Trafford, donnant l'avantage à Liverpool lors d'une victoire 4–1 sur Manchester United[41]. À la suite de ces résultats, Zinédine Zidane, triple lauréat du meilleur footballeur de l'année FIFA, salue le capitaine de Liverpool, en répondant « il n'attire pas l'attention comme un Messi ou un Ronaldo, mais oui, je pense que c'est le meilleur joueur du monde »[42],[43]. Le 22 mars 2009, Gerrard marque son tout premier hat-trick en Premier League, contre Aston Villa, pour une victoire 5–0[44]. Le 13 mai 2009, Gerrard est nommé footballeur de l'année de la FWA, devenant ainsi le premier joueur de Liverpool à remporter le prix depuis dix-neuf ans. Gerrard devance le duo mancunien Ryan Giggs et Wayne Rooney dans le choix des journalistes, battant Ryan Giggs de seulement dix votes. En recevant le prix, il déclare : « je suis ravi, mais je suis un peu surpris. Quand vous regardez la qualité des joueurs qu'il y a dans ce championnat, c'est un grand privilège de gagner ce genre de prix »[45]. Il termine la saison 2009–2010 avec un total de 12 buts et 9 passes décisives en 46 matchs.

Après cette saison, Rafael Benítez quitte Liverpool après six ans au club. Il est remplacé au poste d'entraîneur par Roy Hodgson, qui assure rapidement aux supporteurs que Gerrard ne serait pas vendu[46]. Pour éliminer toute spéculation entourant son avenir au club, Gerrard fait une déclaration soulignant son enthousiasme à propos de la prochaine saison avec Liverpool et faisant l'éloge de la signature de Joe Cole[47]. Le 1er août 2010, Gerrard joue son premier match de pré-saison contre le Borussia Mönchengladbach aux côtés de la nouvelle recrue Joe Cole[48].

Gerrard avant le jubilé de Jamie Carragher (2010).

Gerrard marque son premier but de la saison 2010–2011 sur penalty dans un match qualificatif de la Ligue Europa contre le club macédonien du FK Rabotnicki le 5 août 2010[49].

Ses deux réalisations suivantes viennent le 19 septembre à Old Trafford dans une défaite 3–2 contre Manchester United ; il marque sur penalty à la 64e minute et sur coup franc six minutes plus tard pour ramener les Reds à 2–2[50]. Il enchaîne avec le but égalisateur du match nul 2–2 à domicile face à Sunderland[51]. Onze jours plus tard, Gerrard entre en jeu pour marquer un hat-trick en seconde mi-temps, s'offrant une victoire 3–1 sur Naples en Ligue Europa[52].

Gerrard manque le début de la saison 2011–2012 de Premier League en raison d'une blessure à l'aine qui l'a déjà tenu éloigné des terrains pendant une bonne partie de la saison 2010–2011[53]. Gerrard est à nouveau titulaire avec Liverpool dans le match d'octobre à Anfield contre les rivaux de Manchester United. Gerrard marque le seul but du club dans le match, sur un coup franc, qui s'est terminé par un score de parité 1–1. Le 29 octobre, Gerrard suit un traitement pour guérir une infection à la cheville droite, qui est placée dans un plâtre de protection. Il est contraint de manquer le match de Liverpool en championnat contre West Bromwich Albion ce jour-là et celui contre Swansea la semaine suivante, mais aussi les matches amicaux de l'équipe d'Angleterre contre la Suède et l'Espagne la semaine d'après[54]. Après une convalescence plus longue que prévue de sa blessure à la cheville, Gerrard retrouve l'équipe première lors du match contre Blackburn Rovers, entrant en jeu en cours de match. Le 30 décembre, Gerrard quitte le banc contre Newcastle United et marque un but[55].

