Autoroute A69 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autoroute A69
Cartouche de la route
Historique
Ouverture 2025
Caractéristiques
Longueur 62 km
Extrémité ouest A68 à Castelmaurou
Extrémité est N 112 à Castres
Réseau Autoroute française
Territoire traversé
1 région Occitanie
2 départements Haute-Garonne, Tarn

L'autoroute A69 est une autoroute en projet qui consiste à relier l'A68 (sortie 2) à la rocade de Castres par une liaison autoroutière à 2 × 2 voies entre Castres et Verfeil (Haute-Garonne) sur une longueur d'environ 54 km.

La section est finalement déclarée d'utilité publique en juillet 2018[1], elle sera payante et concédée. La société NGE a été désignée concessionnaire, elle en assurera la construction et l’exploitation du péage qui sera en « flux libre ».

NGE créera une société concessionnaire, Atosca[2]

À sa mise en service, elle devrait intégrer une courte bretelle autoroutière, l'autoroute A680.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet d'autoroute entre Toulouse et Castres remonte aux années 2000.

En 1996 est ouverte l'A680, une bretelle de 8 km à 2 × 1 voies sans séparateur central, reliant l'A68 à la N126 et devant intégrer à terme l'autoroute A69.

En 2000 et en 2008, ouvrent respectivement les déviations de Soual et de Puylaurens, deux voies rapides qui seront intégrées à la future autoroute et donc normalement rendues payantes.

Présentation du projet[modifier | modifier le code]

Avant la construction d'une autoroute entre Verfeil et Castres, le principal axe est la RN 126.

L'axe connaît un trafic moyen compris entre 7 016 et 23 924 véhicules par jour suivant les sections.

Sur la période 2003-2007, la RN 126 coute — hors agglomération — 38 accidents, dont 6 mortels et dont 23 graves, soit 15,466 millions d’euros[3].

La route connait deux zones d'accumulation d'accidents, situées à Cambounet-sur-le-Sor et à Castres[3].

Sur la période 2003-2007, la RN126 compte, sur l'ensemble de l'itinéraire, 76 accidents dont 38 en agglomération. 29% de ces accidents comptaient une manœuvre de dépassement[3].

« Environ 24 % des accidents ont eu lieu contre obstacles fixes et ont fait 8 tués et 36 blessés hospitalisés. Ces accidents se sont tous déroulés sur la RN 126. Lors de ces 20 accidents, 7 véhicules ont heurté un arbre et 5 une glissière. »

— Etude d'accidentologie[3].

Le contrat définitif de concession de l'autoroute A69 a été signé le (JORF du 19). L'ouverture de l'autoroute est prévue en 2025 ; le coût des travaux est de 500 millions d'euros[4].

Le projet a reçu un avis défavorable du Conseil national de la protection de la nature le , le dossier étant « en contradiction avec les engagements nationaux en matière de lutte contre le changement climatique, d'objectif du zéro artificialisation nette et du zéro perte nette de biodiversité », ce qui satisfait les associations opposées au projet[5].

Son parcours[modifier | modifier le code]

Tracé prévu[6] :

  •  Échangeur entre A68 et A69
  • Sortie 2 Gragnague à 1 km (de et vers l'A68) : Gragnague (déjà ouvert sur l'A680)
  • Sortie 3 Verfeilkm : Verfeil, Lavaur (actuellement,  Carrefour giratoire entre A680/D 20 (N 126) et D 112 (Toulouse par RD, Lavaur) et fin de l'A680) + début de la section gratuite
  • Sortie 4 Verfeil-est à 11 km (de et vers l'A68) : Castres par RD (en projet) + fin de la section gratuite
  • Péage péage de Verfeil (à système fermé) à 13 km
  • Sortie 5 Maurens-Scopont à 24 km : Vendine, Toulouse (par RD), Cuq-Toulza (en projet)
  • Aire de repos Cambon-lès-Lavaur (dans les deux sens)
  • Sortie 6 Puylaurens à 41 km : Puylaurens, Saint-Sernin-lès-Lavaur, Revel (déjà ouvert)
  • Sortie 7 Soual à 52 km : Soual, Semalens, Saix (actuellement,  Carrefour giratoire entre N 126 et D 926 (Soual))
  • Viaduc sur l'Agout + Péage Péage de Castres (à système fermé)
  • Sortie 8 Castres/Saint-Palais à 61 km : Castres (actuellement  Carrefour giratoire entre A69, Route nationale 126 (Castres) et  Échangeur entre N 112/D 1012 et A69)
  •  Échangeur entre N 112/D 1012 et A69 à 62 km

Controverses[modifier | modifier le code]

Les associations collectif RN126, LVEL (La Voie Est Libre) et PACT ("Pas d'Autoroute Castres Toulouse") critiquent le projet d'autoroute et dénoncent l'impact écologique, les actuelles voies rapides gratuites qui deviendront payantes une fois intégrées à l'autoroute et le prix du péage[7].

Impact climatique :

Ce projet, d'un autre temps, aura qu'on le veuille ou non un impact sur le climat. Or, il convient de savoir que le bassin du sud du Tarn sombre dans un enclavement bien des plus pernicieux celui de la pluie.

En effet, a l'instar de la buée, les précipitations ne se formeront que sur les surfaces les plus froides. Hors, de par la géométrie du bassin, la pluie ne peut y venir que de Toulouse. Malheureusement, il est déjà possible d'observer l'effet délétère via écho radar et carte de cumul de pluie [8] l'effet du méga point chaud. L'analyse de l'évolution du climat Castrais montre la perte de 130 mm en 40 ans[9].

Notre territoire supportera t-il 550 hectares minimum supplémentaires de zones chaudes et les ruptures phréatiques placées en plein dans l'axe de la route de la pluie?

(Sans eau plus d'effet refroidissant par évapotranspiration 35 litres évaporés par m2 par an (ou mm/an) contiennent autant d'énergie que la perturbation engendré par les GES chiffrée à 2,6 Watt/m2 par le GIEC. )

Si nous souhaitions doter notre territoire de précieux atouts pour pérenniser le futur, ne conviendrait il pas, au contraire de cesser la dévégétalisation et de le doter d'une "autoroute de la pluie" le reliant à la porte d'entrée des précipitations située au Pays basque (Où les précipitations restent bien constantes [10])?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 2018-638 du 19 juillet 2018 déclarant d'utilité publique les travaux de création d'une liaison à 2 × 2 voies entre Castres (Tarn) et Verfeil (Haute-Garonne), conférant le statut autoroutier à la liaison nouvellement créée.
  2. CONCESSION AUTOROUTE – A69
  3. a b c et d DREAL Midi-Pyrénées STID / DTD Etude sécurité routière, RD20, RD42 et RN 126, Juillet 2009, Départements du Tarn et de la Haute-Garonne
  4. Cécile Frechinos, « Tarn : un pas de plus vers la construction de l'autoroute A69 entre Castres et Toulouse », sur France 3 Occitanie, (consulté le ).
  5. Justine Salles, « A69 : le projet de la future autoroute Castres-Toulouse reçoit un avis défavorable du conseil national de protection de la nature », sur France 3 Occitanie, (consulté le ).
  6. Émile Gaubert et J-M. Guilbert, « Castres-Toulouse : autoroute ou 2x2 voies en débat ce soir à Revel », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  7. Pierrick Merlet, « Autoroute Toulouse-Castres : trois recours vont être déposés », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  8. « Images radars archivées depuis juin 2017 (mai 2020 pour neige et cumul année) - Météo60 », sur www.meteo60.fr (consulté le )
  9. « Changement climatique Castres-sur-l'Agout », sur meteoblue (consulté le )
  10. « Changement climatique Bayonne », sur meteoblue (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]