Salto (plateforme SVOD)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Salto
logo de Salto (plateforme SVOD)

Création 1er octobre 2020
Fondateurs France Télévisions, TF1 et M6
Activité Vidéo à la demande
Site web https://www.salto.media

Salto est un service de vidéo à la demande (VOD) regroupant les groupes audiovisuels français France Télévisions, TF1 et M6.

Annoncé le , Salto sera lancé à l'automne 2020[1] et devrait concurrencer d'autres services de streaming comme Netflix, Amazon Prime Video, Apple TV+ et Disney+. Il proposera aux utilisateurs du contenu cinématographique et télévisé via un système d’abonnement payant.

La plate-forme est actuellement en cours de tests auprès d'environ 300 consommateurs depuis le [1]. Le lancement est prévu pour l'automne 2020.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , les groupes audiovisuels français France Télévisions, TF1 et M6 annoncent la création d'une plateforme commune, intitulée Salto. Conçue comme une offre concurrente des services de vidéo à la demande comme Canal+ à la demande, Amazon Prime Video, Netflix, Disney+, et Apple TV+[2].

L'objectif de la plate-forme est de rassembler les programmes des différentes chaînes sur un site internet commun[2].

Les montant investis par les trois groupes n’ont pas été communiqués, mais d’après le journal Le Monde, ceux-ci devraient s’élever à 50 millions d’euros[3].

Le , l’Autorité de la Concurrence autorise cette initiative commune sous certaines conditions afin d’éviter tout abus de position dominante[4]. Les trois groupes doivent s’engager à ce que Salto ne puisse pas contracter d'exclusivité de distribution de chaînes de la TNT en clair et de leurs services et fonctionnalités associés[5]. Il sera par ailleurs interdit aux chaînes de faire de la promotion gratuite pour Salto sur leurs antennes[4].

Lancement[modifier | modifier le code]

Prévu initialement au premier trimestre 2020[5], le lancement de l'offre commerciale a été repoussé à l'automne 2020 en raison de l'épidémie de COVID-19. Une phase de tests a été lancée le auprès d'un panel de 300 consommateurs. Pour le directeur général de Salto, Thomas Follin, l'idée est de s'assurer que la plateforme « tient bien le coup » via la réalisation d'un certain nombre de tests techniques[6], mais également de vérifier qu'elle correspond aux attentes des internautes que ce soit d'un point de vue ergonomique, éditorial ou tarifaire[7].

Distribution[modifier | modifier le code]

Selon Julien Verley, directeur du développement commercial de France Télévisions et responsable du projet Salto, cette plateforme, dite OTT (Over-The-Top Service), sera accessible via internet sur différents périphériques (ordinateurs, tablettes, smartphones et sur certains téléviseurs connectés)[2].

Programmes[modifier | modifier le code]

La plate-forme proposera le contenu des chaînes en direct, des programmes en rattrapage ainsi que des services de vidéos à la demande[4]. Des séries comme : En famille, Candice Renoir, seront disponible en entier sur la plate-forme.

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Tarification[modifier | modifier le code]

Les différents formules d’abonnements n’ont pas encore été communiquées. Cependant, d’après Le Monde, la plate-forme devrait proposer deux types d’abonnements : une offre basique, pour le direct et la télévision de rattrapage, comprise « entre 2 et 5 euros » par mois et une offre élargie, permettant d’accéder à un catalogue étendu de films, séries et documentaires, comprise entre « 7 et 8 euros » par mois[2],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marina Alcaraz, « Salto lance ses premiers tests », Les Échos, (consulté le 3 juin 2020)
  2. a b c et d « Six questions sur Salto, la plateforme de France Télévisions, TF1 et M6 pour contrer Netflix », France Info,‎ (lire en ligne)
  3. Alexandre Piquard, « France Télévisions, TF1 et M6 vont créer une plate-forme commune de vidéo en ligne pour contrer Netflix », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. a b et c François Bougon, « Salto, l’anti-Netflix de France TV, TF1 et M6, est annoncé pour 2020 », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. a b et c Guillaume Perrodeau, « Qu'est-ce que Salto, la riposte française à Netflix ? », Europe 1,‎ (lire en ligne)
  6. « La plateforme française de streaming Salto fait ses premiers pas incognito avant son lancement à l'automne », La Provence,‎ (lire en ligne)
  7. Renaud Revel, « Salto, la plateforme française de streaming, arrive après le confinement », Le Journal du dimanche, (consulté le 3 juin 2020)
  8. Charles Martin, « La plateforme française Salto achète sa première série originale », sur Premiere,