Châteauneuf-sur-Isère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Châteauneuf-sur-Isère
Châteauneuf-sur-Isère
Blason de Châteauneuf-sur-Isère
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Intercommunalité Valence Romans Agglo
Maire
Mandat
Bastien Loreau
2020-2026
Code postal 26300
Code commune 26084
Démographie
Gentilé Châteauneuvois, Châteauneuvoises
Population
municipale
3 875 hab. (2017 en augmentation de 2,24 % par rapport à 2012)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 53″ nord, 4° 56′ 07″ est
Altitude Min. 111 m
Max. 237 m
Superficie 45,57 km2
Élections
Départementales Canton de Tain-l'Hermitage
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Châteauneuf-sur-Isère
Géolocalisation sur la carte : Drôme
Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Châteauneuf-sur-Isère
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châteauneuf-sur-Isère
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châteauneuf-sur-Isère

Châteauneuf-sur-Isère est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont dénommés les Châteauneuvois et les Châteauneuvoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, traversée par le 45e parallèle nord, est de ce fait située à égale distance du pôle Nord et de l'équateur terrestre (environ 5 000 km).

Châteauneuf-sur-Isère est situé à 12 km au nord-est de Valence, sur la rive gauche de l'Isère. Elle se situe également à 13 km de Romans-sur-Isère, à 85 km de Grenoble et à 99 km de Lyon.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune de Châteauneuf-sur-Isère est desservie par la ligne 20 du réseau de bus Citéa.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[2] :

  • 1157 : Castellum Novum (Gall. christ, XVI, 104).
  • 1192 : Castrum Novum Isarae (cartulaire de Bourg-lès-Valence, 27).
  • 1192 : mention de l'église Saint-André : Ecclesia Sancti Andreae apud Castrum Novum Isarae (cartulaire de Bourg-lès-Valence, 27).
  • 1248 : De Chastro Novo (cartulaire de Bourg-lès-Valence, 157).
  • 1326 : Castrum Novum ad rippam Yssere (cartulaire de Bourg-lès-Valence, 106).
  • 1345 : Castrum Novum ad rippam Ysere (cartulaire de Bourg-lès-Valence, 117).
  • 1397 : Castrum Castri Novi Isarae (Ordon. des rois de France, VIII, 136).
  • 1430 : mention du mandement : Mandamentum Castri Novi Isarae (terrier de l'évêché de Valence).
  • 1449 : Castrum Novum Yssere (terrier de Vernaison).
  • 1650 : Chasteauneuf d'Izaire (archives de la Drôme, E 600).
  • 1793 [révolutionnaire] : Mivallon d'Isère.
  • 1891 : Châteauneuf-d'Isère, commune du canton du Bourg-de-Péage.

Non daté[réf. nécessaire] : Châteauneuf-sur-Isère.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité : les Gallo-romains[modifier | modifier le code]

Vestiges gallo-romains[3].

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

La seigneurie[2] :

  • La terre est une possession des Châteauneuf. On les pense de la même origine que les seigneurs de Chabeuil.
  • Milieu XIIIe siècle : acquise par les évêques de Valence qui resteront seigneurs jusqu'à la Révolution.
  • 1396 (13 octobre) : les habitants demandent et obtiennent du roi-dauphin des lettres par lesquelles ce prince les prend sous sa sauvegarde.

1689 (démographie) : 300 familles[2].

Dans le cadre de la réaction seigneuriale qui a précédé la Révolution française, le seigneur de Châteauneuf interdit la vaine pâture aux familles pauvres[4].

1789 (démographie) : 610 chefs de famille[2].

Avant 1790, Châteauneuf-d'Isère est une communauté de l'élection, subdélégation et bailliage de Valence, formant une paroisse du diocèse de Valence, dont l'église, premièrement dédiée à saint André puis à saint Thomas, dépend du chapitre de Bourg-lès-Valence, qui y prend la dîme et présente à la cure. Le mandement de Châteauneuf-d'Isère ne comprend que l'ancienne commune de ce nom[2].

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

En 1790, Châteauneuf-d'Isère est compris dans le canton du Bourg-lès-Valence, mais la réorganisation de l'an VIII le fait entrer dans celui de Bourg-de-Péage[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1939 1962 Henri Chalon    
1968 1983 Raoul Gontard    
1983 1996 Maurice Rebattet    
1996 2008 Pierre Buis    
2008 2014 Philippe Patouillard    
mars 2014 En cours Frédéric Vassy[5] DVD Élections municipales de 2014 dans la Drôme#Châteauneuf-sur-Isère Commerçant

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2017, la commune comptait 3 875 habitants[Note 1], en augmentation de 2,24 % par rapport à 2012 (Drôme : +4,12 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5961 4731 7412 0832 2642 2532 3032 3082 310
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 3122 2262 0932 0822 0812 0552 1962 0932 016
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9571 9241 8601 8551 7521 6231 5931 7752 149
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 1052 1672 0122 5913 0313 2853 5843 6213 658
2013 2017 - - - - - - -
3 7703 875-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Corso de Châteauneuf-sur-Isère : premier week-end après Pâques (défilé de chars fleuris, grande fête foraine et spectacle de sosies).
  • Fête communale : le 27 mars[3].
  • Fête patronale : le 16 août ou le dimanche suivant[3].
  • Vide-grenier : premier dimanche de septembre.
  • Les trois jours de découverte historique et patrimoniale du village : deuxième week-end d'octobre.
  • Salon du cadeau en novembre : exposition de créateurs artisanaux et bourse aux jouets.
  • Marché de Noël en décembre.

Loisirs[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Services et équipements[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Les anciennes carrières de molasse ont fermé. Certaines ont été rachetées par les vins Jaboulet dans les années 1990.

En 1992 : céréales, vergers, vignes, caprins, bovins[3].

Sur le territoire de la commune on comptait 1 800 hectares d'arbres fruitiers (soit 40 % de la surface de la commune et 8 % de la production nationale). Un très grand nombre de ces vergers ont été arrachés à cause de la sharka[réf. nécessaire].

Un barrage et une usine hydro-électrique sont présents sur la commune[3].

Une partie du parc technologique et scientifique Rovaltain est située sur l'Est de la commune. Elle est dénommée Parc du 45e parallèle (25 ha). Ce parc héberge notamment le siège de Prodeval, entreprise spécialisée dans le traitement du biogaz[11].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Vallonnements boisés[3].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château[3].
  • Habitations troglodytiques[3] (creusées dans la molasse).
  • Église du XIXe siècle : croix de procession (objet classé)[3].
  • Chapelle Saint-Hugues.
  • Fontaine de Saint-Hugues dans une grotte[3].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Lieu de naissance de Saint Hugues, évêque de Grenoble, fondateur (avec saint Bruno) de la Grande-Chartreuse[3].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Châteauneuf-sur-Isère possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 30/08/2008.
  2. a b c d e et f J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 77-78
  3. a b c d e f g h i j et k Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), p. Châteauneuf-sur-Isère
  4. Roger Pierre, Libertés et contraintes des communautés villageoises dans les pays de la Drôme à la veille de la Révolution, Études drômoises, no 64, mars 1985, page 18
  5. Châteauneuf-sur-Isère sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 8 mars 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. Les appellations
  11. Thibaut Carage, « Biométhanisation : Prodeval a multiplié son chiffre d'affaires par dix en cinq ans », sur ledauphine.com, (consulté le 19 avril 2019).