La Roche-de-Glun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Roche.
La Roche-de-Glun
Le village vu depuis Glun.
Le village vu depuis Glun.
Blason de La Roche-de-Glun
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Tain-l'Hermitage
Intercommunalité Arche Agglo
Maire
Mandat
Hervé Chaboud
2014-2020
Code postal 26600
Code commune 26271
Démographie
Gentilé Rochelains, Rochelaines
Population
municipale
3 223 hab. (2014)
Densité 252 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 46″ nord, 4° 50′ 54″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 147 m
Superficie 12,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
La Roche-de-Glun

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
La Roche-de-Glun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Roche-de-Glun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Roche-de-Glun
Liens
Site web larochedeglun.fr

La Roche-de-Glun est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Barrage de retenue
Le barrage de retenue.
ViaRhona
VIARHONA : du Léman à la Mer.

La mise en eau du barrage de retenue sur le Rhône, le 6 janvier 1968, contraint le fleuve à emprunter à l'est de la commune un canal de 11 km de long et de 130 m de large. La cité s'est alors transformée en île[1].

L'altitude moyenne de la commune de La Roche-de-Glun est de 118 mètres environ. Sa superficie totale est de 12,79 km2. Sa latitude est de 45.013 degrés Nord et sa longitude de 4.846 degrés Est.

La Roche-de-Glun est situé à 12 km au nord de Valence et à 8 km au sud de Tain-l'Hermitage (bureau centralisateur du canton).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mauves (Ardèche) Mercurol Pont-de-l'Isère Rose des vents
Glun (Ardèche) N Pont-de-l'Isère
O    La Roche-de-Glun    E
S
Châteaubourg (Ardèche) Bourg-lès-Valence Châteauneuf-sur-Isère

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est né de la construction d'une fortification, probablement romaine.

Séparation avec Pont-de-l'Isère en 1856.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Roche-de-Glun

D'azur au lion d'or soutenu de deux clés adossées du même, posées en chevron renversé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juillet 2007 en cours Hervé Chaboud[2] DVD-LR Pharmacien, conseiller départemental

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 223 habitants, en augmentation de 1,99 % par rapport à 2009 (Drôme : 3,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 055 1 194 1 212 1 542 1 849 1 912 2 103 2 097 2 002
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 024 1 949 1 293 1 222 1 200 1 045 981 1 024 975
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
924 882 900 753 813 799 828 777 840
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
880 1 227 1 467 2 113 2 800 2 740 3 065 3 167 3 223
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

  • Piscine Municipale d'été
  • Football.
  • Rugby.
  • Halte nautique. Aire de stationnement de camping car.
  • Club de voile Rochelain.
  • Tennis
  • Club de joutes (8 fois vainqueur de la coupe de France).
  • jet ski
  • Karting.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La tour de Diane de Poitiers
La tour de Diane de Poitiers.

Ce monument doit son nom à Diane de Poitiers, originaire de la région, probablement à la suite d'un passage de celle-ci dans le village. Monument classé historique, il fut acheté en 1991 par la municipalité et restauré en 1994.

Sa construction est située selon certains historiens aux alentours de 1342 en même temps que les remparts. Il s'agirait d'une tour de guet. Ce bâtiment comporte un escalier hélicoïdal, une cheminée monumentale ornée de fines sculptures et un plafond en croisillons formant carrés et clous en fer forgé. Il accueille la bibliothèque municipale.

Loisirs[modifier | modifier le code]

  • École associative de musique. FA SI LA SOL Ecole

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gaston Dintrat, sculpteur qui vécut à La Roche-de-Glun de 1948 à 1964 ;
  • Diane de Poitiers ;
  • Frères Lavirotte ;
  • Kevin Mayer, champion du monde cadet et junior de décathlon, vice-champion d'Europe de la discipline à Zurich en 2014, vice-champion olympique en 2016 à Rio et champion du monde du décathlon à Londres en août 2017 ;
  • Hervé Chaboud, conseiller départemental du canton de Tain-l'Hermitage et maire de La Roche-de-Glun ;
  • Sébastien Chol, champion du monde copilote des rallyes FIA des énergies nouvelles. Première place au rallye historique de Monte-Carlo 2013 et deuxième place en 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la ville
  2. La Roche-de-Glun sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 12 mars 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .