Autoroute A52 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A52.

Autoroute A52
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Autoroute A52 (France)
L'échangeur entre l'A50 et l'A52 à Aubagne.
Carte de la route.
Historique
Ouverture de 1974 à 1978
Caractéristiques
Longueur 26 km
Direction nord / sud
Extrémité nord A8 à Châteauneuf-le-Rouge
Intersections A520 à Roquevaire
A501 A502
Extrémité sud A50 à Aubagne
Réseau Autoroute
Territoire traversé
1 région Provence-Alpes-Côte d'Azur
1 département Bouches-du-Rhône
Villes principales Auriol, Aubagne
Exploitation
Concessionnaire ESCOTA

En France, l'A52 est une autoroute reliant le péage de La Barque sur l'A8 (commune de Fuveau) à Aubagne sur l'A50.

Longue de 26 km, elle est payante (sauf à l'est d'Aubagne) et est gérée par Escota. Cette autoroute est couverte par Radio Vinci Autoroutes (107.7FM).

Historique[modifier | modifier le code]

Premiers projets et A52 historique[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'autoroute A52 reliait Marseille à Auriol, dans le but d'offrir une liaison rapide entre Marseille et Nice. Le premier tronçon, connu alors sous le nom d'autoroute Est, prit le numéro A52 en 1963. Deux branches étaient alors prévues pour relier Marseille à Toulon et à Nice. Une autoroute B52 est alors entreprise permettant à la fois une liaison entre Marseille et Nice d'une part et entre Aix-en-Provence et Toulon d'autre part[1].

Du côté de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, une bretelle a été réalisée au départ de l'autoroute A8 mais la question d'une autoroute entre Auriol et Saint-Maximin a été abandonnée au profit d'une série d'aménagements sur la route nationale 560[1].

L'ancienne A52 est renumérotée en 1982 en quatre numéros différents, seul le tronçon entre le nord d'Aubagne et Roquevaire ayant gardé son numéro d'origine : A50 entre Marseille et Aubagne, A501 au nord-ouest d'Aubagne et A520 (d'abord A53 puis A521) jusqu'à Auriol au débouché sur la RN 560[1].

L'actuelle A52[modifier | modifier le code]

L'autoroute est concédée à ESCOTA en 1973[2].

La liaison entre Aix-en-Provence et Aubagne ouvre en plusieurs étapes[2] :

  • entre l'échangeur A8 et celui de Pas-de-Trets en 1978 ;
  • entre Pas-de-Trets et Pont de l'Étoile en 1974 ;
  • entre Pont de l'Étoile et Aubagne (au droit de la bifurcation A50) en 1975.

Toutes ces sections ont pris le nom de B52 jusqu'en 1982[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

Projet[modifier | modifier le code]

L'échangeur de Belcodène est prévu pour mi-2020 avec un début des travaux en 2017[3]. Attendu depuis plus de vingt ans, le projet se heurtait à des problèmes de financements. Le coût est de 18 millions d'euros, financé par ESCOTA[4],[5],[6].

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

  • L'échangeur entre les autoroutes A501 et A52, situé juste après la barrière de péage du Pont de l'Étoile en direction de Marseille ou de Toulon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Autoroute française A52 (Ancien numéro) », sur WikiSara (consulté le 16 décembre 2014).
  2. a b et c « Autoroute française A52 (Historique) », sur WikiSara (consulté le 16 décembre 2014).
  3. « Cinq ans à patienter encore au Pas-de-Trets » (consulté le 8 octobre 2015)
  4. « A52 : il y aura un échangeur à Belcodène en 2017 », sur La Provence.com, (consulté le 1er août 2013).
  5. « Un accord sur l'échangeur de Belcodène », Communauté d'agglomération du pays d'Aubagne et de l'Étoile, (consulté le 1er août 2013).
  6. [PDF] Panneaux directionnels de l’autoroute A 52

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]