Autoroute A304 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Autoroute A304
Cartouche de la route
Autres dénominations Autoroute des Ardennes
Historique
Ouverture Partielle : Décembre 2017 (Rocroi - Le Piquet)

Complète : Juillet 2018

Caractéristiques
Longueur 31 km
Direction sud / nord-ouest
Extrémité sud A34 à La Francheville
Intersections N43 à Le Châtelet-Sur-Sormonne
Extrémité nord-ouest Drapeau de la Belgique Belgique Poste de frontière à Couvin
Réseau Autoroute française, également E420 E44
Territoire traversé
1 région Grand Est
1 département Ardennes
Villes principales Charleville-Mézières, Rocroi

L’autoroute A304 relie La Francheville, au Sud de Charleville-Mézières, et la frontière franco-belge au niveau de Gué-d'Hossus (direction de Charleroi, Bruxelles et Anvers) via Rocroi. Elle emprunte la route européenne 420 et partiellement la route européenne 44. C'est une autoroute gratuite qui prolonge l'autoroute A34 vers la Belgique pour rattraper la route nationale 5 (autoroute belge actuellement en construction)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Le Conseil des Communautés européennes classe la liaison Charleroi/Charleville-Mézières au réseau routier trans-européen
  • 2002 : Étude des trois tracés possibles
  • 2004 : Le tracé Sud SV3 est choisi
  • 2005 : Déclaration d'utilité publique
  • 2008 : Mise en route de la coupe du bois
  • 2009 : Fouilles archéologiques[2]
  • 2014 : Mise en service du nœud de la Chattoire
  • 2017 : Ouverture du tronçon entre Rocroi et Le Piquet le 22 Décembre[3]
  • 2018 : Ouverture complète le 31 juillet[4]

Tracé[modifier | modifier le code]

Parmi 3 variantes soumises à consultation en 2003, le fuseau retenu par le préfet des Ardennes pour la future branche ouest du Y ardennais entre Charleville et Rocroi, est le passage Sud dit « SV3 », large de 100 m. Il conduit l'autoroute à passer entre Belval et Sury, au Sud d'Haudrecy pour s'incurver ensuite vers le Nord et couper la vallée de la Sormonne à l'amont de Ham-les-Moines.

Le double ruban autoroutier sépare Sormonne de Lonny, contourne Rimogne par le sud, pour franchir la RN 43 à l'Est du Piquet et rejoindre la déviation de Rocroi (ancienne RN 51) sur le Plateau. C'est la variante qui touche le moins de forêt et de zones urbanisées, mais qui fragmente néanmoins un peu plus le paysage et certains massifs boisés.

Gué d'Hossus : viaduc de l'autoroute A304 (D985) avec, à droite, le début actuel de l'autoroute A304

Son parcours[modifier | modifier le code]

L'A304 compte 4 sorties :

Les numéros de ces sorties sont définis par le schéma directeur de signalisation directionnelle[5].

Financement[modifier | modifier le code]

Estimé initialement à 278 M€ pour 31 kilomètres (chiffres 2003), pour un coût final devant s'élever à 483 M€ (chiffres 2016)[6], c'est le projet d'autoroute sans concession le plus cher au kilomètre. Il vise à désenclaver l'ouest du département des Ardennes et à faciliter ou accélérer les flux de véhicules entre le sud de la Belgique (Charleroi) et l'important carrefour autoroutier que représente Reims. 21 communes sont concernées par le tracé retenu.

Le coût est réparti ainsi : 55 % par l'État, 28,33 % par la région et 16,66 % par le département[7].

Impacts environnementaux et mesures compensatoires[modifier | modifier le code]

Cette autoroute est une source supplémentaire[référence nécessaire] de fragmentation écopaysagère du massif ardennais.

Pour ce qui concerne les forêts et certaines zones humides, l'ONF a proposé à la DREAL des mesures de compensation pour atténuer les impacts sur la biodiversité et le réseau écologique paneuropéen où le massif ardennais joue un rôle majeur[8].

Toutefois, ces conséquences sont à relativiser au vu des dévastations prévues dans le cadre des compléments autoroutiers prévus dans le sillon mosellan sur la relation Dijon-Bruxelles que la présente route doit soulager[référence nécessaire].

Projets[modifier | modifier le code]

  • Barreau de raccordement entre l'échangeur du Charnois (sortie n°10) et la RN 43[9] : reporté à 2020[10].
  • Absorption et mise aux normes de la RN 51 (contournement de Rocroi) et de la D986 (contournement de Gué-d'Hossus) entre la Belgique et Rocroi.

Note[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]