Flaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flaine vue des pistes.

Flaine est une station de ski française créée en 1968, située sur le territoire des communes de Magland et d'Arâches-la-Frasse, dans le département de la Haute-Savoie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Panorama 360° du domaine skiable de Flaine, depuis la piste Almandine.

Flaine culmine à 2 500 mètres d'altitude et fait partie du domaine du Grand Massif. Elle compte en permanence 150 habitants.

Accès à la station[modifier | modifier le code]

Nom de la station[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La station[modifier | modifier le code]

Promotion et positionnement[modifier | modifier le code]

La station a obtenu plusieurs labels « Stations nouvelles glisses » ; « Sites nordiques » ; « Stations grands domaines » ; « Montagne aventure » ; « Club » ; « Alti-forme »[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Classée monument historique, cette station a été créée en 1968 par le géophysicien Éric Boissonnas[2], au cœur d'un grand cirque naturel à 1 600 m d'altitude, et conçue comme "station intégrée", skis aux pieds et sans voiture. La station est construite sur trois niveaux : "Flaine-Forêt" (1 700 m) , "Flaine-Forum" (1 600 m) , "Flaine-Front de Neige" (1 500 m), reliés par deux ascenseurs extérieurs et deux chemins piétonniers.

Avec l'architecte suisse Gérard Chervaz, Eric Boissonnas a fait le pari d'y créer un exemple d'urbanisme, d'architecture et de design, pour lequel la rentabilité immédiate serait subordonnée aux choix esthétiques et au respect de l'environnement. Il a été fait appel à Marcel Breuer, architecte du Bauhaus mondialement connu et ses associés Laurent Chappis, Gérard Chervaz, André Gaillard, Denys Pradelle[3]. La ligne directrice de la conception architecturale a été le respect de la nature : les lignes du plan masse sont donc harmonisées avec celles de la morphologie du site. Le béton est volontairement présent, fondu par sa couleur avec le calcaire environnant. La volonté de ses promoteurs éclairés était de réaliser "un prototype d'architecture, d'urbanisme et de design à la montagne"[4]. Aujourd'hui cette volonté a été reconnue avec le classement de l'Hôtel Le Flaine aux monuments historiques.

Hébergement et restauration[modifier | modifier le code]

En 2014, la capacité d'accueil de la station, estimée par l'organisme Savoie Mont Blanc, est de 12 711 lits touristiques répartis dans 1 828 structures[Note 1]. Les hébergements marchands se répartissent comme suit : 813 meublés ; 7 résidences de tourisme ; 3 hôtels et 4 centres ou villages de vacances/auberges de jeunesse[5].

Domaine skiable et gestion[modifier | modifier le code]

La station a été le lieu d'innovations successives, avec :

Équipements et investissements[modifier | modifier le code]

Flaine abrite également des institutions culturelles, avec :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La structure Savoie Mont Blanc, pour ces données statistiques de capacité d'accueil en termes de lits touristiques d'une station ou d'une commune, additionne les établissements marchands, qui appartiennent au secteur de l'hôtellerie, et les hébergements non marchands, qui n'impliquent donc pas de transaction commerciale comme les résidences secondaires[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Flaine », sur site france-montagnes.com (consulté le 24 février 2015). France Montagnes est une association qui regroupe des acteurs du tourisme de montagne en France.
  2. Gendre de Conrad Schlumberger
  3. Éric Boissonnas, Flaine, la création, Editions du Linteau, (ISBN 2-91034-201-8 et 9782910342012), p. 26, 35.
  4. Éric Boissonnas, Flaine, la création, Editions du Linteau, (ISBN 2-91034-201-8 et 9782910342012).
  5. a et b « La capacité d'accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc - pro.savoie-mont-blanc.com,‎ (consulté en janvier 2015) : « Les données détaillées par commune, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d'hébergements (fichier : Détail des capacités 2014, .xlsx) ».