Toulouse Business School

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Groupe ESC Toulouse)
Aller à : navigation, rechercher
La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Toulouse Business School
Image illustrative de l'article Toulouse Business School
Devise Think & Create
Informations
Fondation 1903
Fondateur Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse
Type École de commerce consulaire
Budget 41 millions d'euros
Localisation
Coordonnées 43° 36′ 35″ N 1° 25′ 54″ E / 43.609722, 1.43166743° 36′ 35″ Nord 1° 25′ 54″ Est / 43.609722, 1.431667
Ville Toulouse, Barcelone, Casablanca et Londres
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Campus Compans Cafarelli
Direction
Directeur François Bonvalet (depuis le 1er octobre 2014)
Chiffres clés
Enseignants-chercheurs 85
Étudiants 5000
Divers
Affiliation AACSB, Equis, AMBA, CGE, Toulouse Tech, Agrimip Innovation et Université de Toulouse
Site web www.tbs-education.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Toulouse Business School

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Toulouse Business School

Toulouse Business School (TBS), anciennement Groupe ESC Toulouse, est une école de commerce française fondée en 1903 par la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse. Le programme est structuré autour de sept cursus : le Bachelor, le programme Grande École, les Mastères spécialisés, ainsi que des programmes comme le MBA, le DBA et le Centre de Perfectionnement aux Affaires (CPA) pour la formation continue. Les formations sont essentiellement axées sur les RH, le marketing, la finance, l'expertise comptable, le conseil et l'audit mais aussi le domaine culturel, l'humanitaire et l'entrepreneuriat...

Toulouse Business School est doté de la triple accréditation internationale EQUIS/AMBA/AACSB. L'école a signé plus de 160 accords d'échanges avec des universités réparties sur tous les continents. Près de 80 nationalités sont représentées sur les différents campus.

Toulouse Business School fait partie du pôle de recherche et d'enseignement supérieur « Université de Toulouse[1] », constitué en 2007.

Campus[modifier | modifier le code]

L'école est aujourd'hui répartie sur 4 campus, et une antenne à Paris :

  • le 1er se trouve au cœur de Toulouse, situé à deux pas de la place du Capitole dans le quartier des affaires Compans Cafarelli, le Campus s'organise autour de la place de l'Europe. Il comprend le bâtiment "Lascrosses" du programme Grande École, le bâtiment des Mastères Spécialisées (Bosco), la résidence Atale, le bâtiment administratif et la Médiathèque Alaric. La formation continue et le programme Bachelor sont dispensés sur le site d'Entiore à Quint-Fonsegrives, situé près des zones d'activité technologiques de l'est toulousain.
  • le 2e, TBS Barcelona (Toulouse Business School Barcelone) est à Barcelone, Plaça Urquinaona, dans des locaux inaugurés en avril 2008.
  • le 3e, TBS Casablanca (Toulouse Business School Casablanca) est situé dans le quartier d'Aïn Sebaa sur le site de la Chambre Française de Commerce et d'Industrie.
  • le 4e se situe à Londres[2].
  • Une antenne est située dans le 10e arrondissement de Paris dans les locaux du Paris College of Arts.

Histoire[modifier | modifier le code]

Référence de la section[3],[4],[5]

Début XXe siècle : la genèse[modifier | modifier le code]

Printemps 1902, Toulouse est encore une des seules grandes villes de France à ne pas disposer d’une institution enseignant les lois du commerce. Sous l'impulsion d'un comité mixte représentant la chambre de commerce et la municipalité, la ville travaille sur les détails de la future école de commerce. Elle est constituée de conservateurs comme le président de la chambre de commerce Frank Courtois de Viçose, de modérés, et de radicaux convaincus, tel le maire Honoré Serres. En avril 1902, c’est l’hôtel des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem qui est choisi pour installer les locaux de l’école, qui accueille sa première classe de vingt élèves en .

Le , l’École est reconnue par l’État. Paul Sabatier y enseigne cinquante heures de cours annuels dès la création de l'école.

Après-guerre : réforme de l’enseignement[modifier | modifier le code]

En ],un concours dont la structure est commune aux douze Écoles de commerce françaises est mis en place, sur le modèle du concours d’admission à HEC Paris.

En , un incendie détruit près de 2 000 m2 de l’Hôtel Saint-Jean. En , les locaux de l’école sont restaurés.

Depuis 1972 : L'essor[modifier | modifier le code]

En , le premier vol de l’Airbus A300 donne à la ville de Toulouse une ampleur européenne dans le secteur aéronautique, et entraîne le développement du le tissu économique local. Avec le référent aéronautique, les entreprises s’engagent dans une profonde réforme de leur culture économique.

En , ouvrent les premières formations spécialisées de troisième cycle, confirmées par la création du label « mastère spécialisé » de la Conférence des grandes écoles en 1986. Toujours en 1982, l’ouverture de l’ESC Toulouse à l’international permet à certains étudiants d’obtenir un double diplôme grâce à des partenariats avec des universités étrangères.

À la rentrée , l’école déménage sur le nouveau site de Compans-Caffarelli, dont l’inauguration a lieu au mois de novembre, en présence de Georges Chavanes, ministre du Commerce, de l’Artisanat et des Services, ainsi que de Dominique Baudis, maire de Toulouse et de Lionel Jospin, député de la Haute-Garonne. L'école s'internationalise en ouvrant un campus à Marrakech au Maroc en , qui sera transféré à Casablanca en . En est créée la Escuela Superior Europea de Comercio (ESEC) à Barcelone, en collaboration avec la chambre de commerce et d’industrie française de Barcelone. La première promotion de l'Aerospace MBA voit le jour en , parrainée par Philippe Camus, Président d'EADS.

En , le Groupe ESC Toulouse est accrédité EQUIS, en 2002, l'accréditation AMBA, puis en 2003, l'accréditation AACSB. L'ESC Toulouse devient l'École de Management française la plus demandée par les candidats issus de classes préparatoires avec 5 386 candidats au concours Ecricome 2005[réf. nécessaire].

En , l'école signe un accord avec l'IAE de Toulouse pour la création d'une école doctorale[Quoi ?] commune. En , le Groupe ESC Toulouse crée une Fondation. En 2010 et 2011, l'école inaugure deux nouveaux bâtiments sur le site de Compans Caffarelli : le Bosco pour les Mastères Spécialisés et le programme Aerospace MBA, et Alaric pour la nouvelle Médiathèque.

En , L’école ouvre son programme grande école à Casablanca, ouvre une antenne à Paris et lance son programme AéMBA en Chine (Pékin) et en Inde (Bangalore). Le programme DBA est lui lancé en Chine (Guangzhou).

En , ESC Toulouse change de nom pour Toulouse Business School.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Formations[modifier | modifier le code]

Toulouse Business School est structurée autour de sept cursus :

  • Le programme Bachelor qui est une forme au management, en France ou à l'étranger. Ce cursus est dispensé sur les campus de Toulouse et Barcelone ;
  • Le programme grande école forme des managers au service de toutes les organisations, partout dans le monde. Il est dispensé sur le campus de Toulouse, Barcelone et Londres. Le programme grande école permet aux étudiants admis en deuxième année, la possibilité de suivre le cycle Graduate (2e et 3e année du cursus en alternance ;
  • Mastères spécialisés et masters of sciences pour parfaire les connaissance[Lesquelles ?] en programmes de formation continue ;
  • MBAs, accrédités AMBA, qui s’adressent à des cadres, diplômés de l’enseignement supérieur et disposant d’une expérience professionnelle de 5 à 10 ans. Ils sont délivrés en anglais ou en français.
  • Doctor of business administration, plus haut niveau de formation proposé en management. Il est organisé en 12 séminaires de 20 heures chacun.
  • La formation continue propose des programmes diplômants (comme le BADGE), des formations sur mesure, des programmes destinés aux dirigeants et des séminaires de courtes durées pour progresser sur une discipline managériale spécifique.
  • Le CPA (Centre de Perfectionnement aux Affaires) contribue au développement du leadership, son enseignement vise à former des cadres supérieurs et dirigeants à l’exercice d’une responsabilité de direction. Cette formation conduit à l’obtention du diplôme CPA délivré par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et à la délivrance d’une attestation AMP (Advanced Management Programme). Le diplôme CPA de dirigeant d’entreprise est le plus haut niveau de la formation professionnelle[réf. nécessaire].

Classements[modifier | modifier le code]

  • 20e Masters in management mondial selon le classement 2012 du Financial Times
  • Top 100 des meilleurs Executive MBA mondiaux dans le classement 2015 du Financial Times
  • Top 9 des écoles de commerce françaises 2012 selon Challenges[6], le Figaro[7], l’Étudiant[8], Le Point[9]
  • 10 Mastères Spécialisés classés parmi les meilleurs Mastères Spécialisés français selon SMBG 2012[10]
  • 8e école française et 50e meilleure école européenne du "European Business School Rankings 2011" [11]
  • 1re place du classement Le Figaro 2012 des écoles de commerce bac+3 [12]

La Recherche[modifier | modifier le code]

En matière de recherche dans les sciences de gestion, TBS est associé à l’université Toulouse 1 Capitole; notamment au sein de l’école Doctorale des sciences de gestion[13]. Le centre de recherche en management de TBS s’est organisé avec cinq groupes de recherche thématiques qui correspondent aux grandes disciplines de la gestion « Entrepreneuriat et Stratégies », « Financial Economics », « Marketing, Internet et Communication », « Nouvelles Pratiques de Management », « Travail, Emploi, Santé ». Trois thèmes transversaux, définis en partenariat avec les pôles de compétitivité régionaux, constituent des axes permanents de recherche :

  • Le management du secteur aéronautique et spatial.
  • Le management des systèmes de santé.
  • Le management des secteurs de l'agriculture et de l'alimentation.

Partenaires : Airbus, IRH, ANPE, CDC, CEDEFOP, CNES, Commission européenne, Institut Européen de la Finance, DGCIS, KPMG, MEDEF, Ministère de l’Agriculture.

Le centre de recherche est supervisé par un comité scientifique, au sein duquel siège le directeur de la Toulouse School of Economics (TSE), qui est en 2015 Christian Gollier.

La Fondation[modifier | modifier le code]

La Fondation TBS, sous l'égide de la Fondation de France accompagne l'école dans son développement, soutient de nouveaux parcours pédagogiques, intervient dans le financement de programmes de recherche et favorise la mixité sociale et culturelle de ses étudiants[14]. La Fondation a recueilli plus d’1 million d’euros de dons et promesses depuis 2008, soit 145 bourses et 350 000 € redistribués aux étudiants du Groupe ESC Toulouse[15].

Vie associative[modifier | modifier le code]

20 associations étudiantes œuvrent dans des domaines très variés : art, marchés financiers, développement durable, musique, sport, etc.

  • La Fédération des Associations : créée en 2006, la fédération des associations a permis d’améliorer la lisibilité du réseau d’associations, d’optimiser les moyens, d’identifier les synergies, de développer les passerelles entre diplômés de différents programmes, etc. La fédération des associations représente toutes les associations de TBS.
  • Le Bureau des Elèves  : Le BDE anime et coordonne la vie associative et fédère les étudiants en organisant des soirées, évènements et des week-ends à Barcelone...
  • La Junior-Entreprise ESCadrille Toulouse Junior Conseil : créée en 1978, la Junior-Entreprise de TBS, « ESCadrille Toulouse Junior Conseil[16] », possède le label "Junior-Entreprise" décerné par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises. Sa mission : réaliser du conseil aux grands comptes, aux PME ou entrepreneurs, aux collectivités et aux associations. ESCadrille a été la première Junior-Entreprise à créer des pôles spécialisés, dont l’activité se tourne vers des secteurs spécifiques : Aerospace & Defense, Green & Social, Strategy & Finance. Elle offre une occasion aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances acquises, en réalisant pour le compte d'entreprises des études à forte plus-value pédagogique. Impliquée dans la vie économique et entrepreneuriale, elle joue un rôle privilégié dans le cursus de l'ESC Toulouse et constitue un lien entre les étudiants et le monde des entreprises. ESCadrille a reçu plusieurs prix ces dernières années dont le prix d'excellence, récompensant la meilleure Junior-Entreprise de France en 2015.
  • La Welcome Team : association qui s'occupe d'accueillir et d'intégrer les étudiants étrangers. Pour cela, elle organise différents évènements et des visites de la région Midi-Pyrénées. Il y a chaque année des étudiants de 40 nationalités sur le campus de Toulouse.
  • Les RDVC : Les Rendez-Vous du Changement  : la tribune étudiante de l'école. L'association organise régulièrement des conférences sur des thèmes variés tels que le sport, l'économie ou la politique, conférences auxquelles sont conviées des personnalités françaises ou étrangères (2013, accueil de Jean-Luc Mélenchon ; 2014, accueil de Zara Mourtazalieva, ancienne détenue Tchétchène dans les camps russes ; etc.). Elle organise également, en partenariat avec l'Institut d'Études Politiques de Toulouse, une simulation des travaux du Conseil de Sécurité ou de l'Assemblée Générale de l'ONU pour initier les étudiants à la citoyenneté mondiale.

Développement international[modifier | modifier le code]

Toulouse Business School obtient une reconnaissance internationale lors de l'obtention de la triple accréditation : EQUIS, AACSB, AMBA. Le groupe dispose aujourd'hui de 150 universités partenaires[17], des doubles diplômes, des campus à l’étranger : Barcelone et Casablanca, de 40 % de professeurs et d'intervenants étrangers et de 25 % d’étudiants internationaux. L'école participe également à 70 conférences internationales par an.

Les universités partenaires[modifier | modifier le code]

Depuis sa création , Toulouse Business School noue des partenariats avec des universités et des écoles dans le monde. Aujourd’hui, elle dispose de 150 universités partenaires pour ses programmes grande école et bachelor.

Réseau Alumni[modifier | modifier le code]

En 2011, l'association des anciens diplômés de TBS (TBS Alumni) compte plus de 23 000 diplômés. Présent dans plus de 70 pays, le réseau se structure en antennes locales.

La répartition géographique des diplômés est de 20 % à l’Étranger, 44 % à Paris et en région parisienne et 36 % dans les autres régions de France.

Quelques diplômés[modifier | modifier le code]

Incubateur TBSeeds[modifier | modifier le code]

Pour promouvoir l’entreprenariat auprès de ses étudiants, l’école a crée TBSeeds[18],[19] en janvier 2012, il s'agit d'un incubateur pédagogique visant à accompagner les étudiants dans leur projet. Depuis sa création, il a accueilli 7 projets en pré-incubation (coaching par un professeur) et 17 en incubation (coaching par un professeur et un professionnel, ateliers, mise en réseau...)[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Hugon, De sup de co à Toulouse Business School, Toulouse, Éditions Privat, 2011 (ISBN 978-2-7089-1767-5)