Vincent Munier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un photographe image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un photographe français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet associé.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Munier.
Vincent Munier
Festival international de géographie 2014 - Vincent Munier.jpg

Vincent Munier en 2014.

Naissance
(40 ans)
Épinal (France)
Nationalité
Activité
Site web

Vincent Munier, né le (40 ans) à Épinal[1], est un photographe animalier français.

Il est spécialisé dans les photographies dans des conditions hivernales. Son livre Blanc nature (2006) l'a fait connaître auprès du grand public.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à l'âge de 12 ans que Vincent Munier réalise sa première image, grâce à l'appareil photo qu'il recevra de son père, lui-même naturaliste.

Depuis 2002, il réalise de nombreux reportages à travers le monde, dans sa quête de montrer la beauté de la nature sauvage et de mettre en lumière des espèces animales menacées. Le harfang des neiges, le bœuf musqué[1],[2], l'ours brun et le yak sauvage font partie de ce bestiaire qu'il continue d'explorer à travers des expéditions engagées, en solitaire et en autonomie.

En 2008, il photographie pour la première fois le loup arctique ; depuis cette date, il multiplie les voyages au Canada sur les traces de cette espèce. En 2013, il passe un mois en solitaire dans l'île d'Ellesmere, dans des conditions de froid extrêmes. Une meute de neuf loups arctiques vient à sa rencontre : il vit alors l'un des moments les plus forts de sa carrière de photographe et rapporte des images rares de ces « fantômes de la toundra ».

En 2015, il embarque aux côtés du réalisateur Luc Jacquet et du photographe naturaliste Laurent Ballesta, dans une expédition de deux mois en Antarctique, depuis la station scientifique Dumont d'Urville. Baptisée Antarctica !, elle constitue une première visite du Pôle Sud, pour ce spécialiste des photographies en conditions extrêmes. Cette expédition donne lieu à un film, L'Empereur, une suite au premier long-métrage de Luc Jacquet sur le sujet, La marche de l'Empereur.

Ses photographies sont publiées dans la presse internationale (Terre Sauvage, National Geographic, Paris Match, Télérama, BBC Wildlife Magazine, La Salamandre, Animan…) et sous forme de livres : il est l'auteur d'une douzaine d'ouvrages photographiques chez différents éditeurs. Ses images font régulièrement l'objet d'expositions au sein de festivals de photographie et sont montrées dans des galeries d'art en France et à l'étranger.

Vincent Munier est également le fondateur des éditions Kobalann, en 2010.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Arctique / Antarctique, galerie Soleil de M'inuit, Morges (Suisse) - 2016
  • Artico, galerie Contrasto, Milan (Italie) - 2015-2016
  • Arctique, galerie Blin plus Blin, Montfort-L'Amaury et Paris - 2015-2016
  • Invité exceptionnel au Mont-Blanc Photo Festival, Megève et Combloux - 2015
  • L'Appel du loup, Festival Photo La Gacilly, 2015
  • Le poète sauvage, galerie Troncin-Denis, Nancy - 2015
  • Solitudes, galerie Anagama (Versailles) et galerie Blin plus Blin (Montfort-L'Amaury) - 2014
  • Solitudes, Festival international de photo animalière et de nature, Montier-en-Der - 2013
  • Animal (exposition collective), galerie Mogabgab, Beyrouth (Liban) - 2012
  • De crépuscule en crépuscule, Muséum-aquarium, Nancy - 2011-2012
  • Au fil des araignées (exposition collective), Muséum national d'Histoire naturelle, Paris - 2011
  • Kamtchatka, Consulat général de Russie - 2008
  • Tancho, International Crane Foundation, Baraboo (États-Unis) - 2008

Livres[modifier | modifier le code]

Partenariat[modifier | modifier le code]

Il a été choisi par Nikon pour, durant l'été 2009, démontrer les capacités de leur nouveau reflex, le D3s en basse lumière. Il a effectué pour ça un reportage de deux semaines en Scandinavie[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Image & Nature, no 27, page 44, Norvège : les bœufs musqués
  2. Blog de Wild Wonders of Europe écrit par Vincent Munier.
  3. État Sauvage - Vincent Munier
  4. NIKON D3S : les impressions de Vincent Munier Dans une interview de Vincent Munier par www.nikon-hub.com
  5. Vincent Munier - Summer Variations - Nikon D3s

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :