Aller au contenu

Debbie Allen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Debbie Allen
Debbie Allen en 2021.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Deborah Kaye Allen
Nationalité
Formation
Université Howard
HB Studio
Yates High School (en)
École des arts de l'université de Caroline du Nord (en)
Pershing Middle School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Vivian Ayers Allen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Phylicia Rashād
Tex Allen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Norm Nixon (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Vivian Nixon (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions
Docteur honoris causa du Spelman College (d) ()
Étoile du Hollywood Walk of Fame
Primetime Emmy AwardVoir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Dancing in the Wings (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Debbie Allen, née le à Houston (Texas) aux États-Unis, est une actrice, réalisatrice, productrice, compositrice et danseuse américaine.

Elle est essentiellement connue pour son rôle de Lydia Grant dans la série télévisée Fame et du Dr Catherine Avery dans la série Grey's Anatomy.

Debbie Allen.

Jeunesse et formation

[modifier | modifier le code]
Debbie Allen en 1983.

Debbie est le troisième enfant du chirurgien dentiste Andrew Arthur Allen Jr. et de la poète et éditrice Vivian Allen[1],[2]. Sa sœur est Phylicia Rashad[3] et son frère Tex Allen qui devient un musicien de jazz[4]. Dès ses cinq ans, elle suit des cours de danse auprès de professeurs issus des Ballets Russes[5]. En 1957, ses parents divorcent[6]. En 1959, sa mère la présente à l'école dépendant du Houston Ballet, mais elle est recalée parce qu'elle est une Afro-Américaine[7]. Un an après, en 1960, sa mère, sur un coup de tête, part s'installer au Mexique avec ses enfants, pensant que la vie serait plus facile car les préjugés racistes y sont bien plus faibles[8]. Deux ans après, la famille retourne à Houston en 1964 elle se représente à nouveau au Houston Ballet et est, cette fois-ci, acceptée ; le climat ayant changé aux États-Unis, le pays se trouvant en pleine phase de déségrégation[8],[9].

Elle obtient un Bachelor of Arts (licence) en littérature grecque, expression et art dramatique à l'Université Howard, avec la mention cum laude[10].

Sa carrière commence au théâtre Broadway dans la comédie musicale Purlie. Elle incarne Beneatha dans Raisin, l'adaptation de A Raisin in the Sun de Lorraine Hansberry sous la direction de Donald McKayle, qui gagne les Tony Awards de la meilleure comédie musicale en 1974.

En 1980, elle fait une apparition sous les traits de professeur de danse Lydia Grant dans le film Fame. Son personnage prend de l'importance devenant l'un des personnages clés de l'intrigue dans la série télévisée éponyme diffusée entre 1982 et 1987.

De 1988 à 1993, elle reprend la série dérivée du Cosby Show, A Different World pour la relever et en faire une série phare, notamment auprès des jeunes Afro-Américains[11],[12],[13].

Elle sort l'album solo Sweet Charity en 1986 et un autre intitulé Special Look en 1989.

En 2001, elle ouvre à Los Angeles sa propre école de danse la Debbie Allen Dance Academy[14].

Elle participe depuis 2007 à l'émission de télévision américaine présentant une compétition de danse Tu crois que tu sais danser[15].

En 2013, elle crée un spectacle Freeze Frame... Stop the Madness au Brisbane Festival (en) en Australie, consacré aux violences inter-raciales. Le spectacle est représenté au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts (en) de Beverly Hills en 2016[16],[17],[18].

Vie privée

[modifier | modifier le code]

Debbie Allen est la sœur de la chanteuse, actrice de cinéma, de télévision et de théâtre et productrice, Phylicia Rashad, première Afro-Américaine à obtenir un Tony Award[19],[20].

En 1975, Debbie Allen épouse Winnfred Wilford, le couple divorce en 1983[1],[21].

En 1984, Debbie Allen épouse le basketteur Norm Nixon, le couple donne naissance à deux enfants, Vivian Nichole et Norman, Jr[22],[11],[1].

Filmographie

[modifier | modifier le code]

Réalisatrice

[modifier | modifier le code]

Productrice

[modifier | modifier le code]

Musique de films

[modifier | modifier le code]

Théâtre (comédies musicales)

[modifier | modifier le code]
  • (en-US) Brothers of the Knight (ill. Kadir Nelson), Puffin Books (réimpr. 2001) (1re éd. 1999), 40 p. (ISBN 9780142300169),
  • (en-US) Dancing in the Wings (ill. Kadir Nelson), Dial Books, , 32 p. (ISBN 9780803725010),

Prix et distinctions

[modifier | modifier le code]

Récompenses

[modifier | modifier le code]

Emmy Awards

[modifier | modifier le code]

Nominations

[modifier | modifier le code]

Debbie Allen est élevée au grade de Docteur honoris causa par l'University of North Carolina School of the Arts (en) et l'Université Howard.

Voix françaises

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b et c (en-US) « Debbie Allen | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le )
  2. (en-US) « Debbie Allen - Biography and Facts », sur FAMOUS AFRICAN AMERICANS (consulté le )
  3. « Great Performances: Free To Dance - Biographies - Debbie Allen », sur www.thirteen.org (consulté le )
  4. (en-US) Helen Leichner, « Debbie Allen (1950-) », sur Black Past, (consulté le )
  5. (en-US) « Debbie Allen », sur www.kennedy-center.org (consulté le )
  6. (en) « Debbie Allen Shows the World Her Heels as the Sizzling Anita in 'west Side Story' », sur PEOPLE.com (consulté le )
  7. (en) « Free to dance - Biographies - Debbie Allen », sur www.thirteen.org (consulté le )
  8. a et b (en) « Why Debbie Allen Never Stops Pushing—Or Inspiring », sur Dance Magazine, (consulté le )
  9. (en-US) « Black History profile: Debbie Allen, ‘born to dance’ - », (consulté le )
  10. (en-US) « Debbie Allen (1950-) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le )
  11. a b et c (en-US) « Debbie Allen », sur Biography (consulté le )
  12. (en-US) Michael E. Hill, « DEBBIE ALLEN SHE MADE 'DIFFERENT' A BETTER 'WORLD' », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  13. (en-US) Bethonie Butler, « How ‘A Different World’ dealt with the L.A. riots and set the stage for a more political TV », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Dance fitness class at Debbie Allen Dance Academy », sur latimes.com, (consulté le )
  15. (en) « So You Think You Can Dance - Top 10 Performance and Eliminations - Debbie Allen Guest Judge », sur wiztracker.net, (consulté le )
  16. (en-US) « Debbie Allen tackles gun violence, race relations in 'Freeze Frame' », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  17. (en) Robert Viagas, « Debbie Allen-Helmed Freeze Frame in D.C. Explores Gun Violence in the U.S. », sur Playbill, tue oct 25 15:13:09 edt 2016 (consulté le )
  18. (en-US) Roger Catlin, « Debbie Allen uses her creative talents to address violence in America », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  19. (en-US) « Phylicia Rashad | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le )
  20. (en) « Phylicia Rashad | Biography, TV Shows, Plays, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  21. (en-US) « Debbie Allen », sur Articlebio (consulté le )
  22. (en) « Norm Nixon's Biography », sur The HistoryMakers (consulté le )
  23. (en-US) Chester J. Fontenot, Jr, « Reviewed Work: Black Misery, White Guilt and Amistad by Debbie Allen, Stephen Spielberg, David Franzoni », MELUS, Vol. 24, No. 1,,‎ , p. 235-243 (lire en ligne)
  24. (en-US) « Purlie »
  25. (en) « Great Performances: Free To Dance - Biographies - Debbie Allen », sur www.thirteen.org (consulté le )
  26. (en) Jazz Tangcay et Jazz Tangcay, « Black History Month: Celebrating African American Choreographers and Dancers », sur Variety, (consulté le )
  27. (en-US) « Raisin »
  28. (en) « Debbie Allen », sur Playbill (consulté le )
  29. (en) Ruthie Fierberg, « Debbie Allen to Teach Free Online Dance Class March 18 », sur Playbill, wed mar 18 09:52:15 edt 2020 (consulté le )
  30. (en-US) « Truckload »
  31. (en-US) John S. Wilson, « `Here Musical Bow to Fats Waller », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  32. (en-US) « Debbie Allen Theatre Credits, News, Bio and Photos », sur www.broadwayworld.com (consulté le )
  33. (en-US) « West Side Story »
  34. (en) « Stars on Sondheim: Debbie Allen on Which Sondheim Song She'd Like to Sing to the Legend », sur Broadway.com (consulté le )
  35. (en) « Sweet Charity Broadway @ Minskoff Theatre - Tickets and Discounts », sur Playbill (consulté le )
  36. (en-US) Thomas Morgan, « Debbie Allen's 'Charity': Coached by the Original », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  37. (en-US) « Sweet Charity »
  38. (en-US) « Carrie »
  39. (en-US) Frank Rich, « Review/Theater; The Telekinetic 'Carrie,' With Music », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  40. (en-US) « 'Carrie' Bloodied by N.Y. Critics », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  41. (en-GB) Michael Billington, « Theatre review | Cat On a Hot Tin Roof | Novello, London », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  42. (en-US) Ben Brantley, « Yet Another Life for Maggie the Cat », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  43. (en-US) « Cat on a Hot Tin Roof »
  44. (en) « Outstanding Choreography Nominees / Winners 1982 », sur Television Academy (consulté le ).
  45. (en) « Outstanding Choreography Nominees / Winners 1983 », sur Television Academy (consulté le ).
  46. (en) « Outstanding Choreography Nominees / Winners 1999 », sur Television Academy (consulté le ).
  47. (en) « Debbie Allen to Receive Governors Award », sur Television Academy (consulté le ).
  48. a b c et d (en) « Debbie Allen - Golden Globes: 3 Nominations, 1 Win », sur www.goldenglobes.com (consulté le )
  49. « Debbie Allen | Hollywood Walk of Fame », sur www.walkoffame.com (consulté le )
  50. (en-US) « Debbie Allen », sur latimes.com (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :