Felicity Huffman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huffman.
Felicity Huffman
Description de cette image, également commentée ci-après

Felicity Huffman en 2010.

Nom de naissance Felicity Kendall Huffman
Surnom Flicka
Naissance (54 ans)
Bedford, Drapeau de l'État de New York New York
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Transamerica
Séries notables Desperate Housewives
American Crime

Felicity Kendall Huffman, née le à Bedford (État de New York), est une actrice américaine.

Elle commence sa carrière d'actrice par le théâtre et apparaît dans de nombreux seconds rôles dans les années 1990, à la télévision et au cinéma.

Elle est révélée au grand public pour son interprétation de Lynette Scavo dans la série télévisée Desperate Housewives de 2004 à 2012. Ce rôle lui permet de remporter l'Emmy Awards de la meilleure actrice, trois Screen Actors Guild Awards mais aussi trois nominations consécutives au Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique.

Au cinéma, elle confirme grâce au drame Transamerica, qui lui permet, entre autres, d'être nommée pour l'Oscars de la meilleure actrice et de remporter le Golden Globe, l'Independent Spirit Award, le Satellite Awards mais aussi le Online Film Critics Society ainsi que le Phoenix Film Critics Society de la meilleure actrice.

Elle soigne son retour à la télévision, en intégrant la distribution de la série d'anthologie American Crime, pour laquelle elle reçoit de nouveaux les éloges de la critique et une nouvelle vague de nominations et récompenses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Née dans une famille aisée, elle est la fille de Grace Valle (née Ewing) et de Moore Peters Huffman (1910-1987), un banquier et partenaire de Morgan Stanley[1],[2]. Ses parents divorcent un an après sa naissance. Elle a surtout été élevée par sa mère[3]. Elle a six sœurs, Mariah, Betsy, Grace, Isabel, Jessie, Jane (1949-2013) et un frère, Moore Jr..

Dans les années 1970, sa mère décide de quitter New York pour s'installer dans le Colorado à Snowmass Village. Elle y passera une grande partie de son enfance.

Elle a des origines allemande, anglaise, écossaise-irlandaise et canadienne-française[4].

Elle est inscrite à l'école Putney, une école secondaire au Vermont. Attirée depuis son plus jeune âge par le métier d'actrice, elle fait ses débuts de comédienne en 1978, à l'âge de 16 ans dans un épisode de la série télévisée ABC Afterschool Special puis se consacre ensuite à ses études. Elle entre alors à la Tisch School of the Arts de New York où elle décroche un diplôme. Puis elle s’inscrit à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Entre 1980 et 1990, elle fait ses armes en intervenant dans de nombreuses productions théâtrales mineures. Elle revient à la télévision en 1988 dans la série Lip Service, réalisée alors par l'acteur William H. Macy, qui deviendra par la suite son mari. La même année, elle tourne dans son premier film, Parrain d'un jour, sous la direction de David Mamet, dans un rôle mineur. Un réalisateur avec qui elle collaborera à plusieurs reprises tout au long de sa carrière. Toujours en 1988, elle remplace Madonna dans la pièce Speed-the-Plow.

Elle enchaîne ensuite les pièces de théâtre et comédies musicales, comme avec Boys' Life (1988); Bobby Gould in Hell (1989) et Grotesque Love Songs (1990). Felicity Huffman et l'ensemble de la distribution de Boys'Life seront d'ailleurs nommé pour un Drama Desk Awards de la meilleure interprétation d'ensemble[5].

Les années 1990[modifier | modifier le code]

En 1991, elle joue sous la direction de Barbet Schroeder dans Le Mystère von Bülow, une production acclamée par la critique et récompensée à de nombreuses reprises lors de cérémonies de remises de prix[6]. Cette même année, elle apparaît dans la prestigieuse mini série créée par Stephen King, Contretemps avec Keith Szarabajka et Frances Sternhagen.

En 1992, elle joue dans le thriller remarqué[7] Quicksand: No Escape, avec Donald Sutherland et qui marque les débuts de l'actrice Kaley Cuoco. Entre temps, elle enchaîne les interventions à la télévision et on peut notamment l'apercevoir, le temps d'un épisode, dans les séries Raven, New York, police judiciaire et X-Files : Aux frontières du réel. Elle continue de se produire sur scène et rejoint notamment la troupe de la pièce Shaker Heights à New York.

En 1994, elle est remplacée par l'actrice Diane Venora dans la comédie Une rue du tonnerre[4].

En 1995, grâce à son interprétation dans la pièce The Cryptogram, Huffman remporte le Obie Awards de la meilleure actrice[8]. La même année, elle décroche un petit rôle dans le thriller Hackers avec Angelina Jolie et Jonny Lee Miller. Elle revient au cinéma en 1997 dans l'acclamé La Prisonnière espagnole de David Mamet. Deux ans plus tard, elle joue les seconds rôles aux côtés de son mari dans le film de Paul Thomas Anderson, Magnolia, réel plébiscite critique et lauréat de nombreux titres[9]. Côté théâtre, elle joue en 1999, dans la première pièce de David Mamet, Boston Mariage, sur la relation entre deux femmes. Une prestation saluée à nouveau par la profession[10].

Entre 1998 et 2000, elle obtient son premier rôle régulier pour la série télévisée Sports Night. La série narre les coulisses de l'émission « Sports Night », du stress qui précède le direct, de l'effervescence procurée par l'émission et des stratégies mises en places pour faire de l'émission suivante un succès. On y suit également les histoires personnelles des présentateurs du journal, de ses créateurs, réalisateurs et producteurs ainsi que leurs difficultés professionnelles. Le show est acclamé par la critique[11] et permet à Félicity Huffman de recevoir plusieurs prix et nominations, dont sa première nomination au Golden Globe Awards de la meilleure actrice dans une série télévisée comique. À la fin de la série, elle donne naissance à son premier enfant et marque une brève pause de trois mois, avant d'apparaître dans la série télévisée À la Maison-Blanche[4].

Les années 2000 : la révélation télévisuelle et la consécration au cinéma[modifier | modifier le code]

En 2002, elle joue Lady Bird Johnson dans le prestigieux téléfilm du réseau HBO , Sur le chemin de la guerre de John Frankenheimer et elle fait également une brève apparition dans la comédie dramatique Une question de courage avec son mari, William H. Macy en tête d'affiche et Helen Mirren. Seulement cinq mois après avoir donné naissance à sa seconde fille, elle retourne sur les plateaux de tournage pour une apparition en tant que guest, dans la série Girls Club[4]. Par la suite, elle décroche l'un des rôles principaux de la mini série Out of Order, produite par Showtime; elle décroche un rôle récurrent pour Frasier; au cinéma, elle incarne la sœur aînée de Kate Hudson dans la comédie Fashion Maman et joue également la meilleure amie de Jamie Lee Curtis dans Un Noël de folie !.

La maison du personnage Lynette Scavo, dans la série télévisée Desperate Housewives.

Souvent habituée à des productions d'art et essais, elle décroche en 2004 le rôle de Lynette Scavo, une des Desperate Housewives. Cette série qui rencontre un succès mondial la propulse au rang de star. La production est nommée et récompensée a de prestigieuses cérémonies, comme les Golden Globes ou les Emmy Awards (l'équivalent des Oscars pour la télévision). 

Felicity Huffman, en 2006 pour le Malibu Triathlon.

Entre 2005 et 2006, elle acquiert une reconnaissance de la part de la profession, lorsqu'elle décroche le rôle principal dans Transamerica, cette production raconte le combat de Bree, une femme transgenre qui doit être opérée pour une vaginoplastie, la dernière opération pour accomplir sa métamorphose mais qui se retrouve soudainement confrontée à son fils caché ainsi que son passé. La performance de Felicity Huffman est adoubée par la critique, ce qui lui vaut le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique et lui permet de décrocher une nomination pour l'Oscar de la meilleure actrice. Une double première pour une comédienne à la fois méconnue du grand public quelques mois auparavant et à la carrière essentiellement tournée vers la télévision. Grâce à son époustouflante prestation[12], Felicity décroche le titre de meilleure actrice dans de nombreuses cérémonies de remises de prix prestigieuses. Elle est doublement récompensée lors des Satellite Awards, à la fois pour son rôle de transsexuelle au cinéma et son incarnation de la mère au foyer désespérée à la télévision. Elle remporte aussi l'Emmy Awards[13] de la Meilleure actrice dans une série télévisée comique.

En 2006, nouveau doublé pour l'actrice puisque ses collègues de la série (Marcia Cross, Teri Hatcher et Eva Longoria) sont récompensées par le Screen Actors Guild Awards de la meilleure distribution et qu'elle se retrouve saluée, à titre personnelle, par l'Actor de la meilleure actrice dans une série télévisée comique.

En 2007, elle est l'une des têtes d'affiche de Mère-fille, mode d'emploi, réalisée par Garry Marshall avec Jane Fonda et Lindsay Lohan. Cette comédie dramatique est élue Meilleur film lors des Prism Awards 2008 et l'interprétation de Felicity est également citée par une nomination à cette même soirée[14].

En 2008, l’actrice joue dans le drame indépendant Phoebe in Wonderland avec Elle Fanning et Bill Pullman. Cette production qui retrace la rencontre entre une jeune élève refusant toute autorité et sa professeur, aux méthodes peu conventionnelles, séduit la critique[15].

Les années 2010 : Retour télévisuel remarqué et confirmation[modifier | modifier le code]

Felicity Huffman, en Oscar de la Renta, pour la campagne The Heart Truth - The Red Dress, en 2010.

En 2010, elle fait ses débuts en tant que réalisatrice pour le court métrage Lesster. Elle est obligée d'annuler sa participation au drame Le Caméléon ne pouvant se libérer du tournage prenant de la série de Marc Cherry[4].

Après l'arrêt de Desperate Housewives, en 2012, l'actrice explique qu'il est difficile pour le public de penser à elle autrement que par son rôle de Lynette Scavo et c'est pourquoi elle est désireuse de jouer, par la suite, des rôles distinctifs de ce personnage[16]. C'est ainsi qu'elle choisit de rejoindre la pièce dramatique November, qui signe ses retrouvailles avec le dramaturge David Mamet. La même année, elle apparaît dans le film indépendant Trust Me de et avec Clark Gregg ainsi que Sam Rockwell et Amanda Peet.

Le , Felicity Huffman a été honorée d'une étoile sur le Hollywood Walk of Fame, en même temps que son mari, William H. Macy. Pour la cérémonie, elle était accompagnée de ses amies et co-stars de Desperate Housewives, Marcia Cross et Vanessa Williams[17].Entre 2013 et 2014, elle joue dans le drame indépendant Rudderless réalisé par son mari et le film d'action Big Game de Jalmari Helander. Deux productions bien reçues par la critique et récompensées[18],[19].

En 2015, elle accompagne Jennifer Aniston dans son essai dramatique Cake et joue aux côtés de Omar Epps, Emory Cohen ainsi que son mari, William H. Macy dans le drame d'action, Stealing Cars. Elle signe à nouveau, un doublé critique gagnant, puisque le premier est cité et salué à maintes reprises[20], tandis que le second est élu meilleur film lors du Festival du film de Los Angeles[21]. Elle se produit également sur scène, pour la pièce The Anarchist.

2015 est justement l'année ou l'actrice choisit de retourner à la télévision, dans un rôle principal, pour la série télévisée American Crime. Il s'agit d'une série en anthologie, construite en saisons indépendantes. Cependant, on retrouve la plupart des acteurs dans chaque saison.

L'interprétation très convaincante de l'actrice lui permet de séduire à nouveau la profession[22], le quotidien USA Today affirme ainsi que "la performance de Felicity Huffman est une re-confirmation qu'il s'agit de l'une des meilleures actrices que nous avons!"[8], les critiques parlent également d'une interprétation "déchirée et surprenante"[23]. L'ensemble du casting est vainqueur du Satellite Awards de la meilleure distribution et Felicity Huffman renoue avec les hauteurs de la critique, comme les Emmy Awards, les Golden Globes et les Screen Actors Guild Awards en y enchaînant les nominations consécutives[13].

Côté cinéma, elle fait confiance à son mari pour la comédie dramatique indépendante Krystal qui suit un jeune homme victime d'un coup de foudre et prêt à intégrer un groupe d'alcoolique anonyme pour pouvoir partager du temps avec sa bien aimée. Au casting, on retrouve Rosario Dawson, Kathy Bates, le rappeur T.I. ainsi que Grant Gustin et William Fichtner[24]. En 2017, elle est également pressentie pour tenir le rôle titre d'une nouvelle série développée par le réseau ABC, intitulée Libby & Malcolm. Si le programme est validé, ce show suivrait deux personnes aux opinions politiques opposés qui tombent amoureuses, forment une famille parfaite tout en étant des excellentes collaborateurs au travail. La série se veut comme une réponse parfaite au climat politique tendu aux États-Unis. Le tournage permettrait néanmoins à l'actrice de tenir ses engagements sur American Crime[25].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le couple Huffman-Macy, le 7 avril 2012, lorsqu'ils reçoivent leurs étoiles sur le célèbre Walk of Fame.

Depuis 1997, elle est mariée à l'acteur William H. Macy, qui fut son professeur de théâtre, avec lequel elle a deux filles, Sophia Grace, née le 1er décembre 2000 et Georgia Grace, née le 14 mars 2002. Le couple travaille ensemble, à la télévision, au cinéma et sur la scène, à plusieurs reprises.

Lorsqu'elle était professeur au Atlantic Theater Company, Jessica Alba fut l'une de ses élèves[4].

L'actrice fait campagne pour le droit des femmes au nom de l'organisation NARAL[26].

En 2005, l'actrice révèle avoir souffert d'anorexie et de boulimie pendant son adolescence et dans sa vingtaine[27].

Elle a également écrit un livre, A Practical Handbook for the Boyfriend[28]. Elle a lancé, en 2012, son site internet, What the Flicka, dédié aux femmes et aux mères de famille, elle y contribue régulièrement[4].

Elle est très proche de l'actrice Sarah Paulson[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent des bases de données IMDb[13] et IBDb[5].

Le 7 mars 2012, Felicity Huffman reçoit son étoile sur le célèbre Walk of Fame, en même temps que son mari, l'acteur William H. Macy. Cette récompense est attribuée par la Chambre de commerce de Los Angeles et honore les célébrités de l'industrie du spectacle en remerciement à leurs contributions au milieu du divertissement (cinéma, télévision, musique, radio, théâtre etc.)[17].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Moore P. Huffman », sur The New York Times,
  2. (en) « Jane Huffman to Marry Hays Jones Jr. », sur The New York Times,
  3. (en) Jessica Derschowitz, « Felicity Huffman on Family: It's a Community », sur CBS News,
  4. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Felicity Huffman - IMDb », sur IMDb
  5. a et b (en) « Felicity Huffman - IBDb - Awards », sur IBDb
  6. (en) « Le mystère Von Bulow (1990) - Awards », sur IMDb
  7. (en) « Quicksand: No Escape (1992 TV Movie) - Awards », sur IMDb
  8. a et b (en) « Felicity Huffman - Emmy Awards », sur Emmys.com
  9. (en) « Magnolia (1999) - Awards », sur IMDb
  10. (en) « BOSTON MARRIAGE », sur The David Mamet Society,
  11. (en) « Sports Night (1998–2000) - Awards », sur IMDb
  12. « Felicity Huffman se paie une Corvette Z06 », sur caradisiac.com
  13. a, b et c (en) « Felicity Huffman - Awards - IMDb », sur IMDb
  14. (en) « Mère-fille, mode d'emploi (2007) - Awards », sur IMDb
  15. (en) « Phoebe in Wonderland (2008) - Awards », sur IMDb
  16. (en) David Ng, « Felicity Huffman in David Mamet's 'November' at Mark Taper Forum », sur Los Angeles Times,
  17. a et b « Felicity Huffman : elle reçoit son étoile sur le « Walk of fame » », sur ELLE,
  18. (en) « Rudderless (2014) - Awards », sur IMDb
  19. (en) « Big Game (2014) - Awards », sur IMDb
  20. (en) « Cake - Awards - IMDb », sur IMDb
  21. (en) « Stealing Cars (2015) - Awards », sur IMDb
  22. « Felicity Huffman : qu’est devenue Lynette dans « Desperate Housewives » ? », sur ELLE,
  23. (en) « Gritty 'American Crime' delves into gray areas », sur USA TODAY,
  24. (en) « Krystal (2017) », sur IMDb
  25. « Felicity Huffman (Desperate Housewives) va jouer dans une nouvelle série ! », sur Télé-Loisirs.fr
  26. (en) « Desperate Housewives’ Felicity Huffman Promotes Abortion », sur LifeNews.com,
  27. (en) William Keck, « Felicity Huffman is sitting pretty », sur Usa today,
  28. (en) « Felicity Huffman - Author Page », sur amazon
  29. http://www.allodoublage.com/acteurs_vo/definition.php?val=194_huffman+felicity
  30. http://www.rsdoublage.com/acteur-3149-Felicity-Huffman.html
  31. http://www.dsd-doublage.com/Com%E9diens%20VO/Felicity%20Huffman.html
  32. http://voxofilm.free.fr/vox_F/fashion_maman.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :