Jean-Michel Wilmotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilmotte.
Jean-Michel Wilmotte
Image illustrative de l'article Jean-Michel Wilmotte
Jean-Michel Wilmotte en janvier 2012
Présentation
Naissance 1948
Soissons
Nationalité Drapeau de la France France
Activité(s) Architecte, Designer, Urbaniste
Diplôme 1973 et 1993
Formation École Camondo et diplôme d'architecte
Œuvre
Agence Wilmotte & Associés S.A.
Réalisations Hôtel Mandarin Oriental, Paris (2011)
Collège des Bernardins, Paris (2008)
Musée d’Art Islamique, Doha (2008)
Mobilier urbain T3, Paris (2006)
LVMH, Paris (2004)
Aéroport international d'Incheon, Séoul (2000)
Collège de France, Paris (1998)Allianz Riviera, Nice (2013)
Mobilier urbain Champs Élysées, Paris (1994)
"rijksmuseum", Amsterdam (2013)
Projets École de Formation du Barreau, Issy-les-Moulineaux (en cours)
br />Palais de la Mutualité, Paris (en cours)
Kiev Business Park , Kiev (en cours)

Jean-Michel Wilmotte est un architecte urbaniste et designer français né en 1948 à Soissons en Picardie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 2 avril 1948 à Soissons (Picardie), Jean-Michel Wilmotte étudie l’architecture d’intérieur à l’école Camondo. Diplômé en 1973, il fonde ensuite son bureau d’études à Paris dès 1975. En 1982, le président de la République française François Mitterrand lui demande en d’aménager une partie de ses appartements privés de l’Élysée. Le maire de Nîmes, Jean Bousquet, lui commande ensuite le réaménagement de la mairie, puis du Musée des Beaux-Arts.

Jean-Michel Wilmotte obtient son diplôme d'architecte en 1993. Il peut ainsi se mettre à travailler à grande échelle, et développe le concept d’"architecture intérieure des villes".

Il donne, de son métier, cette définition "Les architectes créent du mobilier, les architectes d'intérieur font de l'architecture... La décoration, c'est fini. On n'applique plus des matériaux, on sculpte des volumes".

Autre citation, à l'occasion de l'aménagement du Grenier à sel à Avignon "la légitimité, c'est-à-dire l'adéquation d'un édifice aux besoins de ses utilisateurs, à leur mode de vie, de travail, à la civilisation du lieu et à son climat, au système économique d'une province »[1].

Au fil des années, l’agence se diversifie et œuvre principalement dans cinq domaines fondamentaux : l’architecture, l’architecture d’intérieur, la muséographie, l’urbanisme et le design. L'agence Wilmotte & Associés compte 201 collaborateurs de 40 origines différentes. Elle travaille dans une vingtaine de pays. Elle est maintenant implantée dans quatre bureaux à Paris, un à Sophia-Antipolis, un à Londres, et un à Séoul.

En 2005, la Fondation d'entreprise Wilmotte est créée dans le but de promouvoir la greffe urbaine grâce au Prix W qui aide et encourage les jeunes architectes. En 2010, l’agence rentre dans le classement mondial des 100 plus grands cabinets d’architecture selon une étude réalisée par le magazine anglais Building Design. Dans l’édition 2011 elle est à la 73e place.

Projets en cours[modifier | modifier le code]

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ceci n'est pas un parc, entretien avec Jean-Michel Wilmotte. Éditions Libel, Lyon (France), 2010 (ISBN 9782917659083)
  • Jean-Michel Wilmotte, Architecture - Écriture, Dane McDowell, Éditions Aubanel, Paris (France), 2009 (ISBN 9782700606898)
  • Jean-Michel Wilmotte, Architectures à l'œuvre, François Lamarre, Pascal Tournaire, Stéphane Paoli, Éditions Le Moniteur, Paris (France), 2008 (ISBN 9782281194012)
  • Wilmotte, l'instinct architecte, Jean Grisoni, Jean-Baptiste Loubeyre, Éditions Le Passage, Paris (France), 2005 (ISBN 2847420819)
  • Architecture intérieure des villes, Jean-Michel Wilmotte, Paul Virilio, Éditions du Moniteur, Paris (France), 1999 (ISBN 2281191044)
  • Jean-Michel Wilmotte, Francis Rambert, Éditions du Regard, Paris (France), 1996 (ISBN 2841050262)
  • Réalisations et projets, Jean-Michel Wilmotte, Éditions du Moniteur, Paris (France), 1993 (ISBN 2281190706)
  • Jean-Michel Wilmotte, Projets et réalisations,‎ 1992, 216 p.
    préface de François Barré, ancien Directeur de l'architecture et du patrimoine au ministère de la Culture, environ trois cents illustrations dont soixante planches originales pour la plupart inédites
  • Jean-Louis Pradel, Wilmotte, Paris (France), Éditions Electa Moniteur,‎ 1988, 216 p. (ISBN 286653056x)
    250 illustrations, plans et croquis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Dinkel, L'Encyclopédie du patrimoine (Monuments historiques, Patrimoine bâti et naturel - Protection, restauration, réglementation. Doctrines - Techniques - Pratiques), Paris, éditions Les Encyclopédies du patrimoine,‎ septembre 1997, 1512 p. (ISBN 2-911200-00-4)
    Chapitre VI 3 La conservation intégrée, Le grenier à sel d’Avignon, Vaucluse, Cet ancien grenier à sel a bénéficié d'une très originale réutilisation en salle de vente et salles de réunions grâce à Jean-Michel Wilmotte, restauration menée par Dominique Ronsseray, Architecte en chef des monuments historiques, pp 180-181
  2. « Un nouveau centre culturel russe en 2013 », Jean-Pierre Thiollet, France-Soir, 16 octobre 2010, http://www.francesoir.fr/actualite/societe/ile-france-un-nouveau-centre-culturel-russe-en-2013-58145.html
  3. « Une église pas si orthodoxe dans le ciel de Paris », Jean-Jacques Larrochelle, Le Monde, 5 février 2014, http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/02/05/une-eglise-pas-si-orthodoxe-dans-le-ciel-de-paris_4360257_3246.html
  4. Le jury international d'Europa Nostra avait attribué un diplôme de mérite à l’opération de réutilisation de l’ancien grenier à sel d’Avignon au concours 1989 (cette même association avait donné son prix à la ville de Strasbourg, en 1978, pour son secteur piétonnier)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :