Emmanuelle Cosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article concerne un événement récent.

Le texte peut changer fréquemment, ne pas être à jour ou manquer de recul. Le titre lui-même peut être provisoire. N'hésitez pas à l'améliorer en veillant à citer vos sources. L'actualité non encyclopédique, elle, va sur Wikinews.
 

Emmanuelle Cosse
Emmanuelle Cosse en 2010.
Emmanuelle Cosse en 2010.
Fonctions
Ministre du Logement et de l'Habitat durable
En fonction depuis le
Président François Hollande
Gouvernement Manuel Valls II
Prédécesseur Sylvia Pinel
Secrétaire nationale
d'Europe Écologie Les Verts

(2 ans 2 mois et 12 jours)
Prédécesseur Pascal Durand
Successeur David Cormand (intérim)
Conseillère régionale d'Île-de-France
Vice-présidente chargée du Logement de 2010 à 2015
En fonction depuis le
(5 ans 10 mois et 17 jours)
Élection
Réélection
Biographie
Date de naissance (41 ans)
Nationalité Française
Parti politique EELV
Conjoint Denis Baupin
Profession Journaliste

Emmanuelle Cosse, née le à Paris, est une militante associative, journaliste et femme politique française. Elle est secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts du au , date à laquelle elle est nommée ministre du Logement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Cosse grandit dans le 12e arrondissement de Paris, elle est issue d'une famille engagée à gauche et ses parents sont kinésithérapeutes. Elle réalise sa terminale B au lycée Maurice-Ravel et commence à militer à la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) en 1990[1]. Titulaire d'un diplôme d'études approfondies de droit public en économie en 1997, elle enseigne quelques années à la faculté de droit de Paris XII-Val de Marne[2].

Activité militante[modifier | modifier le code]

En 1992, elle rejoint Act Up-Paris où elle occupe les fonctions de trésorière, vice-présidente, puis succède à Philippe Mangeot à la présidence de 1999 à 2001. À 25 ans, elle est la première femme hétérosexuelle et séronégative à diriger l'association de lutte contre le sida[3].

Carrière de journaliste[modifier | modifier le code]

Elle débute une carrière journalistique en collaborant en 2002 pour le magazine Têtu, pour lequel elle suit la campagne présidentielle de la même année. Elle tient en 2004 une chronique dans le mensuel de la gauche radicale Regards dont elle prendra plus tard la rédaction en chef[4],[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle rejoint Europe Écologie en 2009. Elle figure sur la liste Europe Écologie lors des régionales de 2010 en Île-de-France[6]. Avec l'appui de Cécile Duflot, elle est élue et devient la 8e vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France, chargée du logement, de l'habitat, du renouvellement urbain et de l'action foncière à partir du 26 mars 2010[5].

Le , Emmanuelle Cosse est élue secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts avec 55 % des voix lors du congrès du parti à Caen[7],[8]. Le 1er mars 2015 , elle annonce sa candidature aux régionales en Île-de-France pour les élections régionales de décembre 2015. Sa liste obtient 8,03 % des voix à l'issue du premier tour, et fusionne avec celles de Claude Bartolone (PS) et Pierre Laurent (FG) au second : ils sont cependant battus par la liste Les Républicains-UDI-MoDem de Valérie Pécresse. Elle est par la suite élue présidente du groupe EELV au conseil régional d'Île-de-France[9].

Le 11 février 2016, elle est nommée ministre du Logement, en remplacement de Sylvia Pinel, dans le gouvernement Valls II[10]. À la suite de cette nomination, désapprouvée par EELV[11], elle démissionne de son poste de secrétaire nationale d'EELV et est remplacée de façon intérimaire par David Cormand[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis le 20 juin 2015, elle est mariée à Denis Baupin[13],[14], ancien adjoint au maire de Paris, député EELV de Paris et vice-président de l'Assemblée nationale[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Emmanuelle Cosse, 25 ans, nouvelle présidente d'Act Up. », sur Libération.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  2. Biographie d'Emmanuelle Cosse sur son blog.
  3. « Emmanuelle Cosse, l'inconnue qui prend la tête d'Europe-Écologie-les Verts », sur Le Figaro,‎ (consulté le 11 février 2016)
  4. Raphaëlle Besse Desmoulières, « Emmanuelle Cosse, d'Act Up aux micmacs écolos », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  5. a et b Franck Berteau, « Qui est vraiment Emmanuelle Cosse ? », M, le magazine du Monde, semaine du 12 octobre 2013, page 36.
  6. Europe Écologie : Les candidats Europe Écologie présentent leurs vœux à la presse.
  7. « Les travaux écolos d'Emmanuelle Cosse », sur Libération.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  8. lefigaro.fr, « Emmanuelle Cosse élue secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts », sur Le Figaro,‎ (consulté le 11 février 2016)
  9. Sophie Huet, « Île-de-France : la consécration de Valérie Pécresse », Le Figaro, samedi 19 / dimanche 20 décembre 2015, page 6.
  10. « Emmanuelle Cosse, un trophée en trompe-l’œil », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  11. « EELV « désapprouve » la participation d’Emmanuelle Cosse au gouvernement », lemonde.fr, 11 février 2016.
  12. « David Cormand nouveau secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts », sur Republicain-lorrain.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  13. « Paris : Anne Hidalgo a marié Emmanuelle Cosse et Denis Baupin », sur leparisien.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  14. Raphaëlle Besse Desmoulières, « A EELV, Pascal Durand poussé vers la sortie », sur Rouges et verts,‎ (consulté le 11 février 2016)
  15. « Fiche de Denis Baupin sur le site de l'Assemblée nationale », sur assemblee-nationale.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]