Albert Laprade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laprade.
Albert Laprade
Présentation
Naissance 29 novembre 1883
Buzançais
Décès 9 mai 1978 (à 94 ans)
Paris
Nationalité française
Activité(s) Architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux
Diplôme Architecte DPLG 1907
Formation École des Beaux-Arts (atelier Redon et Recoura)
Œuvre
Réalisations Palais de la Porte Dorée
préfecture de Paris
Barrage de Génissiat
Distinctions Académie des Beaux-Arts
Publications Les Rues de Paris à travers les croquis d'Albert Laprade

Albert Laprade, né à Buzançais le 29 novembre 1883 (Indre) et mort à Paris le 9 mai 1978, est un architecte français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (10e division).

Réalisations[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur du Garage Citroën, rue Marbeuf à Paris (1929), mais il est surtout connu pour avoir conçu en 1931 le Palais de la Porte Dorée, actuelle Cité nationale de l'histoire de l'immigration. Il est également l'auteur de l'ambassade de France à Ankara (Turquie), construite de 1933 à 1939, de trois résidences de la Cité internationale universitaire de Paris - la Fondation Rosa Abreu de Grancher (1930-1932), la Résidence Lucien Paye (1949-1951) et la Maison du Maroc (1949-1953), ces deux dernières en collaboration avec Jean Vernon et Bruno Philippe - de la Préfecture de Paris, boulevard Morland (1955-1956), de l'immeuble de la Compagnie parisienne d'électricité, 76 rue de Rennes. En province, il est notamment l'auteur de la Cité Administrative de Lille (1956).

Il a pour collaborateur au sein de son cabinet Léon Bazin, qui le seconde sur tous ses projets au cours des années 1930.

Il a également construit de nombreux ouvrages industriels comme le Barrage de Génissiat (1939-1941) ou la centrale de La Bâthie (1960) ; il a participé à la réhabilitation du quartier du Marais à Paris.

La majeure partie de ses archives est conservée aux Archives nationales sous la cote 403 AP[1]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Contributions aux revues d'urbanisme Plans (1930-1932), puis Prélude (1932-1936)[2].
  • Architectures de France à travers les croquis d'Albert Laprade, Berger-Levrault, (ISBN 2-7013-0409-1).
  • Architectures de la Méditerranée à travers les croquis d'Albert Laprade, Berger-Levrault, (ISBN 2-7013-0548-9).
  • Les Rues de Paris à travers les croquis d'Albert Laprade, Berger-Levrault, (ISBN 2-7013-0410-5).
  • François d'Orbay, architecte de Louis XIV, Vincent, Fréal & Cie, 1960

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Culot, Anne Lambrichs et Dominique Delaunay, Albert Laprade. Architecte, jardinier, urbaniste, dessinateur, serviteur du patrimoine, Éd. Norma et Cité de l'architecture et du patrimoine, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la notice relative à ce fonds dans la Salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.
  2. Maurice Culot, Albert Laprade, Norma, Paris, 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]