Victoire en coupe de la Ligue (2012)[modifier | modifier le code]

Gerrard aide Liverpool à atteindre sa première finale de coupe au stade de Wembley en dix-huit ans, Liverpool battant 3–2 sur l'ensemble des deux matchs Manchester City. Gerrard transforme un penalty lors de chaque manche pour qualifier les Reds en finale de la Carling Cup contre Cardiff City en février 2012, que Liverpool remporte aux tirs au but[56].

Le 13 mars 2012, pour son 400e match de championnat avec Liverpool, Gerrard signe un hat-trick pour offrir une victoire 3–0 à Liverpool sur son rival d'Everton dans le derby du Merseyside[57].

Retour vers les sommets ? (2014)[modifier | modifier le code]

Le 19 octobre 2013, lors de la 8e journée face à Newcastle United, Steven Gerrard inscrit, sur penalty, son 100e but en Premier League pour un nul 2-2. Gerrard inscrit un doublė sur penalty à Old Trafford face à Manchester United le 16 mars 2014 pour une victoire 0-3 de Liverpool. Il étoffe encore son nombre de but en inscrivant le premier but des siens d'un superbe coup franc enroulé face à Sunderland pour une victoire sur le fil 2 buts à 1, la septième consécutive. Liverpool réalise une excellente saison marquée part un excellent Luis Suarez (31 buts) et un Steven Gerrard au top puisqu'il a inscrit 13 buts et autant de passes décisives ce qui lui permet de terminer meilleur passeur du championnat anglais session 2013/2014. Alors que Liverpool et Gerrard pensait s'emparer du titre de première league, ils terminent second du championnat a deux longueurs du champion Manchester City. Grâce à sa superbe saison, Steven Gerrard apparaît dans l'équipe type de la saison accompagné de ses coéquipiers Luis Suarez et Daniel Sturridge.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Gerrard à la lutte avec Franck Ribéry lors de l'Euro 2012.

Gerrard fait ses débuts internationaux contre l'Ukraine le 31 mai 2000[58]. Cet été-là, il est appelé pour l'Euro 2000[59], mais il ne fait qu'une seule apparition en tant que remplaçant lors de la victoire 1–0 sur l'Allemagne avant que l'Angleterre ne soit éliminée en phase de groupes[60]. En septembre 2001, Gerrard marque son premier but international au cours de la fameuse victoire 5–1 en Allemagne en éliminatoires de la Coupe du monde 2002, et tandis que l'Angleterre se qualifie, Gerrard est contraint d'abandonner l'équipe en raison du réveil de son problème à l'aine après le dernier match de Liverpool de la saison contre Ipswich Town[61].

Il est un titulaire régulier lors de l'Euro 2004, marquant une fois, contre la Suisse, avant que l'Angleterre ne soit éliminée par le Portugal en quart de finale aux tirs au but[62]. En 2006, après que David Beckham renonce au brassard de capitaine de l'équipe d'Angleterre, Steven Gerrard est nommé vice-capitaine par le nouveau sélectionneur Steve McClaren. Il participe à sa première Coupe du monde en 2006 et inscrit deux buts en phase de groupes, contre Trinité-et-Tobago et la Suède, mais son penalty est l'un des trois arrêtés par le gardien Ricardo et l'Angleterre s'incline de nouveau face au Portugal en quart de finale aux tirs au but[63]. Il est le meilleur buteur de l'Angleterre dans le tournoi.

Gerrard est nommé vice-capitaine de l'équipe d'Angleterre par l'entraîneur Steve McClaren[64], et sous le capitanat de John Terry, l'Angleterre perd coup-sur-coup contre la Russie et la Croatie et enterre ses espoirs de qualification pour l'Euro 2008[65]. Après l'arrivée du nouvel entraîneur Fabio Capello en 2008, Gerrard est essayé comme capitaine, mais Capello assied Terry dans ce rôle[66]. Gerrard est ensuite remplacé en tant que vice-capitaine de l'Angleterre par Rio Ferdinand[67].

Gerrard participe à la qualification de l'Angleterre pour la Coupe du monde 2010, marquant deux buts de la victoire anglaise 5–1 sur la Croatie[68].

John Terry est remplacé par Rio Ferdinand en tant que capitaine anglais en 2010, à la suite de révélations sur la vie privée de Terry[69], Gerrard devenant vice-capitaine de nouveau. Lorsque l'équipe d'Angleterre décolle pour la Coupe du monde 2010, Gerrard est le joueur le plus expérimenté de l'effectif avec 80 capes. Quelques jours avant le début du tournoi, il devient capitaine de la sélection anglaise à la suite de la blessure de Rio Ferdinand, devant le vice-capitaine Frank Lampard[2]. Après le tournoi, Gerrard, qui fait partie d'un groupe de joueurs anglais surnommé la « génération dorée », confirme qu'il continuerait à être disponible pour la sélection, en réponse à Capello déclarant qu'il cherche à reconstruire l'équipe[70].

En août 2010, Gerrard marque deux buts dans un match amical contre la Hongrie gagné par 2–1[71]. En raison de l'absence prolongée de Ferdinand pour cause de blessure, Gerrard conserve le brassard de capitaine pour le match d'ouverture de la campagne de qualification pour l'Euro 2012 contre la Bulgarie, que l'Angleterre gagne 4–0. Le 16 mai 2012, il est nommé capitaine par le sélectionneur anglais Roy Hodgson dans la liste des 23 joueurs pour l'Euro 2012[72]. C'est la première fois qu'il est choisi directement comme capitaine de l'Angleterre et non pour pallier la défection d'un capitaine blessé ou indisponible. Lors du premier tour, Gerrard offre trois passes décisives et remporte deux distinctions d'« homme du match » pour conduire l'Angleterre à la première place de son groupe, et la qualifier pour les quarts de finale. Malgré l'élimination aux tirs au but par l'Italie, Gerrard est le seul Anglais nommé par l'UEFA dans l'équipe-type du tournoi[73].

Il est sélectionné par Roy Hodgson pour faire parti de l'effectif anglais pour la Coupe du monde 2014 au Brésil, ou il est capitaine.

Steven Gerrard annonce la fin de sa carrière internationale le lundi 21 juillet 2014, après avoir disputé 114 matchs pour l’Angleterre, dont 38 en tant que capitaine, et marqué 21 buts[74].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Gerrard est un catholique pratiquant[75]. Steven Gerrard et son épouse, la journaliste de mode Alex Curran (en), ont célébré leur mariage le 16 juin 2007 à l'hôtel Cliveden dans le Buckinghamshire après une cérémonie religieuse[75],[76],[77]. Ils ont trois filles, Lilly-Ella, née le 23 février 2004, Lexie, née le 9 mai 2006 et Lourdes née le 1er novembre 2011[78]. Steven Gerrard a un frère aîné, Paul, et son cousin Anthony joue pour Cardiff[79].

En septembre 2006, Gerrard publie son autobiographie, Gerrard: My Autobiography, dont le nègre littéraire est le journaliste Henry Winter, qui remporte la récompense du Sports Book of the Year aux British Book Awards[80]. L'autobiographie se termine par « je joue pour Jon-Paul ». Le cousin de Steven Gerrard, Jon-Paul Gilhooley, est mort dans la tragédie de Hillsborough en 1989, alors que Gerrard a huit ans. Jon-Paul, mort à dix ans, est la plus jeune des 96 victimes du drame[81]. « Il est difficile d'apprendre que l'un de vos cousins a perdu la vie », déclare Gerrard. « Voir la réaction de ses proches m'a poussé à devenir le joueur que je suis aujourd'hui »[82].

Le 1er octobre 2007, Gerrard est impliqué dans un accident à vitesse réduite à Southport lorsque la voiture qu'il conduit heurte un cycliste de dix ans, qui s'est déporté sur la route et par inadvertance, a croisé le chemin de Gerrard. Plus tard, Gerrard a rendu visite au garçon à l'hôpital et lui a remis une paire de chaussures signées par Wayne Rooney, le joueur préféré de l'enfant, après quoi Gerrard est resté signer des autographes pour d'autres jeunes patients[83].

Le 13 décembre 2007, les conseillers municipaux du district de Knowsley votent pour faire de Gerrard un citoyen d'honneur de l'arrondissement[84], et deux semaines plus tard, il est fait membre de l'ordre de l'Empire britannique par Élisabeth II, faisant partie de la liste des décorés du 1er janvier, pour services rendus au sport[85]. Le 26 juillet 2008, Gerrard reçoit une bourse honorifique de l'université de Liverpool John Moores en reconnaissance de sa contribution au sport[86].

Le 29 décembre 2008, Gerrard est arrêté avec deux autres personnes devant le Lounge Inn à Southport[87], accusé de voies de fait occasionnant des lésions corporelles et rixe, à la suite d'un incident ayant laissé le disc jockey du bar avec une dent cassée et des entailles sur son front[88]. Les trois hommes sont libérés sous caution mais doivent se présenter au tribunal d'instance de North Sefton le 23 janvier 2009[88], où ils ont tous plaidé non coupables[89]. La séance est ajournée au 20 mars quand l'accusation d'agression a été abandonnée, mais Gerrard est tenu d'assister à la Cour de la Couronne de Liverpool afin d'être jugé pour rixe[90]. Le 3 avril 2009, Gerrard plaide non coupable[91].

Le procès débute à la Cour de la Couronne de Liverpool. Les coaccusés ont plaidé coupables avant le procès, mais Gerrard continue de clamer son innocence. Gerrard reconnaît avoir frappé Marcus McGee, mais il affirme qu'il était en état de légitime défense. Le 24 juillet 2009, Gerrard est déclaré non coupable par le jury. Après le verdict, Gerrard dit qu'il a hâte de rejouer au football et de tourner la page[92].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Ballon d'or

Joueur mondial de la FIFA

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Steven Gerrard au 22 juillet 2014[94]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Angleterre Angleterre Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B M B M B
1998-1999 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 12 0 - - - - - - C3 1 0 - - - - - - 13 0
1999-2000 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 29 1 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0 33 1
2000-2001 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 33 7 4 1 4 0 - - C3 9 2 - - - - 3 0 53 10
2001-2002 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 28 3 2 0 - - - - C1 14 1 1 0 - - 5 1 50 5
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 34 5 2 0 6 2 1 0 C1+C3 11 0 - - - - 8 2 62 9
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 34 4 3 0 2 0 - - C3 8 2 - - - - 10 1 57 7
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 30 7 - - 3 2 - - C1 10 4 - - - - 6 2 49 15
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 32 10 6 4 1 1 - - C1 12 7 - - 2 1 13 3 66 26
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 36 7 1 0 1 1 1 0 C1 12 3 - - - - 10 3 61 14
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 34 11 3 3 2 1 - - C1 13 6 - - - - 10 1 62 22
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 31 16 3 1 - - - - C1 10 7 - - - - 7 1 51 25
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 33 9 2 1 1 0 - - C1+C3 13 2 - - - - 10 3 59 15
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 21 4 1 0 - - - - C3 2 4 - - - - 5 2 29 10
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 18 5 6 2 4 2 - - - - - - - - - 7 0 35 9
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 36 9 1 0 1 0 - - C3 8 1 - - - - 8 0 54 10
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 34 13 3 1 2 0 - - - - - - - - - 10 2 49 16
Total sur la carrière 468 111 39 13 27 9 2 0 - 123 39 1 0 2 1 114 21 776 194

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gerrard en sélections de jeunes anglaises
  2. a et b (en) « Rio Ferdinand out of England World Cup squad », BBC News,‎ 4 juin 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  3. (en) « Dalglish named top in 100PWSTK »,‎ 7 octobre 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  4. (en) « Liverpool's Steven Gerrard hailed as world's best player by Zinedine Zidane », Daily Telegraph,‎ 13 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  5. (en) Barry J. Hugman, The PFA Premier & Football League Players' Records 1946–2005, Queen Anne Press,‎ 2005 (ISBN 1-85291-665-6), p. 232
  6. a et b (en) « 1st Team squad profiles: Steven Gerrard », Liverpool F.C. (consulté le 8 juin 2012)
  7. a, b, c et d (en) Steven Gerrard, Gerrard: My Autobiography, Bantam Press,‎ 2006 (ISBN 0-593-05475-X), p. 10–14
  8. a et b (en) Oliver Kay, « Steven Gerrard completes decade at Liverpool », The Times,‎ 28 novembre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  9. a et b (en) Tim Rich, « A decade of Gerrard: from skinny lad to the hero of Anfield », The Guardian,‎ 29 novembre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  10. (en) « Blue delight as three sent off », BBC Sport,‎ 27 septembre 1999 (consulté le 8 juin 2012)
  11. (en) « Youth steals the show at Anfield », BBC Sport,‎ 5 décembre 1999 (consulté le 8 juin 2012)
  12. (en) « Gerrard named Reds captain », BBC Sport,‎ 15 octobre 2003 (consulté le 8 juin 2012)
  13. (en) « Steven Gerrard profile », The Liverpool Echo,‎ 4 juin 2005 (consulté le 8 juin 2012)
  14. (en) Dominic Fifield, « Benítez boost as Gerrard stays at Liverpool », The Guardian,‎ 29 juin 2004 (consulté le 8 juin 2012)
  15. (en) Joe Lovejoy, « Chelsea eye Steven Gerrard bid as title race heads for dramatic finish », The Times,‎ 20 avril 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  16. (en) « Liverpool 3–1 Olympiakos », BBC Sport,‎ 8 décembre 2004 (consulté le 8 juin 2012)
  17. (en) Oliver Kay, « Gerrard opens Euro tunnel », The Times,‎ 9 décembre 2004 (consulté le 8 juin 2012)
  18. (en) « Liverpool 2–3 Chelsea », BBC Sport,‎ 27 février 2005 (consulté le 8 juin 2012)
  19. (en) Kevin McCarra, « Grit, spirit and the ultimate glory », The Guardian,‎ 26 mai 2005 (consulté le 8 juin 2012)
  20. « Meilleur joueur de club de l'année de l'UEFA », UEFA,‎ 1er mai 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  21. (en) « Gerrard could stay after Euro win », BBC Sport,‎ 26 mai 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  22. (en) « I want to leave Anfield – Gerrard », BBC Sport,‎ 5 juillet 2005 (consulté le 8 juin 2012)
  23. (en) « Gerrard in shock Liverpool U-turn », BBC Sport,‎ 6 juillet 2005 (consulté le 8 juin 2012)
  24. (en) « Gerrard & Carragher extend deals », BBC Sport,‎ 8 juillet 2005 (consulté le 8 juin 2012)
  25. (en) « Gerrard named player of the year », BBC Sport,‎ 23 avril 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  26. (en) David Prentice, « Rafa Benitez is the man behind Steven Gerrard's 100 », The Liverpool Echo,‎ 3 octobre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  27. (en) Owen Phillips, « Liverpool 1–0 Chelsea (Agg: 1–1) », BBC Sport,‎ 1er mai 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  28. (en) Kevin McCarra, « Brave Liverpool out of luck as Inzaghi inflicts Milan's revenge », The Guardian,‎ 24 mai 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  29. (en) Louise Taylor, « Gerrard may miss Chelsea match after foot injury », The Guardian,‎ 16 août 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  30. (en) « Liverpool captain Steve Gerrard to face Chelsea with hairline toe fracture, not Germany », International Herald Tribune,‎ 17 août 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  31. (en) Ian Hughes, « Liverpool 1–1 Arsenal », BBC Sport,‎ 28 octobre 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  32. (en) Ged Rea, « Liverpool V Man U: Stat attack », Liverpool F.C.,‎ 14 décembre 2007
  33. (en) Ian Doyle, « Liverpool 3, Blackburn 1: Post Match Analysis », The Liverpool Daily Post,‎ 14 avril 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  34. (en) Tony Barrett, « Steven Gerrard's joy at 300 league appearances for Liverpool », Liverpool Echo,‎ 14 avril 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  35. (en) « Fernando Torres and Steven Gerrard shortlisted for PFA awards », The Liverpool Daily Post,‎ 12 avril 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  36. (en) Chris Harvey, « Premier League team 07/08 », Sky Sports,‎ 27 avril 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  37. (en) James Pearson, « Gerrard set for surgery », Sky Sports,‎ 29 août 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  38. (en) « Steven Gerrard "robbed" of 100th Liverpool goal », The Liverpool Daily Post,‎ 20 septembre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  39. (en) Richard Neale, « Gerrard scores 100th goal for Liverpool », The Times,‎ 1er octobre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  40. (en) Oliver Kay, « Fernando Torres sets tone for Liverpool to progress in imperious style », The Times,‎ 11 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  41. (en) Phil McNulty, « Man Utd 1–4 Liverpool », BBC Sport,‎ 14 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  42. Aurélie Beaudouin, « Steven Gerrard est le meilleur joueur du monde, selon Zidane », Sport Week,‎ 13 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  43. (en) Paul Hayward, « Gerrard provides forceful argument against charge that money conquers all », The Guardian,‎ 15 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  44. (en) Phil McNulty, « Liverpool 5–0 Aston Villa », BBC Sport,‎ 22 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  45. (en) « Gerrard delight at writers' award », BBC Sport,‎ 13 mai 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  46. (en) « Gerrard and Torres staying at Liverpool - Hodgson », BBC Sport,‎ 16 juillet 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  47. (en) Sachin Nakrani, « Steven Gerrard all but confirms he is staying at Liverpool », The Guardian,‎ 20 juillet 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  48. (en) « Our complete German squad », Liverpool F.C.,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  49. (en) Mark Ashenden, « Liverpool 2–0 Rabotnicki Skopje (agg 4–0) », BBC Sport,‎ 5 août 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  50. (en) Phil McNulty, « Manchester United 3–2 Liverpool », BBC Sport,‎ 19 septembre 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  51. (en) Mandeep Sanghera, « Liverpool 2–2 Sunderland », BBC Sport,‎ 25 septembre 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  52. (en) Mandeep Sanghera, « Liverpool 3–1 Napoli », BBC Sport,‎ 4 novembre 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  53. (en) Paul Short, « Gerrard out for six weeks with injury », The Independent,‎ 31 juillet 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  54. (en) « Gerrard ankle placed in cast », Soccernet,‎ 1er novembre 2011
  55. (en) « Bellamy brace sinks Magpies », Liverpool F.C.,‎ 31 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  56. (en) Chris Bevan, « Cardiff 2–2 Liverpool », BBC Sport,‎ 26 février 2012 (consulté le 8 juin 2012)
  57. (en) Sam Sheringham, « Liverpool captain Steven Gerrard's greatest games », BBC Sport,‎ 14 mars 2012 (consulté le 8 juin 2012)
  58. (en) « Victorious farewell for England », BBC Sport,‎ 31 mai 2000 (consulté le 8 juin 2012)
  59. (en) « Keegan names Euro 2000 squad », BBC Sport,‎ 1er juin 2000 (consulté le 8 juin 2012)
  60. (en) « England beat Germany – at last », BBC Sport,‎ 17 juin 2000 (consulté le 8 juin 2012)
  61. (en) « Gerrard ruled out of World Cup », BBC Sport,‎ 14 mai 2002 (consulté le 8 juin 2012)
  62. (en) « Portugal break England hearts », BBC Sport,‎ 24 juin 2004 (consulté le 8 juin 2012)
  63. (en) « England beaten on penalties again », BBC Sport,‎ 1er juillet 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  64. (en) « Terry named new England skipper », BBC Sport,‎ 10 août 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  65. (en) Johnathon Stevenson, « England 2–3 Croatia », BBC Sport,‎ 21 novembre 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  66. (en) « Capello names Terry as captain », The Independent,‎ 19 novembre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  67. (en) James Pearson, « Terry keen to keep armband », Sky Sports,‎ 13 décembre 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  68. (en) Phil McNulty, « England 5–1 Croatia », BBC News,‎ 9 septembre 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  69. (en) « Rio Ferdinand out of England World Cup squad », BBC News,‎ 4 juin 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  70. (en) « Steven Gerrard eager to prolong England career », BBC News,‎ 11 juillet 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  71. (en) Paul Fletcher, « England 2–1 Hungary », BBC News,‎ 11 août 2010 (consulté le 8 juin 2012)
  72. « Angleterre : la liste des 23 », So Foot,‎ 16 mai 2012 (consulté le 8 juin 2012)
  73. « Dix Espagnols dans l'Équipe du tournoi », UEFA,‎ 2 juillet 2012 (consulté le 17 août 2012)
  74. afp/dbu, « Foot: Steven Gerrard s'arrête à 114 sélections », sur rts.ch,‎ 21 juillet 2014 (consulté le 21 juillet 2014).
  75. a et b (en) Hannah Lyons Powell, « Steven Gerrard and Alex Curran welcome baby girl called Lourdes », Glamour,‎ 2 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  76. (en) Ewan Fletcher, Keith Beabey, Ross Slater, « Nice day for a WAG wedding! Neville, Gerrard and Carrick get hitched », The Daily Mail,‎ 18 juin 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  77. (en) Brian Roberts, « Exclusive: Carrick in wedding clash », The Daily Mirror,‎ 10 mars 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  78. (en) « It's another girl! », Daily Mail,‎ 2 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  79. (en) Terry Phillips, « Cousins Anthony and Steven Gerrard ready to relive their youth on famous Wembley stage », Wales Online,‎ 21 février 2012 (consulté le 8 juin 2012)
  80. (en) « British Book Awards – Winners 2007 », Galaxy British Book Awards,‎ 2007
  81. (en) Jo Kelly, « Jon-Paul Gilhooley, 10 », Liverpool Daily Post,‎ 15 avril 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  82. (en) « Gerrard pays Hillsborough tribute », BBC Sport,‎ 11 avril 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  83. (en) « Gerrard's gifts for hospital boy », BBC Sport,‎ 2 octobre 2007 (consulté le 8 juin 2012)
  84. (en) « Gerrard honoured by home borough », BBC Sport,‎ 14 décembre 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  85. (en) Will Woodward, « Rod and Zara winners in politics-free New Year honours », The Guardian,‎ 30 décembre 2006 (consulté le 8 juin 2012)
  86. (en) « Footballer gets university honour », BBC Sport,‎ 26 juillet 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  87. (en) « Gerrard arrested in assault probe », BBC News,‎ 29 décembre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  88. a et b (en) « Charged Gerrard offered support », BBC News,‎ 30 décembre 2008 (consulté le 8 juin 2012)
  89. (en) « Gerrard denies nightclub assault », BBC News,‎ 23 janvier 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  90. (en) « Gerrard assault charge is dropped », BBC News,‎ 20 mars 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  91. (en) « Steven Gerrard pleads not guilty to affray », Liverpool Echo,‎ 3 avril 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  92. (en) « Gerrard cleared after bar brawl », BBC News,‎ 24 juillet 2009 (consulté le 8 juin 2012)
  93. Steven Gerrard membre de l'équipe-type monde 2007
  94. Statistiques de Steven Gerrard sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :