Communauté de communes des Hautes Vosges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes des Hautes Vosges
Blason de Communauté de communes des Hautes Vosges
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Forme Communauté de communes
Siège Gérardmer
Communes 22
Président Didier Houot (DVD)
Date de création
Code SIREN 200071157
Démographie
Population 36 862 hab. (2014)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Superficie 501,62 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes des Hautes Vosges
Situation de la communauté de communes dans les Vosges.
Liens
Site web http://www.cchautesvosges.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes des Hautes Vosges[1],[2] est une communauté de communes française située dans le département des Vosges dans la région Grand Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est créée au [3]. Elle est formée par fusion de la communauté de communes de Gérardmer-Monts et Vallées, de la communauté de communes de la Haute Moselotte et de la communauté de communes Terre de Granite (hormis Saint-Amé) et extension à l'ancienne commune d'Aumontzey (issue de la communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges).

Le site du Massif vosgien, inscrit au titre de la loi du 2 mai 1930, regroupe 14 schémas de cohérence territoriale (SCOT) qui ont tout ou partie de leur territoire sur le périmètre du massif des Vosges[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours Didier Houot[5] DVD Maire de Vagney (depuis 2014)


Listes des communes[modifier | modifier le code]

La communauté de communes comprend 22 communes.


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Gérardmer
(siège)
88196 Géromois 54,78 8 133 (2016) 148
Basse-sur-le-Rupt 88037 Bassurois 13,73 868 (2016) 63
La Bresse 88075 Bressauds 57,94 4 198 (2016) 72
Champdray 88085 Chandeleys 9,49 179 (2016) 19
Cleurie 88109 Cleurisiens 11,04 656 (2016) 59
Cornimont 88116 Counehets 40,23 3 238 (2016) 80
La Forge 88177 Forgerons 4,72 531 (2016) 112
Gerbamont 88197 Gerbamontois 9,69 367 (2016) 38
Granges-Aumontzey 88218 33,01 2 700 (2016) 82
Liézey 88269 Pouhas 13,27 278 (2016) 21
Rehaupal 88380 4,72 211 (2016) 45
Rochesson 88391 Rochenats 21,49 698 (2016) 32
Sapois 88442 16,89 643 (2016) 38
Saulxures-sur-Moselotte 88447 Saulxurons 31,87 2 636 (2016) 83
Le Syndicat 88462 Syndiciens 18,29 1 912 (2016) 105
Tendon 88464 Todas 21,85 519 (2016) 24
Thiéfosse 88467 Kédales 7,62 606 (2016) 80
Le Tholy 88470 Cafrancs 30,76 1 581 (2016) 51
Vagney 88486 Voinrauds 24,91 3 932 (2016) 158
Le Valtin 88492 Valtinois 19,64 75 (2016) 3,8
Ventron 88500 Véternats 24,97 841 (2016) 34
Xonrupt-Longemer 88531 Xonrupéens 30,71 1 526 (2016) 50

Environnement[modifier | modifier le code]

Énergie[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du SRADDET du Grand Est, ATMO Grand Est tient à jour les statistiques énergétiques de tous les EPCI régionaux. Aussi pouvons-nous représenter l’énergie finale consommée sur le territoire[Note 1] annuellement par secteur, ou par source, pour l’année 2017. Cette énergie finale annuelle correspond à 33,4 MWh par habitant[Note 2].

Énergie finale par secteur en 2017[6]
- GWh par an[Note 3]
Industrie 331
Résidentiel 516
Tertiaire 141
Transport routier 209
Énergie finale par source en 2017[6]
- GWh par an
Électricité 294
Gaz naturel et produits pétroliers 580
Bois-énergie 293
Autres EnR (PAC, solaire thermique…) 38
Réseaux de chaleur 4

La production d’énergie renouvelable (EnR) du territoire apparaît dans le tableau suivant, toujours pour l’année 2017 :

Énergie renouvelable en 2017[7]
- GWh par an
Bois-énergie 243
Hydraulique 33
Pompe à chaleur (PAC)[Note 4] 22
Photovoltaïque 3
Solaire thermique 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'énergie grise n'est pas prise en compte.
  2. Cette énergie finale annuelle par habitant correspond à puissance moyenne de 3,8 kW par habitant. Remarquons que l'énergie finale annuelle par habitant dans le Grand Est s'élève à 33,2 MWh par habitant, ce qui correspond à une puissance moyenne de 3,8 kW par habitant.
  3. Remarquons que 1 000 GWh/a = 1 TWh/a
  4. Les valeurs correspondant aux lignes « PACs aérothermiques » et « Géothermie (chaleur) » sont additionnées. Les pompes à chaleur consomment de l'énergie électrique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. On retrouve plusieurs typographies : celle des statuts dont l'article 1er mentionne l'usage de « Communauté de communes des hautes Vosges » mais l'arrêté celui « Communauté de communes des Hautes-Vosges »
  2. statuts communautaires en vigueur en juillet 2018
  3. Fiche BANATIC
  4. Le schéma interrégional du massif des Vosges à l'horizon 2020 : un projet de développement durable, une ambition pour le massif
  5. « Vosges - En images : élections à la communauté de communes des Hautes-Vosges à Gérardmer », Vosges Matin,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2017)
  6. a et b [PDF] Hautes Vosges Plan Climat Air Énergie sur observatoire.atmo-grandest.eu; voir page 17.
  7. Ibid. p. 23

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]