Ambonil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambonil
Ambonil
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Loriol-sur-Drôme
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Drôme
Maire
Mandat
Bernard Carrères
2014-2020
Code postal 26800
Code commune 26007
Démographie
Gentilé Amboniliens, Amboniliennes
Population
municipale
120 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 47′ 43″ nord, 4° 54′ 33″ est
Altitude Min. 134 m
Max. 159 m
Superficie 1,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Ambonil

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Ambonil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ambonil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ambonil

Ambonil est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ambonil est située à 17 km au sud-est de Valence et à 8 km de Livron. Elle fait partie du canton de Loriol.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ambonil
Montoison
Ambonil
Allex

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[1].

  • 333 : Umbennum (itinéraire à Burdegala).
  • 1201 : Villa Dambonil (archives de la Drôme, E 605).
  • 1485 : Ambonilicium / Amboniculum / Ambonilicum (terr. de Saint-Apollinaire [Valence] à Allex).
  • 1657 : Ambony (archives de la Drôme, E 512).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Gallo-romains[modifier | modifier le code]

Origine romaine[2].

La via Agrippa[modifier | modifier le code]

À l'époque gallo-romaine, le tracé de la via Agrippa (de Lyon à Narbonne) est connu par l'itinéraire de Bordeaux à Jérusalem (333). Il y est mentionné un relais (mutatio) dénommé Umbenum, situé à 9 milles au sud de Valence et dont la localisation est incertaine. En se basant sur la toponymie, Ambonil est la principale hypothèse[réf. nécessaire].

Cependant, certains doutent que la voie Agrippa ait fait un détour par Ambonil pour, depuis Valence, rejoindre au sud le relais suivant, Batiana (actuel hameau de Banse) au sud de Loriol. Il est plus probable que Umbenum se trouvait sur l'actuelle commune d'Étoile-sur-Rhône[réf. nécessaire].

Certains[3] évoquent un lien d'une autre nature (économique ? administratif ?...) entre Ambonil et Umbenum. Par adjonction du suffixe diminutif -illicum, le toponyme serait devenu Umbenillicum (petit Umbenum), puis Ambonil, comme si Ambonil se substituait (?) à Umbenum[réf. nécessaire].

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

Avant 1790, Ambonil était une communauté de l'élection et subdélégation de Valence, et de la sénéchaussée de Crest, formant une paroisse du diocèse de Valence, unie à celle de Montoison[1].

La seigneurie d'Ambonil[modifier | modifier le code]

  • XIIIe siècle : fief des comtes de (ou du) Valentinois [1],[2].
  • 1201 : cédé aux Pouzin[1] appelés Montoison depuis[1] (seigneurs de Montoison[réf. nécessaire]).
  • 1350 : les Clermont (par mariage)[1].
  • fin XVIe siècle : les Guilhaumont[1].
  • 1647 : les Lancelin de la Rollière (par achat)[1] qui s'en dessaisissent peu après au profit des prieurs d'Allex[1].
  • le prieuré d'Allex.

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

En 1789, la commune compte 20 personnes[1].

Ambonil fait partie du canton de Loriol depuis 1790[1]. La paroisse est rattachée au diocèse de Valence.

La Deuxième Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

Vierge du vœu érigée suite au vœu du 15 août 1944

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 11.

Le conseil municipal est composé, à l'issue de l'élection municipale de 2014, de trois adjoints et de sept conseillers municipaux[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Marcel Sadeler UMP  
2014 En cours
(au 7 mars 2015)
Bernard Carreres[4] SE Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 120 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
775952868684849897
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9192849110189948589
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1019694837589766248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
6575595969100114116118
2013 2016 - - - - - - -
122120-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

En 1992 : blé, vergers[2].

Loisirs et tourisme[modifier | modifier le code]

  • Vue étendue sur la plaine[2].
  • Fête : premier dimanche d'août[2].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vieux village pittoresque : pigeonniers[2].
  • Église du XIXe siècle : croix[2].
  • Monument de la Vierge du vœu érigé suite au vœu du 15 août 1944.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 7
  2. a b c d e f et g Michel de la Torre, Drôme, le guide complet des ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), Ambonil
  3. M. Bois, Carte archéologique de la Drôme, p. 94
  4. a et b Ambonil sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 7 mars 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Carte archéologique de la Gaule 26 : la Drôme », sur Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (consulté le 27 août 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :