Pascal Durand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pascal Durand
Pascal Durand en juin 2012.
Pascal Durand en juin 2012.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(3 ans, 9 mois et 21 jours)
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique Verts/ALE
Secrétaire national
d'Europe Écologie Les Verts

(1 an, 5 mois et 7 jours)
Prédécesseur Cécile Duflot
Successeur Emmanuelle Cosse
Porte-parole national d'Europe Écologie Les Verts

(1 an, 7 mois et 10 jours)
Prédécesseur Parti créé
Successeur Élise Lowy
Jean-Philippe Magnen
Biographie
Nom de naissance Pascal Durand
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Montreuil (France)
Nationalité Française
Parti politique EELV (2008-2016)
Profession Avocat

Pascal Durand, né le à Montreuil, est un homme politique français. Cofondateur d'Europe Écologie en octobre 2008, élu porte-parole d'Europe Écologie Les Verts au congrès de La Rochelle en 2011, il est secrétaire national d'EELV du au . Depuis 2014, il est député européen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Petit-fils d'un résistant antifasciste italien chassé lors de la Marche sur Rome en 1923, fils de deux résistants communistes niçois[1], sa mère devient l'une des dirigeantes de l'Union des femmes et du PCF dont elle est exclue en même temps que le philosophe Roger Garaudy pour son opposition à l'invasion Russe en Tchécoslovaquie en 1968, laissant à Pascal Durand une répulsion des logiques d'appareils[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il milite dès 1974 pour la campagne de René Dumont à l'élection présidentielle alors qu'il est encore lycéen puis contre le nucléaire et la centrale nucléaire de Nogent. Il soutient ensuite les rocardiens à Saint-Maur-des-Fossés en 1978[2]. Il s'engage ensuite dans le mouvement anarchiste notamment à l'Organisation communiste libertaire et au sein de comités d'action lycéens. Il sera élu au conseil de faculté de droit de Paris 12 et devient avocat au barreau de Paris en 1986.

En 2006, Pascal Durand rencontre Nicolas Hulot dont il devient un compagnon de route lors de la mise en œuvre du pacte écologique au moment de l'élection présidentielle de 2007[2].

En 2008, Pascal Durand se rapproche de Daniel Cohn-Bendit et de l'ancien journaliste Jean-Paul Besset pour la préparation des élections au Parlement européen. Même si Nicolas Hulot refuse de se présenter aux côtés de Cohn-Bendit, Pascal Durand dirige la campagne des européennes de 2009 qui permettent aux écologistes d'obtenir le meilleur résultat de leur histoire avec 16,23 % des voix exprimées[3].

Directeur de campagne de Nicolas Hulot lors de la primaire face à Eva Joly pour l'investiture d'EELV pour l'élection présidentielle de 2012, Pascal Durand soutient néanmoins la candidate tout au long de sa campagne[4].

Secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts[modifier | modifier le code]

Le , Pascal Durand est élu nouveau secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts par le conseil fédéral du parti, succédant ainsi à Cécile Duflot. Seul candidat en lice, il recueille 96 % des voix[5],[6].

Le 25 septembre 2013, il annonce qu'il quitte la direction d'EELV. Cela intervient quelques jours après avoir lancé un « ultimatum » au gouvernement s’il ne proposait pas plusieurs mesures écologiques, propos qui déclenchent de vives critiques dans son propre camp[7].

Député européen[modifier | modifier le code]

Lors des élections européennes de 2014, il est tête de liste d'Europe Écologie pour l'Ile-de-France et les Français de l'étranger. Le 25 mai 2014, Pascal Durand est élu député européen avec 9,8 % des suffrages.

Député, il devient coordinateur du Groupe Verts/ Alliance Libre Européenne pour la commission des Affaires constitutionnelles, poste au sein duquel il contribua à définir la position des écologistes européens sur des sujets comme le Brexit[8], les listes transnationales[9], ou encore sur l’initiative citoyenne européenne[10].

Il est un membre actif de la commission du Marché Intérieur et de la Protection des Consommateurs au sein de laquelle il fut notamment à l’initiative du premier rapport du Parlement européen sur l’obsolescence programmée et la durée de vie des produits[11]. Il a défendu la position des écologistes dans des dossiers clivant comme la vente des armes à feu en Europe[12] ou l'homologation des véhicules suite au scandale du Dieselgate[13].

Il est aussi membre suppléant de la commission des Affaires Juridiques. Suite aux multiples soupçons de conflits d’intérêts de Miguel Arias Cañete pour le poste de Commissaire européen en charge du climat et de l'énergie[14], Pascal Durand sera l’initiateur d’un rapport pour renforcer la transparence sur les déclarations d’intérêts des membres de la Commission européenne[15]. Au sein de cette commission parlementaire, il porte aussi la position des écologistes sur des sujets comme la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale[16], la lutte contre le secret d’affaires[17] ou encore la protection des lanceurs d’alerte[18].

En 2016 il devient le vice-président du groupe Verts/ Alliance libre européenne[19].

En juillet 2015, il participe à une délégation du Parlement européen en Israël et en Palestine sur la question de l’eau . Fervent défenseur des droits humains, il est interdit avec d'autres personnalités politiques d'entrer en Palestine et en Israël par les autorités israéliennes en novembre 2017 afin de rencontrer Marwan Barghouti et Salah Hamouri[20].

En février 2016, il quitte EELV pour rejoindre Nicolas Hulot[21], dont il soutient le principe d'une candidature pour l'élection présidentielle de 2017[22], avant que celui-ci ne renonce en juillet 2016.

Il s’est par ailleurs engagé auprès des associations de protection des droits pour les personnes en situation de handicap[23].

Défenseur de longue date de la condition animale, il est désigné par ses pairs en Juillet 2016 Vice-Président de l’intergroupe sur le bien-être animal[24], mandat durant lequel il fut notamment à l’initiative d’une commission d’enquête parlementaire sur les conditions de transport des animaux vivants[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Camarade Voisin - Raphaël Konopnicki - Lalibrairie.com - 9782350131139 », sur www.lalibrairie.com (consulté le 10 mai 2016).
  2. a, b et c « EELV: Durand devrait remplacer Duflot », sur Le Figaro, (consulté le 10 mai 2016).
  3. « Résultats électoraux Europe Écologie - Les Verts EELV », sur www.france-politique.fr (consulté le 10 mai 2016).
  4. « Pascal Durand, patron tranquille d'un parti écologiste turbulent », sur L'Obs, (consulté le 10 mai 2016).
  5. William Molinié, « Pascal Durand, EELV: « J'attends du groupe qu'il fasse bouger les lignes, y compris celles de la majorité présidentielle », 20 Minutes, 18 juin 2012.
  6. « EELV: Cécile Duflot passe le témoin à Pascal Durand samedi », L'Express/AFP, 21 janvier 2012.
  7. « Pascal Durand confirme qu'il va quitter la tête d'EELV », in lemonde.fr, 25 septembre 2013.
  8. « Brexit : Le Royaume et l’Europe désunis », Les eurodéputés Europe Écologie au Parlement européen,‎ (lire en ligne).
  9. « Listes transnationales : une innovation majeure pour l’espace démocratique européen », Les eurodéputés Europe Écologie au Parlement européen,‎ (lire en ligne).
  10. « La Commission Européenne reconnait enfin la nécessité d’une révision de l’Initiative Citoyenne Européenne », Les eurodéputés Europe Écologie au Parlement européen,‎ (lire en ligne).
  11. Quentin Soubranne, « Obsolescence programmée : vers la fin d'un grand gâchis ? », Le Point,‎ (lire en ligne).
  12. « La Commission ferraille contre des lobbys virulents sur les armes à feu », sur EURACTIV.fr (consulté le 30 janvier 2018).
  13. Le Point, magazine, « Dieselgate : le tour de vis réglementaire de l'Europe », Le Point,‎ (lire en ligne).
  14. « Conflits d'intérêt : Miguel Cañete ne doit pas devenir Commissaire européen ! », sur Le Monde.fr (consulté le 30 janvier 2018).
  15. « RAPPORT sur les déclarations d’intérêts des membres de la Commission – lignes directrices - A8-0315/2016 », sur www.europarl.europa.eu (consulté le 30 janvier 2018).
  16. « Évasion fiscale en Europe : une victoire au goût amer », sur Le Monde.fr (consulté le 30 janvier 2018).
  17. Pascal Durand, « Intervention de Pascal Durand sur la directive Secret d'Affaires "Elle tombe mal cette directive" », (consulté le 30 janvier 2018).
  18. « "Protéger les lanceurs d'alerte plutôt que de les faire taire" demande Pascal DURAND by Eurodeputés Europe Ecologie - Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le 30 janvier 2018).
  19. « Nouvelle direction à la tête du Groupe Verts-ALE », sur greens-efa.eu, (consulté le 30 janvier 2018).
  20. « Des élus français interdits d’entrée en Israël », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  21. Jules Pecnard, « L'ex-patron d'EELV Pascal Durand quitte le parti pour rejoindre Nicolas Hulot », lefigaro.fr, 1er février 2016.
  22. Caroline Fontaine, « Présidentielle. Quand Hulot y pense à nouveau », Paris Match, semaine du 30 juin au 6 juillet 2016, page 30.
  23. « ENIL – European Network on Independent Living | "EU Funds for Our Rights" Campaign Continues in 2018 - ENIL - European Network on Independent Living », sur enil.eu (consulté le 30 janvier 2018).
  24. « Pascal Durand nommé Vice-président de l'Intergroupe parlementaire sur la protection et la conservation des animaux », sur www.politique-animaux.fr (consulté le 30 janvier 2018).
  25. (en) « The set-up of the EP committee of inquiry on animal transport & the animal welfare related work programme of the Bulgarian Presidency », sur www.animalwelfareintergroup.eu (consulté le 30 janvier 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]