Druillat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Druillat
Druillat
Église Saint-Georges.
Blason de Druillat
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Ceyzériat
Intercommunalité Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Jean-Luc Émin
2014-2020
Code postal 01160
Code commune 01151
Démographie
Gentilé Druillatis
Population
municipale
1 149 hab. (2015 en augmentation de 1,32 % par rapport à 2010)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 37″ nord, 5° 18′ 55″ est
Altitude Min. 232 m
Max. 343 m
Superficie 20,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Druillat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Druillat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Druillat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Druillat
Liens
Site web druillat.fr

Druillat est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Druillat s'appellent les Druillatis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal situé entre Dombes et Revermont, est notamment traversé par le Suran et par la Leschère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Tranclière Saint-Martin-du-Mont Neuville-sur-Ain Rose des vents
Dompierre-sur-Veyle N Pont-d'Ain
O    Druillat    E
S
Villette-sur-Ain Varambon

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Affaire des bébés nés sans bras.

En 2018, une étude du Registre des malfomations en Rhône-Alpes (Remera) met en lumière la naissance, dans un rayon de 17 km autour de la commune et sur seulement quelques années (de 2009 à 2014)[1],[2], de 8 bébés avec des malformations bras-mains, sans que les causes en soient déterminées ; au total, 18 cas semblables sont répertoriés dans le département de l'Ain[3], apparus entre 2000 et 2014[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1871 1884 Pierre-Joseph Grand[5]    
Années 1880-1890 Années 1920 Claude Cruiziat[5]   Maire pendant trente cinq ans[5]
1929 1944 Eugène Léon[5]    
1945 1971 Francisque Buffet[5]    
1995 2008 Jean-Paul Lierly   Réélu en 2001
2008 2014 Bernard Coulon    
2014 En cours Jean-Luc Emin[6]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Druillat.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2015, la commune comptait 1 149 habitants[Note 1], en augmentation de 1,32 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8687848308719198679881 0481 052
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0971 0481 1011 1361 1781 1561 3901 0711 040
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
986995938823783765744694663
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6276106447178238821 0821 1341 149
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Jumelages[modifier | modifier le code]

Druillat est jumelée avec Drapeau de la Roumanie Ungureni (Roumanie) depuis 2000[11] dans le cadre du jumelage Revermont-Ungureni[12].

Sports[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le club cycliste « Vélo Club de Druillat » est implanté dans la commune. Il organise annuellement le Grand Prix de Rossettes[13].

La première étape du Tour de l'Ain 2013 est passée par Druillat[14], la côte de Druillat étant classée en quatrième catégorie.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts de Druillat.
  • Tour d'Ain, une sculpture contemporaine, installée en bord d'autoroute à Druillat.
  • Dans le hameau de Turgon, on peut citer le lavoir (et sa fontaine) qui abrite l'inscription suivante[16] : « Sous l’administration de M. Rougemont, maire, et de Gallet, adjoint l’an 1852, par la direction de M. Burjoud architecte ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Blason Blasonnement :
Écartelé : au premier de sinople à un Saint-Georges portant un bouclier d’argent à la croix de gueules et chevauchant son destrier et terrassant le dragon, au deuxième d’argent à la croix pattée alésée de gueules, au troisième d’argent à deux fasces ondées d’azur et au quatrième de sinople à un crosseron (volute de crosse) d’or[20].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Détection d’un agrégat spatio-temporel d’anomalies réductionnelles des membres chez des enfants nés dans l’Ain entre 2009 et 2014 » [PDF], sur remera.fr, (consulté le 20 septembre 2018).
  2. « Druillat : sept bébés nés sans bras ou main à quelques années d'écart », Le Progrès,‎ (lire en ligne).
  3. Aurore Coulaud, « Bébés sans bras » : onze nouveaux cas dans l'Ain, une enquête « en cours », sur liberation.fr, Libération, 30 et 31 octobre 2018 (consulté le 1er novembre 2018).
  4. « Enfants « nés sans bras » dans l'Ain : les clefs de la controverse », sur francetvinfo.fr, France Télévisions, (consulté le 1er novembre 2018).
  5. a b c d et e « Quatre maires ont marqué leur époque », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  6. « Jean-Luc Emin prend la succession de Bernard Coulon », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Annuaire des communes jumelées.
  12. « Jumelage : cette année, c’est au tour des Revermontois de recevoir les Roumains », sur leprogres.fr, Le Progrès,  : « douze jeunes Revermontois issus du comité de jumelage Revermont-Ungureni se sont déplacés en Roumanie pour découvrir ce pays et échanger ».
  13. « Cyclisme : le grand prix de Rossettes a retrouvé son cadre d’origine », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  14. « Le Tour de l’Ain cycliste de passage samedi », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  15. « Des visites pour découvrir l’église romane », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  16. « La fontaine et le lavoir de Turgon à Druillat », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  17. « Saviez-vous que Charles Mathon avait été tué à Druillat en 1944 ? », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  18. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 12.
  19. « Georges Hugo », sur ordredelaliberation.fr.
  20. « Commission communication : Les Druillatis ont choisi leur blason », Druillat - Bulletin municipal,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Druillat.

Articles connexes[modifier | modifier le code]