Canton de Tain-l'Hermitage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Tain-l'Hermitage
Image illustrative de l'article Canton de Tain-l'Hermitage
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement(s) Valence
Bureau centralisateur Tain-l'Hermitage
Conseillers
départementaux
Hervé Chaboud
Annie Guibert
2011-2015
Code canton 26 13
Histoire de la division
Création avant 1836
Modification(s) 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 26 758 hab. (2013)
Densité 153 hab./km2
Géographie
Superficie 174,42 km2
Subdivisions
Communes 14[Note 1]

Le canton de Tain-l'Hermitage est un canton français situé dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, dans l'arrondissement de Valence.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Tain-l'Hermitage a été créé au XIXe siècle.

Un nouveau découpage territorial de la Drôme (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 20 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Drôme, le nombre de cantons passe ainsi de 36 à 19. Le nombre de communes du canton de Tain-l'Hermitage passe de 13 à 15.

Le nouveau canton de Tain-l'Hermitage est formé de l'ancien canton de Tain-l'Hermitage (14 communes) et d'une commune de celui de Bourg-de-Péage (1 commune). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Valence. Le bureau centralisateur est situé à Tain-l'Hermitage.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1836 1852 Paul Ange Henri Monier de La Sizeranne[4] Centre gauche Propriétaire du château de Beausemblant
Député (1837-1848, 1852-1863)
Sénateur (1857-1870)
1852 1864 Louis Charles Marie Hector Mure de Larnage[5]   Maire de Tain
1864 1871 M. de Gros de Conflans   Chef de bataillon du Génie en retraite
1871 1874 M. Janoyer    
1874 1892 Joseph Péala Républicain
modéré
Avocat
1892 1898 M. Gaget Républicain Médecin
1898 1904 Joseph Péala Républicain Avocat, maire de Tain-l'Hermitage
1904 1910 M. Gaget Républicain Médecin
1910 1940 M. Lafaury RG Médecin
Conseiller municipal de Tain-l'Hermitage
1945 1949 Albert Nicolas SFIO Instituteur
Maire de Tain-l'Hermitage
1949 1967 M. Durand DVD  
1967 1992 Maurice Alloncle PS Maire de Chanos-Curson (1959-1983)
Maire de Tain-l'Hermitage (1989-1995)
1992 2014
(démission)
Gilbert Bouchet UDF puis
UMP-PRV
Maire de Tain-l'Hermitage depuis 1995
Sénateur depuis 2014
2014 2015 Annie Guibert DVD  

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Hervé Chaboud   LR Maire de La Roche-de-Glun
2015 en cours Annie Guibert   DVD Ancienne conseillère générale

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Hervé Chaboud et Annie Guibert (Union de la Droite[6]) est élu au second tour avec 65,58% des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Hubert Pascual et Nadine Soubeyrand (FN) (34,42%). Le taux de participation est de 54,74 % (10 602 votants sur 19 369 inscrits)[6] contre 53,14 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Localisation du canton de Tain-l'Hermitage dans le département de la Drôme. avant 2015.
Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Tain-l'Hermitage
(chef-lieu)
26347 CC Hermitage-Tournonais 4,85 5 923 (2013) 1 221
Beaumont-Monteux 26038 CC Hermitage-Tournonais 13,37 1 170 (2013) 88
Chanos-Curson 26071 CC Hermitage-Tournonais 8,18 1 076 (2013) 132
Chantemerle-les-Blés 26072 CC Hermitage-Tournonais 15,39 1 205 (2013) 78
Crozes-Hermitage 26110 CC Hermitage-Tournonais 5,48 602 (2013) 110
Érôme 26119 CC Hermitage-Tournonais 7,33 844 (2013) 115
Gervans 26380 CC Hermitage-Tournonais 3,28 569 (2013) 173
Granges-les-Beaumont 26379 CA Valence-Romans Sud Rhône-Alpes 7,51 934 (2013) 124
Larnage 26156 CC Hermitage-Tournonais 9,08 1 039 (2013) 114
La Roche-de-Glun 26271 CC Hermitage-Tournonais 12,79 3 188 (2013) 249
Mercurol 26179 CC Hermitage-Tournonais 20,82 2 245 (2013) 108
Pont-de-l'Isère 26250 CC Hermitage-Tournonais 10,09 3 145 (2013) 312
Serves-sur-Rhône 26341 CC Hermitage-Tournonais 6,49 755 (2013) 116
Veaunes 26366 CC Hermitage-Tournonais 4,19 293 (2013) 70

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Tain-l'Hermitage comprend quatorze communes entières[1],[Note 1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Tain-l'Hermitage
(bureau centralisateur)
26347 CC Hermitage-Tournonais 5 923 (2013)
Beaumont-Monteux 26038 CC Hermitage-Tournonais 1 170 (2013)
Chanos-Curson 26071 CC Hermitage-Tournonais 1 076 (2013)
Chantemerle-les-Blés 26072 CC Hermitage-Tournonais 1 205 (2013)
Châteauneuf-sur-Isère 26084 CA Valence-Romans Sud Rhône-Alpes 3 770 (2013)
Crozes-Hermitage 26110 CC Hermitage-Tournonais 602 (2013)
Érôme 26119 CC Hermitage-Tournonais 844 (2013)
Gervans 26380 CC Hermitage-Tournonais 569 (2013)
Granges-les-Beaumont 26379 CA Valence-Romans Sud Rhône-Alpes 934 (2013)
Larnage 26156 CC Hermitage-Tournonais 1 039 (2013)
Mercurol-Veaunes 26179 CC Hermitage-Tournonais 2 538 (2013)
Pont-de-l'Isère 26250 CC Hermitage-Tournonais 3 145 (2013)
La Roche-de-Glun 26271 CC Hermitage-Tournonais 3 188 (2013)
Serves-sur-Rhône 26341 CC Hermitage-Tournonais 755 (2013)

En 2013, la population municipale du canton était de 26 758 habitants[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 901 12 997 13 640 16 294 18 292 19 438 21 224 22 416 22 654
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[10] puis population municipale à partir de 2006[11])
Histogramme de l'évolution démographique


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ce nombre était de 15 avant la fusion de Mercurol et Veaunes en Mercurol-Veaunes le 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Décret no 2014-191 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Drôme (département), sur Légifrance (consulté le 4 mai 2014)
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242,‎ (consulté le 4 mai 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH168/PG/FRDAFAN83_OL1907035V001.htm
  5. http://gw.geneanet.org/deguilhem1?lang=fr;p=louis+charles+marie+hector;n=mure+de+larnage
  6. a et b « Résultats du premier tour pour le canton de Tain-l'Hermitage », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  7. « Résultats du premier tour pour le département de la Drôme », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  9. « Les populations légales 2012 des nouveaux cantons en vigueur à compter du 1er janvier 2015 », sur le site de l'Insee,‎ (consulté le 8 mars 2015), p. 32.
  10. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  11. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012