Henri Blanc-Fontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Henri Blanc-Fontaine
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Activité

Henri Blanc-Fontaine est un peintre français, né à Grenoble le , et mort à Sassenage le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Blanc-Fontaine envisageait une carrière juridique. C'est Diodore Rahoult qui lui fait changer d'avis et l'entraine à Paris où il fut l'élève de Léon Cogniet. Il expose dès vingt-neuf ans au Salon des peintures de genre. C'est encore Rahout qui lui fait découvrir le paysage en 1853, qui deviendra son genre de prédilection à partir de 1870.

Il reçut aussi les conseils de Jean Achard à Grenoble (dont il fit un portrait conservé au musée de Grenoble) et de Auguste Ravier à Charlieu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

C'est un peintre de genre, un portraitiste et un paysagiste. Il a également pratiqué la nature morte. En 1868, il est chargé avec son ami Diodore Rahoult de la décoration du vestibule du Musée-bibliothèque de Grenoble.

Il fit partie du groupe de peintres se réunissant à Proveysieux et est parfois rattaché à l'école dauphinoise. On trouve ses tableaux au musée de Grenoble, au musée dauphinois, et au musée des Beaux-Arts de Chambéry. Son tableau Souvenir de La Grave obtint une mention honorable à l'exposition universelle de Paris en 1855, et fut remarqué par Maxime du Camp

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]