Laurence Abeille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abeille (homonymie).
Laurence Abeille
Laurence Abeille en 2012.
Laurence Abeille en 2012.
Fonctions
Députée de la 6e circonscription du Val-de-Marne
En fonction depuis le
(4 ans 9 mois et 4 jours)
Élection
Groupe politique Groupe écologiste (jusqu'en mai 2016)
Prédécesseur Patrick Beaudouin (UMP)
3e adjointe au maire de Fontenay-sous-Bois

(6 ans et 9 jours)
Élection
Conseillère municipale de Fontenay-sous-Bois

(13 ans et 5 jours)
Élection
Conseillère régionale d'Île-de-France

(8 ans 3 mois et 21 jours)
Élection
Réélection
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
Nationalité Française
Parti politique EÉLV
Conjoint Jean Desessard

Laurence Abeille est une femme politique française née le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Conseillère municipale de la commune de Fontenay-sous-Bois de 2001 à 2014 et adjointe au maire de 2008 à 2014[1], elle est élue députée à l'Assemblée nationale le 17 juin 2012 sous l'étiquette Europe Écologie Les Verts (EELV) dans la 6e circonscription du Val-de-Marne face au député UMP sortant Patrick Beaudouin[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Laurence Abeille est conseillère municipale de la ville de Fontenay-sous-Bois de 2001 à 2014, occupant à partir de 2008 le poste de 3e adjointe, déléguée à l’urbanisme. En 2004, elle est élue conseillère régionale d'Île-de-France, et réélue en 2010. Elle quitte ce mandat le 19 juillet 2012, à la suite de son élection de députée de la sixième circonscription du Val-de-Marne pour la quatorzième législature de la Cinquième République. En tant que députée, elle est membre de la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire et membre suppléante au Conseil supérieur de l'économie sociale et solidaire. Elle préside également le groupe d'études Préservation et reconquête de la biodiversité de l'Assemblée nationale.

Par ailleurs, Laurence Abeille est présidente de l’Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies - Île-de-France (ARENE) jusqu'au 19 octobre 2012.

Elle soutient Yannick Jadot dans le cadre de la primaire présidentielle écologiste de 2016[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est la conjointe de Jean Desessard, sénateur écologiste de Paris[4].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Corrida[modifier | modifier le code]

Laurence Abeille fait partie des trois parlementaires[5] à avoir déposé une proposition de loi pour l'abolition de la corrida en France, en 2014[6]. Cette proposition demande l’abrogation de l’alinéa 7 de l’article L521-1 du Code pénal permettant de faire de la corrida une exception à l'interdiction légale des sévices graves et des actes de cruauté sur les animaux.

Ondes électromagnétiques[modifier | modifier le code]

Elle est l'auteur et la rapportrice de la loi no 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l'information et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques[7].

Élevage[modifier | modifier le code]

Animaux sauvages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fontenay-sous-Bois : Élus et permanences
  2. Résultats des élections législatives 2012 : VAL DE MARNE (94) - 6e circonscription
  3. Lénaïg Bredoux, « A Lorient, les écolos en quête d'une primaire «sereine» », sur Mediapart,‎ (consulté le 26 août 2016).
  4. Nathalie Segaunes, « Chez les Verts, l'influence est aussi une affaire de couples », lopinion.fr, 28 novembre 2013.
  5. Avec Damien Meslot (UMP) et Roland Povinelli (PS).
  6. « Proposition de loi anti-corrida, l'aboutissement d'une présence croissante des abolitionnistes sur le terrain », sur HuffingtonPost,‎
  7. France. « Loi n° 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l'information et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques » [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]