Cornas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le vin, voir cornas (AOC).

Cornas
Cornas
Blason de Cornas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Canton Guilherand-Granges
Intercommunalité Rhône-Crussol
Maire
Mandat
Elios-Bernard Giné
2014-2020
Code postal 07130
Code commune 07070
Démographie
Gentilé Cornassiens, Cornassiennes
Population
municipale
2 213 hab. (2015 en diminution de 1,78 % par rapport à 2010)
Densité 266 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 57′ 53″ nord, 4° 50′ 57″ est
Altitude Min. 98 m
Max. 492 m
Superficie 8,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative de l'Ardèche
City locator 14.svg
Cornas

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Cornas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cornas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cornas
Liens
Site web site officiel

Cornas est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle se situe dans l'agglomération de Valence, chef-lieu de la Drôme.

Les habitants sont appelés les Cornassiens et les Cornassiennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce village est situé à 5 kilomètres de Valence, dans la vallée du Rhône.

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Châteaubourg Rose des vents
Saint-Romain-de-Lerps N Bourg-lès-Valence (Drôme)
O    Cornas    E
S
Saint-Péray

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Cornas est, pour certain, continental pour d'autres méditerranéen. Sur la plupart des cartes, Cornas est sur un climat continental.[réf. nécessaire]

Agriculture et viniculture[modifier | modifier le code]

Le Cornas est un vin rouge produit sur le territoire de la commune (AOC). De sources archéologiques sûres Charlemagne, Saint Louis et Louis XV connaissaient et appréciaient ce vin[réf. nécessaire]. Un marché aux vins se tient le premier week-end de décembre.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La forme la plus ancienne suggérée par les toponymistes est Cornate[réf. souhaitée]. Elle trouverait son origine dans le latin cornu (corne) ou dans un thème pré-latin *corn, dérivé de cor (escarpement, hauteur). Le suffixe -ate est d'origine celte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cornas

Les armes de Cornas se blasonnent ainsi :
D’or à la grappe de raisin de pourpre feuillée de sinople et posée en barre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats des élections de 2014[modifier | modifier le code]

Le maire actuel de Cornas est Elios-Bernard Giné qui a été élu en 2014 pour un deuxième mandat de six ans soit jusqu'en 2020.

Lors des élections de 2014, les deux candidats se sont présentés dans une tendance politique de droite, sans pour autant faire partie d'un parti politique, leurs noms était respectivement Elios-Bernard Giné, le maire sortant, et Jean-Claude-Chevalier. Les votes étaient de loin favorables au maire sortant ; en effet Elios recueillit près de 60% des voix exprimés soit 756 voix sur les 1244 exprimés.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Cornas
Mairie de Cornas
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Gilbert Garnier    
mars 2008 en cours
(au 24 avril 2014)
Elios Bernard Giné[1] DVD  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 2 213 habitants[Note 1], en diminution de 1,78 % par rapport à 2010 (Ardèche : +2,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9806258901 038923926903903900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
855806773740769798723700701
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
696633671631602562554528589
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6437171 0071 5632 1022 0822 1972 2562 228
2015 - - - - - - - -
2 213--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Transports[modifier | modifier le code]

La commune de Cornas est desservie par le réseau de bus Citéa via les lignes  14  et  141 , avec 6 arrêts répartis le long de l’avenue du Colonel Rousset (Route Départementale 86), ainsi que par le service  Résa+ (Secteur Cornas)  qui propose 12 arrêts répartis dans les zones peu denses.

  •  14  Cornas – La Mûre ↔ Saint-Marcel-lès-Valence – Mathias / Alixan – Gare TGV, avec en moyenne, un bus toutes les 30 minutes toute l’année (sauf dimanche et jours fériés) de 06h18 à 19h40;
  •  141  Cornas – La Mûre ↔ Valence – Loubet / Camille Vernet / Cité Briffaut, ligne  Express , ouverte à tous les usagers, avec un trajet et des horaires optimisés pour les collégiens et lycéens des établissements Loubet, Camille Vernet et Cité Briffaut. Départ de Cornas – La Mûre du lundi au vendredi en période scolaire à 07h05, trajet retour uniquement le mercredi, départ de la Cité Briffaut à 12h04.
  •  Résa+ (Secteur Cornas)  (Transport à la Demande), uniquement sur inscription préalable puis réservation, permet de faire une correspondance avec les lignes  14 ,  3  et  3+  à l’arrêt Salle des fêtes ainsi qu'avec les lignes  8 ,  40  et  46  à l'arrêt Saint-Peray - Mairie.
  • La ligne  14  dessert également le marché de Saint-Peray (3 allers/retours le mercredi matin) et le collège de Crussol (en période scolaire).

La commune est également desservie par le réseau de cars du conseil général de l’Ardèche (géré par la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 1er janvier 2018), Le Sept via les lignes  3  et  3+  (Valence – Gare Routière ↔ Annonay ou Tournon-sur-Rhône).

Enseignement[modifier | modifier le code]

Cornas possède deux écoles élémentaires et maternelles :

  • École publique
  • École privée Saint-Joseph

Elles possèdent, chacune, une garderie, et le restaurant scolaire est disponible pour les deux écoles. Le restaurant est situé dans l'école publique de Cornas.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale, dédiée à saint Pierre, édifiée d'après les plans de M. Tracol, architecte à Valence. Le 20 avril 1897 a eu lieu sa consécration par monseigneur Bonnet, évêque de Viviers[6].
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Mure, au nord du village, où se trouve une Vierge noire du XIIIe siècle

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le guide Ardèche, La Renaissance du livre, Tournai (Belgique), 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 30 juillet 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. site de rhone-crussol-tourisme