Autoroute A115 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A115.

Autoroute A115
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Autoroute A115 (France)
Le tunnel de Taverny sur l'autoroute A115.
Carte de la route.
Historique
Ouverture De 1976 à 2004
Caractéristiques
Longueur 13 km
Direction sud-est / nord-ouest
Extrémité sud-est A15 Sannois
Extrémité nord-ouest N184 Méry-sur-Oise
Réseau Autoroute française
Territoire traversé
1 région Île-de-France
1 département Val-d'Oise

L'autoroute française A115 est une autoroute longue de 13 km située dans le département du Val-d'Oise en région parisienne. Elle relie l'autoroute A15 à hauteur de Sannois à la Francilienne par l'échangeur de Méry-sur-Oise. Elle permet ainsi de rejoindre l'autoroute A16 vers Amiens et Calais depuis le nord-ouest de Paris. Elle n'est pas concédée et est gérée par la DIR d'Île-de-France.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'autoroute A15 à Sannois avant la naissance de l'autoroute A115 (Val-d'Oise).

L'A115, autoroute à 2×2 voies, est une voie majeure du département du Val-d'Oise, reliant l'A15 à la Francilienne par l'échangeur de Méry-sur-Oise d'où les automobilistes peuvent rejoindre sans coupure l'A16 pour Calais.

L'autoroute a d'abord relié Sannois à Beauchamp, puis Taverny en 2000 et Bessancourt par une tranchée couverte longue de 500 mètres.

En septembre 2004, la dernière portion a été ouverte entre Bessancourt et Méry-sur-Oise permettant ainsi de rejoindre la N184 par l'échangeur de Méry-sur-Oise.

L'autoroute est prolongée par la RN 184 jusqu'à l'A16 en direction d'Amiens.

Sorties[modifier | modifier le code]

Éclairage[modifier | modifier le code]

Depuis le début de 2008, l'autoroute A115 (ainsi que l'A1, l'A15 et une partie de la RN184), n'est plus éclairée à la suite de vols de câbles[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Écho du Val-d'Oise du 5 juin 2009. Les voleurs coupaient les câbles des candélabres dont la tension atteint 5 000 volts ; ils ont été pris en flagrant délit sur l'A1. La seule autoroute A15 a été délestée de 25 000 mètres de câble. Le coût de remise en état, évalué à plusieurs centaines de milliers d'euros ajouté à la consommation électrique d'environ 5 millions d'euros par an, laisse présager que pour des questions d'économie, l'éclairage ne soit jamais remis sur ces axes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]