Autoroute A466 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une autoroute
Cet article est une ébauche concernant une autoroute.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Autoroute A466
Cartouche de la route
Historique
Ouverture 4 juillet 2015[1]
Caractéristiques
Longueur 4 km
Direction nord-est / sud-ouest
Extrémité nord-est A46 à Quincieux
Extrémité sud-ouest A6 aux Chères
Réseau APRR
Territoire traversé
1 région Auvergne-Rhône-Alpes
2 départements Métropole de Lyon, Rhône
Villes principales Lyon

L’autoroute A466 est un barreau autoroutier de 4 kilomètres qui relie les autoroutes A6 (aux Chères) et A46Quincieux et Ambérieux-d'Azergues) dans l'agglomération nord de Lyon.

L'A466 a ajouté une liaison jusqu'alors inexistante entre l'A6 dans le sens sud-nord et l'A46 dans le sens ouest-est et, inversement, entre l'A46 dans le sens est-ouest et l'A6 dans le sens nord-sud ; ce qui à terme (à l'horizon 2020 lorsque l'autoroute A89 sera reliée à l'A6) terminera la réalisation de l'axe autoroutier Bordeaux - Genève.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La bretelle d'accès à l'A466 depuis l'A46 (sens est-ouest)

Déclarée d’utilité publique le , elle est inscrite dans le contrat plan de 2009-2013 et est concédée à la société APRR[3] jusqu'en 2032[4].

Les travaux préliminaires sont réalisés en 2012 et la construction de l'autoroute en elle-même débute en 2013. Le coût de la construction de l'A466 est de 76 millions d'euros entièrement financés par la société APRR[2].

Le raccordement de l’A466 à l'A46 a nécessité en outre des travaux l'élargissement de 6 km de cette dernière (passage de 2x2 voies à 2x3 voies entre la bifurcation de l'A466 et l'échangeur de Neuville-Trévoux), d'un montant de 41 millions également financés par APRR[5]. Finalement, le coût cumulé de ces deux projets est de 117 millions[4].

L'autoroute a ouvert en juillet 2015 avec six mois d'avance sur le calendrier initial[6].

Itinéraire[modifier | modifier le code]

  •  Échangeur entre A46 et A466 (demi-échangeur), au km 3 de l'A46
  • BAB-Grenze.svg Gare de péage des Chères
  •  Échangeur entre A6 et A466 (demi-échangeur)

Trafic[modifier | modifier le code]

Le trafic est estimé à 11 000 véhicules par jour à l'horizon 2020[2],[7].

Tarif[modifier | modifier le code]

Le tarif en vigueur à compter du s'élève à 2,90 € pour les véhicules de classe 1, soit pour 36,04 km en amont et en aval de la nouvelle autoroute, 8 centimes du kilomètre selon APRR[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ouverture de l'autoroute A466 », sur le site internet de la société APRR,‎ (consulté le 7 juillet 2015).
  2. a, b et c [PDF]« Plaquette de présentation de l'autoroute A466 », sur le site internet de la société APRR (consulté le 9 novembre 2014).
  3. « Séance du Sénat du 15 février 2011 », sur le site internet du Sénat (consulté le 9 novembre 2014).
  4. a et b « Transport et infrastructures : Derniers travaux avant l’ouverture de l’A466 au nord de Lyon », sur le site internet du magazine Le Moniteur,‎ (consulté le 4 juillet 2015)
  5. [PDF]« Elargissement du contournement est de Lyon pour 41 millions d'euro », sur le site internet Lyon Entreprises (consulté le 5 juillet 2015).
  6. « A466-A46-A6 Plus direct, plus-pratique », sur le site internet de la société APRR,‎ (consulté le 3 juillet 2015).
  7. « La liaison A6-A46 va faire son entrée dans le réseau autoroutier cet été », sur le site LyonMag,‎ (consulté le 5 juillet 2015).
  8. « L'A466 accueille ses premiers véhicules », sur radioscoop.com,‎ (consulté le 7 juillet 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]