Mickaël Madar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mickaël Madar
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 8 mai 1968 (46 ans)
Lieu Paris, France Drapeau : France
Taille 1,90 m
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
? Drapeau : France Paris FC
? Drapeau : France Sochaux
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1986-1989 Drapeau : France FC Sochaux 41 (9)
1989-1990 Drapeau : France Stade lavallois 31 (9)
1990-1992 Drapeau : France FC Sochaux 43 (7)
1992-1994 Drapeau : France AS Cannes 61 (31)
1994-1996 Drapeau : France AS Monaco 58 (16)
1996-1998 Drapeau : Espagne La Corogne 24 (6)
1998-janvier 1999 Drapeau : Angleterre Everton 20 (6)
janvier 1999-2001 Drapeau : France Paris SG 46 (17)
2001-2002 Drapeau : France US Créteil 13 (4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1995-1996 Drapeau : France France 3 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mickaël Madar, né le 8 mai 1968 à Paris XIIe, est un footballeur français.

Attaquant du Paris Saint-Germain il est parfois surnommé, avec son ex-équipier Éric Rabésandratana, « Le Gitan » en raison de sa coupe de cheveux. Personnage atypique, il est respecté et particulièrement adulé à Paris.

Dans sa ville natale, avec son attachement réel pour son club, le PSG, il a su s'attacher le soutien de certains supporters du Kop de Boulogne et du Virage Auteuil, pour sa combativité et son état d'esprit. Tout au long de sa carrière, il s'est distingué par son jeu de tête et sa présence physique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts et l'éclosion à Cannes[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière avec Sochaux en 1986 où il parvient en finale de la Coupe de France en 1988. Il entre en cours de jeu au cours du match, et reste tristement célèbre pour avoir raté le dernier pénalty de la série sochalienne, ce qui coûte la victoire à son équipe face au FC Metz. Très vite considéré comme un grand espoir, il est décrit comme « un monstre des surfaces » par le quotidien L'Équipe en 1989. Malheureusement pour lui, il ne s'impose pas à Sochaux et après un court intermède en D2 à Laval, il rejoint l'AS Cannes à l'été 1992 où il connaît un sort plus heureux. Élément essentiel de l'équipe alors entraînée par Luis Fernandez, il participe grandement à sa montée en Première Division et à la qualification pour la Coupe UEFA en marquant 26 buts en deux saisons.

L'équipe de France et l'exil à l'étranger[modifier | modifier le code]

Après deux saisons moyennes à Monaco où il inscrit 14 buts, il choisit de partir pour le Deportivo La Corogne. Entre temps, il est appelé par Aimé Jacquet pour participer au match France-Roumanie comptant pour la phase éliminatoire de l'Euro 1996. Il entre à la place de Christophe Dugarry et donne une passe décisive à Zinédine Zidane. Fort de cette performance, il participe par la suite à la phase finale de l'Euro 1996 en Angleterre mais suit tous les matchs du banc. Il ne rejouera plus jamais avec les Bleus.

Après une saison et demie mitigée en Espagne, il s'envole pour Everton en Angleterre où son jeu physique lui permet de marquer 6 buts lors de sa première saison.

Le retour en France et la fin de carrière[modifier | modifier le code]

Le 28 décembre 1998, il signe au Paris Saint-Germain, le club de sa ville natale. Il participe au maintien du club en inscrivant 5 buts en 11 matchs de Championnat.

Lors de la saison suivante avec l'arrivée du puissant brésilien Christian, il forme la paire d'attaquants du PSG et réalise une belle première partie de saison avec 8 buts qui lui vaut le surnom de « Campeur » auprès des fans du PSG.

Il connaît ensuite une longue blessure, et perd sa place au profit de Laurent Leroy. Il devient un joueur marginal du club de la capitale, ne participant qu'à quelques rencontres de coupes. Il quitte le PSG à la suite de l'arrivée de Nicolas Anelka lors de l'été 2000 malgré sa volonté affirmée de continuer au moins encore une saison avec le club. L'arrivée de Luis Fernandez lui permet de signer un contrat de 6 mois en janvier 2001. On se souvient notamment de son doublé à Poitiers face à Thouars (0-2) lors d'une laborieuse qualification parisienne en 32e de finale de la Coupe de France.

En 2001 il signe à Créteil mais, peu motivé par le faible niveau, il raccroche les crampons début 2002 après un carton rouge survenu durant la rencontre AS Beauvais-US Créteil.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe de France[modifier | modifier le code]

  • 1re sélection : Roumanie-France (3-1), le 11 octobre 1995 à Bucarest (Stade Steaua) - Remplaçant (28 minutes jouées - Éliminatoires Euro 1996
  • 2e sélection : France-Israël (2-0), le 15 novembre 1995 à Caen (Stade Michel d'Ornano) - Titulaire (63 minutes joués) - Éliminatoires Euro 1996
  • 3e sélection : France-Arménie (2-0), le 5 juin 1996 à Villeneuve d'Ascq (Stadium Nord), marque à la 70e minute - Titualire (90 minutes jouées) - Match Amical
  • Participation au Championnat d'Europe des Nations en 1996

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mickaël Madar au 30 juin 2002[1]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1986-1987 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 8 0 - - - - - - - - - 8 0
1987-1988 Drapeau de la France FC Sochaux Division 2 16 8 9 0 - - - - - - - 25 8
1988-1989 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 6 0 2 1 - - - - - - - 8 1
1989-1990 Drapeau de la France Stade lavallois (prêt) Division 2 29 9 2 0 - - - - - - - 31 9
1990-1991 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 19 4 2 1 - - - - - - - 21 5
1991-1992 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 21 2 1 0 - - - - - - - 22 2
1992-1993 Drapeau de la France AS Cannes Division 2 27 17 6 2 - - - - - - - 33 19
1993-1994 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 27 10 1 2 - - - - - - - 28 12
1994-1995 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 23 6 1 0 1 0 - - - - - 25 6
1995-1996 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 29 8 2 0 1 2 C3 1 0 3 1 36 11
1996-1997 Drapeau de l'Espagne Deportivo La Corogne Liga 17 3 - - - - - - - - - 17 3
1997-jan 1998 Drapeau de l'Espagne Deportivo La Corogne Liga 7 3 - - - - - - - - - 7 3
jan 1998-1998 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 17 6 - - - - - - - - - 17 6
1998-jan 1999 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 2 0 1 0 - - - - - - - 3 0
jan 1999-1999 Drapeau de la France Paris SG Division 1 11 3 1 0 2 1 - - - - - 14 4
1999-2000 Drapeau de la France Paris SG Division 1 21 8 2 0 3 2 - - - - - 26 10
2000-2001 Drapeau de la France Paris SG Division 1 3 1 2 2 - - C1 1 0 - - 6 3
2001-2002 Drapeau de la France US Créteil-Lusitanos Division 2 11 2 - - 2 2 - - - - - 13 4
Total sur la carrière 294 90 32 8 9 7 - 2 0 3 1 340 106

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ivan Pointing, Everton Player by Player, Londres, Hamlyn,‎ 1998, 2e éd. (ISBN 0-600-59581-1), p. 197

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de Mickaël Madar sur footballdatabase.eu