Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.

Trampot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trampot
Trampot
La rue principale de Trampot
Blason de Trampot
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Neufchâteau
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ouest Vosgien
Maire
Mandat
Didier Maginel
2014-2020
Code postal 88350
Code commune 88477
Démographie
Gentilé Trampotins
Population
municipale
92 hab. (2015 en diminution de 11,54 % par rapport à 2010)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 45″ nord, 5° 26′ 15″ est
Altitude 384 m
Min. 364 m
Max. 441 m
Superficie 13,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

Voir sur la carte administrative de Lorraine
City locator 14.svg
Trampot

Géolocalisation sur la carte : Vosges

Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Trampot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trampot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trampot

Trampot est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle de Lorraine.

Ses habitants sont appelés les Trampotins.

Géographie

Trampot est limitrophe du département de la Haute-Marne et de l'ancienne région Champagne-Ardenne.

La route nationale 427 — aujourd'hui déclassée — la relie à Aillianville (4 km) et à Liffol-le-Grand (13 km), à Germay (9 km) et à Thonnance-lès-Joinville (28 km), et la départementale 19 à Grand (4 km) et à Leurville (6 km).

Communes limitrophes de Trampot
Morionvilliers (Haute-Marne) Grand
Trampot Brechainville
Chambroncourt (Haute-Marne) Aillianville (Haute-Marne)

Toponymie

Anciennement mentionné : Temprou (1158) ; Temprouh (1158) ; Tempro (1172) ; Trempos (1180) ; Trempol (1182) ; Tamprou (1225) ; Tramprou en Ornois (vers 1252) ; Tramport (1262) ; Tramprou (1330) ; Trampoul (1364) ; Trampou (1398) ; Trampol (1490) ; Trampod (1530) ; Trampot (1565) ; Trampeous (1656) ; Trampoldium (1768)[1].

Histoire

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Sous l'Ancien régime, le hameau de Trampot faisait partie de l'ancienne province de Champagne : il dépendait de la généralité de Châlons et de l'élection de Chaumont[1]. Concernant son église, dédiée aux saints Pierre et Paul, elle dépendait du diocèse de Toul[1].

Avant la Révolution française, le village dépendait des seigneurs de Grand et de l'église de l'Abbaye de Mureau.

Depuis le XIIe siècle, le lieu dit Ferme d'Audeuil est rattaché à la commune.

Les actes d'état-civil commencèrent en 1669.

Politique et administration

Budget et fiscalité 2014

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[2] :

  • total des produits de fonctionnement : 58 000 , soit 572  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 73 000 , soit 716  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 150 000 , soit 1 469  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 48 000 , soit 466  par habitant.
  • endettement : 0 , soit 0  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 18,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,00 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 15,68 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant mars 2001 mars 2008 Bernard Mongin    
mars 2008 avril 2014 André Schoindre    
avril 2014 en cours Didier Maginel    

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 92 habitants[Note 1], en diminution de 11,54 % par rapport à 2010 (Vosges : -2,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
286311344325334350350353345
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
372375333344321320288275256
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
230210206220192190211210204
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 - -
16715915012612010492--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, inscrite monument historique par arrêté du 3 septembre 2010[7],[8].
  • Presbytère[9].
  • Lavoir-abreuvoir[10].
  • La source des fées. L’acidité de l’eau dissout le calcaire, donnant naissance à des phénomènes karstiques (dolines, avens, conduits souterrains, sources, résurgences...), telles que les nombreuses dolines en cours de formation en forêt de Trampot [11],[12]. Ces formes singulières de "doline-perte" sont désignées sous le nom de "Fontaine", "phénomènes particuliers dont cinq ou six exemples ont été inventoriés à ce jour (Jacquemin D., 1994) dans la forêt de Trampot[13].

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason Blasonnement :
Parti : au 1er d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, au 2e coupé au I d'azur à l'épée basse d'or brochant sur deux clefs de même passées en sautoir, au II de sinople au sapin d'argent.
Commentaires : La bande aux alérions indique que Trampot est une commune de Lorraine. Les clefs et l'épée indiquent que saint Pierre et saint Paul sont les patrons de la paroisse. Le sapin évoque bien sûr le département des Vosges.[14]

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références