Léonore Moncond'huy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Léonore Moncond'huy
Illustration.
Léonore Moncond'huy en 2020
Fonctions
Maire de Poitiers
En fonction depuis le
(7 mois et 21 jours)
Élection 3 juillet 2020
Coalition Poitiers Collectif
(ÉELV-PCF-G.s-ND--ANLD)[1]
Prédécesseur Alain Claeys
Conseillère régionale de la Nouvelle-Aquitaine

(4 ans, 9 mois et 23 jours)
Élection 13 décembre 2015
Circonscription Vienne
Groupe politique Écologistes et Citoyens
Biographie
Date de naissance (30 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique Europe Écologie Les Verts
Diplômé de Université de Poitiers
Université Paris-Descartes
IEP de Paris
Profession Directrice de projet

Léonore Moncond'huy
Maire de Poitiers

Léonore Moncond'huy, née le à Paris, est une directrice de projet et femme politique française, membre d'Europe Écologie Les Verts. Élue conseillère régionale de la région Nouvelle-Aquitaine en décembre 2015, elle est élue maire de la ville de Poitiers en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'universitaires, Léonore Moncond'huy naît à Paris[2] , grandit et entame sa scolarité à Poitiers. Après l'obtention d'un baccalauréat littéraire au lycée Victor-Hugo de Poitiers et avoir suivi une année d'hypokhâgne au lycée du même nom de Paris, elle suit une licence en « lettres et science politique » à l'université de Poitiers de à , puis un master en « Affaires publiques » à l'Institut d'études politiques de Paris en [3] et se spécialise dans les politiques éducatives internationales en validant, en , un second master en « Coopération internationale en éducation et formation » à l'université Paris-Descartes, pour lequel elle effectue un stage de fin d'études à l'Agence du service civique.

Au cours de ses années d'études, Léonore Moncond'huy s'implique dans le monde éducatif où elle est notamment élue au sein de nombreux conseils d'administration d'établissements scolaires[2]. Elle participe également à certains mouvements étudiants, dont ceux concernant l'autonomie des universités et la réforme de la formation des enseignants.

En parallèle, Léonore Moncond'huy prend part au monde associatif et citoyen, elle est notamment élue au Conseil communal des jeunes, puis au Bureau des Jeunes de Poitiers[2]. Elle s'est également engagée dans un mouvement de scoutisme protestant, les Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France[3],[4]. Dans ce cadre, elle est, depuis la fin des années 2000, animatrice, directrice de séjours en France et à l'international, directrice de stages de formation, trésorière régionale puis administratrice nationale du mouvement. Elle a également enseigné les lettres dans le secondaire entre et . En , elle est embauchée par la société Cayambe Éducation comme directrice de projet où elle travaille notamment au bénéfice de l'UNICEF[5],[6].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Léonore Moncond'huy s'engage en politique en quand elle adhère à Europe Écologie Les Verts et soutient la candidature d'Eva Joly aux élections présidentielles[7]. Elle devient par la suite salariée au service de la liste de ce parti en 2014, équipe avec laquelle elle ne fusionnera pas lors des élections municipales en 2020[8]. En mai , elle s'engage comme tête de liste du parti pour les élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, qu'elle remporte en ayant fusionné avec la liste Parti socialisteParti radical de gauche conduite par Alain Rousset[9],[10]. Au sein du conseil régional, elle co-préside son groupe « Écologistes et Citoyens », elle est aussi membre de la commission permanente, celle de l'éducation, des lycées et de la maîtrise d'ouvrage, de l'enseignement supérieur et de la recherche ainsi que des sports, de la jeunesse, des solidarités, du handicap et est déléguée à la vie associative et au service civique[11].

En , elle est suppléante du candidat EÉLV pour les élections législatives de la deuxième circonscription de la Vienne, remportées par le candidat Sacha Houlié (LREM), un proche d'Emmanuel Macron[12],[13].

En , elle apporte son parrainage au candidat du Nouveau Parti anticapitaliste Philippe Poutou pour l'élection présidentielle[14].

Le , Léonore Moncond'huy remporte les élections municipales à Poitiers avec sa liste « Poitiers Collectif » investie par Europe Écologie Les Verts, soutenue par Parti communiste français, Génération.s, Nouvelle Donne et Génération écologie, face au maire sortant Alain Claeys et met fin à quarante-trois ans de gouvernance socialiste[15],[16],[17]. De ce fait, Léonore Moncond'huy devient la première femme maire de Poitiers au moment de son élection le [18]. De ce fait, elle démissionne de ses fonctions de conseillère régionale le 6 octobre 2020[19].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections régionales[modifier | modifier le code]

Année Parti Région % Issue
1er tour 2d tour
[10] EÉLV Nouvelle-Aquitaine (Vienne) 7,37 42,26 Élue

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où elle est tête de liste.

Année Parti Commune % Sièges obtenus
1er tour 2d tour
[20] EÉLV Poitiers 23,89 42,83
38 / 53

Publication[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Bordier, « Municipales : trois groupes dont le PCF rejoignent Poitiers Collectif », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  2. a b et c « Municipales 2020 : Léonore Moncond'huy, une femme engagée à la mairie de Poitiers », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  3. a et b Nicolas Massol, « Léonore Moncond’huy, du scoutisme à la mairie de Poitiers », Libération,‎ (lire en ligne).
  4. Laure Salamon, « Léonore Moncond'huy: Ensemble, c’est mieux! », sur Reforme.net, (consulté le 7 novembre 2020).
  5. « Découvrez Léonore Moncond'huy, tête de liste Poitiers Collectif », sur Poitiers Collectif.
  6. Université Bordeaux-Montaigne, Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, « Focus sur les acteurs de l’aide internationale de la Nouvelle Aquitaine ».
  7. « Vienne : la benjamine de la future assemblée régionale a 25 ans », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, .
  8. « Municipales : Poitiers Collectif ne veut pas fusionner avec Osons 2020 », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  9. « Régionales – Deux écologistes sur la liste PS-PRG Vienne », sur le7.info, .
  10. a et b « Résultats des élections régionales 2015 », sur interieur.gouv.fr.
  11. « Les 183 élus du Conseil régional », sur nouvelle-aquitaine.fr.
  12. « Arrêté n°2017-DRLP-BREEC-219SCT en date du 22 mai 2017 fixant la liste des candidats dans les circonscriptions de la Vienne à l’occasion du premier tour des élections législatives du 11 juin 2017 », sur vienne.gouv.fr.
  13. Christine Hinckel, « Qui est Sacha Houlié, le nouveau député de la 2e circonscription de la Vienne ? », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, .
  14. Conseil constitutionnel, « Parrainages des candidats à l'élection présidentielle française de 2017 au 18 mars 2017 ».
  15. « Municipales à Poitiers : l’écologiste Léonore Moncond’huy bat le maire sortant Alain Claeys », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  16. « Municipales à Poitiers: Léonore Moncond'huy (EELV) revendique la victoire », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  17. « Second tour des municipales : Léonore Moncond'huy remporte Poitiers », Le Point,‎ (lire en ligne).
  18. « L'écologiste Léonore Moncond'huy officiellement élue maire de Poitiers », France Bleu,‎ (lire en ligne).
  19. « Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : un macroniste remplace une écologiste », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne).
  20. « Résultats des élections municipales 2020 - Vienne (86) - Poitiers », sur interieur.gouv.fr.
  21. « Service civique : “ Un plaidoyer pour l’engagement ” », La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎ (lire en ligne).

Article connexe[modifier | modifier le code]