Autoroute A432 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoroute A432
Cartouche de la route
image illustrative de l’article Autoroute A432 (France)
Le viaduc de la Côtière de l'A432
Carte de la route.
Caractéristiques
Longueur 35 km
Direction nord / sud
Extrémité nord A46 aux Échets
Extrémité sud A43 à Saint-Laurent-de-Mure
Ceinture périphérique Lyon (troisième rocade)
Réseau Autoroute française
Territoire traversé
1 région Auvergne-Rhône-Alpes
2 (ou 3) départements Ain, Rhône, petite portion en Isère

L'autoroute A432 relie l'A46 (commune de Miribel) à l'A43 (commune de Saint-Laurent-de-Mure) en desservant l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Un échangeur au niveau de La Boisse permet une connexion avec l'A42. Il s'agit du troisième et plus extérieur contournement est de Lyon, les deux autres étant le boulevard périphérique et l'A46.

Le dernier tronçon de l'A432, qui relie l’A46 (aux Échets) à l'A42 (à La Boisse), inauguré le , est ouvert depuis le [1]. Ce tronçon termine la liaison de contournement nord-est de Lyon en reliant directement les autoroutes A43 et A46.

Historique[modifier | modifier le code]

Travaux de terrassement de l'A432 au niveau de la bifurcation depuis l'A46 aux Échets (sens nord-sud) en octobre 2010.
Travaux de terrassement de l'A432 au niveau de la bifurcation depuis l'A46 aux Échets (sens nord-sud) en octobre 2010.

Un premier tronçon, entre Saint-Laurent-de-Mure et La Boisse, bifurquant de l’autoroute A 43, a été construit afin de desservir l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. D'une longueur de 24 km, il relie l’autoroute A 43 à l'autoroute A 42.

Un deuxième tronçon, d'une longueur de 12 km entre Les Échets et la Boisse, est mis en service le . Il relie l’autoroute A 42 à l'autoroute A 46-nord, 18 km avant son raccordement à l'autoroute A 6. Il a impliqué la réalisation du viaduc de la Côtière d'une longueur de 1 210 m[2].

Entre 2012 et 2013, les deux bretelles de l'échangeur situé à l'extrémité sud de l'autoroute, permettant le raccordement avec l'A 43, ont été reconfigurées une dans le sens Chambéry/Grenoble ↔ Saint-Exupéry et l'autre dans le sens inverse. Le chantier consistait en une mise à 2 voies de ces bretelles[3]. Cela a nécessité la construction d'un nouveau pont sur l'A43, la bretelle Saint-Exupéry ↔ Chambéry/Grenoble étant construite en tracé neuf. Cette reconfiguration a été adaptée pour accueillir le futur prolongement vers le Sud de Lyon[4].

Sorties[modifier | modifier le code]

Lieu sensible[modifier | modifier le code]

Lit d'arrêt d'urgence à la fin de la descente du plateau de la Dombes.
Lit d'arrêt d'urgence à la fin de la descente du plateau de la Dombes.

Le principal point sensible de l’autoroute est la descente vers la vallée du Rhône depuis le plateau de la Dombes dans le sens nord-sud. Un lit d'arrêt d'urgence, situé à la fin de la pente juste avant la barrière de péage de La Boisse, permet de stopper les véhicules ayant des problèmes de freinage.

Trafic[modifier | modifier le code]

Autoroute A432, au PK 8.5 de la section ouverte le 19 février 2011.
Autoroute A432, au PK 8.5 de la section ouverte le 19 février 2011.

En 2003, l’A432 comptait 19 900 véhicules par jour sur la section A43 ↔ Aéroport Lyon-Saint-Exupéry contre 13 700 en 1995[5]. Le tronçon central comptait seulement 9 900 véhicules par jour contre 3 500 en 1995 à la suite de la construction de la deuxième chaussée de l’autoroute[5].

En 2011, le trafic de la section Les Échets ↔ La Boisse est estimé à 15 000 véhicules par jour [1].

L’A432 est considérée comme le troisième contournement de Lyon, l’A46 Nord compte alors 53 200 véhicules par jour et la N 346 en compte plus de 80 000[5].

Avenir[modifier | modifier le code]

Sur le dernier tronçon ouvert en février 2011, le trafic estimé sera de 12 000 véhicules par jour en 2011[6], ce qui permettra de diminuer le trafic de 7 000 à 9 000 véhicules par jour sur les axes actuels A46 et A42[6].

Au sud, le prolongement de l'A432 vers l'A7 au niveau de Vienne, Chanas ou Valence a été évoqué dans les années 1990. Il aurait permis, avec le prolongement nord, de constituer une rocade de seconde couronne pour l'agglomération lyonnaise, déchargeant ainsi l'autoroute A46 sur les axes Marseille - Strasbourg et Grenoble - Paris. Ce projet semble, pour le moment, avoir été abandonné.[réf. nécessaire]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Communiqué de presse de la société APRR, inauguration de la section Les Échets - La Boisse de l'A432 » [PDF], sur le site internet de la société APRR (consulté le 8 novembre 2014).
  2. « Dossier de presse de la construction de l'A432 » [PDF], sur le site internet de la société APRR, (consulté le 8 novembre 2014).
  3. « Aménagement du nœud autoroutier A43-A432 » [PDF], sur le site internet de la société APRR (consulté le 8 novembre 2014).
  4. « Nord-Isère / Rhône: l’heure des grands travaux sur l’A43 », sur Le Dauphiné libéré, (consulté le 9 septembre 2014).
  5. a, b et c A432 : Le trafic en 2003 et l’évolution depuis 1995, site officiel de l’A432. Dernier accès le 29 juin 2010
  6. a et b A432 : Les estimations de trafic à l’horizon 2011, site officiel de l’A432. Dernier accès le 29 juin 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]