Christophe Dugarry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Dugarry
Christophe Dugarry 2007.jpg
Dugarry en 2007
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 24 mars 1972 (42 ans)
Lieu Lormont (Gironde)
Taille 1,88 m (6 2)
Période pro. 1988-2005
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
000-1988 Drapeau : France US Lormont
1988 Drapeau : France Girondins de Bordeaux
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1988-1996 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 229 (45)
1996-1997 Drapeau : Italie Milan AC 026 0(6)
1997 Drapeau : Espagne FC Barcelone 013 0(0)
1997-1999 Drapeau : France Olympique de Marseille 073 (14)
1999-2002 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 095 (17)
2002-2004 Drapeau : Angleterre Birmingham City 031 0(6)
2004-2005 Drapeau : Qatar Qatar SC 040 0(1)
1988-2005 Total 507 (89)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1991-1994 Drapeau : France France espoirs 018 0(7)
1995 Drapeau : France France A' 001 0(0)
1994-2002 Drapeau : France France 055 0(8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Christophe Dugarry (né le 24 mars 1972 à Lormont dans la région bordelaise) est un footballeur international français, qui évoluait au poste d'attaquant, avant d'ensuite se reconvertir en consultant sportif.

Il est connu pour avoir fait partie de l'équipe de France championne du monde en 1998 et championne d'Europe en 2000. Il est désormais consultant sur Canal+ et il commente régulièrement les matches de football en compagnie de Grégoire Margotton.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Les débuts bordelais[modifier | modifier le code]

Enfant, il débute le football à l'US Lormont, le club de sa commune. Il remporte en 1985 la coupe nationale minimes avec l'équipe de la ligue d'Aquitaine. Il rejoint très vite les Girondins de Bordeaux, le club qui le forme et le mène à 17 ans en équipe première.

Dugarry est un attaquant doué ballon au pied, passement de jambes, bon également de la tête qui ne rechigne pas à travailler pour gagner en puissance. Avec les Girondins, il connaît la relégation en deuxième division en 1991 pour des raisons financières. Il participe également au titre de champion de France de D2 en 1992. Il devient vite titulaire et en 1994, il est appelé en équipe de France. Il parvient avec Bixente Lizarazu et Zinédine Zidane en finale de la Coupe UEFA 1996 — après avoir éliminé le Milan AC lors du quart de finale retour. Battus 2-0 à l'aller à San Siro, les Girondins remportent le match retour 3-0 au Parc Lescure, dont un doublé de Dugarry, et se qualifient. Ils perdront en finale contre le Bayern Munich (0-2 et 1-3), Dugarry ne jouant que la finale retour, à la suite d'une suspension due à un carton jaune reçu lors de la demi-finale retour contre le Slavia Prague.

L'exil loin de Bordeaux[modifier | modifier le code]

En 1996, à la fin d'une saison pleine, Dugarry décide de partir en Italie, pour rejoindre le Milan AC. Il espère, dans ce club prestigieux, gagner des titres et devenir un des plus grands attaquants européens. À Milan, il dispute 21 matches de championnat et marque 6 buts, malgré la concurrence de George Weah et Roberto Baggio. Désireux de rejoindre l'Olympique de Marseille, l'affaire traîne en longueur et Christophe décide de signer dans la hâte au FC Barcelone. En Espagne, Louis van Gaal, qui l'avait convaincu de venir, ne le fait jouer que 10 matchs au poste de milieu défensif. Lors du mercato d'hiver, il écourte donc sa saison en Espagne pour revenir en France et rejoindre enfin l'Olympique de Marseille.

À Marseille en décembre 1997, gagnant du temps de jeu, il retrouve une place en Équipe de France. Lors de la Coupe du Monde en France, il marque le premier but français, avant de se blesser et de ne rejouer qu'en finale où il est sur l'action du dernier but de Petit.

La saison suivante, 1998-1999, lui sera plus favorable. Avec Fabrizio Ravanelli, Florian Maurice, Robert Pirès, Stéphane Porato et Laurent Blanc, il fait partie des piliers de l'équipe marseillaise qui réalise sa saison la plus marquante depuis 1993. L'équipe finit à la deuxième place du championnat, devancée par les Girondins de Bordeaux à la dernière journée, et atteint la finale de la Coupe UEFA.

Cependant, écopant d'une suspension de cinq matchs de Coupe d'Europe suite à une bagarre générale en Italie en demi-finale retour contre le Bologne FC, il ne joue pas la finale perdue contre Parme AC (0-3).

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Finalement, Dugarry retrouve le club de ses débuts en 1999. Il reste trois années à Bordeaux, profitant de la confiance du public et du staff girondin pour se relancer et continuer à récolter de bons résultats avec l'équipe de France.

Apprécié des supporters girondins, il rachète une brasserie à Bordeaux nommé Le nul par ailleurs, mais revend ses parts en 2008.

