Saint-Joseph-de-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Joseph et Rivière (homonymie).

Saint-Joseph-de-Rivière
Saint-Joseph-de-Rivière
Église de Saint-Joseph-de-Rivière en mars 2018
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Grenoble
Canton Chartreuse-Guiers
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Chartreuse
Maire
Mandat
Gérard Arbor
2014-2020
Code postal 38134
Code commune 38405
Démographie
Gentilé Rivièrois, Rivièroise
Population
municipale
1 218 hab. (2015 en augmentation de 6,38 % par rapport à 2010)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 36″ nord, 5° 41′ 51″ est
Altitude 418 m
Min. 387 m
Max. 1 880 m
Superficie 17,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Joseph-de-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Joseph-de-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Joseph-de-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Joseph-de-Rivière
Liens
Site web saint-joseph-de-riviere.fr

Saint-Joseph-de-Rivière est une commune française située administrativement dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes et, autrefois rattachée à l'ancienne province du Dauphiné.

La commune, située à mi-chemin des agglomérations de Grenoble et Chambéry se positionne également dans la vallée de Saint-Laurent-du-Pont, au pied du massif de la Chartreuse.

À la suite d'un nouveau découpage territorial mise en application à l'occasion des élections départementales de 2015, le territoire de la commune se situe désormais sur le territoire du Canton de Chartreuse-Guiers.

Entre 1895 et 1936, la commune était desservie par La ligne de chemin de fer de Voiron à Saint-Béron, un chemin de fer secondaire à voie métrique, considéré comme un tramway et qui reliait les rivérois aux villes de Voiron, Saint-Laurent-du-Pont et Des Échelles.

Les habitants de Saint-Joseph-de-Rivière se dénomment les riviérois et les rivéroises [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Plan du territoire de Saint-Joseph-de-Rivière

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est situé au sud de la plaine alluvionnaire formée par les deux Guiers souvent dénommée sous le nom de Vallée de Saint-Laurent-du-Pont, elle-même située au nord-ouest du département de l'Isère, à proximité immédiate du massif de la Chartreuse dont elle marque les limites occidentales. Le territoire communal fait intégralement partie de la circonscription territoriale du département de l'Isère et s'inscrit dans le parc naturel régional de la Chartreuse.

Le centre du bourg de Saint-Joseph-de-Rivière est situé à 31 km de Grenoble, préfecture de l'Isère, 101 km de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes ainsi qu'à environ 463 km de Nice (par la route et l'autoroute) et 571 km de Paris[2].

Description[modifier | modifier le code]

Saint-Joseph-de-Rivière est une petite commune rurale se présentant sous la forme d'un bourg de taille modeste situé sur la route de Saint-Laurent-du-Pont à Voiron et associé de quelques hameaux souvent composés d'un nombre limité d'habitations, disséminés dans une large plaine alluvionnaire partiellement marécageuse et entourée par deux chaînes montagneuses, l'une modeste et l'autre nettement plus élevée. La partie septentrionale du territoire est légèrement surélevé avec un habitat plus clairsemé.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans une ancienne vallée glaciaire, au pied nord du Massif de la Chartreuse. Elle est séparée de Saint-Laurent-du-Pont par la réserve naturelle des tourbières de l'Herretang. De l'autre côté, la route Saint-Joseph de Rivière - Voiron passe dans le défilé du Grand Crossey.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Ruisseau de Chorolant

Le territoire communal est traversée par quelques cours d'eau, principalement par un cours d'eau aménagé en canal et quatre ruisseaux :

  • Le ruisseau de Chorolant;
  • Le ruisseau de Forent;
  • Le ruisseau du Grand Moulin
  • Le ruisseau de Merdaret;
  • Le canal de l'Herrétang est un cours d'eau aménagé, d'une longueur de 17,7 km qui s'écoule depuis la commune de La Sure en Chartreuse pour rejoindre le Guiers à Entre-deux-Guiers[3], après avoir traversé le territoire de la commune, puis celui de Saint-Laurent-du-Pont.

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Isère.

La vallée de Saint-Laurent-du-Pont, dans laquelle est située Saint-Joseph-de-Rivière est située au pied du Chartreuse, un des premiers massifs préalpins que rencontrent les perturbations atlantiques. La pluviométrie y est donc marquée. Les brouillards sont également très fréquents en raison d'un terrain très humide parcouru par de nombreux cours d'eau et parsemé de nombreux plans d'eau.

Températures des minimales et maximales enregistrées sur trois ans[modifier | modifier le code]

  • 2012
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 0,2 −5 2,1 7,1 10 13,8 14,7 14,4 10,7 8,3 4,2 0,5
Température maximale moyenne (°C) 7,1 3,5 17,1 16,6 22,2 25,7 26,7 29 22,2 17,4 11,5 7,4
Source : Climat de Saint-Joseph-de-Rivière en 2012 sur linternaute.com, d'après Météo France.
  • 2014
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 0,9 2,1 2,6 7,1 8,9 13,1 14,8 13,6 12,4 9,3 5,3 1,5
Température maximale moyenne (°C) 8,5 10,4 15,1 18,7 20,2 27,1 24,5 24,5 23,6 20,3 13,4 7,5
Source : Climat de Saint-Joseph-de--Rivière en 2014 sur linternaute.com, d'après Météo France.
  • 2016
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 2,1 3,1 2 5,4 9,2 14 15 14 13,2 6,7 3,8 −3,6
Température maximale moyenne (°C) 9,2 10 12,4 16 19,9 24,6 28,8 28,4 26,1 16,1 11,2 6,9
Source : Climat de Saint-Joseph-de-Rivière en 2016 sur linternaute.com, d'après Météo France.


Voie de communication[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • Les routes départementales 520 et 520A
Le territoire communal de Saint-Joseph-de-Rivière est traversé par la RD 520 venant de Voiron et rejointe par la RD 520A, venant de Voreppe.
Cette route pénètre dans le territoire de la commune par le sud-ouest, à la limite de la commune de La Sure en Chartreuse et sort de ce même territoire vers le nord, à la limite de la commune de Saint-Laurent-du-Pont.

Transports locaux[modifier | modifier le code]

Pour se rendre de Saint-Joseph-de-Rivière vers Grenoble, par les transports en commun, il existe deux lignes d'autocars gérées par le réseau interurbain de l'Isère.

Lignes Dessertes Transporteurs
Ligne n° 7000
Saint-Pierre-de-Chartreuse ↔ Saint-Joseph-de-Rivière ↔ Grenoble Cars Faure Vercors
Lignes Dessertes Transporteurs
Ligne n° 7010
Chambéry ↔ Saint-Joseph-de-Rivière ↔ Les Échelles ↔ Voiron (Gare) Cars Faure Vercors

Les gares ferroviaires les plus proche de Saint-Joseph-de-Rivière sont :

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La rue principale du bourg (dénommée Les Nesmes) présente quelques constructions à usage d'habitation alignées de type « maison de ville », la plupart, à deux niveaux, mais aussi à l'instar des hameaux de la commune, on peut découvrir essentiellement des corps de fermes, souvent réaménagées en habitat classique ainsi que quelques villas généralement construites durant le XXe siècle.

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous, la liste la plus complète possible des divers hameaux, quartiers et lieux-dits résidentiels urbains comme ruraux qui composent le territoire de la commune de Saint-Joseph-de-Rivière, présentés selon les références toponymiques fournies par le site géoportail de l'Institut géographique national[4].

  • La Merlatière
  • Les Satres
  • Les Bouviers
  • Les Jolys
  • La Gulletière
  • La Tuilerie
  • Les Lards
  • Le Morard
  • Le Fond de Rivière
  • La Tournerie
  • Les Nesmes (Bourg)
  • La Côte
  • La Bourderie
  • Saint-Robert
  • Le Plan
  • Sirandière
  • Les Charrats
  • Sirandière
  • Les Demay
  • Les Catins
  • Les Grollets
  • La Guillenchière
  • Bois du Roi
  • Le Fournel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le chemin de la grotte en 1908.

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge et Renaissance[modifier | modifier le code]

Les terres de Saint-Joseph-de-Rivière dépendent de la paroisse de Saint-Laurent-du-Pont.

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Carte de la ligne Voiron-Saint-Béron

Le Chemin de fer de Voiron à Saint-Béron[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Joseph-de-Rivière est créée en 1835 par détachement d'un section de la commune de Saint-Laurent-du-Pont qui se retrouve alors amputée du tiers sud de son territoire.

Ce détachement est définitivement enregistré par une ordonnance royale du [5]

En 1895, La ligne de chemin de fer de Voiron à Saint-Béron qui mesurait 35 km, dont 25 en Isère[6] permettait de relier Saint-Joseph-de-Rivière aux communes de Voiron, de Saint-Laurent-du-Pont et de Saint-Béron et d'accéder aux correspondances des lignes de train de Lyon à Grenoble et de Lyon à Chambéry. Comme de nombreux chemins de fer secondaires, la ligne était destiné au transport des voyageurs comme à celui des marchandises. Cette ligne fut fermée avant le début de la Seconde Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration communale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Gérard Arbor PS puis SE Avocat
mars 2001 mars 2014 Claude Degasperi PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1836. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2015, la commune comptait 1 218 habitants[Note 1], en augmentation de 6,38 % par rapport à 2010 (Isère : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
1 3401 4091 4551 4151 3501 2231 2051 0881 072
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
956921842803739671651538583
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
549558567598519533598723800
1999 2004 2009 2014 2015 - - - -
9611 0821 1041 2241 218----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune compte une école primaire et une école maternelle dont les bâtiments sont situés derrière l'église.

Équipement sanitaire et social[modifier | modifier le code]

Équipements sportifs[modifier | modifier le code]

La commune héberge sur son territoire un stade de football, un plateau EPS de type city-stades pour les activités scolaires, un terrain de basket de rue, une salle polyvalente, tous situés près du bourg, et deux sites d'escalade situé à l'entrée des gorges de Crossey [11]

Médias[modifier | modifier le code]

Pressé écrite[modifier | modifier le code]

  • Le Reflex
Gazette communale de 8 pages (en décembre 2017) et comptant quatre parutions annuelles. Les numéros sont consultables sur le site de la mairie [12].
  • Le Dauphiné libéré
Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition de Chartreuse et Sud Grésivaudan, un ou plusieurs articles à l'actualité de la commune, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.
Article connexe : Le Dauphiné libéré.

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-Joseph-de-Rivière est rattachée à la paroisse « Saint Bruno de Chartreuse », dont la maison paroissiale se situe sur le territoire de la commune voisine de Saint-Laurent-du-Pont. Cette paroisse dépend de la Doyenné du Voironnais et du diocèse de Grenoble[13]

Autres cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Industrie et artisanat[modifier | modifier le code]

Le bourg abrite quelques petites structures professionnelles dont une entreprise de plomberie et une d'informatique, quelques artisans locaux, ainsi que des commerces de proximité (boulangerie, salon de coiffure, boucherie, tabac presse et confection) [14].

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune compte encore quelques exploitations agricoles sur son territoire. Le site de la mairie en présente six dont un GAEC. L'ensemble de ces exploitations heberge des cheptels de bovins et assurent une production de lait.

Le GAEC dénommé « Ferme de Plantimay » assure des visites guidées avec dégustation des produits locaux ainsi que plusieurs exposition d'art et des animations diverses depuis 2009[15].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le bourg abrite un restaurant et un hôtel restaurant ainsi que des gîtes ruraux et des services de chambre d'hôtes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Saint-Joseph de Rivière
Grotte de Saint-Joseph de Rivière

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Une bibliothèque municipale[17].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Saint-Joseph-de-Rivière qui est une commne adhérente du parc naturel régional de Chartreuse abrite de nombreux lieux naturels qui font l'objet de buts de randonnées.

Cette copie fut construite en 1880, par l'Abbé Buissière, pour remercier la Vierge d'avoir permis la guérison de sa sœur[19].
  • La cascade La Pisserotte, aux limites septentrionales du territoire de la commune, sur le ruisseau Le Forent[16].
  • Le plan d'eau de Saint-Joseph-de-Rivière.
  • L'entrée des gorges de Crossey sur la route de Voiron[16].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site l'internaute, page sur La commune de Saint-Joseph-de-Rivière
  2. Distance entre Saint-Joseph-de-Rivière et les grandes villes françaises
  3. Site Sandre, fiche sur le canal de l'Herrétang
  4. Site géoportail, page des cartes IGN
  5. Site des archives départementales de l'Isère, page sur Saint-Joseph-de-Rivière
  6. « Les Chemins de Fer Secondaires de France - 73 : Département de Savoie », FACS, (consulté le 2 janvier 2012)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Site de la commune de Saint-Joesph-de-Rivière, page sur les équipements sportifs
  12. Site de la commune de Saint-Joseph-de-Rivière, page sur le journal Le « Reflex »
  13. Site du diocèse de Grenoble, page sur la paroisse "Saint Bruno de Chartreuse"
  14. Site de la commune de Saint-Joseph-de-Rivière, page sur les commerces
  15. site de la ferme de Plantimay, page événements
  16. a, b et c Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 465
  17. Site de la commune de Saint-Joesph-de-Rivière, page sur la bibliothèque
  18. Découvrez les Espaces Naturels Sensibles de l'Isère, www.isere.fr, p. 32 (consulté le 22 juillet 2014)
  19. Site d'Isère Tourisme, page sur la grotte de Saint-Joseph

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :