Parnans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parnans
Parnans
Le village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Drôme des collines
Intercommunalité Valence Romans Agglo
Maire
Mandat
Pascal Bande
2014-2020
Code postal 26750
Code commune 26225
Démographie
Gentilé Parnanais
Population
municipale
699 hab. (2016 en augmentation de 2,64 % par rapport à 2011)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 06′ 40″ nord, 5° 08′ 50″ est
Altitude Min. 211 m
Max. 406 m
Superficie 11,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Parnans

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Parnans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Parnans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Parnans
Église Saint-Évode

Parnans est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Parnans est située à 12 km au nord-est de Romans-sur-Isère et à 32 km de Valence.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Michel-sur-Savasse Montmiral Montagne Rose des vents
N Saint-Lattier
O    Parnans    E
S
Triors Châtillon-Saint-Jean Saint-Lattier

Toponymie[modifier | modifier le code]

Parnans est nommé « Villa Parthenis » dans un document de 606. Parnans pourrait venir du latin perna, "fente, fissure", devenant au fil des siècles : Pernans, Pernancum, Castrum Pernancii, Pernene...

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges nous prouvent qu'il y a eu une occupation gallo-romaine dans la vallée de Parnans.

Au Moyen Âge, des moines bénédictins de l'abbaye de Montmajour fondèrent le prieuré de Parnans, sorte de ferme, couvent ayant pour mission de cultiver le sol tout en assurant un service religieux.

Pendant longtemps, Parnans s'est composé de deux villages ; l'un bâti autour du château et l'autre autour du prieuré et c'est celui-ci qui a subsisté. En 1640, on comptait 26 familles pour l'un, 34 pour l'autre.

Parmi les personnages célèbres de Parnans, on peut citer Geoffroy de Parnans et Gyraud, prieur de Saint-Antoine (second personnage après l'abbé en 1362-1363). Les seigneurs de Parnans qui gouvernaient le village appartenaient à d'anciennes et illustres familles du Dauphiné. Citons les Bressieux au XVe siècle, les Claveyson au XVIe siècle, les Boffin au XVIIe, les Bally au XVIIIe, de Bourchenu au XVIIIe siècle. Outre la seigneurie de Parnans, ces familles possédaient des domaines considérables tandis que le petit peuple vivait dans une grande pauvreté. Sous Louis XVI, le marquis Bally vendit ses biens à des bourgeois fortunés de la ville. Les parcelles furent achetées par de petites gens. L'organisation administrative de la France changea sous la Révolution avec la création des départements, des cantons et des communautés. Parnans fut alors rattaché au canton de Montmiral, puis de Saint-Paul-les-Romans et enfin, sous l'Empire, à celui de Romans-sur-Isère.

La commune fut administrée pour la première fois par un maire en 1791-1792 (nom inconnu). En 1805, M. Mortillet-Gallix fut désigné maire de Parnans par le préfet par la suite les autres maires furent élus (voir liste des maires). À cette époque, la mairie n'existait pas. Le conseil municipal se réunissait chez l'aubergiste ou au presbytère[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1805   Mortillet-Gallix    
1811   Pierre Couchet    
1821   Pierre Couchet    
1830   André Juven    
1832   Pierre Couchet    
1848   Édouard Jassoud    
1852   Édouard Jassoud    
1861   Benoît Ageron    
1870   Ferdinand Christophe    
1874   Édouard Jassoud    
1875   Joseph Guichard    
1881 1908 Pierre Cognil    
1908 1929 Henri Pinet    
1929 1965 Jules Gallix    
1965 1972 Henri Bard    
1972 1995 Marcel Bost    
1995 2001 Christiane Pierre    
2001 2014 Philippe Chanove UDI  
2014 En cours Pascal Bande[2]   Fonctionnaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 699 habitants[Note 1], en augmentation de 2,64 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
619669733621583602650691722
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
688680648604621597644677678
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
635577554507505453438431408
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
382406357435458476603620638
2013 2016 - - - - - - -
692699-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château médiéval.

 Vie locale[modifier | modifier le code]

  • Vogue du Cabri : 1er weekend de mai.

La vogue du cabri est un événement festif essentiel du village : le samedi commence par un concours de pétanque en triplette, puis un lâcher de ballons par les enfants du village. S'ensuit un repas dansant, dont le menu comprend du cabri et des ravioles. Le dimanche est animé par un vide-greniers dans le village, suivi d'un repas le midi avec la chorale "les enfants de la Joyeuse".

  • Premier Mai :

La nuit du 30 avril au 1er mai, les jeunes conscrits du village passent dans les maisons tour à tour toute la nuit pour y distribuer muguet, chants et convivialité en échange du bon vouloir des habitants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique », sur Commune de Parnans, (consulté le 29 mars 2014)
  2. Parnans sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 9 mars 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :