Jennifer Aniston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jennifer Aniston
Description de cette image, également commentée ci-après
Jennifer Aniston en 2012, au Hollywood Walk of Fame.
Nom de naissance Jennifer Joanna Aniston
Surnom Jen
Jenny
Naissance (51 ans)
Los Angeles, Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Réalisatrice
Productrice
Films notables 35 heures, c'est déjà trop
Le Géant de fer
The Good Girl
Bruce tout-puissant
Polly et moi
La Rupture
Marley et Moi
Le Mytho
Comment tuer son boss ?
Les Miller, une famille en herbe
Cake
Séries notables Friends
The Morning Show

Jennifer Aniston, née le à Los Angeles, est une actrice, réalisatrice et productrice américaine.

Elle accède à la notoriété internationale en interprétant, de 1994 à 2004, le personnage de Rachel Green dans la sitcom à succès mondial Friends. Grâce à ce rôle, elle obtient un Emmy Award, un Golden Globe Award et un Screen Actors Guild Award.

Elle poursuit ensuite sa carrière au cinéma, alternant cinéma populaire (Bruce tout-puissant, Polly et moi, La Rupture, Marley et Moi, Le Mytho, Comment tuer son boss ?, Les Miller, une famille en herbe, etc.) et films indépendants (35 heures, c'est déjà trop, The Good Girl, Friends with Money, Life of Crime, Cake, etc.).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Jennifer Aniston est la fille de l'acteur grec, John Aniston (de son vrai nom Anastassakis) et de Nancy Dow (en), actrice d'origine écossaise et italienne[1],[2]. Elle a deux demi-frères, John Melick et Alex Aniston. Son parrain est l'acteur Telly Savalas, un ami proche de son père[3]. Elle a vécu un an en Grèce. Quelque temps après, elle s'installe à New York[2]. Ses parents divorcent lorsqu'elle a 9 ans[4].

Elle est scolarisée dans une école Waldorf à ses 6 ans et y découvre l'acting. Plus tard, elle suit des études au Fiorello H. LaGuardia High School of Music & Art and Performing Arts auprès d'Anthony Abeson, son professeur d'art dramatique. Elle y joue des pièces comme The Sign in Sidney Brustein's Window de Lorraine Hansberry ou bien des classiques comme Les Trois Sœurs d'Anton Tchekhov[5].

A la fin des années 80, elle termine ses études et commence à jouer différentes pièces dans des petits théâtres de Broadway. Il y a d'abord Dancing on Checker's Grave en 1988 puis For Dear Life l'année suivante au côté de Tony Shalhoub[6]. Parallèlement, elle fait quelques petits boulots comme serveuse et factrice. En 1989, elle quitte New York pour Los Angeles[7].

Débuts d'actrice[modifier | modifier le code]

L'immeuble du personnage incarné par l'actrice dans la série culte.

Fraîchement débarquée à Los Angeles, Jennifer Aniston commence par faire de la figuration dans Mac et moi, considéré comme un nanar. Elle fait rapidemment ses débuts à la télévision dans la série Molloy où elle obtient le rôle récurrent de Courtney Walker, une jeune serveuse dont la mère vient d'être libérée de prison. La série ne durera qu'une saison[8]. La même année, elle décroche également le rôle de Jeannie Bueller dans l'adaptation télévisuelle de La Folle Journée de Ferris Bueller Ferris Bueller (en)[8] mais celle-ci est rapidement annulée[2]. Elle tient également l'un des rôles principaux du téléfilm Camp Cucamonga où elle joue la fille de John Ratzenberger. Jennifer Aniston apparaît ensuite comme guest star sur Code Quantum (1992), Herman's Head (1993) et L'Homme à la Rolls (1994).

Au début des années 90, elle campe des rôles récurrents dans deux autres séries : The Edge, une série à sketch qui durera deux saisons et Muddling Through, une sitcom qui s'arrêtera à la fin de sa première saison, en 1994.

En 1993, elle fait ses premiers pas au cinéma dans le film d'horreur Leprechaun. Descendu par les critiques, le film à petit budget rencontre un franc succès commercial[n 1].

Le succès Friends (1994-2004)[modifier | modifier le code]

La carrière de Jennifer Aniston va connaître un tournant décisif après qu'elle ait été auditionnée pour Friends, une comédie de situation destinée à démarrer sur la chaîne NBC à l'automne 1994-1995[1],[9]. Les producteurs la font d'abord auditionner pour le rôle de Monica Geller[9], mais Courteney Cox lui est préférée. Jennifer Aniston est alors choisie pour incarner Rachel Green. Elle se voit au même moment proposer d'intégrer le Saturday Night Live, mais refuse, préférant se consacrer à Friends[10]. Elle y fera toutefois des apparitions comme invitée[11]. Elle apparaît également dans des séries comme The Larry Sanders Show en 1995 et Ménage à trois en 1996.

Jennifer Aniston va incarner Rachel de 1994 à la fin de la série, en 2004[12],[13]. Le succès immense de Friends va permettre à Jennifer Aniston et ses partenaires d'acquérir une réputation mondiale[1]. Selon le Livre Guinness des records 2005, Jennifer Aniston et ses covedettes féminines sont alors les actrices de télévision les mieux payées de tous les temps, avec un salaire de 1 000 000 $ par épisode lors de la dixième saison[14]. Elle obtint en outre cinq nominations aux Emmy Awards (deux en tant que meilleur second rôle féminin, trois en tant que meilleure actrice) et une récompense en tant que meilleure actrice dans une série comique[15],[16],[17],[18]. Elle obtient également deux nominations au Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique (qu'elle remporte en 2003) et neuf aux Screen Actors Guild Awards dont deux en tant que meilleure actrice dans une série télévisée comique.

Cinéma indépendant (1996-2002)[modifier | modifier le code]

Tout en poursuivant ses tournages de Friends, Jennifer Aniston commence à enchaîner les rôles au cinéma. Après trois ans d'absence, elle tourne en 1996 dans deux films indépendants : Rêve pour une insomniaque avec Ione Skye et Seymour Cassel, et Petits mensonges entre frères de Edward Burns, avec Cameron Diaz, John Mahoney, Leslie Mann et Amanda Peet. Les films reçoivent un accueil plutôt satisfaisant de la part des critiques, et Jennifer Aniston est complimentée pour son travail. Parallèlement, elle participe au jeu vidéo Steven Spielberg's Director's Chair. Ce jeu a pour but d'initier les jeunes cinéastes au tournage et au montage d'un film. Steven Spielberg réalise une histoire dont Quentin Tarantino et Aniston sont les deux personnages principaux [19].

Elle obtient son premier premier rôle au cinéma et son premier succès relatif en 1997 avec Trait pour trait, aux côtés de Kevin Bacon et de Jay Mohr ; on lui trouve « une certaine présence » à l'écran, bien que le film ait reçu des critiques mitigées[20]. Elle joue ensuite des petits rôles dans 'Til There Was You (L'Amour de ma vie) (1997) avec Dylan McDermott et Sarah Jessica Parker et dans The Thin Pink Line (1998).

En 1999, elle prête sa voix pour un film d'animation pour la première fois avec le personnage d'Annie Hughes dans le film de Brad Bird, Le Géant de fer. Le film est un échec au box office mais rencontre un accueil très chaleureux des critiques[21]. Elle poursuit son expérience dans le doublage avec des apparitions dans les séries Hercule (Galatea) [22], South Park (Mrs. Stevens) et Les Rois du Texas (Pepperoni Sue) [23]. Cette même année, elle joue dans la comédie 35 heures, c'est déjà trop de Mike Judge qui dépeint la lassitude des employés d'un open space. Le film est à nouveau salué par la critique mais ne fait pas d'éclat au box-office. Cependant les ventes de DVD explosent peu après la sortie du film et il devient petit à petit culte aux Etats-Unis[24]. Judge avouera plus tard que c'est en castant Aniston qu'il a pu avoir le choix des autres acteurs, les studios voulant au moins un nom célèbre au générique [25].

Elle reçoit également d'excellentes critiques pour son interprétation dans L'Objet de mon affection (1998), une comédie mélo-dramatique réalisée par le britannique Nicholas Hytner. Elle y interprète Nina Borowski, une jeune femme amoureuse d'un homosexuel, incarné par Paul Rudd[26]

En 2001, elle joue Emily Poule, la manager et petite-amie de Mark Wahlberg dans le film Rock Star qui se déroule dans l'univers du heavy metal. Réalisé par Stephen Herek, le film est produit par George Clooney mais malgré un budget plus imposant, il peine à rencontrer son public [27].

L'année suivante, elle tient le premier rôle du drame The Good Girl (2002), dans lequel elle incarne une caissière vivant dans une petite ville provinciale, tiraillée entre son mari (John C. Reilly) et son amant (Jake Gyllenhaal) [28]. Le film reçoit de très bonnes critiques, notamment pour la performance d'Aniston qui gagne le Hollywood Film Award de la meilleure actrice et est nommée au Film Independent's Spirit Award de la meilleure actrice.

Cinéma commercial (2003-2011)[modifier | modifier le code]

A la première de Ce que pensent les hommes en février 2009.

Jennifer Aniston obtient son plus gros succès au box-office américain avec Bruce tout-puissant, aux côtés de Jim Carrey et Morgan Freeman[29]. Le film atteint le chiffre impressionant de 485 millions de recettes dans le monde et ouvre à la première place du box office lors de sa sortie aux USA, une première pour Jennifer [30].

L'année suivante, la dernière saison de Friends est diffusée et Aniston est à l'affiche d'un nouveau film avec une figure de la comédie américaine : Ben Stiller. Elle joue Polly dans Polly et moi [31], cette comédie rencontre elle aussi un important succès et s'impose également en tête du box-office [32].

En 2005, elle s'essaie d'abord au thriller psychologique avec Dérapage, aux côtés de Clive Owen et Vincent Cassel. Elle tient ensuite le premier rôle de la comédie romantique La rumeur court…, réalisée par Rob Reiner, où Kevin Costner, Mark Ruffalo et Shirley MacLaine lui donnent la réplique. Les deux films sont moyennement reçus par la critique mais les résultats au box office restent corrects[33]

L'année suivante, elle retrouve le succès avec son troisième #1 au box-office américain grâce à La Rupture de Peyton Reed où elle partage l'écran avec Vince Vaughn. Le film suit la rupture d'un couple en alternant entre la comédie et le drame. Elle ne quitte pas pour autant le cinéma indépendant puisqu'elle joue dans Friends with Money, réalisé par Nicole Holofcener, avec Catherine Keener, Frances McDormand et Joan Cusack. Elles forment un groupe de quatre amies dans lequel Olivia (Aniston) à des soucis financiers. Après avoir quittée son emploie d'institutrice suite à une dépression, elle est obligée de faire des ménages pour joindre les deux bouts. Dévoilé au Festival du film de Sundance, le film reçoit de bonnes critiques [34] et s'avère être un succès au box-office [35].

En 2007, l'actrice est invitée à jouer dans la nouvelle série de Courteney Cox le rôle de Tina Harrod, la rivale du personnage principal[36]. Elle apparaît dans le troisième épisode de la saison 3 de NBC 30 Rock dans le rôle de Claire, une ancienne camarade du collège de Liz Lemon qui harcèle Jack Donaghy[37]. Le , elle reçoit une nomination à l'Emmy de la meilleure actrice invitée dans une série comique pour son rôle dans 30 Rock. Dans la saison 2 de la sitcom Cougar Town, elle incarna une psychiatre en tant qu'invitée[38].

En 2008, elle joue dans Marley et moi, aux côtés de Owen Wilson, film qui récolte un assez beau succès international, surtout aux États-Unis grâce à la période de Noël avec 51,7 millions de dollars sur le week-end de quatre jours, et numéro un au box-office pendant deux semaines[39], finissant sa carrière avec 242 millions de dollars de recettes mondiales[40]. Puis viennent Love Happens avec Aaron Eckhart, Ce que pensent les hommes avec Ben Affleck et Love Manager avec Steve Zahn et Woody Harrelson, qui lui permettent d'être saluée par les critiques, malgré une réception des films mitigée[41],[42].

En 2010, elle partage la vedette avec Gerard Butler pour une autre comédie romantique, Le Chasseur de primes, qui connait un échec critique mais est un succès commercial[40]. Son projet suivant, Une famille très moderne avec Jason Bateman, rencontre un modeste succès et la presse loue le jeu de Jennifer Aniston mais le film est moyennement reçu[40],[43].

Début 2011 sort Le Mytho, comédie où elle partage la vedette avec Adam Sandler[44], qui raconte l'histoire d'un chirurgien plastique, joué par Sandler, qui demande à sa secrétaire, incarnée par Jennifer Aniston, de se présenter comme son épouse pour prouver son honnêteté à sa jeune petite amie, jouée par Brooklyn Decker. Nicole Kidman fait également partie de la distribution. Malgré un accueil critique négatif, le film arrive premier au box-office américain dès sa première semaine de sortie, et rencontre un beau succès avec près de 215 millions de dollars de recettes au box-office mondial[40].

L'actrice va tenter de s'extirper de ces comédies romantiques très familiales et commerciales dès la fin de cette année 2011. Et quelques années plus tard, elle reconnaitra ainsi avoir un peu honte de certains de ses films[45].

Vers un humour moins familial (2011-2013)[modifier | modifier le code]

L'actrice à la première londonienne du film Comment tuer son boss ? en 2011.

Fin 2011, Jennifer Aniston casse son image en incarnant une dentiste nymphomane dans Comment tuer son boss ?. Le film se concentre sur un trio d'employés qui complotent pour assassiner leurs supérieurs tyranniques. Elle y campe une dentiste qui harcèle le personnage incarné par Charlie Day[46]. Colin Farrell, Kevin Spacey et Jamie Foxx complètent le casting. Plutôt bien reçu par la critique, le film rencontre un énorme succès commercial, remportant 214 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de production de 35 millions[40].

En 2012, l'actrice confirme son souhait de faire confiance à des spécialistes d'un humour plus irrévérencieux en jouant dans Peace, Love et plus si affinités avec Paul Rudd, avec qui elle a partagé la vedette dans L'Objet de mon affection et Friends[47]. Le script, qui a été racheté par Universal Pictures[48], a été écrit par Paul Rudd, Ken Marino, et David Wain, également réalisateur du film, et est produit par Judd Apatow[49]. Le film raconte l'histoire d'un couple marié qui, après avoir perdu son argent, se joint à une communauté, et décide que la vie moderne n'est pas pour eux[50]. Malgré des critiques plutôt positives, le film[51] essuie un échec commercial au box-office[52] avec 24,1 millions de dollars de recettes mondiales[53].

Le , elle co-présente avec son amie Ellen DeGeneres, The Ellen DeGeneres Show dont elle fut la première invitée lors de sa création en 2004. La même année, elle est à l'affiche de la comédie Les Miller, une famille en herbe, où elle joue une strip-teaseuse qui se fait passer pour la femme de Jason Sudeikis afin de faire passer de la drogue à la frontière mexicaine sans éveiller de soupçons. Le film reçoit un accueil mitigé des critiques[54] mais constitue un énorme succès puisqu'il cumule plus de 270 millions de recettes pour un coût de production de seulement 37 millions[55]. C'est le succès de l'été 2013, surpassant Les Flingueuses.

Diversification (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

En 2014, Jennifer Aniston tient le rôle principal de la comédie policière Life of Crime adapté de la nouvelle d'Elmore Leonard, The Switch. Réalisé par Daniel Schechter, ce long-métrage met en scène une bourgeoise nommée Mickey Dawson (Jennifer) kidnappée par deux ex-prisonniers (John Hawkes et Mos Def). Le mari de la bourgeoise (Tim Robbins), voyant là une occasion de se débarrasser de sa femme, qu'il ne supporte plus, et de passer plus de temps avec sa maîtresse (Isla Fisher), ne paye pas la rançon. Mickey monte par la suite un complot avec les criminels pour se venger de son mari. Le film ne sort que dans quelques salles américaines et voit sa sortie internationale annulée[56], malgré un accueil critique positif[57].

Elle tourne la comédie chorale new-yorkaise Broadway Therapy (She's Funny That Way) de Peter Bogdanovich, dans un second rôle. Son personnage, Jane, est la psy d'un des personnages centraux de l'intrigue. Le film reçoit un accueil critique moyen mais Jennifer Aniston est saluée par la majorité des critiques comme le meilleur élément du film[58],[59],[60].

Jennifer Aniston à Alexandria, en octobre 2011.

La même année, elle est annoncée pour reprendre son rôle du Dr Julia Harris, dans la suite de Comment tuer son boss ?[61] qui sort le [62]. La comédie, appelée Comment tuer son boss 2 fonctionne correctement au box-office[63], mais est moins bien reçu par la critique que le premier volet du film[64].

Le , Jennifer Aniston commence le tournage d'un drame indépendant à Los Angeles : Cake. Elle joue le rôle principal et partage l'affiche du film avec Adriana Barraza, Anna Kendrick, Sam Worthington, William H. Macy et Felicity Huffman. Alors que le film reçoit des critiques mitigées[65], son interprétation est saluée. Elle reçoit une nomination pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique et au Screen Actors Guild Award de la meilleure actrice.

Début 2016, elle fait partie du casting quatre étoiles réuni par le réalisateur Garry Marshall pour la comédie chorale Joyeuse fête des mères, aux côtés notamment de Julia Roberts et Kate Hudson. Le film conclut une trilogie amorcée en 2010 avec Valentine's Day, et poursuivie en 2011 avec Happy New Year. Les critiques taclent sévèrement le film[66] mais concluent à nouveau que Jennifer Aniston offre une belle performance[67],[68],[69]. La comédie ne fonctionne que moyennement en salle[70]. Ce film est le dernier réalisé par Marshall qui décède quelques mois après la sortie du film[71].

Fin 2015, elle tourne son premier film de guerre, sous la direction du cinéaste français Alexandre Moors. Dans The Yellow Birds, elle incarne la mère d'un soldat, parti combattre en Irak, et donne la réplique à Jack Huston, Alden Ehrenreich, Tye Sheridan et Toni Collette. Le film est présenté en , au Festival du film de Sundance 2017.

Entre mars et , elle tourne dans Joyeux Bordel !, une comédie produite par DreamWorks SKG. Elle y retrouve Jason Bateman et les réalisateurs Josh Gordon et Will Speck avec qui elle avait travaillé sur Une famille très moderne, en 2010. Le film sort le aux États-Unis et fonctionne correctement malgré des critiques mitigées[72].

Elle fait son second film d'animation (après Le Géant de fer en 1999), sous la direction de Nicholas Stoller et Doug Sweetland. Dans Cigognes et Cie, elle donne sa voix à Sarah Gardner, la mère d'un petit garçon qui rêve d'avoir un petit frère. Le film fonctionne au box office et est plutôt bien reçu par la critique.

En , elle fait son retour sur les plateaux de tournages après un an d'absence avec le film Dumplin'. Réalisé par Anne Fletcher, il s'agit de l'adaptation du roman Dumplin', écrit par Julie Murphy en 2015. Dans cette comédie musicale, Jennifer joue la mère du personnage principal, campé par Danielle Macdonald. Elle est également productrice du film, avec sa société de production Echo Films. Le film est racheté par Netflix et est diffusé sur la plateforme en . Salué par le public comme par la critique, le film obtient une nomination au Golden Globe de la meilleure chanson originale.

En débute le tournage de Murder Mystery, une comédie d'action produite pour Netflix dans laquelle elle retrouve Adam Sandler, suite à leur premier succès, sept ans auparavant dans Le Mytho. Le film se tourne à Montréal et en Italie[73] et est réalisé par Kyle Newacheck. Le film sort le et est un énorme succès, devenant le film le plus visionné en 2019 sur la plateforme[74].

Jennifer Aniston annonce vouloir retourner dans une série télévisée depuis quelque temps quand Apple TV annonce avoir acheté les droits d'une série dans laquelle elle aurait le rôle principal, avec Reese Witherspoon. La nouvelle plateforme du groupe a commandé 2 saisons de 10 épisodes de la série, basée sur les coulisses des émissions matinales américains. Jennifer Aniston et Reese Witherspoon tiennent les rôles principaux et produisent également la série via leurs sociétés respectives. Steve Carell, Gugu Mbatha-Raw, Billy Crudup, Nestor Carbonell, Mark Duplass et Bel Powley complètent la distribution[75]. Le tournage de la première saison début en et se termine le .

Netflix annonce en , que Tig Notaro et sa compagne Stephanie Allynne sont en train d'écrire First Ladies, un long-métrage dans lequel Jennifer Aniston incarnera la première présidente américaine et lesbienne, qui s'installera à la Maison-Blanche avec sa compagne[76].

Jennifer Aniston fait son retour à la télévision le , aux côtés de Reese Witherspoon dans la série The Morning Show d'Apple TV+. C'est le premier rôle principal de Jennifer Aniston à la télévision depuis la fin de Friends en 2004[77].

Autres activités[modifier | modifier le code]

En 1996, Jennifer Aniston joue dans le clip vidéo de Tom Petty et The HeartBreakers intitulé Walls (Circus) (en).

En 2001, elle apparaît dans le clip vidéo de Melissa Etheridge intitulé I Want to Be in Love.

En 2010, elle signe un contrat avec la marque Elizabeth Arden, Inc., lui permettant de travailler à l'élaboration d'un parfum. Son premier parfum sort le à Harrods, à Londres et s'intitule Jennifer Aniston. En 2014, elle sort son second parfum appelé J[78] et en 2015, elle sort Near Dusk, son troisième parfum[79]. Son quatrième parfum, Beachscape sort en 2016.

Publicité[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1990, Jennifer Aniston apparaît dans une publicité pour Heineken. Elle a aussi participé à des publicités pour les productions de L'Oréal.

En 1994, Jennifer Aniston et son ami de Friends, Matthew Perry, se retrouvent pour filmer une annonce de 30 minutes pour avertir sur les nouvelles fonctions de Windows 95.

Depuis 2007, elle devient l'égérie de la compagnie de boissons SmartWater.

En 2012, elle devient l'égérie de la marque pour crème de peau Aveeno[80] et de la marque de shampoing Living Proof, dont elle est également la co-fondatrice avec son ami Chris McMillan[81].

En , elle apparaît aussi dans une publicité britannique pour une marque de réseau Internet, Sky Switch Squad.

En 2015, elle devient l'ambassadrice de la compagnie aérienne, Emirates pour la somme de 5 millions de dollars[82]. Le , une première publicité mettant en scène la comédienne est dévoilée[83]

Production[modifier | modifier le code]

En 2002, Jennifer Aniston, son mari Brad Pitt et Brad Grey fondent la compagnie de production cinématographique Plan B Entertainment. Après leur divorce en 2005, Jennifer Aniston vend ses parts à Brad Pitt qui poursuit seul à la direction de la compagnie.

Trois ans après, en 2008, elle monte une nouvelle compagnie avec son amie Kristin Hahn, appelée Echo Films, avec laquelle elles produisent certains films dans lesquelles Jennifer Aniston joue.

Engagements personnels[modifier | modifier le code]

Le réalisateur du documentaire The Cove, Andrés Useche, aux côtés de l'actrice-productrice en mars 2010.

Jennifer Aniston soutient de nombreuses associations caritatives. Elle est une partisane des Amis d'El Faro, un organisme communautaire à but non lucratif qui aide à récolter des fonds pour « Casa Hogar Sion », un orphelinat à Tijuana, au Mexique. Elle est apparue dans de nombreux spots publicitaires pour l'Hôpital St. Jude Children's Research. Elle a fait une apparition dans Big Oprah's Give pour soutenir la cause. Jennifer Aniston a participé à une édition de pour montrer les causes du cancer[84]. Elle joue dans la campagne « It Can't Wait » visant à libérer la Birmanie[85].

Le , Jennifer Aniston a reçu le prix GLAAD de Vanguard pour sa contribution à accroître la visibilité et la compréhension de la communauté lesbienne, gay, bisexuel et trans-genre[86]. Le jour de la Terre 2010, elle rejoint son amie Courteney Cox, ainsi que Woody Harrelson, Ben Stiller et d'autres stars d'Hollywood dans « The Cove PSA »[87], un effort pour arrêter la pêche des dauphins et pour empêcher l'intoxication des consommateurs japonais par le mercure trouvé dans la viande de dauphin[88]. Elle s'investit également dans le soutien à AmeriCares, Clothes Off Our Back, Feeding America, EB Medical Research Foundation, Project ALS, OmniPeace, et Rape, Abuse & Incest National Network[88].

Jennifer Aniston a donné plus de 500 000 dollars pour secourir les habitants d'Haïti et participa au Téléthon pour Haïti[89],[90].

En 2013, elle devient l'égérie de Financial Executives International pour faire avancer les recherches contre les cancers qui touchent les femmes.

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle américaine de 2016, elle soutient Hillary Clinton[91].

En juin 2020, l'actrice de 51 ans décide de mettre aux enchères un portrait d'elle pris en 1995. Les fonds de ce cliché en noir et blanc seront mis profit des plus démunis afin de leur fournir des tests de dépistage et de soins face au coronavirus.[92]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Entrée de l'ancienne résidence de Brad Pitt et de Jennifer Aniston juste avant leur divorce en 2005.

En 1989, Jennifer Aniston fréquente brièvement Charlie Schlatter, rencontré sur le tournage de la série Ferris Bueller[93].

L'année suivante, elle rencontre son « premier amour » en la personne de Daniel McDonald, acteur américain et frère de Christopher McDonald. Ils resteront ensemble pendant 4 ans[94].

En 1995, elle débute une relation avec l'acteur Tate Donovan. Leur relation tiendra 3 ans et ils iront jusqu'à se fiancer mais mettront finalement un terme à leur histoire avant le mariage[95].

En , Jennifer Aniston et l'acteur Brad Pitt entament une relation. Ils se marient le . La cérémonie, privée, s'est déroulée à Malibu[96]. Pendant quelques années, leur mariage a été considéré comme l'un des rares succès hollywoodiens[2]. Pourtant, ils annoncent leur rupture le [97]. Le divorce est prononcé le [98] et Jennifer Aniston reprend son nom de naissance. Pendant cette période, des rumeurs ont couru sur le fait que Brad Pitt aurait été infidèle, la trompant avec sa partenaire du film Mr. and Mrs. Smith, Angelina Jolie[99].

Les mois suivants, la réaction forte du public a été reportée sur la presse. Ce triangle amoureux était et est toujours d'actualité ; des t-shirts « Team Aniston » et « Team Jolie » ont même été créés[99]. Malgré sa séparation avec Brad Pitt, Jennifer Aniston et lui ont toujours gardé contact[100],[101].

Après son divorce, elle a entamé une relation avec son partenaire du film La Rupture, Vince Vaughn. Leur relation a duré jusqu'à l'annonce de leur rupture en [97]. Elle est sortie avec le top-model anglais Paul Sculfor, pendant quelques mois en 2007[102]. En , elle a entamé une relation avec le chanteur John Mayer[97]. Le couple a annoncé sa rupture en avant de se remettre ensemble en et de rompre définitivement en .

Elle est la marraine de Coco Riley Arquette, la fille de son amie Courteney Cox (actrice de Friends).

Elle s'est fait refaire le nez en 1994 ainsi qu'en 2007, en raison d'une déviation de la cloison nasale[103].

Elle est bouddhiste. Elle ne compte pas changer de croyance dans un futur proche, comme le confirme son attaché de presse[104].

À partir du mois de , elle est en couple avec Justin Theroux, rencontré sur le tournage de Peace, Love et plus si affinités (Wanderlust), avec lequel elle a acheté une maison à Los Angeles, dans le quartier de Bel-Air, après avoir vendu sa maison dans le quartier de Beverly Hills[105]. Ils se fiancent en [106]. Ils se marient le dans leur propriété de Bel Air, à Los Angeles. Sia chante pendant la cérémonie. Parmi les invités, Courteney Cox et Lisa Kudrow sont présentes[107]. En février 2018, Jennifer Aniston et Justin Theroux annoncent leur divorce après deux ans et demi de mariage et près de sept ans de vie commune[108].

Depuis le , elle a son étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame.

Le , sa mère Nancy Dow meurt d'un accident vasculaire cérébral à l'âge de 79 ans[109].

Médias[modifier | modifier le code]

L'actrice à la première de Love Manager au Toronto International Film Festival en 2008.

Jennifer Aniston apparaît dans les tops des plus belles femmes du monde depuis 1995 et est arrivée même la première en 2004, à la fin de Friends. En , à 47 ans, elle est de nouveau plébiscitée par le magazine américain People comme la plus belle femme du monde.

Depuis 2001, elle est considérée comme l'une des actrices les plus célèbres ou influentes, arrivant la première des personnalités les plus connues en 2003[110].

En 2005, elle est devenue la toute première femme à arriver au Top du GQ.

En 2006, elle a été élue femme la plus sexy d'après FHM, elle est arrivée 81e en 2010, 24e en 2009 et 27e en 2008[111].

Elle apparaît dans le Top 10 du Star Salary dans plusieurs magazines pour son travail en 2006[112]. En 2007, le magazine Forbes a placé Jennifer Aniston dixième femme la plus riche du monde dans l'industrie du divertissement[113]. D'après le magazine Forbes, elle est l'une des meilleures femmes du divertissement en 2007[114].

En 2008, elle a remporté 27 millions de dollars[115].

En , elle a été élue la femme la plus désirable pour la Saint-Valentin. Le , elle a posé en compagnie de Demi Moore et Alicia Keys pour la couverture du magazine Glamour, dont le but est de lutter contre le cancer du sein. Les trois femmes ont participé à la réalisation de cinq courts-métrages qui seront diffusés sur la chaîne américaine Life Style le . En , Jennifer Aniston a été désignée la femme la plus sexy de tous les temps, selon le magazine Men's Health.

En 2013, elle est élue 34e femme la plus sexy de l'année par le magazine FHM. Dans ce classement, seules quatre femmes sont âgées de plus de 40 ans et Jennifer Aniston est la mieux classée des quatre puisque les autres sont en fin de classement (Linda Barker est 93e, Susanna Reid est 96e et Sofía Vergara est 100e). Jennifer Aniston est aussi la seconde femme la plus âgée de ce classement, derrière Linda Barker qui a 51 ans[116].

Dans la liste des actrices les plus puissantes d'Hollywood du classement du magazine Forbes, Jennifer Aniston est classée 8e en 2009[117], 2e en 2011 et en 2012[118],[119], et 3e en 2013[120].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En développement

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Hercule : Galatea (voix originale - saison 1, épisode 27)
  • 1999 : South Park : Miss Stevens (voix originale - saison 3, épisode 1)
  • 2003 : Les Rois du Texas : Pepperoni Sue / Stephanie (voix originale - saison 7, épisode 13)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Son étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Golden Globes[modifier | modifier le code]

Primetime Emmy Awards[modifier | modifier le code]

American Comedy Awards[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Actrice de série la plus drôle dans second rôle - Friends
  • 1999 : Actrice de série la plus drôle dans second rôle - Friends
  • 2001 : Actrice de série la plus drôle dans second rôle - Friends

Critics' Choice Movie Awards[modifier | modifier le code]

Directors Guild of America Awards[modifier | modifier le code]

Festival du film de Hollywood[modifier | modifier le code]

Film Independent's Spirit Awards[modifier | modifier le code]

Screen Actors Guild Awards[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Dorothée Jemma est la voix française régulière de Jennifer Aniston[121],[122],[123]. Dans la série Friends, elle est également doublée par Dorothée Jemma exceptées les saisons 9 et 10 où elle est doublée par Monika Lawinska[124].

Au Québec, Isabelle Leyrolles est la voix française régulière de l'actrice[125].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Le film est depuis rediffusé chaque année lors de la Fête de la Saint-Patrick, un peu partout dans le monde. Devenu avec le temps un film-culte, il sera suivi par six autres opus, le dernier réalisé en 2018.
Références
  1. a b et c (en) « Hello Magazine Profile – Jennifer Aniston », Hello Magazine (consulté le 8 août 2008).
  2. a b c et d (en) « Jennifer Aniston Biography », sur People (consulté le 14 août 2012).
  3. (en) Scott Feinberg, « Jennifer Aniston on Cake, Typecasting and Not Wanting to Talk About BS Anymore », The Hollywood Reporter, (consulté le 13 décembre 2014).
  4. https://web.archive.org/web/20120626002525/http://movies.yahoo.com/person/jennifer-aniston/biography.html.
  5. http://anthonyabeson.com/news7.html.
  6. (en) Sean Smith, Jennifer Aniston : The Unauthorized Biography, , 388 p. (ISBN 978-0-283-06389-3, lire en ligne), p. 67.
  7. (en) « Biography of Jennifer Aniston »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Tiscali (consulté le 8 août 2008).
  8. a et b (en) « Hello Magazine Filmography – Jennifer Aniston », Hello Magazine (consulté le 8 août 2008).
  9. a et b (en) Épisode E! True Hollywood Story: Friends, quinzième épisode de la dixième saison de la série E! True Hollywood Story. Diffusé pour la première fois le 2006-11-19 sur le réseau E!.
  10. (en) Ann Oldenburg, « Jennifer Aniston turned down Saturday Night Live job », USA Today,‎ (lire en ligne).
  11. (en) « The SNL archives : Jennifer Aniston »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Saturday Night Live (consulté le 14 août 2012).
  12. (en) Épisode The Pilot, premier épisode de la première saison de la série Friends, d'une durée de 30 minutes. Diffusé pour la première fois le 1994-09-22 sur le réseau NBC. Autres crédits : Marta Kauffman, David Crane, and Kevin S. Bright.
  13. (en) Épisode The Last One, Modèle:17 et 18e épisode de la dixième saison de la série Friends. Diffusé pour la première fois le 2004-05-06 sur le réseau NBC.
  14. (en) Guinness World Records 2005: Special 50th Anniversary Edition, Guinness, , 287 p. (ISBN 978-1-892051-22-6), p. 288.
  15. (en) « Emmy Awards 2000 », IMDB.com (consulté le 8 août 2008).
  16. (en) « Emmy Awards 2001 », IMDB.com (consulté le 8 août 2008).
  17. « 2003 Emmy Award Comedy Nominations »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 mars 2013).
  18. « 2004 Emmy Award Comedy Nominations »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 mars 2013).
  19. « Steven Spielberg's Director's Chair (Knowledge Adventure) (Making of / Behind the Scenes / EPK) » [vidéo], sur YouTube (consulté le 5 juin 2020).
  20. (en) « Critic Reviews for Picture Perfect at Metacritic », metacritic.com (consulté le 30 juillet 2010).
  21. (en) « The Iron Giant (1999) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 juin 2020).
  22. « Disney's Hercules Se1 - Ep27 Hercules and the Dream Date - Screen 07 » [vidéo], sur YouTube (consulté le 5 juin 2020).
  23. « South Park Roaring Bug » [vidéo], sur YouTube (consulté le 5 juin 2020).
  24. (en) Susan King, « 'Office Space' at 20 : How Mike Judge's Flop Became a Cult Hit », sur Variety.com, .
  25. « EW Cast Reunions : Office Space Casts Jennifer Aniston », sur Facebook.com, PeopleTV, .
  26. (en) Janet Maslin, « The Object of My Affection Review », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 8 août 2008).
  27. https://www.boxofficemojo.com/title/tt0202470/?ref_=bo_se_r_1
  28. (en) Lisa Schwarzbaum, « The Good Girl Review », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le 8 août 2008).
  29. (en) « Bruce Almighty Review »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 mars 2013).
  30. https://www.boxofficemojo.com/title/tt0315327/?ref_=bo_se_r_1
  31. (en) Stella Papamichael, « BBC Films – Along Came Polly Review », BBC (consulté le 8 août 2008).
  32. https://www.boxofficemojo.com/release/rl2084800001/weekend/?ref_=bo_rl_tab#tabs
  33. [1].
  34. (en) « Friends With Money (2006) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 juin 2020).
  35. https://www.boxofficemojo.com/title/tt0436331/?ref_=bo_se_r_1
  36. (en) « Jennifer Aniston to guest star on Dirt », TVSquad.com (consulté le 2 mars 2007).
  37. (en) Frazier Moore, « Jennifer Aniston will make a return visit to NBC », sur USA Today, (consulté le 14 août 2012).
  38. (en) « Jennifer Aniston Guest-Starring on Cougar Town », TVGuide.com (consulté le 23 août 2010).
  39. (en) Barry Wethcer, « Marley and Me sets Christmas Day record », MSNBC, (consulté le 21 mai 2008).
  40. a b c d et e (en) « Box-office américain des films avec Jennifer Aniston », sur Box Office Mojo.com (consulté le 27 avril 2012).
  41. (en) « He's Just Not That into You », Metacritic.com (consulté le 21 mai 2008).
  42. (en) Jackie K. Cooper, « Jennifer Aniston and Ben Affleck in He's Just Not That into You » (consulté le 21 mai 2008).
  43. (en) « Critic Reviews for The Switch at Metacritic », Metacritic.com (consulté le 11 décembre 2011).
  44. (en) Borys Kit, Associated Press, « Nicole Kidman joining Sandler-Aniston film  », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 10 avril 2011).
  45. http://www.ozap.com/actu/jennifer-aniston-a-un-peu-honte-de-certains-de-ses-films/492497.
  46. (en) Kate Ward, « Jamie Foxx joins Horrible Bosses, Starz to air Michael Jackson's This Is It (Excess Hollywood) », Entertainment Weekly, (consulté le 23 juin 2010).
  47. (en) Borys Kit, Associated Press, « Aniston, Rudd experiencing Wanderlust », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 10 avril 2011).
  48. (en) Tatiana Siegel, « Universal warms up WanderLust », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 10 avril 2011).
  49. (en) Jeff Sneider, « Callbacks: Rudd, Aniston Have Wanderlust; Pitt, Aronofsky to Chase Tiger », Thewrap.com, (consulté le 23 juin 2010).
  50. (en) Greg Dean, « Weekly Ketchup: Sam Jackson reveals Nick Fury plans -Plus, new roles for Jennifer Aniston and Colin Farrell  », Rottentomatoes.com, (consulté le 23 juin 2010).
  51. (en) « Wanderlust », Flixster, Rotten Tomatoes (consulté le 10 mai 2012).
  52. (en) Johnson, Zach, « Jennifer Aniston's Wanderlust Bombs at the Box Office  », Yahoo!, (consulté le 10 mai 2012).
  53. (en) « Wanderlust », sur www.the-numbers.com.
  54. (en) « We're the Millers », sur Rotten Tomatoes (consulté le 1er mars 2014).
  55. (en) « We're the Millers », sur Box Office Mojo (consulté le 1er mars 2014).
  56. (en) « Life of crime », sur www.boxofficemojo.com.
  57. « Life_of_crime », sur www.rottentomatoes.com.
  58. (en) « She's Funny That Way (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 juin 2020).
  59. (en) « Minions bring the laughs in their own movie », The Sun,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020).
  60. « Jennifer Aniston comedy She's Funny That Way - The Skinny », sur theskinny.co.uk (consulté le 5 juin 2020).
  61. [2].
  62. [3].
  63. [4].
  64. [5].
  65. [6].
  66. (en) « Mother's Day (2016) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 juin 2020).
  67. Paul Whitington, « Film: A surprising turn of events from Moore », Irish Independent,‎ (lire en ligne).
  68. http://www.huffingtonpost.com/jackie-k-cooper/mothers-day-is-not-a-reas_b_9832678.html.
  69. (en) « Mom’s the word for Aniston, Hudson, Roberts », sur bostonherald.com, .
  70. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=mothersday.htm
  71. Nadege El Ghomari, « Mort de Garry Marshall, le réalisateur de "Pretty Woman" et "Happy Days" », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne).
  72. (en) Nina Metz, « Jennifer Aniston comedy 'Office Christmas Party' begins filming in Chicago this week », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne).
  73. Service Cinéma, « Dany Boon rejoint Adam Sandler et Jennifer Aniston dans une comédie Netflix », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  74. https://www.hollywoodreporter.com/news/terence-stamp-gemma-arterton-joins-netflix-comedy-murder-mystery-1122826.
  75. BlogiPhonote, « Apple met le paquet pour avoir Jennifer Aniston et Reese Witherspoon », sur iPhonote, (consulté le 5 juin 2020).
  76. (en) Justin Kroll, « Jennifer Aniston and Tig Notaro to Star in Netflix's 'First Ladies' », sur Variety.com, .
  77. (en) « Jennifer Aniston, Reese Witherspoon Morning Show Drama Lands at Apple With Two-Season Order », sur The Hollywood Reporter (consulté le 3 novembre 2019).
  78. [7].
  79. [8].
  80. [9].
  81. [10].
  82. [11].
  83. [12].
  84. (en) « Stand Up to Cancer to return with second celebrity charity telecast », Looktothestars.org, (consulté le 23 juin 2010).
  85. [vidéo] (en) « Jennifer Aniston & Woody Harrelson Burma: It Can't Wait Day 29 », YouTube (consulté le 23 juin 2010).
  86. (en) « Exclusive! Aniston Gets Some Gay Lovin' », Uk.eonline.com, (consulté le 23 juin 2010).
  87. (en) « Earth Day PSA from The Cove Team Gets Celebrity Support: Jennifer Aniston and friends in The Cove PSA directed by Andrés Useche »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Mygloss.com, (consulté le 23 juin 2010).
  88. a et b (en) « Jennifer Aniston's Charity Work, Events and Causes », Looktothestars.org (consulté le 23 juin 2010).
  89. (en) Antoinette Y. Coulton, « Brad Pitt and Jen Aniston Participate in Haiti Telethon », People, (consulté le 23 juin 2010).
  90. (en) Jennifer Aniston, « Jennifer Aniston Makes Major Haiti Donation », uk.eonline.com, E! Online, (consulté le 23 juin 2010).
  91. « Ces people qui soutiennent Clinton, Trump ou Sanders », sur bfmtv.com.
  92. Le Figaro, « Un portrait nu de Jennifer Aniston mis aux enchères pour lutter contre le Covid-19 », sur Le Figaro.fr, (consulté le 5 juin 2020)
  93. By Barbara Johnson, « How a young Jennifer Aniston had 'torrid romance' with her Ferris Bueller co-star Charlie Schlatter back in the Nineties », Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  94. By Maggie Harbour For Dailymail.com, « MailOnline reveals Jennifer Anistons lost love, actor Daniel McDonald », Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  95. « Friends : la terrible souffrance de Tate Donovan face à Jennifer Aniston », sur Premiere.fr, (consulté le 5 juin 2020).
  96. (en) « Brad Pitt Biography », People (consulté le 21 mai 2008).
  97. a b et c (en) « Jennifer Aniston Biography », Movies Yahoo! (consulté le 21 mai 2008).
  98. (en) Serena Kappes, « Brad & Jen Finalize Divorce », People, (consulté le 21 mai 2008).
  99. a et b (en) Cammila Albertson, « Jennifer Aniston : full biography », sur The New York Times (consulté le 14 août 2012).
  100. (en) « The Unsinkable Jennifer Aniston », Vanity Fair, (consulté le 8 août 2008).
  101. (en) Charles Laurence, « Not even friends... », Los Angeles National Post,‎ (lire en ligne).
  102. (en) « Jen's New Man », People, (consulté le 30 mars 2010).
  103. (en) « Jen Gets a Nose Job », US Magazine, (consulté le 15 juillet 2008).
  104. (en) « 10 Celebrities Leading The Wellness Revolution », The Huffington Post, march 13, 2013 03/13/2013 (consulté le 30 mars 2013).
  105. (en) Lauren Schuker, « Aniston and Theroux to Buy in Bel-Air », Wall Street Journal, New York,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2012).
  106. (en) Julie Jordan, « Jennifer Aniston Engaged to Justin Theroux », sur People, (consulté le 14 août 2012).
  107. https://www.huffingtonpost.com/entry/jennifer-aniston-didnt-invite-half-cast-friends-wedding_us_55ca21dfe4b0f73b20baadc8.
  108. « Jennifer Aniston et Justin Theroux : Ils divorcent ! », sur Purepeople, (consulté le 16 février 2018).
  109. Agence QMI, « Jennifer Aniston en deuil », sur Le Journal de Montréal (consulté le 27 mai 2016).
  110. (en) « The Celebrity 100 », Forbes,‎ (lire en ligne).
  111. (en) « Jennifer Aniston  », Fhm.com (consulté le 11 décembre 2011).
  112. (en) « Nicole Kidman Tops Hollywood Earners List », sur Hollywood.com (consulté le 2 mars 2007).
  113. (en) Lea Goldman et Kiri Blakeley, « The Richest 20 Women In Entertainment », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2011).
  114. « Fab Tab Cover Stars », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 8 août 2008).
  115. « The Celebrity 100 », Forbes,‎ (lire en ligne).
  116. (en) « 100 sexiest women  », Fhm.com (consulté le 1er mai 2013).
  117. (en) « Most Powerful Actresses », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2013).
  118. (en) « The 10 Most Powerful Actresses », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2013).
  119. (en) « Celebrity Actresses 2012 », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2013).
  120. (en) « Celeb 100: Power Actresses », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2013).
  121. a b et c « Liste détaillée des doublages de Dorothée Jemma », sur Doublagissimo, (consulté le 15 février 2015).
  122. a et b « Doublages effectués par Dorothée Jemma », sur La Tour des héros, (consulté le 15 février 2015).
  123. a et b « Doublages effectués par Dorothée Jemma (séries) », sur Doublage Séries Database, (consulté le 15 février 2015).
  124. a b c et d « Comédiennes ayant doublé Jennifer Aniston en France », sur RS Doublage (consulté le 15 février 2015).
  125. a b c et d « Comédiennes ayant doublé Jennifer Aniston au Québec », sur Doublage.qc.ca, (consulté le 15 février 2015).
  126. « Fiche du doublage français de Cougar Town », sur AlloDoublage, (consulté le 15 février 2015).
  127. a b et c Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  128. a et b Carton du doublage français télévisuel.
  129. « Fiche du doublage français de Petits mensonges entre frères », sur RS Doublage (consulté le 15 février 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]