Pascal Durand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pascal Durand
Pascal Durand en juin 2012.
Pascal Durand en juin 2012.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(3 ans et 25 jours)
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique Verts/ALE
Secrétaire national
d'Europe Écologie Les Verts

(1 an, 5 mois et 7 jours)
Prédécesseur Cécile Duflot
Successeur Emmanuelle Cosse
Porte-parole national d'Europe Écologie Les Verts

(1 an, 7 mois et 10 jours)
Prédécesseur Parti créé
Successeur Élise Lowy
Jean-Philippe Magnen
Biographie
Nom de naissance Pascal Durand
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Montreuil (France)
Nationalité Française
Parti politique EELV (2008-2016)
Profession Avocat

Pascal Durand, né le à Montreuil, est un homme politique français. Cofondateur d'Europe Écologie en octobre 2008, élu porte-parole d'Europe Écologie Les Verts au congrès de La Rochelle en 2011, il est secrétaire national d'EELV du au . Depuis 2014, il est député européen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Petit-fils d'un résistant antifasciste italien chassé lors de la Marche sur Rome en 1923, fils de deux résistants communistes niçois[1], sa mère devient l'une des dirigeantes de l'Union des femmes et du PCF dont elle est exclue en même temps que le philosophe Roger Garaudy pour son opposition à l'invasion Russe en Tchécoslovaquie en 1968, laissant à Pascal Durand une répulsion des logiques d'appareils[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il milite dès 1974 pour la campagne de René Dumont à l'élection présidentielle alors qu'il est encore lycéen puis contre le nucléaire et la centrale nucléaire de Nogent. Il soutient ensuite les rocardiens à Saint-Maur-des-Fossés en 1978[2]. Il s'engage ensuite dans le mouvement libertaire notamment à l'Organisation communiste libertaire et au sein de comités d'action lycéens. Il sera élu au conseil de faculté de droit de Paris 12 et devient avocat au barreau de Paris en 1986.

En 2006, Pascal Durand rencontre Nicolas Hulot dont il devient un compagnon de route lors de la mise en œuvre du pacte écologique au moment de l'élection présidentielle de 2007[2].

En 2008, Pascal Durand se rapproche de Daniel Cohn-Bendit et de l'ancien journaliste Jean-Paul Besset pour la préparation des élections au Parlement européen. Même si Nicolas Hulot refuse de se présenter aux côtés de Cohn-Bendit, Pascal Durand dirige la campagne des européennes de 2009 qui permettent aux écologistes d'obtenir le meilleur résultat de leur histoire avec 16,23 % des voix exprimées[3].

Directeur de campagne de Nicolas Hulot lors de la primaire face à Eva Joly pour l'investiture d'EELV pour l'élection présidentielle de 2012, Pascal Durand soutient néanmoins la candidate tout au long de sa campagne[4].

Secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts[modifier | modifier le code]

Le , Pascal Durand est élu nouveau secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts par le conseil fédéral du parti, succédant ainsi à Cécile Duflot. Seul candidat en lice, il recueille 96 % des voix[5],[6].

Le 25 septembre 2013, il annonce qu'il quitte la direction d'EELV. Cela intervient quelques jours après avoir lancé un « ultimatum » au gouvernement s’il ne proposait pas plusieurs mesures écologiques, propos qui déclenchent de vives critiques dans son propre camp[7].

Député européen[modifier | modifier le code]

Lors des élections européennes de 2014, il est tête de liste d'Europe Écologie pour l'Ile-de-France et les Français de l'étranger. Le 25 mai 2014, Pascal Durand est élu député européen avec 9,8 % des suffrages.

Député, il devient le coordinateur du groupe des Verts/Alliance libre européenne pour la commission parlementaire du Marché intérieur et Protection des consommateurs ainsi que pour la commission parlementaire des Affaires constitutionnelles. Il est aussi membre suppléant de la commission parlementaire des Affaires juridiques.

En février 2016, il quitte EELV pour rejoindre Nicolas Hulot[8], dont il soutient le principe d'une candidature pour l'élection présidentielle de 2017[9], avant que celui-ci ne renonce en juillet 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]