Proveysieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Proveyzieux redirige ici.

Proveysieux
Proveysieux
Église et mairie de Proveysieux en juillet 2018
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Grenoble-2
Intercommunalité Grenoble-Alpes Métropole
Maire
Mandat
Christiane Raffin
2014-2020
Code postal 38120
Code commune 38325
Démographie
Gentilé Proveyzards, Proveyzardes
Population
municipale
503 hab. (2015 en diminution de 3,64 % par rapport à 2010)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 45″ nord, 5° 41′ 58″ est
Altitude Min. 264 m
Max. 1 844 m
Superficie 20,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Proveysieux

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Proveysieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Proveysieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Proveysieux

Proveysieux (localement orthographié sous le nom de Proveyzieux[1]) est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes et, autrefois rattachée à la province du Dauphiné.

Cette commune, dont le territoire est entièrement inscrit dans une zone rurale, ainsi que dans une zone de moyenne montagne, se positionne sur le balcon occidental du Massif de la Chartreuse. Celle-ci a adhéré, à ce titre, au parc naturel régional de la Chartreuse, ce qui ne l'empêche pas d'être également une commune adhérente de l'intercommunalité Grenoble-Alpes Métropole, agglomération urbaine de plus de 400 000 habitants.

Ses habitants sont dénommés les proveysards et les proveysardes, souvent orthographié proveizard(e)s, au niveau local[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Plan du territoire de Proveyzieux

Situation[modifier | modifier le code]

La ville de Proveysieux est située dans le sud-est de la France, au nord-ouest de Grenoble et non loin du centre géographique du département de l'Isère. La commune se situe dans la partie occidentale du le massif de la Chartreuse qui domine la vallée de l'Isère.

Le bourg de Proveysieux est située, par la route, à 102 km de Lyon, préfecture et siège de la région Auvergne-Rhône-Alpes, 13 km de Grenoble, préfecture du département de l'Isère, 306 km de Marseille et 572 km de Paris[3].

Description[modifier | modifier le code]

Cette commune essentiellement rurale, située en grande partie, en moyenne montagne, est cependant très proche de l'agglomération grenobloise, mais celle-ci n'en ressent pas l'effet urbanistique du fait d'un espace constructible peu étendu en raison de la nature d'un territoire composé de nombreux secteurs forestiers pentus et escarpés. La construction de l'unique route, traversant la commune et datant de la fin du XIXe siècle, n'a pas entraîné de grandes modifications et la commune a su préserver son aspect rural[4].

La commune comprend un petit bourg central qui comprend la mairie, l'école et l'église, dominant la vallée étroite d'un torrent, mais aussi quelques hameaux, situé au nord et au sud de ce bourg central, dans l'alignement de cette vallée et de cette unique route.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Vue sur Saint-Égrève et le Néron depuis Proveysieux

La majeure partie du territoire proveyzard correspond à la vallée du Tenaison qui rejoint la Vence à l'entrée de la commune voisine de Saint-Égrève. Cette vallée correspond également au synclinal de Proveysieux, le plus profond des synclinaux de la Chartreuse, qui sépare en deux parties le massif préalpin avec la Chartreuse occidentale d'un côté et la Chartreuse médiane, de l'autre.

Il y a moins de 100 000 ans, lors de la glaciation de Würm, un glacier occupait la cluse de l'Isère, la vallée de Proveysieux a été comblée, jusqu'à l'altitude d'environ 1 000 m, par des alluvions fluvio-glaciaires.

Au nord du hameau de Pomarey, la vallée du Tenaison, assez large en aval, se rétrécit. Les molasses miocènes qui se retrouvent tout le long de la vallée, sont réduites maintenant à une bande étroite jusqu'au col de la Charmette [5].

Sites géologiques remarquables[modifier | modifier le code]

« L'écroulement anté-rissien du Sappey de Proveysieux », site géologique remarquable d'intérêt géomorphologique de 119,32 hectares, est classé « deux étoiles » à l'« Inventaire du patrimoine géologique » en 2014. Il se trouve sur les communes de Mont-Saint-Martin et Proveysieux[6].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pommiers-la-Placette Saint-Pierre-de-Chartreuse Rose des vents
Mont-Saint-Martin N Sarcenas
Quaix-en-Chartreuse
O    Proveysieux    E
S
Fontanil-Cornillon Saint-Égrève

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Tenaison, à Proveysieux

Le territoire de la commune est sillonné par plusieurs cours d'eau ː

  • Le torrent du Tenaison, d'une longueur de 9,9 km prend sa source au niveau du Col de la Charmette à 1 260 m d'altitude sur le territoire même de Proveysieux, pour suivre un axe nord-sud en direction de la vallée de l'Isère avant de rejoindre la Vence, affluent direct de l'Isère[7].
  • Le ruisseau de Charmant Som, d'une longueur de 2,1 km est un affluent du Tenaison qui prend sa source à Saint-Pierre-de-Chartreuse avant de rejoindre le territoire de Proveysieux.

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Isère.

Le climat de la Chatreuse, massif dans lequel se trouve Proveysieux, est de type montagnard, ce qui correspond à l'altitude de la commune, située entre 500 mètres (pour le bourg) et 1 850 mètres d'altitude. L'été présente des périodes chaudes, mais sans excès en raison de l'altitude. Les hivers peuvent connaître des périodes enneigées particulièrement dans la partie la plus élevée du territoire communal. Le niveau de précipitation peut être nettement plus important que le secteur de la vallée de l'Isère située en contrebas du territoire, du fait que les perturbations océaniques, venant de l'ouest et du nord-ouest, sont en contact avec la première chaîne de montagne importante sur leur parcours.

Tableaux des températures minimales et maximales[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous, deux tableaux successifs présentant les valeurs de températures mensuelles, relevées sur le secteur de Proveysieux sur deux années, à trois ans d'intervalle durant la dernière décennie.

  • Année 2014
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 1,1 2 2,7 7,2 9,2 13,9 14,8 14,3 12,6 9,5 5 −1,4
Température maximale moyenne (°C) 8,9 11,3 16,4 19,9 21,5 27,6 24,8 25,4 23,6 21,3 13,9 7,9
Source : Climat de Proveysieux en 2014 sur linternaute.com, d'après Météo France.
  • Année 2017
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) −5,8 1,2 4,6 4,9 10,3 15,8 15,9 15,4 9,5 6,2 3,5 −1,2
Température maximale moyenne (°C) 2,7 13,6 17,5 19,1 23,6 29,2 28,8 28,6 21,7 20,5 10,2 5,1
Source : Climat de Proveysieux en 2017 sur linternaute.com, d'après Météo France.


Voies de communication[modifier | modifier le code]

Panneau routier à l'entrée du bourg de Proveysieux

Le territoire de la commune est traversé par la route départementale 105 (RD105) qui traverse la commune dans le même axe nord-sud que le torrent du Tenaison qu'elle longe. Cette toute relie la commune de Saint-Égrève au Col de la Charmette, se terminant ainsi en impasse.

La RD105g se détache de la RD105 au niveau du hameau du Gua pour rejoindre la commune de Quaix-en-Chartreuse.

Transports publics[modifier | modifier le code]

Autobus[modifier | modifier le code]

La ligne de bus Flexo 60 de la SEMITAG relie Saint-Égrève (Muret, Collège Barnave) à Proveysieux avec plusieurs arrêts ː Planfay Haut, Planfay Bas, Pommarey, Pommarey Bas, Savoyardière, Pont du Gua, Proveysieux Village, La Chiaise, le Mollard, Garcinière.

Autres transports[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire la plus proche est la gare ferroviaire SNCF de Saint-Égrève-Saint-Robert desservie par les trains régionaux du réseau TER Rhône-Alpes, celle-ci étant située à environ 4 km du centre de Proveysieux.
Cette gare est reliée directement à la Gare de Grenoble, elle-même desservie par des TGV circulant sur les grandes lignes notamment en direction de Paris et Lyon.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Hameaux, lieux-dits et écarts de la commune[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous, la liste la plus complète possible des divers hameaux, quartiers et lieux-dits résidentiels urbains comme ruraux, ainsi que les écarts qui composent le territoire de la commune de Proveysieux, présentés selon les références toponymiques fournies par le site géoportail de l'Institut géographique national[8].

  • la Croix de l'Équerre
  • les Marcelières
  • Crozet
  • Granchamp
  • les Fourneaux
  • Girieux
  • Gaburet
  • Pomarey
  • le Molaret
  • Planfay
  • Savoyardière
  • Pont du Gua
  • le Gua
  • Michaletière
  • Pierre Brune
  • le Bazeau
  • les Champs
  • la Chiaise
  • le Mollard
  • Moretière
  • Jardon
  • la Sagne
  • Garcinière
  • Rigaudière

Logements[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Proveysieux est situé en zone de sismicité n°4, comme la plupart des communes du massif de la Chartreuse[9].

Terminologie des zones sismiques[10]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 4 Sismicité moyenne accélération = 1,6 m/s2

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon Ernest Nègre et son livre sur la toponymie générale de la France, le nom de la commune qui s'écrivait Provaisieu au XIe siècle serait issu d'un patronyme latin Probatius (nom signifiant « digne d'estime »), auquel s'est ajouté le suffixe acum[11].

Le nom de la commune peut également s'orthographier avec un « z » : Proveyzieux.

Le nom du hameau de Planfay vient probablement de la présence de hêtres (en latin Fagus qui donna ensuite Faye, ainsi que le mot fouet).

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Des traces d’occupations anciennes datant du paléolithique ont pu être observées sur le territoire de Provesieux. Il s’agit de deux sites de plein air, situés dans la partie nord, vers le col de la Charmette et correspondant à une aire de débitage de silex, mise en évidence lors d’une phase de prospection archéologique [12].

Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

Aucune présence de maisons fortes ou châteaux du Moyen Âge est attestée sur la commune[13].

Le prieuré de Cornillon, dépendant de l'abbaye bénédictine de la Chaise-Dieu, en Auvergne s'établit durant le XIe siècle, sur le territoire de l'actuelle commune de Saint-Égrève. La paroisse de Proveysieux fait alors partie de son mandatement.

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

À partir de 1866, à l'Auberge des Grands Gousiers se réunissent Théodore Ravanat et ses amis peintres Rahoult, Achard, Blanc-Fontaine parmi d'autres[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Proveysieux

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 1995 André Paquet    
1995 Pierre Blanc    
En cours Christiane Raffin SE Retraitée de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2015, la commune comptait 503 habitants[Note 1], en diminution de 3,64 % par rapport à 2010 (Isère : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
610615628559613619604628581
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
537504477484491479467446420
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
390392349318299311301268262
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
210218260355469479511516520
2013 2015 - - - - - - -
508503-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école primaire

L'école de Proveysieux est aménagée dans l'ancienne mairie, un monument aux morts est d'ailleurs présent dans la cour de récréation de l'école.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

1er mai, fête du village.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage régional, le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition de Grenoble et de la Chartreuse, un ou plusieurs articles à l'actualité du village et de ses communes voisines, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église romaine Saint-Pierre
Cet édifice religieux présente des éléments des XIIe et XVIIe siècles, notamment un clocher-porche. La mention la plus ancienne de cette paroisse remonte à 11002 et l'appellation « Saint-Pierre » apparaît en 1497[13].
  • Les oratoires
Il existe encore quatre oratoires, lieux dédiés à la prière, dont un au hameau la Chiaise, dénommé « Prieuré de Proveysieux », un autre au hameaux des Moulins. le promeneur peut également découvrir une statue de Vierge à l’Enfant, nichée dans la chaîne d’angle d’une maison rurale du hameau de Planfay[18].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Le village de Proveysieux fut à la fin du XIXe siècle un lieu de rencontre de peintres paysagistes dauphinois. Théodore Ravanat (1812-1883) y possédait une grange-atelier. Jean Achard qui lui prodigua des conseils de peinture dès 1830 était ravi de retrouver son ami (devenu professeur à l'école municipale gratuite de dessin en 1848) au grand air du village. Là il partagea son expérience avec les jeunes : Tancrède Bastet (1858-1942), Henri Blanc-Fontaine (1819-1897), Jacques Gay (1851-1925), Édouard d'Apvril (1843-1928), Eugène Faure (1822-1878), Aristide Albert, Diodore Rahoult (1819-1874), Claude Pollet et Charles Bertier qui y peint de nombreux tableaux dont des vues du Néron. Jules Bernard, conservateur du musée de Grenoble participe aussi aux réunions et est considéré comme le sage du milieu artistique grenoblois.

Patrimoine naturel géologique[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du parc naturel régional de Chartreuse.

La glacière de Proveyzieux est une gouffre près de Pomarey, où on taillait des pans de neige glacée avant l'ère des réfrigérateurs industriels[13].

Le domaine montagnard[modifier | modifier le code]

Tous situés sur le territoire de la commune, ses points culminants (sommets) et ses points de passage (cols) les plus notables sont (du nord au sud) :

  • Le col de la Charmette (1 261 m)
  • Les rochers de Chalves (en limite avec la commune de Mont-Saint-Martin)
  • La Pinéa (1 261 m) (en limite avec la commune de Quaix-en-Chartreuse)
  • Le Rocher de l'Église
  • La Roche Traversier

Patrimoine naturel biologique[modifier | modifier le code]

Le domaine forestier[modifier | modifier le code]

Le territoire comprend de grands espaces forestiers protégés, relevant pour la plupart de zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique

  • La forêt de Pomarey (ZNIEFF de type I), d'une surface de 13,93 hectares[19], dans sa totalité.
  • La forêt des Fourneaux (ZNIEFF de type I), d'une surface de 8,91 hectares [20], dans sa totalité.

La flore[modifier | modifier le code]

La faune[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Théodore Ravanat (1812-1883), peintre paysagiste, mort à Proveysieux où il possédait une grange-atelier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la commune de Proveyzieux, consulté le 15/07/2018
  2. Site habitants.fr, page sur le gentilé des habitants des communes de l'Isère
  3. page sur Distances des grandes villes avec Proveysieux, consulté le 14/07/2018
  4. Site du Parc de la Chartreuse, page sur Proveysieux, consulté le 14/07/2018
  5. Site géolalp, page sur Proveysieux
  6. Inventaire du patrimoine géologique : résultats, Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, 24 janvier 2014 (mis à jour le 31 mars 2015), accès le 23 septembre 2016.
  7. Site Sandre, fiche sur le Tenaison
  8. Site géoportail, page des cartes IGN
  9. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  10. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  11. livre Google Toponymie générale de la France d'Ernest Nègre, libraire Droz, 1990, consulté le 15/07/2018
  12. Site du parc de la Chartreuse, page sur la patrimoine de Proveysieux - section archéologie, consulté le 14/07/2018]
  13. a, b, c et d Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 410
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  18. Site du parc de la Chartreuse, page sur le patrimoine de Proveysieux, consulté le 15/07/2018
  19. Site du ministère de l'environnement, page Rhône-Alpes, forêt de Pomarey, consulté le 15/07/2018
  20. Site du ministère de l'environnement, page Rhône-Alpes, forêt des Fourneaux, consulté le 15/07/2018
  21. Site du minsitère de l'environnement, page Saint-Laurent-du-Pont, forêt de Génieux, consulté le 15/07/2018

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]