Cette page est semi-protégée.

Martine Pinville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martine Pinville
Martine Pinville, en septembre 2011.
Martine Pinville, en septembre 2011.
Fonctions
Secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire
En fonction depuis le
(13 jours)
Gouvernement Manuel Valls II
Prédécesseur Carole Delga
Députée de la 4e circonscription de la Charente

(8 ans et 27 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Jean-Claude Beauchaud
Successeur David Comet
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Angoulême (Charente)
Parti politique PS
Profession Fonctionnaire des impôts

Martine Pinville est une femme politique française, née le 23 octobre 1958 à Angoulême (Charente). Députée de la Charente entre 2007 et 2015, elle est nommée secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire le 17 juin 2015.

Biographie

Capacitaire en droit, Martine Pinville est fonctionnaire des impôts.

Très engagée dans la vie associative locale[réf. nécessaire], elle est militante au PS depuis 1983. Elle en est toutefois exclue lors du bureau national du 22 mai 2007 pour avoir maintenu sa candidature aux élections législatives face à Malek Boutih, candidat officiel, parachuté dans la circonscription[1].

Martine Pinville est élue députée le , pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la 4e circonscription de la Charente en devançant, en tant qu dissidente PS, le candidat officiel PS Malek Boutih au premier tour[2], puis en battant Philippe Mottet (UMP) au second tour avec 57,03 % des suffrages. Elle prend ainsi la suite de Jean-Claude Beauchaud (PS), qu'elle choisit comme suppléant. Elle siège au groupe socialiste en tant qu'apparentée entre 2007 et 2009 et est membre de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales. Elle réintègre le groupe socialiste le .

Soutien de François Hollande dès le début de la primaire socialiste de 2011, elle est chargée du dossier de la dépendance dans la campagne de François Hollande[2] puis devient en 2012 secrétaire nationale du Parti socialiste chargée des questions de santé[3]. Elle est réélue lors des élections législatives françaises de 2012sous l'étiquette du PS dès le premier tour avec 50,16 % des suffrages dans la 1re circonscription de la Charente, issue du redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010.

Membre de la commission des affaires sociales, elle réalise un travail apprécié dans le cadre de commissions ou de missions d'études sur les questions liées à la santé : prévention et adaptation au vieillissement, santé mentale et avenir de la psychiatrie, immigrés âgés, santé à l’école, système prostitutionnel, services à la personne ... et joue un rôle important dans la processus de modulation des allocations familiales en fonction des revenus en 2014[2].

Le elle est nommée secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire, auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique. Elle remplace dans ses fonctions Carole Delga, qui démissionne afin de faire campagne pour les élections régionales dans la nouvelle région issue de la fusion entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon[4].

Mandats

Député
Maire et conseiller municipal
Mandat intercommunal
  • depuis 2001 : présidente du pays d’Entre Touvre et Charente

Notes

Article connexe

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :