Proveysieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Isère
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Isère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d’aide sur l’homonymie Proveyzieux redirige ici.
Proveysieux
Le village de Proveysieux
Le village de Proveysieux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Grenoble-2
Intercommunalité Grenoble-Alpes Métropole
Maire
Mandat
Christiane Raffin
2014-2020
Code postal 38120
Code commune 38325
Démographie
Gentilé Proveyzards, Proveyzardes
Population
municipale
504 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 45″ nord, 5° 41′ 58″ est
Altitude Min. 264 m – Max. 1 844 m
Superficie 20,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Proveysieux

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Proveysieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Proveysieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Proveysieux

Proveysieux est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Proveyzards.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

  • Bellevue ;
  • Rigaudière ;
  • Garcinière ;
  • Moretière ;
  • le Mollard ;
  • la Chiaise ;
  • l'Église (chef-lieu) ;
  • le Gua ;
  • Savoyardière ;
  • Pomarey ;
  • Planfay (le Haut et le Bas).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Vue sur Saint-Égrève depuis Proveysieux
Rose des vents Pommiers-la-Placette Saint-Pierre-de-Chartreuse Rose des vents
Mont-Saint-Martin N Sarcenas
Quaix-en-Chartreuse
O    Proveysieux    E
S
Fontanil-Cornillon Saint-Égrève

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Sites géologiques remarquables[modifier | modifier le code]

L'« ecroulement anté-rissien du Sappey de Proveysieux », site géologique remarquable d'intérêt géomorphologique de 119,32 hectares, est classé « deux étoiles » à l'« Inventaire du patrimoine géologique » en 2014. Il se trouve sur les communes de Mont-Saint-Martin et Proveysieux[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est parfois écrit avec un « z » : Proveyzieux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aucune présence de maisons fortes ou châteaux du Moyen Âge est attestée sur la commune[2].

À partir de 1866, à l'Auberge des Grands Gousiers se réunissent Théodore Ravanat et ses amis peintres Rahoult, Achard, Blanc-Fontaine parmi d'autres[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 1995 André Paquet    
1995 Pierre Blanc    
En cours Christiane Raffin SE Retraitée de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 504 habitants, en diminution de -3,08 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
610 615 628 559 613 619 604 628 581
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
537 504 477 484 491 479 467 446 420
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
390 392 349 318 299 311 301 268 262
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
210 218 260 355 469 479 520 508 504
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de Proveysieux est aménagée dans l'ancienne mairie, un monument aux morts est d'ailleurs présent dans la cour de récréation de l'école.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

1er mai, fête du village.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église romaine Saint-Pierre, présente des éléments des XIIe et XVIIe siècles, notamment un clocher-porche[2]
  • La nouvelle mairie a été aménagée dans l'ancien presbytère.
  • Le prieuré se situe au hameau la Chiaise.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Le village de Proveysieux fut à la fin du XIXe siècle un lieu de rencontre de peintres paysagistes dauphinois. Théodore Ravanat (1812-1883) y possédait une grange-atelier. Jean Achard qui lui prodigua des conseils de peinture dès 1830 était ravi de retrouver son ami (devenu professeur à l'école municipale gratuite de dessin en 1848) au grand air du village. Là il partagea son expérience avec les jeunes : Tancrède Bastet (1858-1942), Henri Blanc-Fontaine (1819-1897), Jacques Gay (1851-1925), Édouard d'Apvril (1843-1928), Eugène Faure (1822-1878), Aristide Albert, Diodore Rahoult (1819-1874), Claude Pollet et Charles Bertier qui y peint de nombreux tableaux dont des vues du Néron. Jules Bernard, conservateur du musée de Grenoble participe aussi aux réunions et est considéré comme le sage du milieu artistique grenoblois.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du parc naturel régional de Chartreuse.

La glacière de Proveyzieux est une gouffre près de Pomarey, où on taillait des pans de neige glacée avant l'ère des réfrigérateurs industriels[2].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Théodore Ravanat (1812-1883), peintre paysagiste, mort à Proveysieux où il possédait une grange-atelier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Inventaire du patrimoine géologique : résultats, Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, 24 janvier 2014 (mis à jour le 31 mars 2015), accès le 23 septembre 2016.
  2. a, b, c et d Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 410
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]