Isla Fisher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isla Fisher
Description de cette image, également commentée ci-après

Isla Fisher au Festival de Cannes en mai 2013

Nom de naissance Isla Lang Fisher
Naissance (39 ans)
Mascate, Oman
Nationalité Drapeau de l'Australie Australienne
Profession Actrice, écrivaine
Films notables Serial noceurs
Confessions d'une accro du shopping
Gatsby le Magnifique
Insaisissables

Isla Lang Fisher, née le à Mascate (sultanat d’Oman), est une actrice et femme de lettres australienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Isla Fisher est principalement connue pour avoir joué dans un soap opera et avoir écrit deux romans à succès. C'est aux États-Unis qu'elle obtient la consécration au cinéma avec les films Serial noceurs, Hot Rod et Un jour, peut-être, avant d'obtenir pour la première fois un premier rôle en 2009 en incarnant le rôle principal, celui de Rebecca Bloomwood dans le film Confessions d'une accro du shopping.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Mascate, au sultanat d'Oman, où son père travaillait comme banquier pour l'Organisation des Nations unies[1], de parents britanniques, Isla Lang Fisher (son prénom se prononce eye-la[2]) s'installe rapidement avec sa famille en Australie. D'abord à Bathgate, avant de déménager à Perth, en Australie, quand elle avait six ans[3]. Elle a quatre frères. Passionnée très jeune par la comédie et l'écriture, elle a commencé à apparaître dans des publicités à la télévision australienne à l'âge de neuf ans, avant de jouer dans des séries comme Bay Cove et Paradise Beach. Elle a été scolarisée au Methodist Ladies' College et est apparue dans des rôles de premier plan dans des productions scolaires. A 21 ans, elle étudie à l'École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, dans le 10e arrondissement de Paris.

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1994 à 1997, elle obtient un rôle important — celui de Shannon Reed — dans Summer Bay, un soap opera célèbre en Australie, qui a permis a des comédiens confirmés comme Guy Pearce, Naomi Watts ou Heath Ledger de lancer leur carrière. Durant ces trois ans passés dans le feuilleton, elle obtient la 35e place du classement des 100 femmes les plus sexy du monde du magazine FHM. Mais elle est lassée de passer pour une actrice de feuilleton abonnée aux tabloïds, elle décide de prouver son talent. À vingt ans, elle fait un break durant lequel elle publie, avec l'aide de sa mère, deux livres, Seduced by Fame et Bewitched[4] qui obtiennent des succès de ventes dans les librairies australiennes, puis elle s'envole ensuite à Paris où elle suit les cours de l'école internationale de théâtre Jacques Lecoq et a continué à apparaître dans la pantomime au Royaume-Uni. Elle a également joue avec Darren Day (en) dans la comédie musicale Summer Holiday et a participé dans la production théâtrale londonienne Cosi.

Puis elle tente sa chance aux États-Unis avec Scooby-Doo, en 2002, partageant ainsi la vedette avec Sarah Michelle Gellar, Linda Cardellini, Matthew Lillard et Freddie Prinze Jr.. Mais cette première expérience hollywoodienne ne lui permet cependant pas de recevoir plus de scénario. Pugnace, la jeune femme continue d'arpenter les castings. Elle se retrouve notamment à l'affiche, dans des rôles secondaires, de Dallas 362, de Scott Caan, jouant face à Jeff Goldblum (2003) et J'adore Huckabees (2004), avec Isabelle Huppert, Naomi Watts et Dustin Hoffman.

Ce n'est qu'en 2005 qu'elle se fait remarquer grâce à sa performance de jeune femme délurée et nymphomane dans la comédie Serial noceurs, réalisé par David Dobkin, où elle partage la vedette avec Owen Wilson, Vince Vaughn, Christopher Walken et Rachel McAdams. Sa prestation ne passe pas inaperçue puisqu'elle obtient le MTV Movie Award de la révélation de l'année. Elle reste cependant lucide vis-à-vis d'Hollywood. C'est durant ce tournage en effet qu'elle a compris qu'il y a un manque d'opportunités pour les actrices à Hollywood, déclarant même que c'est une « honte »[5]. Après ce premier succès, elle tourne dans des productions indépendantes diverses (la comédie dramatique London, le polar The Lookout, avec Joseph Gordon-Levitt et les comédies Mariage Express[n 1], avec Jason Biggs et Hot Rod, avec Andy Samberg). Elle a fait également un caméo dans le long-métrage d'animation Les Simpson, le film, mais sa prestation fut coupée au montage[6].

En 2008, elle prête sa voix à un des personnages du dessin animé Horton[7], puis est l'une des actrices principales de la comédie romantique Un jour, peut-être, où elle est la meilleure amie et la confidente du personnage principal du film (incarné par Ryan Reynolds), obtenant un autre rôle d'importance.

Ce n'est qu'en 2009 qu'elle obtient pour la première fois un rôle de premier plan, en incarnant la journaliste financière dépendante aux achats de vêtements Rebecca Bloomwood dans Confessions d'une accro du shopping avec Hugh Dancy , adaptation du roman éponyme de Sophie Kinsella et produit par Jerry Bruckheimer. Le film a obtenu un succès commercial bien que les critiques aient éreinté le film, dont seule l'actrice, dont c'est le premier grand rôle, a réussi à générer de bonnes critiques.

En 2010, elle fait partie de la distribution de la comédie Cadavres à la pelle, de John Landis[8], partageant la vedette avec Simon Pegg et Andy Serkis et prête sa voix à un des personnages du film d'animation Rango, sorti en salles l'année suivante, au côté de Johnny Depp.

Elle fait son retour au cinéma en 2012 avec la comédie Bachelorette, produite par Will Ferrell, dans lequel elle joue aux côtés de Kirsten Dunst et prête sa voix à la fée des dents dans le film d'animation Les Cinq Légendes. En 2013, après avoir tenu un rôle secondaire dans Gatsby le Magnifique, elle obtient un rôle de premier plan dans le thriller Insaisissables, où elle incarne une illusionniste membre d'un groupe de magiciens traqué par le FBI pour des braquages. Le film rencontre dès sa sortie un énorme succès commercial. La même année, elle participe également à quelques épisodes de la quatrième saison de la série Arrested Development.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis 2002, Isla Fisher vit avec le comédien britannique Sacha Baron Cohen (Ali G, Borat), qu'elle rencontre lors d'une fête à Sydney[9]. Ils se fiancent en 2004 et se marient le à Paris[10],[11]. Elle se convertit au judaïsme après trois années d'études, ayant terminé sa conversion en 2007 (et prend comme nom hébreu Ayala (איילה), qui signifie « biche »[12],[13]).

Le couple a deux filles, Olive (née le 17 octobre 2007)[14],[15] et Elula Lottie Miriam (née en août 2010)[16] et un garçon (Montgomery, )[17].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Isla Fisher n'a pas de voix française régulière, mais Dorothée Pousséo l'a doublée à quatre reprises[18].

Au Québec, elle est régulièrement doublée par Karine Vanasse, à cinq reprises [19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mariage Express fut sorti directement en vidéo aux États-Unis, mais a fait l'objet d'une sortie en salles en Belgique, Allemagne et Royaume-Uni. En France, le film fut diffusé à la télévision sous le titre Voulez-vous m'épouser ? avant de sortir en DVD en mai 2010.
  2. Bean en V.O.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Daddy's little girl! Isla Fisher joined by her father at premiere of new film Rango », Daily Mail, London,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Isla an Aussie at heart », Sunday Mail,‎ (consulté le 26 mars 2007)
  3. (en) « Isla Fisher maintains she is not a shopaholic, STV Video », Video.stv.tv (consulté le 6 mai 2010)
  4. Gill Pringle, « Hot Bod is keeping mum », The Independent,‎
  5. Fisher plans Hollywood sex revolution. Consulté le 20 mai 2010
  6. (en) Jeanne Wolf, « What Creeps Out Borat's Future Wife? », Movies.com,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Natalie Finn, « Family Guy Has Burnett Feeling Copyrighteous », E! Online,‎ (consulté le 26 mars 2007)
  8. (en) « Two More Cast Members for Burke and Hare », Dreadcentral.com,‎ (consulté le 6 mai 2010)
  9. (en) « Sacha Baron Cohen and Isla Fisher Wed », People.com,‎ (consulté le 6 mai 2010)
  10. (en) « Isla Fisher and Sasha Baron Cohen Wed », Showbiz.sky.com (consulté le 6 mai 2010)
  11. (en) « Isla Fisher and Sacha Baron Cohen's Secret, Six-Guest Wedding », People (consulté le 25 mai 2010)
  12. (en) Lina Das, « Isla Fisher: My husband Borat is so tall he makes me look like a circus freak », The Daily Mail,‎ (consulté le 18 février 2008)
  13. (en) Peta Hellard, « Isla Fisher's pregnant pause », NEWS.com.au,‎ (consulté le 18 février 2008)
  14. (en) « Isla Fisher, Sacha Baron Cohen Welcome a Baby », sur People,‎ (consulté le 3 septembre 2012)
  15. « Baby Borat's Beverly Hills Outing », People,‎ (consulté le 3 septembre 2012)
  16. « Revealed! Find Out The Name of Isla Fisher's Baby », Us Weekly,‎ (consulté le 3 septembre 2012)
  17. « Sacha Baron Cohen and Isla Fisher Welcome Third Child », People.com (consulté le 3 avril 2015)
  18. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Fiche de l'actrice : les comédiennes de doublage V.F. l'ayant doublée », sur RS Doublage (consulté le 30 décembre 2013).
  19. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Fiche de l'actrice : les comédiennes de doublage V.Q. », sur Doublage Québec (consulté le 30 décembre 2013)
  20. « Fiche de doublage V.F. de Attila », sur Voxofilm (consulté le 11 décembre 2014).
  21. « Fiche de doublage V.F. d'Un jour, peut-être », sur Doublagissimo (consulté le 11 décembre 2014)
  22. « Fiche de doublage V.F. de Confessions d'une accro du shopping », sur Voxofilm (consulté le 11 décembre 2014).
  23. « Fiche de doublage V.F. de Horton », sur AlloDoublage (consulté le 11 décembre 2014).
  24. « Fiche de doublage V.F. de Rango », sur AlloDoublage (consulté le 11 décembre 2014).
  25. « Fiche de doublage V.F. des Cinq Légendes », sur AlloDoublage (consulté le 11 décembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :