Granges-les-Beaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granges.

Granges-les-Beaumont
Granges-les-Beaumont
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Tain-l'Hermitage
Intercommunalité Valence Romans Agglo
Maire
Mandat
Jacques Abrial
2014-2020
Code postal 26600
Code commune 26379
Démographie
Gentilé Grangeois, Grangeoises
Population
municipale
936 hab. (2016 en augmentation de 1,74 % par rapport à 2011)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 07″ nord, 4° 59′ 00″ est
Altitude Min. 127 m
Max. 168 m
Superficie 7,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Granges-les-Beaumont

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Granges-les-Beaumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Granges-les-Beaumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Granges-les-Beaumont

Granges-les-Beaumont est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Clérieux Saint-Bardoux Rose des vents
Beaumont-Monteux N Romans-sur-Isère
O    Granges-les-Beaumont    E
S
Châteauneuf-sur-Isère

Granges-lès-Beaumont est à 5 km de Romans-sur-Isère et à 18 km de Valence.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • La ligne TGV Paris-Marseille passe à l'ouest de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Granges-lès-Beaumont est devenu commune le 5 septembre 1946 par arrêté de la préfecture de la Drôme, autrefois hameau de Beaumont-Monteux.

La commune tire son nom des nombreuses granges qui étaient construites sur son territoire. La religion influa beaucoup sur la séparation de la commune de Beaumont-Monteux et la section de commune des granges. En effet, les habitants qui étaient très pieux devaient se rendre à Romans pour assister aux messes, fêtes religieuses… En 1804, l’évêque les rattacha contre leur gré à la paroisse de Beaumont-Monteux qui était distante de 11 km et demi, les chemins pour y accéder étaient en mauvais état et les habitants des Granges préféraient aller à Romans plus proche.

Aussi en 1841 adressèrent-ils une pétition à l’évêque afin d’être à nouveau rattachés à la paroisse de Romans. L’évêque refusa mais proposa en contrepartie la construction d’une église. Les habitants y furent favorables et se posa le problème de la construction car l’ancien village de Beaumont-Monteux entièrement emporté par la crue de l’Isère devait être reconstruit avant tout; il fallut 50 ans pour y parvenir.

En 1864 après de nombreuses démarches, la section de Granges eut son école. En 1867, grâce à une souscription publique et au moyen de corvées, les travaux de construction de l’église purent commencer, elle fut ouverte au culte le 5 mai 1870. En 1873, le cimetière fut béni et en 1875 le préfet accorda à la section des Granges le droit d’élire quatre conseillers pour les représenter au sein du conseil municipal.

En 1877, la section des Granges est érigée en succursale paroissiale à la plus grande satisfaction des habitants. La construction de ces édifices fut le point de départ de l’édification d’un nouveau village. En 1906, la section eut un délégué spécial qui remplissait les fonctions d’officier de l’état civil. Tous les éléments étaient réunis pour que la section des Granges devienne enfin, en 1947, une commune à part entière.

Le vendredi 16 juillet 2010, le village a été traversé par le peloton du Tour de France lors de l'étape qui menait celui-ci de Bourg-de-Péage à Mende.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Sur le plan administratif, Granges-lès-Beaumont fait partie de l'arrondissement de Valence et dépend du canton de Tain-l'Hermitage et de la communauté d'agglomération Valence Romans Agglo.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Lucien Baroz   Fondateur de la commune
    Henri Machon    
    Roger Lanaz    
    Jean-Gabriel Caffiers    
    Georges Arthaud    
mars 2001 mars 2008 Jean-Gabriel Caffier    
mars 2008 février 2013 Christian Pouge    
avril 2013 En cours Jacques Abrial[1]   Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 936 habitants[Note 1], en augmentation de 1,74 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004
248315287296288493791948963
2009 2014 2016 - - - - - -
947941936------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Commerces :

Coiffure Jenny's, Esthéticienne: Bulles 2 beauté

  • Restaurants :

Les Cèdres, Les Vieilles Granges, L'Auberge des Collines,

  • Entreprises :

Manufacture de Maroquinerie du Dauphiné, Reyes constructions, Froid Technic, Ets Vigne Frères, Apri-Bering, Altaprim, Les Vergers des Seyvons, Gaec les Guerimands

Éducation[modifier | modifier le code]

  • École primaire, école maternelle

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

La paroisse Sainte-Claire en Dauphiné regroupe les villes de Romans-sur-Isère, Bourg-de-Péage, Pizançon et Granges-les-Beaumont.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Granges-les-Beaumont sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 12 mars 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :