Avenue de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
13e arrt
Avenue de France
L'avenue de France (immeuble de Norman Foster au premier plan).
L'avenue de France (immeuble de Norman Foster au premier plan).
Situation
Arrondissement 13e arrondissement
Quartier Gare
Début Boulevard du Général-Jean-Simon (depuis 2012)
Fin Boulevard Vincent-Auriol (depuis 2002)
Morphologie
Longueur 1 750 m
Largeur 40 m
Historique
Dénomination 9 mars 1993
Géocodification
Ville de Paris 3794
DGI 3796

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue de France

48° 49′ 54″ N 2° 22′ 33″ E / 48.831652, 2.37574

L’avenue de France est une avenue du quartier de la Gare du 13e arrondissement de Paris. C'est la principale artère de l'opération d'aménagement Paris Rive Gauche.

Son premier tronçon a été mis en service en 2001.

Historique[modifier | modifier le code]

Sur des terrains appartenant précédemment à la SNCF, les travaux de cette avenue qui avait provisoirement été dénommée BJ/13 commencent en 1995, et un premier tronçon est ouvert en 2001 entre le boulevard Vincent-Auriol et la rue Neuve-Tolbiac. L'architecte Paul Andreu assure la conception d'ensemble. La responsabilité des aménagements revient à Jean-Michel Wilmotte.

L’ancienne section nord-ouest (qui elle, est aménagée par Patrick Céleste), dans le quartier de la Salpêtrière, comprise entre le boulevard Vincent-Auriol et le quai d'Austerlitz, est renommée avenue Pierre-Mendès-France en 2002.

Description[modifier | modifier le code]

Avenue de France en direction du boulevard Vincent-Auriol - Au centre la promenade Jules-Isaac, à droite une tour de la bibliothèque François-Mitterrand.

L'avenue de France est large de 40 mètres. Parallèle aux cours de la Seine, qui est quelques centaines de mètres plus au nord-est, elle part au sud-est du boulevard du Général-Jean-Simon (une section du boulevard Masséna qui a été rebaptisée ainsi en 2005), puis dessert en direction du nord-ouest un ensemble de constructions modernes. Elle traverse, entre autres voies, la rue des Grands-Moulins (à l’intersection de laquelle est amenagée la place Robert-Antelme où est érigé l’Hommage à Charlie Parker, une œuvre du sculpteur français Alain Kirili), puis l’axe formé par la rue de Tolbiac et la rue Neuve-Tolbiac. Longeant plusieurs autres immeubles contemporains, dont la Bibliothèque nationale de France, elle s’achève à l’intersection avec le boulevard Vincent-Auriol. Elle se prolonge par l’avenue Pierre-Mendès-France, jusqu’au quai d’Austerlitz.

L'avenue de France est ouverte à la circulation sur toute sa longueur depuis fin novembre 2012, reliant le quartier de la Salpêtrière et notamment la gare d’Austerlitz, au boulevard du Général-Jean-Simon[1]. L'ouverture de la dernière partie, en jonction avec le boulevard du général Jean-Simon, une esplanade triangulaire appelée « patte d'oie » (achevée fin 2011 pour la partie Nord et fin 2012 pour la partie Sud)[2], coïncide avec l'achèvement de la prolongation du tramway T3a[1] et l'ouverture de la station Avenue de France sur le boulevard du Général-Jean-Simon à l'intersection des deux voies[3].

L'allée centrale de l'avenue de France a reçu le nom de promenade Jules-Isaac, en l’honneur de l’historien Jules Isaac (1877-1963), coauteur des célèbres manuels d'histoire Malet et Isaac, et artisan du rapprochement judéo-chrétien.

L'avenue de France traverse un secteur neuf du quartier de la Gare comportant des immeubles de bureaux, des logements, des établissements d'enseignement ou culturels et quelques cafés. Elle longe en les surplombant les voies ferrées de la gare d'Austerlitz sur la moitié de son parcours.

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « SEMAPA > Actualités > L'avenue de France est entièrement ouverte ».
  2. « Rapport d'enquête publique ».
  3. « Rapport d'enquête publique » page 26; la station Avenue de France est nommée Porte de France dans le rapport.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]