David Cormand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cormand.

David Cormand
Illustration.
David Cormand en 2016.
Fonctions
Secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts
En fonction depuis le [N 1]
(2 ans, 9 mois et 8 jours)
Prédécesseur Emmanuelle Cosse
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique Les Verts (1999-2010)
EÉLV (depuis 2010)
Diplômé de Université de Rouen
Profession Animateur de classes de neiges
Serveur
Acteur de théâtre

David Cormand est un homme politique français, né le à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).

Adhérent des Verts à partir de 1999 puis d'Europe Écologie Les Verts (EÉLV), il en est le secrétaire national depuis 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né de parents instituteurs, il a une sœur cadette, devenue documentaliste[1].

Il fréquente le collège du Cèdre, à Canteleu, puis le lycée de la Vallée du Cailly, à Déville-lès-Rouen. Après avoir obtenu une licence d'histoire à l'université de Rouen, il exerce plusieurs professions : animateur de classes de neiges, serveur ou encore acteur de théâtre[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Pacsé à une militante écologiste[2], il a une fille née en 2008 d'une union précédente[1]. Il est athée[1].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Il adhère aux Verts en 1999[1]. Élu conseiller municipal d'opposition à Canteleu en 2001, il est réélu en 2008[réf. nécessaire] et 2014, cette fois sur la liste majoritaire menée par Mélanie Boulanger (union de la gauche)[3]. Il est membre du bureau de la Métropole Rouen Normandie où il est responsable des pépinières d'entreprises[2],[4].

Il se présente sans succès aux élections régionales de 2004, mais devient conseiller régional lorsque Jean-Paul Lecoq entre à l'Assemblée nationale en 2007[5]. Après avoir été reconduit en 2010, David Cormand ne fait pas partie des écologistes siégeant dans la nouvelle assemblée de la Normandie réunifiée en 2015[réf. nécessaire].

Au sein des Verts et d'EÉLV[modifier | modifier le code]

En 2006, Dominique Voynet, candidate des Verts à l'élection présidentielle, demande son exclusion du parti, après qu'il a appelé à la candidature de Nicolas Hulot.

Il a brièvement été l'assistant parlementaire de Cécile Duflot[2], dont il est présenté comme le « bras droit »[6].

Défavorable à l'organisation d'une primaire écologiste en vue de l'élection présidentielle de 2017, il estime que seules les candidatures de Nicolas Hulot, Cécile Duflot et Noël Mamère seraient « solides »[6].

Il est membre du bureau exécutif d'Europe Écologie Les Verts depuis la création du parti et secrétaire national adjoint à partir de 2013. Après la démission d'Emmanuelle Cosse, nommée au gouvernement, il est élu le , secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts[7],[8] par intérim. Le 11 juin 2016, il est élu secrétaire national pour trois ans lors du congrès fédéral du parti à Pantin[9].

Il est mis en examen le 7 juin 2018 pour diffamation suite à une plainte de Denis Baupin, pour l'utilisation en janvier 2017 de l'expression « victimes de Denis Baupin » dans un court communiqué diffusé à l’occasion d’un débat au Sénat sur le sujet des victimes de violences sexuelles. Selon David Cormand, « la stratégie de Baupin vise à nous réduire au silence »[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par intérim du 11 février au .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Rachid Laïreche, « David Cormand, un dernier Vert » sur Libération, 9 juin 2016.
  2. a b c et d Maël Thierry, « 10 choses à savoir sur David Cormand, ex-chef indien et nouveau patron d'EELV », nouvelobs.com, 11 juin 2016.
  3. « Résultats des élections municipales 2014 - Canteleu (76380 - Seine-Maritime) », sur lexpress.fr (consulté le 13 juin 2016).
  4. Composition du bureau de la Métropole Rouen Normandie (consulté le 12 juin 2016).
  5. « Du théâtre à la politique, portrait de David Cormand, nouveau patron d'EELV », sur www.tendanceouest.com (consulté le 13 juin 2016).
  6. a et b Raphaëlle Besse Desmoulières, « A EELV, David Cormand prend les rênes d’un parti « qui va mal » », sur lemonde.fr, (consulté le 12 juin 2016).
  7. « EELV « désapprouve » la participation d’Emmanuelle Cosse au gouvernement », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  8. Rémi Clément, « Qui est David Cormand, le nouvel homme fort des Verts ? », Challenges,‎ (lire en ligne).
  9. Sophie de Ravinel, « David Cormand confirmé à la tête d'Europe Écologie-Les Verts », sur Le Figaro (consulté le 12 juin 2016).
  10. Lénaïg Bredoux, « David Cormand: «La stratégie de Baupin vise à nous réduire au silence» », Mediapart,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :