Paul Jaboulet aîné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Jaboulet aîné
Image illustrative de l'article Paul Jaboulet aîné
Hermitage-La Chapelle, propriété de Paul Jaboulet aîné

Pays Drapeau de la France France
Siège social Tain-l'Hermitage
Fondation 1834
Appellations Hermitage, Crozes-hermitage, Côte-rôtie, Condrieu, Saint-joseph, Cornas, Saint-péray, Châteauneuf-du-pape, Gigondas, Vacqueyras, Beaumes-de-venise, Muscat de Beaumes-de-Venise, Tavel, Côtes-du-rhône villages, Côtes-du-rhône et Ventoux
Cépage Côtes-du-rhône septentrionale
Syrah, Viognier, Roussanne, Marsanne
Côtes-du-rhône méridionale
Grenache, Cinsault, Mourvèdre, Clairette, Bourboulenc
Personnes clés Antoine Jaboulet
Paul Jaboulet aîné
Caveau de dégustation Vineum à Tain l'Hermitage
Autre information La Maison Paul Jaboulet Aîné, depuis janvier 2006, a été rachetée par le groupe Frey
Site web www.jaboulet.com

Paul Jaboulet aîné, est un producteur et négociant en vins qui a commencé son activité à Tain-l'Hermitage en 1834.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cave du Vineum de Paul Jaboulet

Cette maison fut fondée, en 1834, par Antoine Jaboulet (1807-1864), auquel succédèrent ses fils Paul, l'aîné, et Henri. La société familiale passa de père en fils. Il y eut ensuite Louis Jaboulet, qui succéda à son grand-père Antoine Jaboulet et à son père, Paul Jaboulet. Louis Jaboulet dirigea la maison jusqu'en 1977. Son fils, Gérard Jaboulet, prit les rênes de l'entreprise jusqu'à sa mort prématurée en 1997. Ensuite, l'entreprise fut dirigée par son cousin, Michel Jaboulet. Il ne faut pas toutefois oublier les autres membres de la famille qui œuvrèrent pour l'entreprise : Jean Jaboulet (frère de Louis Jaboulet), Jacques Jaboulet (frère de Gérard Jaboulet), Philippe Jaboulet (frère de Michel Jaboulet), Odile Jaboulet (épouse de Gérard Jaboulet), Nicolas Jaboulet (fils de Michel Jaboulet), Frédéric et Laurent Jaboulet (fils de Jacques Jaboulet).

Vinifiant et élevant des vins AOC du vignoble de la vallée du Rhône, ils donnèrent à leur marque une réputation internationale[réf. nécessaire] grâce aux crus des côtes-du-rhône de la partie septentrionale.

La Maison Paul Jaboulet Aîné, depuis janvier 2006, a été rachetée par le groupe financier Frey, qui possède 100 hectares en Champagne, une participation dans la firme Billecart-Salmon, et le château La Lagune. Ce groupe est spécialisé dans l'urbanisme commercial.[1]

Vineum[modifier | modifier le code]

Entrée du Vineum

Cet espace, acheté en 1992 par Paul Jaboulet aîné, est une carrière de pierre qui date de l'Antiquité, puisqu'elle fut exploitée dès -121 par les Romains. Situé à Châteauneuf-sur-Isère, elle s'étend sur dix-sept hectares et fut en activité jusqu'en 1886. Ces galeries souterraines, creusées dans la molasse, furent reconverties en champignonnière dans les années 1930 jusqu'en 1992. C'est à cette date qu'elles furent acquises par Paul Jaboulet Aîné pour y entreposer et y élever ses vins dans des conditions de température parfaites. Après les travaux nécessaires, le Vineum put accueillir en 2001 1 200 barriques. Depuis 2006, un espace boutique et dégustation a été ouvert au public.

Désireux de se rapprocher du centre historique de la maison, les dirigeants de Paul jaboulet ainé, depuis 2012, ont changé le lieu du Vineum. Il désigne désormais un bar à vin et boutique ouvert sur la place taurobole de Tain l'Hermitage. Les lieux à Chateauneuf sur Isere ne sont plus utilisés[2].

Terroirs et AOC[modifier | modifier le code]

Paul Jaboulet aîné élève et commercialise différentes AOC de la vallée du Rhône : Hermitage, Crozes-hermitage, Côte-rôtie, Condrieu, Saint-joseph, Cornas, Saint-péray, Châteauneuf-du-pape, Gigondas, Vacqueyras, Beaumes-de-venise, Muscat de Beaumes-de-Venise, Tavel, Côtes-du-rhône villages, Côtes-du-rhône et Ventoux[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GILLES GARRIGUES, « Oenologie Citations & Humour - Découvertes - Paul Jaboulet Ainé », sur och.free.fr (consulté le 5 octobre 2016)
  2. Le Vineum
  3. Les appellations

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]