En 2002, il remporte avec Bordeaux la Coupe de la Ligue en battant le FC Lorient en finale. Pour parvenir à la finale, les Bordelais ont dû écarter le Paris Saint-Germain en demi-finale. Le score de la demi-finale fut d'un but à zéro grâce à un pénalty obtenu par Dugarry sur un tacle de Frédéric Déhu. En finale, les Girondins s'imposent 3 à 0 dont un but splendide de Pauleta en retourné acrobatique sur un centre à l'aveugle de Dugarry. Pauleta a marqué le premier et le dernier but pour Bordeaux et le second but fut marqué par Camel Meriem[1].

Sa fin de carrière est anecdotique : Dugarry s'en va en 2003 du côté de Birmingham City en Angleterre pour se frotter au football britannique, avant de s'en aller au Qatar Club, où il annonce officiellement sa fin de carrière en février 2005.

En équipe de France[modifier | modifier le code]

Christophe Dugarry est très tôt sélectionné en équipe de France (dès 1994). Il participe ainsi à l'Euro 96 en Angleterre. Il y inscrit un but contre la Roumanie mais se blesse en quart de finale contre les Pays-Bas.

L'équipe de France va tout de même propulser Dugarry sur le devant de la scène internationale, grâce à Aimé Jacquet qui le sélectionne pour le Mondial 1998. A l'époque, certains médias justifient la présence de Dugarry dans la liste des 23 par le simple fait qu'il soit proche de Zinédine Zidane, le numéro 10 des Bleus[2],[3]. Lors du premier match des Bleus dans la compétition, le 12 juin, face à l'Afrique du Sud, à Marseille, Dugarry inscrit le premier but de l'équipe de France. Les images de sa joie après ce but restent célèbres, tirant la langue aux journalistes dans la tribune de presse coupables, selon lui, de l'avoir trop durement critiqué avant la compétition. Il marque un but refusé en raison d'une position de hors-jeu à la 53e minute de ce même match.

Dugarry se blesse lors du second match contre l'Arabie saoudite, et ne peut pas rejouer avant la finale, le 12 juillet, où il rentre à 20 minutes de la fin. Il est avant-dernier passeur sur le troisième et dernier but des bleus marqués par Emmanuel Petit). Il reçoit la Légion d'honneur comme la totalité de l'équipe de France, à la suite de la compétition.

Lorsqu'il devient sélectionneur, Roger Lemerre continue de faire confiance à Dugarry sur le côté gauche en raison de ses capacités techniques, son jeu de tête, sa capacité à défendre et « mouiller le maillot ». C'est ainsi qu'il remporte l'Euro 2000 durant lequel il est titulaire sur le flanc gauche et la Coupe des confédérations en 2001. Il est de toutes les victoires des Bleus, aux côtés de Zinédine Zidane, son grand ami, qu'il a connu à Bordeaux, alors qu'ils faisaient leurs débuts dans le football.

Comme commentateur sportif[modifier | modifier le code]

En juin 2006, Christophe Dugarry commente des matches de la Coupe du monde de football sur M6 en compagnie de Christophe Josse.
Après un crochet par France Télévisions, il rejoint au début de la saison 2006-07 de L1 l'équipe des sports de Canal+ en tant que commentateur. Il participe également à l'émission Les spécialistes.

Christophe Dugarry, consultant des grandes affiches de Canal+ le dimanche soir, est élu meilleur consultant sportif télé par les internautes du site Télé 2 Semaines en 2009. Il arrive en première position chez les lecteurs du magazine et chez les joueurs professionnels sondés dans le dernier numéro (les footballeurs l'ont désigné meilleur consultant devant Franck Sauzée et Arsène Wenger). Christophe Dugarry obtient ainsi 104 voix sur 303 exprimées[4]. Il remporte aussi le prix décerné par L'Équipe du meilleur commentateur football.

Il est depuis 2009, date de sortie de PES 2010, commentateur dans la série de jeu vidéo Pro Evolution Soccer aux côtés de Grégoire Margotton.

En novembre 2011, il crée la controverse en s'interrogeant sur la gestion de son ancien club, le FC Girondins de Bordeaux et la joute verbale qui s'en est suivie avec le Président des Girondins, Jean-Louis Triaud. Il déclare notamment qu'en cas de départ du Président des Girondins, il prendrait ses responsabilités au sein de son club de cœur.

Dopage[modifier | modifier le code]

Le 30 avril 1999, Christophe Dugarry est contrôlé positif à la nandrolone. La commission antidopage ne retient pas de sanction en raison d’un vice de forme : le médecin chargé du contrôle n'était pas assermenté[5].

Hommage[modifier | modifier le code]

Le stade de Lormont porte son nom[6].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Palmarès en club[modifier | modifier le code]

Christophe Dugarry joue son premier match en tant que professionnel en division 1 française le 6 mai 1989 contre l'AS Cannes. Le match entre les deux clubs se conclue sur un score nul. Avec les Girondins de Bordeaux, il remporte le championnat de France de Division 2 en 1992 et la Coupe de la Ligue en 2001-02. Il remporte également la Coupe Intertoto 1996 et, la même année, est finaliste de la Coupe UEFA. À titre personnel, il termine Meilleur passeur du 1994-95 et, est élu joueur du mois en avril 2000.

Avec le FC Barcelone, il remporte le Championnat d'Espagne en 1998 puis, de retour en France, il termine vice-champion de France en 1999 avec l'Olympique de Marseille.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il compte 55 sélections en équipe de France pour 8 buts inscrits. Ses sélections s'étalent sur huit saisons à partir du 24 mai 1994 et d'une victoire contre l'Australie sur le score d'un but à zéro. Il inscrit son premier but en équipe nationale le 6 septembre 1995 à Auxerre contre l'Azerbaïdjan lors de la victoire 10-0 de la France pendant la phase de qualifications de l'Euro 96. Il dispute huit matchs du championnat d'Europe, six matchs de Coupe du Monde, douze rencontres de qualification du championnat d'Europe, un match de Coupe des Confédérations et vingt-huit rencontres amicales.

Avec les « Bleus », il remporte la Coupe du monde en 1998 ainsi, que le championnat d'Europe en 2000. Il est également demi-finaliste de cette compétition en 1996. Il gagne également avec la France la Coupe des confédérations en 2001 ainsi que trois tournois amicaux, le Tournoi Hassan II à deux reprises en 1998 et 2000 et la Coupe Kirin en 1994.

Il compte également une sélection avec la France A' en 1994-95, dix-huit en espoirs entre 1991 et 1994, avec qui il inscrit sept buts, cinq en juniors A1, quatre en juniors, dix en junior B1, deux en junior B2.

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Christophe Dugarry durant sa carrière de joueur professionnel[7],[8].

Statistiques de Christophe Dugarry [9]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B M B M B C M B Équipe M B M B
1988-1989 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 2 0 - - - - - - - - - - - - 2 0
1989-1990 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 0 0 - - - - - - - - - - - - 0 0
1990-1991 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 32 3 1 0 - - - - C3 5 1 Drapeau : France France espoirs 1 0 39 4
1991-1992 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 2 27 4 5 1 - - - - - - - Drapeau : France France espoirs 5 1 37 6
1992-1993 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 35 6 3 0 - - - - - - - Drapeau : France France espoirs 7 4 45 10
1993-1994 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 35 8 3 1 - - - - C3 5 1 Drapeau : France France espoirs
Drapeau : France France
3
1
1
0
47 11
1994-1995 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 32 9 2 0 1 1 - - C3 4 1 Drapeau : France France B
Drapeau : France France
1
4
0
0
44 11
1995-1996 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 24 4 - - - - - - CI+C3 5+8 1+4 Drapeau : France France 10 2 47 11
1996-1997 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 21 5 2 0 - - - - C1 3 1 Drapeau : France France 5 0 31 6
1997 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 7 0 - - - - 2 0 C1 4 0 Drapeau : France France - - 13 0
1998 Drapeau de la France Olympique de Marseille Division 1 9 1 4 0 - - - - - - - Drapeau : France France 7 1 20 2
1998-1999 Drapeau de la France Olympique de Marseille Division 1 28 4 2 0 1 1 - - C3 10 3 Drapeau : France France 8 2 49 10
1999 Drapeau de la France Olympique de Marseille Division 1 15 3 - - - - - - C1 4 2 - - - 19 5
2000 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 12 3 5 2 2 0 - - - - - Drapeau : France France 8 2 27 7
2000-2001 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 22 5 2 1 2 0 - - C3 6 1 Drapeau : France France 5 0 37 7
2001-2002 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Division 1 18 1 1 0 3 0 - - C3 4 3 Drapeau : France France 7 1 33 5
2002 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 13 0 - - - - - - C3 5 1 - - - 18 1
2003 Drapeau de l'Angleterre Birmingham City Premier League 16 5 - - - - - - - - - - - - 16 5
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Birmingham City Premier League 14 1 1 0 - - - - - - - - - - 15 1
2004 Drapeau du Qatar Qatar SC D1 - - - - - - - - - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 362 62 32 5 10 2 2 0 - 63 19 - 72 14 541 102


Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Résultat de la finale de la Coupe de la Ligue 2002 », sur le site de la Ligue de football professionnel
  2. Sébastien Piétri, « Christophe Dugarry, le mal-aimé », sur om.net,‎ 10 juin 2014 (consulté le 28 juillet 2014)
  3. François Tonneau, « Dugarry renaît avec ses amis », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 29 mai 1998 (consulté le 28 juillet 2014)
  4. « Site des Girondins de Bordeaux - Article du 24 mars 2009 : Dugarry meilleur commentateur sportif »
  5. « Dugarry blanchi par le vice », sur Libération.fr,‎ 17 septembre 1999 (consulté le 13 octobre 1999)
  6. « Les équipements sportifs de la ville », sur le site de Lormont
  7. « Christophe Dugarry - Fiche de stats du joueur de football », sur pari-et-gagne.com (consulté en 4 décembre 2012)
  8. (en) Erik Garin, « France - U-21 - International Results - Details », sur rsssf.com, RSSSF,‎ 5 juin 2006 (consulté en 4 décembre 2012)
  9. Statistiques de Christophe Dugarry sur footballdatabase.eu