Le titre de cette page ne peut être modifié.

Hostun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Maison d'Hostun, qui désigne la famille ayant tenu la localité à fief pendant plusieurs siècles.

Hostun
Hostun
Avenue des Marronniers.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Vercors-Monts du Matin
Intercommunalité Valence Romans Agglo
Maire
Mandat
Bruno Vitte
2014-2020
Code postal 26730
Code commune 26149
Démographie
Gentilé Hostunois, Hostunoises
Population
municipale
975 hab. (2016 en augmentation de 2,52 % par rapport à 2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 02′ 25″ nord, 5° 11′ 55″ est
Altitude Min. 196 m
Max. 1 133 m
Superficie 18,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Hostun

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Hostun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hostun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hostun

Hostun est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Eymeux La Baume-d'Hostun Rose des vents
Jaillans N Rochechinard
O    Hostun    E
S
Beauregard-Baret

Hostun est situé à 15 km à l'est de Romans-sur-Isère. Les communes les plus proches sont Jaillans, La Baume-d'Hostun, Eymeux et Beauregard-Baret.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le vieux village d’Hostun est situé en hauteur. Au cours des XVIIIe et XIXe siècles, l’habitat commença à descendre et à s’établir dans la plaine, au lieu-dit Saint-Maurice. En 1839, le curé proposa le déménagement de la paroisse, d’autant que la vieille église était en piteux état. Cela provoqua une révolte des habitants du village haut, conduits par un bourgeois voltairien, ce qui bloqua le conseil municipal pendant dix ans. En 1847, le prêtre fut chassé de son presbytère. La révolution de février 1848 permit la nomination d’un nouveau prêtre et le début des travaux. Le parti haut incendia le chantier, puis se détermina à passer au calvinisme. Une maîtresse d’école protestante fut nommée. Pour éviter de tout perdre, l’évêque créa deux paroisses, mais finalement un débat public en 1864 permit la résolution du conflit[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1904 1953 Pierre Clave    
mars 2001 2014 Edmond Gélibert DVG Président communauté de communes du canton de Bourg-de-Péage
2014 En cours Bruno Vitte[2]   Cadre supérieur

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016 en augmentation de 2,52 % par rapport à 2011, la commune d’Hostun comptait 975 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres chiffres sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7048407927701 0449749631 0061 055
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
978898887887872831831824804
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
831797768648622646619684704
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
721705667664653758844951975
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le parc d'animation « Le Monde merveilleux des lutins ».
  • Le Mottet, Motte castrale : emplacement du château médiéval d'Hostun rasé.
  • Château de la croix avec mâchicoulis du XVe siècle.
  • Vierge du Mottet
Saint-Martin-d'Hostun église du XIe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité économique prédominante sur le vaste territoire de la commune d'Hostun est l'agriculture, on retrouve trois activités principalement : la production de la noix de Grenoble (Appellation d'Origine Contrôlée), l'aviculture (production d'œufs et volaille de chair) et la culture des céréales (maïs principalement). La commune est également réputée pour l'exploitation des carrières de sable et de kaolin, cette activité n'est aujourd'hui exercée que par une seule entreprise : la Sibelco, entreprise d'origine belge exploitant de nombreuses carrières partout dans le monde et qui emploie une trentaine de personnes sur le site d'Hostun, quartier Les Merles. Enfin, le tourisme est une activité en plein essor sur la commune, l'hébergement rural sous forme de gîtes ou de chambres d'hôtes offrant une centaine de lits sur la commune.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Chaque printemps, les Hostunois organisent un corso où défilent des chars décorés de fleurs de papier. L'événement est encadré par plusieurs jours de festivités où sont dégustées des spécialités locales comme les bugnes ou le foujou (fromage à tartiner à base de tomme de chèvre).

Le défilé est accompagné des conscrits qui chaque année, fabriquent un char et défilent sur l'avenue des Marronniers.

  • Une fois par an, Hostun vibre aussi à l'occasion de la fête du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir Maison d'Hostun, notamment Camille d'Hostun (1652-1728) qui deviendra maréchal de France (1703), duc d'Hostun (1712), pair de France (1715) et président de l'Académie des sciences (1724). Ce militaire prendra notamment part à la bataille de Blenheim (13 août 1704), lors de la guerre de Succession d'Espagne.

Philippe Clave (1916-1996), issu d'une des vieilles familles du village, est un général d'armée, gouverneur militaire de Paris de 1973 à 1975.

Jacques Terpant (né à Hostun, en 1957) est un illustrateur et auteur de bandes dessinées. Il réside à Hostun.

Citations littéraires[modifier | modifier le code]

Des membres de la Maison d'Hostun sont cités dans des œuvres littéraires.

  • Dans le roman de Guy Allard, Un tournoi à Romans en 1484 (1673), deux membres de la Maison d'Hostun figurent parmi les participants au tournoi, notamment Charles d'Hostun dont on apprend qu'il se rendit à Rochechinard pour rencontrer Djem, rival malheureux de Bajazet II, son frère, dans la succession de leur père, le sultan Mehmed II.

Dans sa correspondance, Madame de Sévigné accorda une place de choix à Roger de Bussy-Rabutin, son cousin. Cependant, dès 1668, le ton de l'échange fut tendu du fait du portait désagréable que Bussy fit de sa cousine dans son Histoire amoureuse des Gaules. Il estimait pourtant Madame de Sévigné et aurait préféré qu'elle ne lise pas ce texte qui était alors à l'état de manuscrit. Cependant, dans ses Mémoires, Bussy expliquera qu'il eut l'imprudence de laisser ce manuscrit à Madame de la Baume. En 1662, comme il lui rendait visite au couvent de la Miséricorde, à Lyon, où son mari la tenait enfermée pour mettre un terme à ses écarts de conduite, Bussy céda à sa demande et lui laissa lire le manuscrit. Cependant, contrairement à sa promesse, Madame de la Baume le recopia. Plusieurs exemplaires du manuscrit finirent ainsi par circuler, dont l'un atterrit entre les mains de Madame de Sévigné, qui, dans sa lettre du 26 juillet 1668, raconte l'événement :

Il y eut des gens qui me dirent en ce temps-là : "J'ai vu votre portrait entre les mains de Madame de la Baume, je l'ai vu." Je ne réponds que par un sourire dédaigneux, ayant pitié de ceux qui s'amusaient à croire à leurs yeux. "Je l'ai vu", me dit-on encore au bout de huit jours, et moi de sourire encore. [...] Et je demeurai cinq ou six mois de cette sorte, faisant pitié à ceux dont je m'étais moquée. Enfin le jour malheureux arriva, où je vis moi-même, et de mes propres yeux bigarrés, ce que je n'avais pas voulu croire. Si les cornes me fussent venues sur la tête, j'aurais été moins étonnée.'

Groupes de musiques locaux[modifier | modifier le code]

- Orchestre d'harmonie des "Enfants d'HOSTUN"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Peter M. Jones, « Quelques formes élémentaires de la vie religieuse dans la France rurale (fin XVIIIe et XIXe siècles) », Annales, Économies, Sociétés, Civilisations. Volume 42, no 1, 1987, p. 97-99.
  2. Hostun sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 8 mars 2015).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.